ALGER - MILIANATwitter apFb ap

Apt youtube

Retour dans mes Souvenirs

Sensibilisation COVID-19

______________________________

La première vague de grippe espagnole, ayant lieu au printemps 1918 fut assez peu virulente. Mais la seconde, à l'automne suivant, à la suite d'une probable mutation, s'avéra bien plus agressive.

À cela s'ajoutent les circonstances particulières de la fin de la guerre favorables à la circulation des virus. Soient : les mauvaises conditions sanitaires, des populations affaiblies , les grands rassemblements et la circulation des personnes d’un continent à un autre et d’un pays à un autre.

Après cette pandémie, d’une ampleur inégalée, le monde en connaît plusieurs. On citera : la grippe dite de Singapour en 1957, celle de Hong Kong en 1968, celle du A(H1N1) en 2009, et Ebola fin 2013. On a tiré énormément de leçons de chacune de ces épidémies en ayant un système de veille qui est beaucoup plus performant, mais ça reste au niveau des archives et utile pour la recherche scientifique.

Aujourd’hui le commun des mortels ignore le passé et l’histoire. Il considère ce qu’on lui dit avec insistance comme des histoires qu’on raconte aux petits pour leur faire peur. il ne peut mesurer la gravité de cette contamination dont, à mon avis, la propagation géographique est plus préoccupante que le nombre global de contaminés communiqué quotidiennement à travers les médias. Pour cela :

- Tous les moyens de communications doivent être déployés pour donner des informations ‘’SMART’’ (Simple – Mesurable - Accessible – Réaliste – à Temps).
- Prendre des mesures draconiennes applicables et appliquées sur le terrain; nécessaires à une prise de conscience générale. Car plus on connait, plus on maîtrise, plus on a peur d’erreurs d’inattentio. Par conséquence, on cherche à adopter et respecter les consignes ainsi que les mesures préventives émises par les éminents responsables, particulièrement les mesures de distanciation et d'hygiène.

Aujourd’hui nous sommes plus conscients qu’auparavant et on espère sortir à brèves échéances du confinement avec un minimum de pertes dans ce combat contre le COVID-19.

Par amarBCH

Commentaires (1)

Bradai
  • 1. Bradai | 07/04/2020
le Figaro -santé.
Les autorités clarifient la liste des personnes à risque face au coronavirus.
Dans cette liste, entre autres, on compte les personnes souffrant d’une maladie cardiovasculaire, respiratoire ou d’hypertension, les diabètiques, les personnes ayant un cancer, mais aussi les personnes obèses.

«Restez chez vous.» Pour lutter contre le virus du Covid-19, cette mesure s’applique à tout le monde, et particulièrement à ceux qui risquent de développer une forme grave de la maladie. (Source :le figaro santé)

Ajouter un commentaire