Blog

Born to run

__________________________________

Born to run

 

 

Ce livre intéressera plus particulièrement les "passionnés" de courses à pied et/ou sociologues. Son auteur : Chris McDougall est un reporter coureur américain qui est allé à la rencontre d'un peuple du Nord du Mexique, les "Tarahumaras", afin de découvrir leur "secret" car, comme le dit l'auteur : "Sur de grandes distances, personne ne peut battre un "Tarahumara", pas même un cheval, ni un guépard ou un marathonien de niveau olympique". Cependant, bien que ce peuple cultive l'art de l'invisibilité depuis 400 ans, la persévérance de l'auteur sera récompensée après des mois de recherches.

C'est ainsi qu'il découvrira que les "Tarahumaras" fuient depuis des siècles toute relation avec le monde extérieur et qu'ils possèdent toutes les vertus : force, patience, solidarité, dévouement et ténacité. Les "Tarahumaras" sont les plus grands coureurs de tous les temps. Pour eux, courir n'est pas une passion mais un mode vie. Pour info : ce livre passionnant est une véritable "bible" de la course à pied !

AM-Tours / Assala آصالة - بعدك عني

_______________________________

Amtours
AlgerMiliana - Tours

Lire la suite

SALOUA / Enta Kount Etdhon

_________________________________

Amtours

AlgerMiliana - Tours

Vous souhaite un Voyage sans retours, et un confortable oubli vers nos imprévues déstinations,

Vous étes Priés d'oublier vos Bagages chez Vous, De débarquer sans prévenir, et Surtout de ne pas cocher de date retour.


Lire la suite

Angelina Jordan / Fly Me To The Moon

_______________________________________

Amtours

AlgerMiliana - Tours

Vous souhaite un Voyage sans retours, et un confortable oubli vers nos imprévues déstinations,

Vous étes Priés d'oublier vos Bagages chez Vous, De débarquer sans prévenir, et Surtout de ne pas cocher de date retour.


Faouzia / 100 Band-Aids

____________________________________

Amtours

AlgerMiliana - Tours

Vous souhaite un Voyage sans retours, et un confortable oubli vers nos imprévues destinations,

Vous êtes Priés d'oublier vos Bagages chez Vous, De débarquer sans prévenir, et Surtout de ne pas cocher de date retour.


Lire la suite

Cherchell, condamnée aux peines de l’enfer !

_______________________________

Oui ! L’Académie Militaire de Cherchell, c’est Saint Cyr de l’Afrique et du monde Arabe, oui ! nous tirons une grande fierté de voir notre pays planer au zénith ; la grandeur de cette école doit se situer au diapason de sa renommée continentale et internationale ; malheureusement, la visite annuelle du président ou des officiers supérieurs de l’armée, dans le cadre de la remise des grades aux officiers sortants ; fait fausse note et désordre. Toute la ville est paralysée par une armada de policiers, gendarmes et militaires, déployés tous les 50 ou 100 mètres ( sur des kilomètres) pour assurer le cordon de sécurité – cette fois-ci - au président de la république, venu sous une escorte des plus rigoureuses.

Des jours bien avant la visite, passant par la nationale, d’où s’arpente l’avenue adjacente menant à l’Académie ; un policier (qui n’a même pas l’âge de mon fils benjamin) m’ordonne de ne pas attendre le bus à cet arrêt ( ancienne Daira) pour m’obliger à cavaler sous ce soleil de plomb du mois d’aout jusqu’à Tizirine…Quelle tyrannie !!! Ils s’en foutent éperdument de notre état de santé, de nos maladies et de nos contraintes.

J’ai compris et conteste avec véhémence cette équation qui surenchérit un prisonnier Israélien pour être échangé contre 1.500 prisonniers Palestiniens.
Les images se juxtaposent d’elles-mêmes ; Soubhane Allah ! aussitôt que ce policier m’ait « secoué », il m’est venu en tête l’image de De Gaulle à Cherchell , les années 60 -étant enfant- lorsque nous avions été groupés( indigènes « ramassés » des camps de regroupements) comme des moutons, pour paraitre nombreux quand De Gaulle ferait son discours. J’aurai bien aimé voir une conduite d’homme de loi exemplaire pour me rappeler notre premier président (Ben-Bella) , en visite à Cherchell ; juste après l’indépendance.

Chaque année, donc, la ville souffre le Martyre, voyant la circulation de ses 60.000 habitants obstruée par une armada de policiers réglementant la circulation à leur guise ; détournant véhicules et passagers au gré d’un programme qui ne tient compte que de l’intérêt d’une seule personne, au détriment de toute une population grillée par la canicule ,sous un soleil d’Aout que nul n’ignore la flamme dévorante de son « chalumeau » .Personnes âgées, femmes et enfants- assoiffés ou cherchant le soulagement physiologique le plus instinctif, ne trouvent même pas de toilettes publiques…C’est honteux ; Ces otages attendent désespérément un bus pour les sauver de l’enfer.

Chambouler toute la cybernétique de la ville ; qui gère ses affaires, ses déplacements, son commerce, sa croute à gagner etc…dénote la néantisation, voire la déshumanisation. Accepter d’obstruer la voie publique c’est l’usurper et gêner 60.000 habitants dans leurs mouvements et leurs déplacements d’aller gagner une croute, d’aller se soigner, d’évacuer en urgence ses malades ; alors que des nababs dégustent les plus délectables élixirs et nectars dans des calices de rois, confortablement allongés dans leurs divans, bercés par le zéphyr des salons climatisés ; rêvant au festin du roi (qui les attend) ; que nul monarque au monde n’y a goûté.

A quelques pas de là, des damnés ne trouvent même pas une eau fraiche et potable pour étancher leur soif sous la canicule étouffante ; le pays n’est pas loin d’un paupérisme frisant la précarité avec ses quémandeurs du couffin de ramadan et ses fugitifs , à bord du « radeau de la méduse ».
Deux jours avant la visite, manquant de Bonacor 5 mg ,un médicament pour cardiopathes ( comme tous les algériens) ; indisponible à El-Hamdania et voyant un interminable embouteillage de voitures s’étendant , je ne sais d’où jusqu’à Bakora, j’ai dû me rendre à Sidi-Moussa puis à Sidi-Amar pour l’acheter.

Dans les pays qui se respectent et respectent leur peuple, la voie publique est un droit sacré, inaliénable et inviolable que nulle autorité n’a le droit d’enfreindre. Tous les grands hommes que l’histoire a retenus dans ses pages sont ceux qui ont été hissés au rang des nobles par la perche de l’humilité et par leur dévouement à la condition humaine… Les autres sont seulement des noms - dérisoires- inscrits sur le sable ; que le passage des vagues escamote, au détour d’un regard ; ou de quelconques feuilles mortes qu’emporte un vent d’automne !!!
« Aimez qu'on vous conseille, et non pas qu'on vous loue » ( Nicolas Boileau).

Volet N° 2 : Allant annuler la publication de cette harangue, j’ai vite renoncé et me suis fait un devoir moral de braver la loi de ces quelques généraux qui barricadent la ville pour assiéger sa population, au point de ne pouvoir circuler pour attendre un bus, acheter un médicament ou prendre sa petite barque pour accrocher à son hameçon, une croute aux becs d’oisillons qui attendent.

Advienne que pourra, Oui ! C’est une implacable vérité et non une abnégation car ; je me considère mort il y’a longtemps ; depuis que mon enfance ait été avortée dans les camps de concentration de l’armée française et, depuis … Certaines choses n’ont pas tellement changé.

AM-Tours / Djamel Allam - Mara d Yughal

___________________________
Amtours
AlgerMiliana - Tours

Vous souhaite un Voyage sans retours, et un confortable oubli vers nos imprévues déstinations,

Vous étes Priés d'oublier vos Bagages chez Vous, De débarquer sans prévenir, et Surtout de ne pas cocher de date retour.


Lire la suite

AM-Tours /Origines Contrôlées - Chehilet la3yani

___________________________________

Amtours

AlgerMiliana - Tours

Vous souhaite un Voyage sans retours, et un confortable oubli vers nos imprévues déstinations,

Vous étes Priés d'oublier vos Bagages chez Vous, De débarquer sans prévenir, et Surtout de ne pas cocher de date retour.


Lire la suite