Date du jour de l'AN Ennayer

_________________________

Le zodiaque est un cercle de 360 degrés entourant le Soleil, la Lune et les planètes. Il est segmenté en douze points appelés signes, portant le même nom que les constellations devant lesquelles le soleil passe au cours de l'année (Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons).

Les signes astrologiques du zodiaque coïncidaient autrefois avec la position du Soleil dans les constellations qui leur ont donné leur nom ; mais par suite de la précession des équinoxes, le point vernal (marquant l’équinoxe de Printemps) est mobile ; il se trouve actuellement dans la constellation des Poissons. Il faut 25 800 ans pour que le soleil effectue un tour complet et soit rétablie la coïncidence des constellations et des signes. La dernière coïncidence entre les constellations et les signes a eu lieu il y a environ 10.000 ans.

En réalité, le soleil traverse le Capricorne entre le21/01 et le 19/02 : il y a un mois de décalage entre ce qui se passe réellement et le calendrier astrologique. Ceci est dû à la précession des équinoxes (l’axe de rotation de la Terre sur elle-même pointe dans une direction qui « précessionne » environ en 26000 ans : depuis que ce calendrier fut établi ; l’axe a eu le temps de parcourir quasiment 15° ; c.a.d environ un signe zodiacal ; ce phénomène de précession est dû à l’influence de la Lune sur la Terre.

Le calendrier julien « retarde » par rapport au calendrier grégorien. Ce retard était de 10 jours lors de l'instauration du calendrier grégorien en 1582. Du fait que les années séculaires ne sont normalement pas bissextiles dans le calendrier grégorien, le retard du calendrier julien s'accroit d'un jour par siècle, sauf à la fin des xvie et xxe siècles. Le retard est actuellement de 13 jours.

Nombre de jours à ajouter au calendrier julien pour rattraper le calendrier grégorien :
avant mars 1700 : 10 jours (comme en 1582, car 1600 est bissextile : il y a eu un 29 février 1600 dans le calendrier grégorien également) ;
   Mars 1700 - février 1800 : 11 jours (car 1700 fut une année commune : il n'y a pas eu de 29 février 1700 dans le calendrier grégorien) ;
   Mars 1800 - février 1900 : 12 jours (car il n'y a pas eu de 29 février 1800) ;
   Mars 1900 - février 2000 : 13 jours (car il n'y a pas eu de 29 février 1900) ;
   Mars 2000 - février 2100 : 13 jours (car l'an 2000 fut bissextile : il y a eu un 29 février 2000) ;

- Et c’est ainsi que le premier jour de l’En-Nayer devenait dans le nouveau calendrier dit «Grégorien» en concordance au : 11 Janvier de 1583 à 1700 ; 12 Janvier de 1701 à 1800 ; 13 Janvier de 1801 à 1900 ; 14 Janvier de 1901 à 2100. Cette équivalence est restée en usage durant l’occupation française et c’est ainsi que la célébration d’En-Nayer avait eu lieu le soir du 11 Janvier de chaque année. Or, d’après les calculs, il fallait corriger depuis 1901 l’En-Nayer de 1901 à 2100 pour la veille du 14 Janvier.

     Bonne Année 2019. assegas amegaz 2969

Par amarBCH

Commentaires (2)

AladinZin
  • 1. AladinZin | 06/01/2019
Merci , Si. Amar , pour ces précieux renseignements .
Belfedhal Abderrahmane
  • 2. Belfedhal Abderrahmane | 05/01/2019
BONSOIR A TOUS
merci amar pour ce precieux tour d horizon dans la voie d ennnayer que l on retient de nos traditions ancestrales depuis les horizons lointains
ennayer est une preuve d identite ,donc une marque d existence civilisationelle
Pour embellir d avantage cette page astronomique, j invite les plumes charmantes de meskellil de keryma et autres a nous rassasier gastronomiquement et nous faire partager par l intermediaire des khalti khadouma fatouma bennouna keltouma et autres figures des temps nantis ,les diverses recettes realisees sous la lumiere des quinquets et des kerbiles ,illuminant joyeusement les etincelles dansantes du sobrero et les contes feeriques d une nuit qui tire sa substance depuis la grande nuit des temps encore une fois merci pour ce rappel a nos sources? gage de notre identite arabo amazighou islamique

Ajouter un commentaire