Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Hommage au grand maître Mohamed YAHI/ Par Med LANDJERIT

 Yahiy 2

Les êtres chers ne meurent jamais quand on les enterre, ils ne le seront que lorsqu'on les oublie dit-on. Vos anciens élèves ne vous ont pas oubliés, ils se rappellent et évoquent souvent votre personnalité à chacune de leurs rencontres et en toutes circonstances.

Votre condition sociale était modeste comme celle de la majorité de la population. Elle vous incitait à aspirer à une vie meilleure et à combattre les inégalités. Les graines que vous avez semées continueront à germer, à fleurir et à essaimer pour propager vos nobles idéaux.

Si physiquement vous n'êtes plus là aujourd'hui, vous serez toujours présent dans nos cœurs et dans nos esprits. Vous continuerez à nous rassembler autour de votre tombe où à chaque occasion vos anciens élèves se retrouveront pour réciter une prière, évoquer un souvenir ou rapporter une anecdote. Homme affable, courtois, sous une carapace d'acier se cachait un grand humaniste, un exemple d'engagement et de courage, vous demeurez vivant dans nos souvenirs.

Photo 193096 6385607 201004122428659w 1

 

 

 

Commentaires (21)

Bradai
  • 1. Bradai | 13/03/2015
Heureux de te reentendre ecrire Pelican ET à tout seigneur tout honneur la noblesse etait dans son coeur.
pelican
  • 2. pelican | 12/03/2015
Il est à signaler que Monsieur Yahi,au cours de ses rencontres avec les enseignants il adorait réciter le fameux poème de Paul Eluar:" Sois un homme ,mon fils"
pelican
  • 3. pelican | 12/03/2015
Monsieur Yahi était mon inspecteur de français et cela depuis les années 1970.Il avait un coeur vaillant et rien d'impossible.Je me souviens lors de ces conférences pédagogiques il nous disait :Mes enseignants si vous voulez vous enrichir ,changer de métiers.L'enseignement est une tâche difficile mais noble.
benyoucef
  • 4. benyoucef | 13/05/2014
Bonjour à toutes et à tous
Je profite de la reprise de la publication de cet article consacré au regretté cheikh Yahi Allah Yarhamou,de saluer bien haut l'association culturelle Ziriya El Andaloussia de Miliana qui seule avait eu l'idée et l'heureuse initiative de rendre un vibrant hommage à cette grande figure de l'éducation .
N'oubliez pas que cette cérémonie qui avait drainé un nombreux public, avait eu lieu au palais de la culture Moufdi Zakaria le 31 Mars 2011.
Boen amicalement
Deghrar djilali
  • 5. Deghrar djilali | 27/11/2013
Notre Cheikh Yahi allah yerhmou était un monument, il avait l'humour aux bouts des lèvres, très dynamique et très populaire.Il avait toujours le sourire sur ses lèvres. c'était un dynausore avec cheikh Embarek Mohamed (rabi yerhmou également) son ami son collègue et surtout son confident. je vous dit encore merci de nous avoir fait rappeler ces hommes de bonté, courageux et nobles. djilali qui vous embrasse tous.
deghrar djilali
  • 6. deghrar djilali | 25/11/2013
Mr.Mohamed Landjerit,
J'attendais avec impatience vos réactions sur le site et surtout sur votre équipe du lycée parce que c'était votre oeuvre et jusqu'à ce que vous écriviez cet hommage sur notre père à tous Monsieur Yahi natif de Marengo. j'avais bien voulu que vous dites au moins quelques chose sur votre équipe mais hélas rien!vous vous rappeler de Modeber belgacem (décédé), de Hadj sadok qui avait souvent et toujours des problèmes avec sa short court.de Deghrar djilali, de Sadi Mustapha et de Benghenzet Nacer et aussi les autres. Ce silence est du à cause de votre recul sur la vie ou tt simplement par réserve...mais tout de même, une réponse ferait beaucoup plaisir surtout à vos anciens élèves joueurs qui sont sur la photo. amicalement
Salim Ben
  • 7. Salim Ben | 30/09/2013
a l'occasion de la journée mondiale de l'enseignant, 05/10/2013, la direction de l'éducation en collaboration avec les œuvres sociales de l'éducation de la wilaya d'Ain Defla rendront hommage a Mr Yahi le leader de l'éducation dans la région, ainsi que quelques moudjahidines qui ont œuvré dans la wilaya 4 historique dans l'époque coloniale.
"Respectons nos enseignants ! Car peu d'élèves et peu de parent d’élèves ont véritablement conscience de la chance que représente pour eux le fait de recevoir, jour après jour, un enseignement de qualité qui leur donne toutes les clés de la vie en société. Il est parfois nécessaire de le leur rappeler, pour leur permettre de regarder leur école et leurs professeurs d'un autre œil..." les paroles de Mr Yahi ....rabi yarhamou
Bouzar Bouzar
  • 8. Bouzar Bouzar | 10/09/2013
bsr sir mohamed Bokreta peut etre que je te connais peut etre que je ne te connais pas .je suis à la recherche de mon ami Bokreta m'hamed on était dans la mème classe au cem d'el khemis si tu as son adresse ou son émail je te prie de me contacter par telephone au numero 0773306489.
Sir Mohamed Bokreta
  • 9. Sir Mohamed Bokreta | 09/09/2013
Ah le Bon vieux Temps , CHEIKH MOHAMED YAHI رحمه الله تعالى était vraiment un Géant durant son temps en terme d'éducation, de morale et de modestie inégale aussi sa suprématie, éloquence et Rhétorique envers la langue Française dépasse toutes les limites , je me souviens trés bien en 1968 au CEG BEN BADIS de Khemis-Miliana , alors Collégien en cette époque et lors d'une visite d'inspection , notre Professeur MR. Ménard a begayé durant le dialogue tenu avec MR. YAHI , ainsi les termes "high standard" utilisés par Cheikh YAHI ont laissé Mr. Ménard pantois et stupéfait quant à la qualité du Français .....
Ferhaoui Abdelkader
  • 10. Ferhaoui Abdelkader | 02/01/2013
hommage- au collègue ,à l' ami au g frere que fut mohammed yahi ...quatre ans déjà il y a quatre ans le 1 janvier 2009-12 nous quittait à jamais m-yahi , l'une des figure de l'education nationale parmi les plus réspectées l'homme connu pour son style simple et son obséssion du perfectionnisme , il était en faite un educateur acconpli dans le sens le plus noble du terme pour avoir pratqué , avec passion et probité intellectuelle toutes les facettes de ce métier oh conbien noble . il a ainsi fait ses classes en tant que - institeur direteur , inspecteur ,il s'est aussi beaucoup investi dans le travail de la plate forme de l' enseignement fondamental 1969 a tous ceux , trés nombreux , qui ont connu , amis et anciens collègues de l'education nous leur demandons d' avoir une pensée sincère à sa mémoire.-à dieu nous appartenons et lui nous retournerons. l'ami ferhaoui.
bouzar bouzar
  • 11. bouzar bouzar | 01/06/2012
bonsoir mr yahi mustapha je te passe le bonjour a toi et a toute ta famille tu t.ai inscris sur la liste des retrouvailles 2012 du 1er MAI dommage tu étais absent ce jour .j. je voudrais te voir depuis que tu a quitté le CEM ON ne c.est pas vu ton papa allah yarahmou était l.ami intime de mon père allah yarhamhoum fi zoudj ils s.écrivais souvent ils s.envoyés des cartes postales chaque nouvel an.ils s.échangé les visites entre eux .
heddi ali
  • 12. heddi ali | 20/05/2012
ALLAH YARHAMAK YA CHEIKH, je l'ai connu entant que maitre d'internat à l'école normale d'el khemis , je salut ses enfants sid ahmed que j'ai bien connu et sa fille Ali
benai
  • 13. benai | 04/04/2012
salut ,cheikh yahi était un éducateur unique ,sans exagération aucune .
je m'explique :il était directeur de CEM,inspecteur de toute la région,professeur de toutes les disciplines ,en cas d'absence d'un enseignant au cem (absences très rares d'ailleurs),il était directeur de l'institut de formation des enseignants ,president de l'APC,president du club de foot ,le SKAF .......et à une certaine époque il a été nommé comme inspecteur de l'académie de chlef ;il avait régularisé tous les dossiers de l'éducation qui étaient en instance depuis des années (dans le temps il n'y avait pas de grèves) ;et bien sur il avait commencé par traiter les dossiers de la région est de la wilaya ,c'est à dire les dossiers de ses enseignants ,de ses "enfants" .

il était bien organisé et très régulier .jamais fatigué ,il savait choisir ses collaborateurs .il était infatigable .il était partout, au four et au moulin et avec une intelligence hors du commun .

c'était le pédagogue model .unique et complet.

de son vivant ,avec quelques amis on avaient organisé une petite réception pour m.yahi et m.Abbes m'hamed ,à el-khémis .c'était la première fois que j'ai vu "cheikh" ,avec les larmes aux yeux .des larmes de joie !

lors de son enterrement à sidi yahia il y avait un monde fou .une foule innombrable.d'après le gardien du cimetière "c'est du jamais vu" .

Allah yarhmou.
taminourine ahmed
  • 14. taminourine ahmed | 02/04/2012
j aimerai bien en avoir des nouvelles de la famille yahi surtout de sa fille zhira ...ahmed expert geometre a tipaza
Aziz
  • 15. Aziz | 14/09/2011
Quelle photo remarquable, les pionniers de l'enseignement de notre région. Bien sur je reconnais Mr Yahi mais je reconnais surtout mon frère Mahfoud Oudjida (le beau jeune homme qu'il était, à l'extrême droite de la photo), lui aussi décédé. Mon frère et son ami d'enfance Bachir Rezzoug (le fameux journaliste algérien) étaient dans la même classe au lycée de garçons de Miliana comme on l'appelait à l'époque coloniale (aujourd'hui, Lycée Ferroukhi). Les deux ont éte arrêtés par les militaires français et emprisonés pendant la guerre de libération. Ils n'avaient que 17 ans et s'apprêtaient à passer leur 1er bac.

A l'indépendance et avec l'encouragement de Mr Yahi, mon frère a repris ses études et une fois finies, a dédié sa vie à l'enseignement, toujours avec le support et l'encouragement de Mr Yahi. Allah Yarhamhoum fi zoudj.
hiba2004
  • 16. hiba2004 | 12/09/2011
quel plaisir de lire un article sur monsieur yahi allah yarhmou tous les enseignants se rapellent de lui ,il avazit une phrase dans sa bouche qu on oublie jamais maaatouche el chemess bel gharbal c etait un cheikh dans tous
F.C.  ex   de  Khemis
  • 17. F.C. ex de Khemis | 04/03/2011
Effectivement, pour nous ,tu as remplacé l'Oncle Paternel que nous n'avons jamais eu...avec toute l'affection,toute l'attention ,toute la chaleur et la tendresse ,qui font que tu resteras dans nos coeurs eternellement.un seul regret (mais de taille ):les années passées loin de toi et de ta famille qui était aussi la notre..ce fut un déchirement pour chacun d'entre nous.Un grand vide,un gouffre qui n'a jamais complètement été comblé...Heureusement ,et par bonheur,Dieu a voulu nous réunir avant ton Départ..Et ce fut pour chaque membre de la famille une joie indicible...Un bonheur retrouvé qui a effacé cette longue absence.Et je sais ,que de là ou tu es,tu nous protèges tous et tu veilles sur nous avec ta Bonté ,ta Générosité,ta sollicitude connue de tous..et surtout ,je voulais te dire que le flambeau a été repris et que nous te retrouvons à travers tes enfants qui ont hérité de toutes tes qualités.TU PEUX EN ETRE FIER.ALLAH YARAHMEK ,Dédo.Tu es,et seras toujours présent dans nos coeurs.Puissent nos deux familles rester unies à jamais.
a.c.de annaba
  • 18. a.c.de annaba | 24/02/2011
oh!tu etais l oncle paternel que l on a jamais connu.tu resteras a jamais dans nos coeurs.on pense souvent aux bons moments passés avec toiet les tiens.l innocence etait alors au rdv.depuis de l eau a couler sous les ponts.repose en paix,tonton!a dieu ns appartenons et a dieu nous revenons.
Amina
  • 19. Amina | 22/02/2011
le fait de lire ces témoignages m'a donné les larmes aux yeux, j'ai connu Monsieur Yahi dans mon enfance, et je garde de lui le souvenir éternel d'un homme éloquent, serein, et qui me faisait sentir, malgré mon jeune age que j'existais, il avait de l'égard et de la considération envers tout le monde.
Allah yarhmak Ya Cheikhna
cherif
  • 20. cherif | 15/01/2011
Monsieur YAHI a des neveux à Hadjout et sa soeur y demeurre toujours.
Merci
Bradai
  • 21. Bradai | 29/12/2010
Oui,CHEIKH c'est bien le mot qu'il aimait bien entendre.Sillonnant les ,routes pour le bien être de cette école"cette mederssa algerienne "aux premiers jours de l'indépendance il a su comment faire consolider ses murs avant qu'elles ne tombent en ruine et c'était un travail pénible,une responsabilité dont il a assumé sa finalité jusqu'au bout .Sa personnalité et sa reconnaissance est bien connu même au de-là des mers et un témoignage d'un cooperant dans les années 70 donne à cet homme simple dans sa modestie la valeur d'un homme de terrain ,un homme qui écoute et comprend .
je l'ai connu jeune comme élève aux cours de ses visites d'inspection ,et je l'ai connu adulte pour m'avoir orienté vers un concours , je garde de lui toujours ce sourire qu'il adresse à ses disciples .
ALLAH YARHAMAK YA CHEIKH.

Ajouter un commentaire