ALGER - MILIANATwitter apFb ap

Apt youtube

Retour dans mes Souvenirs

Destin et destinée

____________________________

Par définition, le destin est le chemin divin imposé à l’humanité par la loi divine. L’homme ne peut donc choisir son destin, le changer ou s’en dégager parce qu’il s’agit de la volonté incontournable de Dieu. Par contre la destinée est la conséquence inéluctable des comportements et des agissements de l’homme lui-même. A la question de savoir si l’homme est libre ou déterminé, l’ésotérique répond que l’homme est libre par ce qu’il sait : sa destinée, et est déterminé par ce qu’il ignore : son destin.

Le fatalisme consiste à ne rien faire, ni avant le malheur, ni après le malheur, et à baisser les bras. Or, c'est exactement le contraire que l'islam enseigne. Dans ce dernier sens, tous ont un destin, mais aucun être humain n’a de destinée. Donc, il n’existe pas de sort fatal. Ainsi, le destin le pousse toujours sur des routes qu’il ne semble pas connaître.

La croyance au destin est le sixième et dernier article de la foi islamique. Cela signifie que tout vient de Dieu, que ce soit le bon ou le mauvais, les moments de joie ou de tristesse, le plaisir ou la douleur. En spiritualité le destin représente l’ensemble des évènements contingents qu’un être s’attire consciemment et inconsciemment conformément à la loi de la Causalité ou justice immanente.

Premièrement, nous ne devons cependant pas être fatalistes ou défaitistes: en disant : « à quoi bon faire quelque effort que ce soit? ». La prescience de Dieu ne remet pas en question la responsabilité humaine. Dieu nous tient responsables de ce que nous sommes capables de faire et que nous faisons; mais Il ne nous tient pas responsables de ce que nous sommes incapables de faire. Comme Il est Juste, Il ne nous a donné qu’une responsabilité limitée, et c’est sur cela qu’Il nous jugera. Nous devons penser, planifier et faire les bons choix, mais si parfois les choses ne se passent pas comme on le voudrait, nous ne devons pas perdre espoir ni sombrer dans la déprime et baisser les bras. Ce que nous devons faire, c’est lever les bras vers le ciel, prier Dieu et essayer de nouveau. Mais si nous n’arrivons pas à réaliser ce que nous avions planifié de faire, nous devons nous dire que nous avons fait de notre mieux et qu’en fin de compte, nous ne sommes pas responsables des résultats.
Dieu sait d’avance ce que fera chacune de Ses créatures; Il connaît la totalité de tout ce qui existe:« Certes, rien de ce qu’il y a sur terre ou dans les cieux n’est caché à Dieu» (Coran 3:5)
Quiconque refuse de croire cela nie la perfection de Dieu, car le contraire de la connaissance est soit l’ignorance, soit l’oubli.

Deuxièmement, Dieu a inscrit, sur une tablette bien préservée (al-Laouh al-Mahfouz, en arabe), tout ce qui allait se produire dans l’univers, jusqu’au Jour du Jugement. La durée de vie de chaque individu y est inscrite, de même que la quantité de ses provisions. Tout ce qui est créé et tout ce qui se produit au sein de l’univers a déjà été inscrit sur cette tablette. Dieu a dit : « Ne sais-tu pas que Dieu connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre? Tout est inscrit dans un registre. Et cela est bien facile pour Dieu. » (Coran 22:70)

Troisièmement, tout ce que Dieu souhaite voir arriver arrive, et tout ce que Dieu ne souhaite pas voir arriver n’arrive pas. Rien ne se produit, dans les cieux ou sur la terre, si ce n’est par la volonté de Dieu.

Quatrièmement, Dieu est le Créateur de toute chose: « Il a créé toute chose selon de justes proportions. » (Coran 25:2)
Selon la doctrine islamique, chaque action faite par l’être humain, qu’elle soit physique ou spirituelle, est déjà prédestinée; mais il est faux de croire que si une action est prédestinée, elle est alors faite de façon aveugle, ou elle est arbitraire et inéluctable. Le fait que Dieu intervienne dans les affaires des hommes ne signifie nullement que ces derniers n’ont aucune liberté. Au contraire, l’homme est libre de ses choix. L’intervention divine n’est pas incompatible avec la liberté morale et la responsabilité de l’homme. L’homme est libre, et Dieu connaît d’avance les choix qu’il fera.

L’homme n’est pas une pauvre créature impuissante qui se laisse porter par son destin. Chaque personne est responsable de ses actes. Les nations léthargiques et les individus insouciants des affaires de la vie courante n’ont qu’eux-mêmes à blâmer et non Dieu. L’homme est obligé d’obéir à la loi morale; et il recevra soit un châtiment soit une récompense selon qu’il aura violé cette loi ou l’aura observée. C’est donc que l’homme doit avoir en lui cette capacité de violer la loi ou de l’observer. Dieu ne nous tiendrait jamais responsable d’une chose à moins que nous ayons eu la possibilité de la faire ou pas : « Dieu n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. » (Coran 2:285)

La croyance au destin renforce la croyance en Dieu. Car celui qui croit au destin réalise que Dieu seul contrôle toute chose; il Lui fait donc confiance et se fie à Lui. L’homme fournit les efforts qu’il doit fournir, tout en s’en remettant à Dieu pour le résultat final. Son travail acharné et son intelligence ne doivent pas être perçus comme de l’arrogance; car Dieu est à la source de tout ce qui croise son chemin. En comprenant et en reconnaissant que Dieu est Sage et que Ses actions sont dictées par Sa sagesse, l’homme atteint la tranquillité d’esprit. Rien ne se produit sans but, de façon aléatoire. Si une chose atteint l’homme, il doit comprendre que jamais il n’aurait pu échapper à cette chose. Et si une chose ne vient pas à lui, il doit comprendre qu’elle ne lui était pas destinée. Une fois qu’il a compris cela et qu’il l’a accepté, l’homme peut enfin atteindre la paix intérieure et la plénitude de la foi.

Le destin et la destinée représentent la volonté divine ; cela signifie que rien n'arrive sur terre sans que Dieu ne le sache auparavant. Ainsi il n'arrive que ce que Dieu a décidé qu'il soit. Et ce que Dieu n'a pas décidé ne peut en aucun cas se réaliser. Dieu sait parfaitement que tel ou tel événement aura lieu, où il arrivera et à quel moment précis. Dieu est le seul à décider de toutes choses. C'est parmi les piliers de la foi de croire à la prédestination bien ou mal. Quand l'ange Gabriel a questionné le prophète ( sws) sur la foi, il a répondu : "... Et de croire en la prédestination son bien et son mal."
Dieu a créé le qalam et Il lui a dit : écrit la destinée de toutes choses jusqu'au jour du Jugement Dernier.
Sourate 7, Verset 34 : Allah a dit : "Pour chaque communauté il y a un terme. Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d'une heure et ils ne peuvent le hâter non plus."
Sourate 54, Verset 49 : Allah a dit : "Nous avons créé toute chose avec mesure."
Et les musulmans qui suivent le Coran et Sounnah reconnaissent tous le destin et la destinée bien ou mal et ils croient tout ce qui arrive dans les créatures de Dieu et ce qui est écrit dans sa tablette.
Donc le destin, c'est la chose que Dieu fera quand Il voudra, il suffit qu'Il lui dit soit, il sera.
Sourate 2, Verset 117 : Allah a dit : "Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant. Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement "Sois", et elle est aussitôt."
La destinée, ce sont les choses qui sont écrites dans la tablette et ces choses, c'est Dieu qui les a décidées au début de la création et chaque chose arrive en son temps précis.

Le musulman doit se soumettre et accepte sans se fâcher parce que ce qui arrive, arrive par ordre de Dieu.
Sourate 65, Verset 12 : Allah a dit : "Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez qu'Allah est en vérité Omnipotent et qu'Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir."
Sourate 31, Verset 34 : Allah a dit : "La connaissance de l'Heure est auprès d'Allah ; et c'est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice ; et Il sait ce qu'il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu'il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur."

On parle du destin comme s’il s’agissait d’un châtiment imposé, oubliant que chacun invente son destin au jour le jour par ses pensées, ses paroles, son ressentir et ses actes. Le sort exprime les bonheurs et les malheurs que nous vivons, mais dont les causes sont bien moins mystérieuses que nous le prétendons. Tel un homme pense en son cœur, tel il est. Tout est imputable à son propre comportement et à ses propres choix, conscients ou inconscients. Tel qu’on le conçoit généralement, à savoir comme une Puissance surnaturelle qui fixe rigoureusement le cours des événements personnels, le destin n’existe pas. À la rigueur, il n’existe pas non plus d’événements indépendants de la volonté se produisant dans la vie humaine, bien que certains éléments puissent échapper à la conscience claire. Tout effet personnel provient d’une cause personnelle, en soi comme dans son environnement, par choix personnel ou par acceptation d’y participer. Quant à Dieu, il détient un Plan, dont chacun a une part à accomplir, mais, par son libre arbitre, chacun est libre de s’accomplir comme il veut, à l’intérieur de ce plan. Dieu impose le But, mais chacun invente ses moyens pour y parvenir. Celui qui croit au sort ou à la destinée, comme à la fortune ou à la chance, au hasard ou à la coïncidence, érige lui-même les murs de sa prison, en refusant d’être responsable. Il est si facile de se dire la victime de quelque chose.

Sommes-nous libres ou pas libres? Dépourvus de droits, nous n’aurions pas de devoirs: nous serions dispensés de faire des choix pour connaître et comprendre, pour devenir plus conscients. Nous sommes libres de faire tout ce qu’autorisent les Lois cosmiques. Mais le destin n’est sûrement pas une force aveugle qui frappe sans prévenir, intervient de façon arbitraire. Car le destin d’aujourd’hui résulte des choix antérieurs et le destin de demain se construit à partir des choix d’aujourd’hui.

Par amarBCH

Ajouter un commentaire