ALGER - MILIANATwitter apFb ap

Apt youtube

Retour dans mes Souvenirs

Confinement COVID-19

__________________________________

Ah ! Si les villes étaient encore fortifiées avec leur rempart et leurs portes.

I. Les sept portes d’Alger :

1. Bab Azzoun : La porte de la victoire
2. Bab el Oued : débouché de l'oued de Bouzaréah.
3. Bab el B'har : La porte de la mer et du soleil levant accueillant bateaux et caravelles.
4. Bab El Dzira : La porte de l'île seuil de la terre aux mouettes.
5. Bab El Kettar : Veillant sur les âmes et les gisants.
6. Bab el Djdid : La porte Neuve, appelée aussi ‘’porte-bonheur ‘’
7. Bab El Casbah : .
Seuls demeurent les noms mythiques des portes et son gardien : le mausolée de Sidi Abderrahmane.

II. Les 6 portes de Blida :

1- Bab-er-Rahba, au sud, (porte du marché aux grains, aux huiles, aux bestiaux)
2- 2- Bab Kebour, à l’ouest, (porte des Tombeaux)
3- 3- Bab-es-Sebt, au nord, (porte du samedi)
4- 4- Bab Zaouïa, au nord-est, (la route qui conduisait à la zaouïa de Sidi Medjebeur)
5- 5- Bab Dzaïr, à l’est, (porte d'Alger)
6- 6- Bab Khouïkha, au sud-est, (la porte de secours)
Les Ottomans ont bâties des portes monumentales (Bab) à chacune des entrées. Ces portes n'existent plus de nos jours..

III. Les quatre portes de Miliana :

Miliana était protégée par une muraille de trois km et Quatre portes y permettaient l’accès :
1. au Nord Bab El Blad (Portes doubles du Zaccar): c’était l’entrée principale ; détruite en 1957
2.au Nord ouest Bab El Djemaâ : (détruite durant l’ ère coloniale )
3.à l’Ouest Bab El Gharbi : (détruite en 1976)
4.au sud Bab Yadmer : Celle ci menait vers Yadmer, Aïn El Barqouq et Zougala

IV. Les cinq portes de Médéa :

- Porte d’Alger : Bab Dzair
- Porte de Laghouat : Bab El Berkani
- Porte Sahraoui : Bab Sidi Sahraoui
- Porte Lodi : Bab Lakouasse
- Porte Nador : Bab El Gorte
Seule la porte ‘’Bab Lakouasse a survécue avec un pan de rempart.

Si nos villes étaient encore fortifiées, on aurait pu mieux contrôler l’épidémie du virus COVID-19 et assurer le confinement de la population ainsi que son approvisionnement.
Malgré tous les efforts de sensibilisation, on a l’impression que les gens sont indifférents aux conseils de prévention. Je dirais plutôt que les gens sont inconscients et ne mesurent pas la gravité de la chose – il n’y a qu’à analyser ce qui se passe ailleurs et en tirer des leçons. Il ne faut pas attendre et subir la catastrophe .il faut agir chacun à sa façon pour la même cause. Facilitons le travail de tous les gens qui sont en première ligne de front, plus particulièrement le personnel médical. Nous sommes tous concernés et aucune personne n’est intouchable.

A cette occasion, je salue notre ami et ancien camarade du lycée Mustapha Ferroukhi le Professeur Med Belhocine ; qui fait honneur à notre ville et notre association pour tous les efforts qu’il consacre au combat du virus de cette pandémie.

Que Dieu nous viennent en aide.

Par amarBCH

Commentaires (3)

Bradai
  • 1. Bradai | 04/04/2020
Une nouvelle qui donne de l'espoir.
«Les premiers résultats des cas ayant pris la chloroquine sont satisfaisants», a précisé le ministre en marge de la conférence de presse consacrée à la présentation du bilan quotidien de la propagation du COVID-19.
Déplorant la hausse du nombre de décès en Algérie et dans le monde, le ministre a indiqué que les données sanitaires et les études menées par les experts sur l’utilisation du protocole à base de chloroquine en association avec des antibiotiques, «font état d’indicateurs satisfaisants».
Un grand nombre de patients soumis à ce protocole au niveau des hôpitaux étaient dans un état très satisfaisant, a-t-il déclaré affirmant qu’il faut attendre environ une semaine pour avoir une étude plus fiable et précise.
Concernant les effets secondaires de la chloroquine, le ministre a assuré que ce médicament, utilisé dans plusieurs pays développés, était prescrit «sous contrôle médical» et qu’aucun effet secondaire n'a été enregistré pour l’heure.
Pour sa part, le professeur Belhocine, ancien expert à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a fait savoir que ce médicament, peu coûteux, était à ce jour «le seul traitement disponible dans le monde», insistant sur le respect des aspects préventifs recommandés par les pouvoirs publics.
Le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus, le Pr Djamel Fourar, avait annoncé que 61 malades avaient suivi le traitement à la chloroquine.
Bradai
  • 2. Bradai | 04/04/2020
Salem à toutes et à tous.
A travers ce Site à qui grâce, on fait parfois acte de présence bien d'habitués ne donnent plus signe de vie comment avant, mais certes chacun est libre en soi . Pour le dire de ma part aux amis « Amitié oblige ».si on trouve que j'ai tort je m'en excuse infiniment , mais je dois dire cela ainsi aussi il n'y a plus merveilleux en ces moments pénibles que de voir un ami donner de ses nouvelles.

En ces moment où le confinement commence pour certaines wilaya de 15H de l'après midi jusqu'à 7 heurs du matin c'est pour le bien de tous , et si on nous dit de rentrez chez nous on doit suivre et respecter toute recommandation la vie de tout le pays en dépend.
Bradai
  • 3. Bradai | 04/04/2020
Merci Mr Amar BCH d'avoir ouvert cette page pour saluer de notre mieux ceux qui sont au front et à l'avant garde. Donnons leur notre soutien comme il se doit de le faire meme par notre simple participation d'écrire .Merci encore Amar .

Je viens de redécouvrir mon grand pays encore une fois très engagé, servi comme toujours par un peuple exemplaire à tout évènement qui se présente . Un véritable cri de cœur a été ressenti de la wilaya de Ain Defla par une participation humanitaire pour les gens confinées de Blida. Que ça a été par la suite suivi par d’autres wilaya du PAYS . Une chaine de divers Dons s’en ai suivi de l’est de l’ouest et de ce lointain Sud à des kms d’ici . Ils ont envoyé ce qui était le plus nécessaire à une population confinée et meurtrie par son mal. Croyez moi j’ai eu les larmes aux yeux quand j’ai vu defiler devant moi ces gens au service du bien .;j’ai su alors que nous nous aimons dans les situations difficiles. Oui et tout comme l'ont été nos ancetres pour ce magnifique pays je sais maintenant que ,nous sommes un grand peuple exemplaire à l'exemple de notre ami Ferroukhien le Pr Med Belhocine que j'ai connu à travers nos retrouvailles.

Ajouter un commentaire