algermilianaTwitter apFb ap

Apt youtube

Le coin de AladinZin

Sid Ahmed Abdelmalik BAKKALI , NOUS A QUITTÉS

___________________________

LE DÉPART. D ' ÙN. GRAND
""""""""""""""""""""""""""""""


Comme un couperet,
Tomba la nouvelle
D'un départ secret :
Dur de croire en elle. !

Le départ d'un Grand,
D'une plume belle,
D'un poète franc,
Penseur hors échelle,

Homme de Pardon,
Citoyen modèle,
Én lui nous perdons
Une Citadelle.

Lire la suite

Le. Maghreb. de. mes. Rêves.

__________________________________________________

Je suis un Algerien ,
Mais étant frontalier ,
Le Parler tunisien
M'est plus que familier .

Des deux côtés de la frontière ,
Notre tenue traditionnelle
Est faite de même matière ,
ÉT selon le même modèle .

Les goûts et l'art à la cuisine
Sont en tous les points identiques
Chez l'Algerienne ét sa voisine
Qui use des mêmes pratiques .

Quand je me concentre et j'écoute
Chanter les chanteurs de ces lieux ,
Un immense plaisir m'envoûte .
Je me sens planer dans les cieux .

Lire la suite

LES MAGHRÉBINES

_____________________________________

 

Qu'as-tu à aller en Belgique
Y chercher une concubine ?
Marié-toi au Nord de l'Afrique
ET choisis une Maghrébine.

Marocaine ou Mauritanienne,
Algérienne ou de Tunisie,
Ou une jolie Oasienne,
Ou Libyenne de Benghazie.

Toutes nos femmes sont charmantes,
On ne peut rencontrer plus belles,
Dans la nuit étoiles brillantes,
Semant la lumière autour d'elles.

Le bonheur l'accompagnera.
Ton foyer. En sera heureux.
Avec elles s'éclairera
L'avenir, et sera radieux.

Lire la suite

LES. MAGHRÉBINS ( Sonnet ).

___________________________________

 

Le Maghreb est connu depuis les temps antiques
Par la bravoure qu'à sa composante humaine :
Ouverte et accueillante, attentive et sereine,
Des gens d'honneur, tres fiers, joviaux et pacifiques.


De la Cyrenaique aux côtes atlantiques,
Qu'ils soient maures, rifains, ou de Tripolitaine,
D'Alger ou tunisiens : ils s'acceptent sans peine.
Car ils sont en tout point semblables, identiques.


Depuis plus de cent ans, le projet maghrébin,
A été initié par les nationalistes
Du Maroc, d'Algerie, et par les Bourguibistes.


C'est toujours notre rêve, ét plus, notre destin.
Que l'on soit libéraux, de gauche ou islamistes,
Le Maghreb restera notre mot de la fin.

Lire la suite

J'écris ton nom : Le. Maghreb .

_________________________________

Des confins de l’Égypte, à Alger et Tanger,
De Casa à Tobrouk, passant par Homet-Souk,
De Carthage à Nouakchott en traversant les chotts,
J'écris ton nom.

De Guenzet à Djanet, puis à Tamanresset,
De la Cirenaique aux bords de l'Atlantique,
Du pays des Gnaoua à celui des Zouaoua,
J'écris ton nom.

Des Atlas aux AURES, à la Tripolitaine,
Du vaste Sahara à la plus haute plaine,
De SEBHA, la déserte à la mer de Bizerte,
J'écris ton nom.

Du Rif ét du Chellif, de Setif ÀU Soudan,
Du fleuve Sénégal aux confins de Kairouan,
De chez les Pharaons à Rabat et Tetouan,
J'écris ton nom.

De la bande d'Aouzou jusqu'à Tizi Ouzou,
De Derna, l'Oasis à Zarzis puis Tunis,
Du bord de Gibraltar au Massif du Hoggar,
J'écris ton nom.

De Tindouf à Oued-Souf, ét jusqu'à Ras Lanouf,
De Fez et de Meknès jusqu'au monts des AURES,
De Mednine à KOUININE, allant vers Constantine,
J'écris ton nom.

Par le pouvoir d'un mot, on construit l'avenir
Des peuples, des États, pour un commun projet,
Baignant dans la même eau, fondus dans un creuset :
Le. Maghreb.

Lire la suite

LE. MAL. DU. PAYS ( D'après Joakim DUBELLAY ).

_______________________________________

LE. MAL. DU. PAYS ( D'après Joakim DUBELLAY )

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou, comme celui-là qui conquit la toison,
Et puis est revenu plein d'usage et raison
Vivre entre ses parents le reste de son AGE.

Quand reverrai-je hélas de mon petit KOUININE
Fumer la cheminée ? ÉT en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma belle maison
Que je n'échange pas contre tout Constantine ?


Plus me plait le séjour qu'ont bâti mes aïeux
Que, des palais d'Alger , le front audacieux,
Plus que le marbre blanc mon LOUSS couleur de fèves.

Plus mes dunes dorées que le Mont Blideen,
Plus mon Erg Oriental que l'Atlas Tellien,
ÉT plus que l'air marin l'Oasis de mes rêves.

Lire la suite

Il pleure dans mon cœur

___________________________________________

 

Il pleure dans mon cœur,
Comme il pleut sur la ville;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur ?

Oh ! Bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un cœur qui s'ennuie,
Oh ! Le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce cœur qui s'ecoeure.
Quoi ? Nulle trahison ?
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon cœur à tant de peine.

 

___Paul VERLAINE___


 

Lire la suite

FINIES. LES. VACANCES. DE. PRINTEMPS

_____________________________________

Bonjours Messieurs-Dames . Nous sommes le 1 er Avril, dernier jour des vacances de printemps. Les familles en déplacement rejoignent leurs domiciles respectifs. Le temps est très beau, printanier, mais n'oublions pas qu'en Avril, il ne faut pas qu'on se découvre d'un fil. Bientot, nous serons en Mai , nous ferons ce qui nous plait.
Ma maison qui grouillait s'est vidée entre hier ét aujourd'hui : mes enfants et leurs conjoints, et surtout ma dizaine de petits fils sont partis pour la reprise scolaire demain, et pour fournir un dernier effort avant les Grandes Vacances de l'ETE.

Lire la suite

Fête Internationale De La Femme

_________________________________________

A. Mon Épouse, à mes Filles et belles Filles et à toutes les Dames d'Algerie ét du Monde, je souhaite un joyeux 8 Mars.

Lire la suite

ooo. CONSOLATION. ooo

______________________________

Ta douleur, mon ami , sera donc éternelle,
Et les tristes discours,
Que te met à l'esprit l'amitié paternelle,
L'augmenteront toujours.

Le malheur de ta fille, ÀU tombeau descendue,
Par un commun trépas,
Est-ce quelque dédale , ou la raison perdue,
Ne se retrouve pas.

Mais elle était du monde ou les plus belles choses
Ont le pire destin,
Et rose, elle a vécu comme vivent les roses
L'espace d'un matin.

La Mort a des rigueurs a nulle autre pareilles
On a beau la prier,
La cruelle qu'elle est se bouche les oreilles
Et nous laisse crier.

Le Pauvre,en sa cabane,ou le chaume le couvre,
Est sujet à ses Lois,
Et Le Garde qui veille aux barrières du Louvre
N'en défend point nos Rois.

De murmurer contre elle et de perdre patience,
Il est mal à propos,
Vouloir ce que DIEU veut est la meilleure science
Qui nous met en repos .

François de Malherbe
XVI ème siècle


♦  ♦  ♦  ♦

 

Lire la suite