Facebook the green dressing 3 Images 4

Les enfants de la Casbah

____________________________________

Spécialement pour mon amie Meskellil qui entre autres amies et amis occupe une place à part...

23915733 851253281717677 1842090391035651366 n

______________________________________

24068020 851252541717751 5241625759674690875 n

Le petit Omar

Aek FERHAOUI

Commentaires (4)

ferhaoui
  • 1. ferhaoui | 01/12/2017
rbonjour ou bonsoir un autre texte très beau texte de mon ami a touat ah,!et quelle minutie votre texte est un vrai talent à en saisir la grace des mots, des scènes , des couleurs ce tableau c'est toute une histoire, pour le musée el moudjahad, avait été donné à un ami un artiste très talentueux qui, ne s'y sentant pas porté, je ne sais pour quelle raison m'avait proposé de le faire d'après un document d'archives en tout cas, j'ai été complètement dedans lors de sa réalisation cela va sans dire...des heures sans compter de travail.... alors, à très bientot pour une autre histoire de notre pays....bonsoir l'ami, tout djamel.
ferhaoui
  • 2. ferhaoui | 01/12/2017
bonjour tout le monde ou que vous soyez. ma très chère p'tite soeur meskellil, très ,très belle lecture de deux sujets entre autres qui continuent de faire couler beaucoup d'encre à savoir l'histoire celle du 'p'tit omar martyr de la casbah... et des cries de ceux et celles qui sont morts pour le pays rien à dire tout y est pour faire un titre... votre texte est plein, de bruits, d'odeurs et de sensations et des horreurs qui ont marqués notre casbah ( el mahroussa) franchement un beau texte bien ficelé ou les mots sont forts surtout justes! alors pour ceux qui ne l' ont pa encore lu.. c'est une page de notre histoire à bientot pour une toile et un texte..... bonjour depuis oran( un grand merci comme toujours pour sa collaboration à mon amie noria)
Meskellil
  • 3. Meskellil | 29/11/2017
Bonjour Cher ami et grand frère Ferhaoui,
Bonjour à tous,

Magnifique page et somptueux cadeau complexe, riche de symboles multiples qui suscitent étonnement, incompréhension, questionnement. Questionnement qui lui-même ouvre sur d’autres questionnements et ceci à l’infini. Des toiles intemporelles qui, loin d’être figées, sont au contraire sont dans une dynamique, une recherche de sens dont le mouvement interprétatif est créatif et libre puisqu’il autorise, ouvre des angles d’interprétations pluriels. Ce mouvement justement est liberté et n’est-ce pas au nom de cette liberté que le petit Omar se trouve aussi brutalement molesté, maltraité, agressé par ces trois soldats armés de fer, un fer qui donne la mort ? Le mouvement de la pensée suscité par ces peintures est lui-même liberté. Superbement rendu dans ces ruelles désertes de la Casbah patrouillées, surveillées, scrutées, envahies en permanence, mais où les casbadjis confinés dans cet espace clos, délimité de fils barbelés luttent, combattent, meurent. Hommes, Femmes et Enfants. Une lutte acharnée souterraine, une riposte et des représailles aveugles, sans merci. Un engagement et un sacrifice sans réserve pour arracher cette liberté, cette souveraineté, sortir de ce déni. La scène du petit Omar sur les deux toiles, pour l’une un enfant rieur et heureux de vivre et pour l’autre le visage tordu, déformé par la peur, la terreur concentre à elle seule un siècle et demie de colonisation sauvage d’une violence inouïe : massacres à grande échelle, violations, expropriations, exploitation, code de l’indigénat, tentative de dépossession identitaire, humiliation, indignité… Oui une œuvre complexe qui interroge de manière lancinante la conscience, le rapport à soi, le rapport à l’autre, le rapport au monde. Qui interroge l’humanité tout entière sur sa morale, son éthique, ses valeurs, sa responsabilité sociale, politique, économique, écologique.

Vos peintures cher Maître Ferhaoui sont sensibles, profondes, et toujours en mouvement, toujours en quête de sens, un sens qui est ouvert et par conséquent créateur de sens aussi, il n’est jamais donné une fois pour toute, et c’est ce qui fait pour moi la richesse de vos toiles, leur inestimable valeur en plus bien sûr de la maîtrise du geste, du volume, des tons et des angles choisis. Merci à vous cher ami et grand frère Ferhaoui, votre cadeau a une valeur inestimable à mes yeux et ceci à maints égards.
DTouat
  • 4. DTouat | 29/11/2017
Bonjour tres chère frère et ami ferhaoui.
c'est avec un tres grand plaisir que je découvre votre toile "les enfants de la casbah. L 'angoisse qui se dégage de la scène est volcanique à la dimension de ces 3 soldats qui entrainent rudement le petit omar. Le centre d'intéret représenté par petit omar est accentué par ses effets vestimentaires, contrastant avec l'ensemble de la peinture,appliquée tantot avec de jolies touches qui ne tardent aucunement sur le détail, tantot par d'autres touches encores plus larges plus nerveuse,trahissant cette frénésie qui s'empare de l'artiste afin de découvrir le résultat final. votre main tres sure trahissant des années d'expérience,elle est présente sur la toile. La terre dans ses ocres, le vert des militaires devient celui de l'olivier, et le bleu profond chez le ptit omar annoncent à l'unisson leur appartenance a L'Algérie.bravo maitre ferhaoui.
et au plaisir renouvellé de découvrir votre apparition sur ce site.
clin d'oeil amical,à ceux et celle qui font le bonheur de ce site.

Ajouter un commentaire