Facebook the green dressing 3 Images 4

Le coin de amarBCH

FRUITS DU TERROIR : ZAAROUR

_________________________________

FRUITS DU TERROIR : Zaarour

Le mot Zaarour est utilisé en Algérie pour désigné au moins trois types de fruits qu’on retrouve dans notre région.
1. Azerolier ou néflier azérole
On le rencontre un peu partout dans la région de Miliana. Si, en général, les gens l'appellent "zaârour" en kabyle et en arabe, ce même mot signifie parfois aussi les nèfles du Japon dans certaines régions. . Son nom commun « Azérolier » vient de l'espagnol acerola (qui vient lui-même du berbère Zaarour) qui désigne cette espèce.
L’Azarolier ou Azérolier , Aubépine du Midi ou Épine d'Espagne (Crataegus azarolus) est un arbre fruitier du genre Crataegus (aubépine) appartenant à la famille des Rosacées. Originaire du bassin méditerranéen, son fruit l’azérole est appelé familièrement « pommette » ou « cenelles ». Son fruit comporte trois pépins.
À partir du mois de septembre, les enfants se mettent à cueillir le fruit, une baie de couleur jaune verdâtre ou rougeâtre et de goût de pomme légèrement acidulé.
Il est proposé aux acheteurs avec des mesures en pot, rarement vendu au Kg.
En effet, cet arbuste, résistant à la sécheresse, se trouve sur les rives Nord et Sud de la Méditerranée. Dans notre pays, il tarde malheureusement à être valorisé. Pourtant, l'azérolier, comme l'aubépine, ont des vertus thérapeutiques avérés contre les troubles cardiaques, les insomnies, les spasmes, la nervosité, l'anxiété et autres pahttp://photos.gammvert.fr/v5/products/full/6774-neflier-du-japon-2.jpegthologies. Les aménagistes, principalement dans le traitement des bassins versants contre l'érosion, proposent l’azerolier comme haie vive pouvant ceindre des plantations fruitières et même des reboisements forestiers pour les protéger du pâturage précoce. La résistance à la sécheresse de ce végétal est un atout majeur pour le planter dans des zones à pluviométrie réduite dans la cadre de la lutte contre la désertification. Dans certains pays, il est aussi utilisé comme porte-greffe pour obtenir des poiriers ou pommiers nains. Malheureusement, en dehors de sa présence sauvage sur les versants des montagnes, l’azerolier n'est ni cultivé, ni produit en pépinière.
Récolte : Septembre


Azerolier Fruits
2. NEFLIER du Japon ou Bibacier (Bibassier) , Eriobotrya japonica.
En Afrique du nord, la nèfle du Japon ou Loquat a, selon les régions, des noms divers : « Mzah » , « mchimcha », « zaârour ». en particulier à Miliana le fruit est appelé « quirça » en rapport à son gout de pomme acidulé.
Le terme Zaarour désigne la nèfle du Japon mais aussi, de façon générique, plusieurs petits fruits charnus dont deux ont, en français, des noms qui dérivent du nom arabe « zaârour » : l'« azérole » des forêts tempérées, et l'« acerola », des forêts équatoriales. En Tunisie, la nèfle du Japon s'appelle « Bousaâ ». À Madagascar, on appelle ce fruit « pibasy ». En Grèce, il s'appelle « mousmoula ».
Récolte : Avril- Mai – Juin

Neflier du Japon Nefles
3. NEFLIER – Nespelier - Mêlier
Noms vernaculaires : Néflier commun, Néflier d’Allemagne, Aubépine d’Allemagne, mêlier, mespoulo, nesplier,mesplier.
Les fruits sont parfois appelés « mesles ». A Miliana on lui donne le nom de « MZAH ». on lui attribue également le nom familier de « queue de singe » ou ‘’ cul de chien’’.
Le Néflier ou Néflier commun (Mespilus germanica L.) est une espèce de petits arbres fruitiers de la famille des Rosacées, parfois cultivée pour ses fruits à pépins consommés blets : les nèfles. Cet arbre très rustique ne doit pas être confondu avec le Néflier du Japon des pays chauds, à fruits jaunes et charnus.
C’est un fruit qui a une chair très dûre avant totale maturité. Par la suite, les fruits commencent à blettir, et la chair devient onctueuse et sucrée. L’épiderme du fruit passe lui d’une couleur cuivrée à une couleur brune.
Il ne faut pas confondre la nèfle commune, que l’on consomme blette, avec la nèfle du Japon .
Récolte : Octobre - Novembre


Neflier Neflier

‘’Travailler pour des nèfles c’est travailler pour rien ; travailler pour des azeroles nefles c’est travailler pour moins que rien.’’

Lire la suite

Eclipse lunaire Juillet 2018

_______________________________________

Le phénomène complet a débuté vers 18h20 par une tombée de la nuit un peu rapide due à la pénombre et s’est achevé à 0h20 en passant par les phases :

   • Eclipse pénombrale vers20h20
   • Eclipse partielle vers 21h20
   • Eclipse totale vers22h20

Le moment le plus intéressant de l’éclipse aura certainement été lorsque la lune a commencé à progresser dans le cône d’ombre, projeté par la terre pour être complètement dans son ombre, ce qui correspond à un alignement quasi parfait du Soleil, de la Terre et de la Lune.
La plus longue éclipse a fait rougir la lune tandis que la planète Mars est au plus près de la Terre (environ 58 millions Km) était pleine d’éclat.
D’autres planètes étaient visibles telles que Saturne, Jupiter, Venus et Mercure ; en s’aidant d’une carte du ciel.
Si certains ont observé le phénomène en scrutant le ciel , d’autres se sont contentés de l’ observer comme on observe . . . le silence ; d’autres se sont éclipsés et ont brillé par leur absence. De toute façon l’évènement est enregistré dans l’histoire de l’astronomie pour ceux qui voudrait y revenir. Ceux qui veulent revivre l’évènement peuvent patienter jusqu’à 2035 !!! .

Lire la suite

FRUITS DU TERROIR : CERISES

____________________________________________

Chaque région se distingue par sa spécificité. Miliana en particulier se distingue par sa 'CERISE', dont la sauvegarde et la préservation se pose avec acuité, au vu de la surface cultivée qui a nettement régressée , de la production, de la productivité et de la qualité de la cerise.
Les cerisiers s'étendaient de Ben Allel à l'Ouest jusqu'aux confins de Hammam Righa, en passant par Oued Rihane, Belles sources, Zougala, les Annassers , Hammama, Ain NSOUR , AinTorki.
Qui ne se souvient pas de la fête annuelle des cerises. Qui ne se souvient pas des cerises vendues dans des corbeilles en roseau et osier. Qui ne se souvient pas des cerises vendues au Col Kandek sur les abords de la Nationale Alger- Oran.
De tous ces espaces, il ne reste que quelques vergers isolés. Même les variétés anciennement cultivées, connues par leur nom vernaculaire ont presque disparues et sont désignés de façon générale et quelconque par "cerises"; alors que chaque variété appartient à un famille à un nom.
C'est pour se souvenir de quelques souvenirs de sa souvenance que j'ai essayé de toucher à quelques éléments essentiels sur le sujet.

Le cerisier domestique provient de deux espèces sauvages d’origine incertaine :
- Prunus Avium dit le merisier ou cerisier des oiseaux , à feuilles tombantes et à fruits de saveur douce, et
- Prunus cerasus, à feuilles droites et à fruits acidulés.
Les variétés acidulées sont auto fertiles, alors que les variétés douces exigent la présence d’un autre arbre à proximité pour assurer la fécondation des fleurs nécessaire à la production de fruits.
Du croisement de ces deux espèces, sont nées quatre races principales :
• les griottes (à fruits acidulés).
• les cerises vraies, également appelées cerises douces ;
• les bigarreaux (à fruits sucrés) ;
• les guignes

Celles qu’on trouve dans les marchés : surtout la cerise bigarreau Burlat et la Bigarreau ( autres variétés, dont on citera les plus connues).
L’école de médecine de Salerne (X au XIII siècle) en vante les vertus de la cerise en ces termes :
« Cerise, aimable fruit, quels bien tu nous procures !
Tu flattes notre goût, tu rends nos humeurs pures
Tu fais dans notre corps couler un sang nouveau,
Et pour les calculeux, tu donnes ton noyau. »

1. Griottes : fruit à chair fondante, très acide, parfois amère , le jus est coloré. Pour flatter le palais, les griottes ont besoin des apprêts du pâtissier, du confiseur ou du liquoriste. Le cerisier acide, cerisier aigre ou griottier (Prunus cerasus) est un arbre fruitier du genre Prunus, famille des Rosaceae.
Les variétés de Prunus cerasus sont plus résistantes au froid que les cerisiers Prunus avium,. Elles donnent : des fruits à jus clair, nommés amarelles ; des fruits acides, à jus coloré, nommés griottes ou morelles (« noirâtres »).

2. Cerises vraies (ou cerises douces) : Fruit à chair fondante, moins acide que celles des griottes, jus peu ou pas coloré, recherchés comme fruits de table.
Ce sont des variétés auto fertiles. On retient particulièrement le cerisier ‘Anglaise hâtive’ avec des fruits à peau grenat et une chair un peu transparente, juteuse sucrée et acidulée.
Les cerises vraies et les griottes (du provençal agriota qui signifie aigre) sont issues du prunus cerasus et donnent des cerises plus acides ou légèrement amères selon les variétés mais qui sont idéales pour les fruits confits ou au sirop.

3. Bigarreaux : Fruit à chair douce, ferme et croquante, fruit de table par excellence.
Les fruits sont à peau rouge, pourpre ou noire, parfois jaune. La plupart des variétés ne sont pas auto fertiles. Voici quelques variétés :
Burlat - Cœur de pigeon ou gros Cœurlet – Esperen – Summit - Napoléon (variété à chair blanche)-
Rainier (variété à chair blanche) – Van - Stark Hardy Giant – Reverchon ou ‘cœur de bœuf’ – ‘Karina’ – ‘Bigalise’ – Hedelfingen- Marmotte – Kordia –Moreau – sweetheart , . . .
Les bigarreaux ont un pédoncule long et grêle, un fruit cordiforme avec un sillon longitudinal bien marqué et la chair est ferme.

4. Guignes : Fruit à chair molle, sucrée, de très bonne qualité.
Arbres à production hâtive. Les fruits sont à chair tendre tendre et insipide, principalement utilisés dans l'industrie pour la confection de confitures.
La plupart des variétés ne sont pas auto fertiles. On distingue par exemple :
‘Belle de Mai’ : fruit rouge, de bonne saveur, précoce (récolte en juin), à polliniser ;
‘Précoce de rivers’ : fruit rouge sombre, à chair juteuse, fine, sucrée et parfumée, précoce (récolte en juin), à polliniser.
Guigne Noire à gros fruits : peau dure, épaisse, luisante, pourpre noirâtre, eau abondante, violâtre, à peine acidule et sans amertume, très sucrée, très savoureuse.



Illustration

BURLAT;Coeur de pigeon;Coeur de boeuf

;Napoleon;Noire de merched

Lire la suite

La plus longue eclipse lunaire du siècle

_________________________________

Le 27 Juillet 2018, on pourra observer les différentes phases de la plus longue éclipse lunaire du siècle qui débutera à 18h15; le maximum de l'éclipse aura lieu à 21h22. Cet évènement prendra fin à 0h29. Plus de 6h d'observations admirables ! ! ! .

Même pas besoin de lunettes. Regardez vers le ciel même à l'oeil nu pour voir l'éclipse.
Les conditions de cette éclipse permettront de voir la lune se draper d'orange et de rouge; mais aussi ces conditions seront exceptionnellles pour observer VENUS, MARS, JUPITER et SATURNE.

A vos postes d'observations

Attention !!! en regardant le ciel, sachez où vous mettez vos pieds.

Lire la suite