Facebook the green dressing 3 Images 4

  Retour dans mes Souvenirs

De Bab-El-Oued @ Miliana

Nordine NEDJAI dit Sid Ali peintre, artiste, sculpteur et céramiste

Par Djillali DEGHRAR

Sans titre 85

 

Nordine nedjai 5

 

 

 

 Nous avons rencontré le peintre artiste M. Nedjai Nordine aux multiples facettes, dans son quartier d’enfance, une fois les présentations faites, il avait bien voulu  accepter de nous parler de son art qui est la peinture sur toile, de la sculpture et surtout la céramique. Sorti des beaux arts d’Alger (Télémly). Il nous parla aussi de sa jeunesse, de sa vie professionnelle agitée et de son art pratiqué en parallèle et dans ses moments perdus.

Le Chélif : Bonjour, M. Nedjai Nordine, voulez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Nordine Nedjai: Tout d’abord, laissez-moi vous souhaiter la bienvenue dans notre ville charmante qui est Miliana et je vous remercie personnellement d’avoir bien voulu accepter de me faire ce portrait, sur ma vie d’artiste.

Je me présente: je m’appelle Nedjai Nordine dit Sid Ali, artiste sorti des beaux arts du Télémly (Alger), je suis né le 9 octobre 1950 à Miliana, mon cursis scolaire primaire et moyen, je l’ai effectué entre Ain Defla et Miliana.par contre le lycée, c’était au niveau du lycée Ferroukhi Mustapha de Miliana. La ville d’Ain-Défla fut choisie par mon père Said, Qui était muté à la daïra d’Ain-Defla en tant que cordon bleu c'est-à-dire comme cuisinier par excellence.

Le Chélif : Est-ce que des souvenirs vous ont marqué durant cette jeunesse ?

Nordine Nedjai : Effectivement, à Ain Defla , j’avais comme professeur M Dang (Chinois) en tant que professeur d’anglais. Un jour, en vérifiant mes cahiers, des dessins et des croquis ont suscité une attention particulière du professeur, il était étonné de voir un gamin voire un petit bambin faire des miracles pour son jeune âge. Un jour, il m’avait invité chez lui pour me montrer un travail qu’il avait lui-même réalisé. Lorsque j’ai vu pour la première fois le tableau j’étais stupéfait, surpris et étonné par les couleurs qui semblaient parler et sortir du tableau, le professeur ne disait rien, il voulait justement voir ma réaction et surtout la manière de me comporter devant ce tableau. Moi, ébahi, je ne parlais pas, je continuais à scruter les parties les plus intenses, les plus enfouis et une curiosité m’a saisie pour essayer de comprendre comment M. Dang avait accompli cette toile, je ne pouvais détourner ma tête de peur que ce tableau ne disparaisse ou s’éclipse d’une manière ou d’une autre. J’étais complètement subjugué, il y’avait beaucoup d’émotions, lorsque j’ai vu la première fois ce tableau j’étais émerveillé et désorienté avec une grande émotion. Le tableau était plus vrai que nature. Et c’est à ce moment précis que j’étais sous l’effet de l’envoûtement et finalement j’ai opté pour cette merveille qui m’a ensorcelé.

Le Chélif : Donc, ce don artistique, vous l’aviez sur les mains lorsque vous étiez très jeune ?

Nordine Nedjai: Oui, et c’est aussi grâce à M Dang, Il avait vu mes dessins et croquis, il avait vite compris où était ma véritable destinée.et je le remercie au passage de m’avoir fait découvrir pour la première fois la peinture. D’ailleurs, depuis, il n’avait cessé de me conseiller et de m’encourager de faire une carrière dans ce domaine. Donc, après la terminale, j’ai opté pour les beaux arts de Télémly (Alger).

Le Chélif : Donc, vous étiez prédestiné pour faire une carrière dans le domaine artistique ?

Nordine Nedjai : Détrempez vous, une fois le diplôme des beaux arts en main, j’ai dû faire plusieurs demandes pour justement travailler, je n’ai reçu que des offres qui n’avaient pas de profil sur mon métier. Alors j’ai dû accepter des postes pour vivre. L’inconvénient, et le fait d’habiter Miliana à l’époque ne m’a pas vraiment aidé il fallait résider à Alger ou bien les grandes villes.

Le Chélif : Donc, vous êtes passé à coté ? Si l’on peut dire …

Nordine Nedjai: Oui si l’on veut, il fallait bien que je vive moi et ma famille, alors j’ai accepté de faire des travaux et j’ai du apprendre par expérience en tant que projeteur en bâtiment, ce qui m’a d’ailleurs poussé à apprendre et maîtriser l’architecture et même la topographie parce que j’ai également travaillé dans beaucoup de barrages. J’ai également travaillé dans le textile à Nedroma et à Oran aussi. Enseignant à l’ITE (Institut Technologique d’enseignants),en tant que professeur de dessin et de peinture, au niveau de la verrerie d’Oran, je travaillais la perspective (géométrie dans l’espace) et à l’ENAVA comme cadre commercial (marketing), et dans le privé en tant qu’entrepreneur pendant 4 ou 5 ans.

Le Chélif : Vous avez vraiment roulé votre vie, mais toujours pas dans votre métier de base ?

Nordine Nedjai : Effectivement, néanmoins en parallèle, je dessinais toujours des toiles, des tableaux, je faisais également de la sculpture et aussi de la céramique pour des entreprises, les services de la wilaya et ainsi pour des particuliers. Des bibelots –un méli mélo. J’ai pris contact avec la direction de la culture et celle de l’artisanat pour faire des expositions et l’art plastique.

Le Chélif : Parlez nous de cet aspect. Qu’en est-il vraiment ?

Nordine Nedjai: J’ai été retenu justement en 1978 lors des jeux Africains, grâce un concours pour réaliser des fresques gigantesques, ma maquette fut retenue par Isiakhem M’hamed, alors, président de jurys. La fresque (4x10mètres) réalisée était placée sur la route moutonnière d’Alger et qui avait pour thème « Visages de femmes Africaines »symbolisant l’Afrique. Quelques expositions à Alger, Tiaret et Miliana pour diverses peintures. D’autres à Ain Defla et Médéa en céramique.

Le Chélif : Que représentent pour vous la peinture et l’art d’une manière générale ?

Nordine Nedjai: C’est une manière de s’exprimer, de relater la vérité vraie, l’art, c’est le beau, le beau c’est aussi le vrai et le vari c’est ce qui plait universellement.

Le Chélif : Est-ce que vous n’avez pas regretté d’avoir fait ce parcours ?

Nordine Nedjai: Après une petite réflexion et rire ironique, l’artiste ne regrette rien mais au contraire il remercie celui qui l’a mis sur ce chemin et cette trajectoire et surtout celui qui l’a doté de ce talent.

Le Chélif : Que pensez-vous du Mécénat ?

Nordine Nedjai : Le sponsor permet de faire évoluer rapidement les étapes et vous permet également de gravir un niveau appréciable et cela dans presque l’ensemble des créneaux. Il permet aussi de donner une assurance à l’artiste qui ne peut en aucun cas faire marche arrière. Il est stimulé et il parvient aussi à faire des sacrifices pour innover et faire plaisir à ses clients.

Le Chélif : Quelle est la ville qui vous inspire tant ?

Nordine Nedjai: Toutes les villes et les villages Algériens et Maghrébins parce qu’il existe beaucoup de lumière, donc, beaucoup de nuances et beaucoup de couleurs quoi ont attrait à l’inspiration.

Le Chélif: Et le sud Algérien ?

Nordine Nedjai: Je n’ai pas eu la chance d’y aller et de visiter le grand sud Algérien, qui à ma connaissance recèle beaucoup de couleurs qui touchent au surréel.

Le Chélif : Le mot de la fin ?

Nordine Nedjai: Dans l’espoir que l’artiste que je suis, continue jusqu’à la fin du parcours. En conclusion, je remercie énormément votre journal d’avoir bien voulu penser à un artiste plus au moins marginalisé et je remercie particulièrement M Djilali qui a eu la patience de m’écouter.

Djilali Deghrar
Tahar kadar 1 
 Tahar Kadar (Ain Défla) : Ami de l’artiste.
 Sid Ali Nedjai est un véritable artiste, la chance ne lui a pas encore souri comme il l’entend. Néanmoins, il a fait beaucoup d’expositions un peu partout. Chaque artiste recherche son étoile, Nordine ne l’a pas encore trouvée.
 

 


Mokadem mohamed 1 
  Mokadem Mohamed (Ain Défila) : Ami, voisin et camarade de classe.
  Nordine a beaucoup de talent, la peinture, la sculpture et la céramique, autant de créneaux, il mérite mieux que ça, peut être que la chance va lui sourire de nouveau, en plus il a eu une riche expérience dans les entreprises et les autres corps.
 

 


Ettayeb belgacem 2 
  Ettayeb Belgacem (Ain Défla) : ancien voisin et ami.
  Il a été tout le temps un brave type, calme et serein, il était sérieux dans son travail et il était aimé par tout le monde. Son talent va le propulser vers des lieux plus forts et plus accessibles.
 

 

 

Hadj Remmali Abdelkader (Miliana): Ancien ami

- Nordine mérite mieux parce qu’il possède les capacités néanmoins la chance ne lui a pas encore souri. Je lui souhaite un avenir plein de succès et j’en suis sûr et certain que d’ici peu, il arrivera.

Mohamed Roudali (Ain Defla) : Ami de tous les jours.

- Sid Ali est un brave type, il mérite qu’il réussisse dans son domaine qui est vaste et renferme plusieurs créneaux. On dit que l’artiste sillonne les plaines ainsi que les monts pour retrouver cette perle qui va faire de lui le véritable artiste.

El Hadi Nedjai, Ami et cousin.

- Nordine, sa valeur réside dans sa force de pénétration dans ses œuvres, dès fois, il réalise des toiles avec une portée digne des grands peintres. La gloire viendra, et il retrouvera la sérénité attendue.

Artiste avec son oeuvre 1

L'artiste et son oeuvre

Quelques tableaux de l'artiste

Toile a deux effets 1

Toile à deux effets

198309 298431533621784 2112199310 nedjai noureddine dit sid ali

308636 298433260288278 50613165 nnedjai noureddine dit sid ali

943002 298433386954932 120711755 nnedjai noureddine dit sid ali

.

Danseuse du haouzi oeuvre de m nedjai nordine

La danseuse du Hawzi

179420 298433050288299 149044658 nnedjai noureddine dit sid ali

Commentaires (9)

ferhaoui
  • 1. ferhaoui | 13/07/2014
bonjour tout le monde. akhi djilali deghrar , bessaha ftorek le message a "été bien recu.mieux vaut rire que pleurer,c'est une chose bien connue.mieux vaut une fleur épanouie d'un ami qu'une fleur fanée . l'ami ferhaoui, oran.
Deghrar Djilali
  • 2. Deghrar Djilali | 12/07/2014
Mon cher Ferhaoui,

Bonsoir, bessaha ftorek ainsi qu'à tous les amis du site.Je voudrais si cela ne vous dérange pas qu tu m'écrives sur mon site personnel -j'ai un projet pour vous,merci et à bientôt.

Djilali
ferhaoui
  • 3. ferhaoui | 08/07/2014
bonjour tout le monde.oua saha ftorkoum! mon ami ,mon cher ami m zouaoui, merci ,merci de penser à moi... mes remerciements vont également à tous ceux qui font de ce site un lieu d'echange :meskellil, kérima, miliana2keur ,chantal et les autres amis (e)s()j'avoue que le retour de la-ba n'a pas etait de tout repos et je sens que mon corps commence a me trahir ? je n'ai pas de réponses à ces questions au reste pour ce mois de ramadhan el karim, j'ai fait un choix de lecture revisité il s'agit du livre:d'omar kheyam marqua , dans son temps,ironiquement les bornes de l'investigation intellectuelle:"alors écoutons le!: ceux qui sont des océans de science et d'érudition et que leurs perfections ont rendu des lumières pour les contemporains , n'ont pas fait un pas en dehors de cette nuit sombre, ils ont conté une fable et sont allés dormir" saha shorkom l'ami ferhaoui, oran.
Zoum
  • 4. Zoum | 08/07/2014
BONSOIR MR/ FERHAOUI,

DANS CES MOMENTS DE PIETE ET DE SERENITE JE T ADRESSE MON CHER
A.FERHAOUI MES SINCERES VOEUX DE SANTE ET DE BONHEUR ......
ferhaoui
  • 5. ferhaoui | 07/07/2014
bonjour tout le monde.nordine n'a pas besoin de paillettes pour le moment ...il détient, à mon sens, une puissance inépuisable dans la source de ses idées et dans son style l'artiste ,l'ami nedjai , a besoin juste d'un coup de pouce et les artistes comme lui le savent c'est plus qu'injuste, alors svp arreter!!! la culture en algérie est la dernière roue de la charrue?? et comme dit le bon sens (....?....)"wal hadith !... qiyas. en tout cas , djillali, merci pour ce portrait malgré que le doigt ou ca fait mal reste quelque peu négligé. saha ftorkoume (ps :je souhaite beaucoup de courages à tous les artistes qui sont dans la meme situation de notre ami nedjai...ils sont nombreux ) l'ami ferhaoui, oran.
Deghrar Djilali
  • 6. Deghrar Djilali | 06/07/2014
Chers amis (ies) du site,

Je suis navré et désolé d'avoir rajouté à notre ami artiste un troisième prénom-peut être c'est sous l'effet du carême mais des bourdes comme celles là ne doit pas exister et apparaître sur le site.

J es'excuse auprès de mes amis et surtout auprès de notre grand artiste qui est Nordine Nedjai dit Sid Ali et non Sid Ahmed.et merci

PS; l'article en question fut publié sur le journal le chélif de la semaine parce qu'il est hebdomadaire.

Djillai qui vous souhaite tous un bon ramadhan et bessaha ftorkom et à bientôt.
zouaoui mourad
  • 7. zouaoui mourad | 06/07/2014
C est vrai que les temps sont durs pour les artiste-peintres....Je pense que dans notre société algérienne qui s ouvre progressivement à l art et à la culture universelle, il faut que SID -ALI NEDJAI fasse beaucoup d expositions( gratuite de préférence) car à Alger beaucoup de Galeries gagnent beaucoup d argent sur le dos des Peintres.......
D'ailleurs l ART est un domaine noble, bien que complexe qu il ne faut pas salir en voulant gagner de l argent. De toute façon ,je connais beaucoup d artiste-peintre qui mène en parallèle une carrière dans la peinture tout en exerçant une autre activité professionnelle .....
Hortense
  • 8. Hortense | 06/07/2014
Bonjour,

Avec autant de prénoms,Il ne peut que briller de mille feux,
c'est ce que nous lui souhaitons!
Meskellil
  • 9. Meskellil | 06/07/2014
Bonjour M. Djillali,
Bonjour à tous,

Que je suis contente et fière (oui !)que la communauté des artistes s’agrandisse ! Merci M. Djillali de nous présenter l’artiste M. Nordine Nedjaï. Et si vous nous présentiez toutes et tous les artistes de ce site, ou quelques-uns d’entre eux? Je trouve votre initiative très intéressante.

C'est toujours un plaisir renouvelé de rencontrer des artistes Milianais (de naissance ou d’adoption), et de découvrir quelques-unes de leurs œuvres ! C’est aussi frustrant de réaliser que ces artistes ont évolué dans le même environnement que soi (Miliana), sans que l’opportunité de les connaitre et de connaître leurs œuvres ne se présente ! Merci Noria pour ton idée de génie !

Merci beaucoup M. Nordine de nous accueillir dans votre univers et de partager un pan de votre parcours artistique avec nous. Serait-il possible de nous présenter un plus large éventail de vos diverses réalisations ? M. Nordine, je me joins à vos amis pour vous souhaiter à mon tour, des vents très favorables pour la suite.

Merci infiniment à toute cette communauté d’artistes talentueux tous arts confondus de nous offrir un peu de leur beauté, de leur rayonnement, de leur vie intérieurs !

Ajouter un commentaire