ALGER-MILIANA.COM

19 Mai 1956

Sans 3 titresg 1

Commentaires

  • kéryma
    • 1. kéryma Le 22/05/2015
    Ma très chère Meskellil,

    Merci d'avoir écouté "ma chanson", tu m'épates car il fallait penser à aller puiser quelque essentiel du texte, bravo!
  • Meskellil
    • 2. Meskellil Le 22/05/2015
    Oui, qu’est-ce que le temps passe vite ! Très bel hommage rendu à ces jeunes étudiants combattants de la liberté. Allah yarhamhoum. Merci Kéryma et Benyoucef.

    Kéryma merci aussi pour le lien que je suis allée écouter, j’en ai retenu trois phrases :

    - Funambule sur le fil du temps
    - Des rêves dans chaque crique
    - Autant en emporte le vent
  • kéryma
    • 3. kéryma Le 22/05/2015
    C'est dingue! Déjà une année passée sur cette poésie!
    Tiens, ça me rappelle justement une chanson bien vieillotte de Mouloudji qui s'intitule: "Que le temps paaasseeeuuuu viiitteeeuuu"

    https://youtu.be/lSmc2-kBDBU

    Très bonne écoute!

    Kéryma,
  • kéryma
    • 4. kéryma Le 19/05/2014
    Bonsoir à tous mes amis du site,

    Mon compagnon d'arme (redoutable : la plume), Benyoucef m'a entraînée dans cet écrit honorable, nous avons ravivé la douleur des souvenirs de tous ces étudiants morts pour une Algérie libre et indépendante.
    Âmes pures, reposez en paix! Allah yarham e'chouhada.
    Merci Benyoucef,

    kéryma,
  • ferhaoui
    • 5. ferhaoui Le 19/05/2014
    bonjour tout le monde, bravo! au duo kéryma ,benyoucef pour ce poème ..plutot cette page d'histoire, par bien des aspects, réveille nos sens en cette veille du 19 mai 1956..." les etres chers ne meurent pas quand on les enterre, ils meurent quand on les oublie " l'ami ferhaoui, oran
  • ZOUM
    • 6. ZOUM Le 19/05/2014
    KERYMA et BENYOUCEF FELICITATIONS !! MERCI POUR CE PARTAGE

    DE CE JOLI POEME QUI ME VA DROIT AU COEUR. IL ME RAPPELLE LES BEAUX YEUX NOIRS DE NOS MARTYRS QUI N AVIEZ QUE VINGT ANS EN TOMBANT DANS LA SAISON DE PRINTEMPS .......MAIS ,JE NE VEUX PAS QUE L ON VOILE LEURS NOMS CLAIRS EUX QUI DORMAIENT SUR UN SOL DE BATAILLE Où S ENFONCENT LES BLOCS
    DE LA MITRAILLE QUAND DE NOUVEAUX COMBATS OPPOSENT LEURS ECLAIRS . HELAS ! !!!!!!! LA NUIT IMMENSE EST DESCENDUE EN EUX....
    ALLAH YERHAME CHOUHADAANA EL ABRAR !
    mourad
  • Chantal
    Merci Kéryma et Benyoucef pour votre poème touchant et émouvant comme vous en avez le secret tous les deux ! Bel hommage rendu à ces jeunes hommes tombés au champ d’honneur. Ils n’auront malheureusement pas eu la joie de voir leur pays libéré de l’oppresseur mais leurs sacrifices n’auront cependant pas été vains.
  • ALMF
    • 8. ALMF Le 18/05/2014
    Article paru au quotidien "LIBERTE"

    La katiba Karimia affronte l’armée française à Sidi Daoud
    Par : Omar RAMDANE ancien éleve du lycée Mustapha Ferroukhi.

    Le 30 mai 1958, je perds quatre amis
    .- Kadi Meliani,
    - Mohamed Rebika
    Dellouci Djilali
    Nous sommes tous de Miliana et fréquentions le même lycée (baptisé Mustapha-Ferroukhi)  ; grévistes, le 19 mai 1956, nous avons rejoint l’ALN le même jour.
    - Hassan Sahli (de Ténès) qui était au même lycée que nous à Miliana.-

    Allah Yarham Echouhada
  • benyoucef
    • 9. benyoucef Le 18/05/2014
    Bonjour tout le monde
    Ce modeste poeme n'est qu'un tout petit hommage rendu à ces grands étudiants martyrs du 19 Mai 1956
    Allah Yarham Echouhada El Abrar
    Bonne lecture