Facebook the green dressing 3 Images 4

  Retour dans mes Souvenirs

De Bab-El-Oued @ Miliana

Allaa Eddine Hallal, la voix de la paix et de la tolérance

Sans titre 11

La maitrise de sont art l’a fait connaitre dans tout le Maghreb.

Allaa eddine hallal 1  Αllaa Eddine Hallal est né le 5 Août 1985 à Ain Defla, diplômé de l’université de Khemis Miliana (Master en Sciences de juridiques et droits administratif). Il a commencé à s’intéresser au chant religieux depuis qu’il ; était jeune apprenant du Coran au niveau de son quartier. Il se perfectionna dans l’ « inchad » après son adhésion aux SMA, les scouts musulmans algériens, plus précisément dans le groupe dit Ahmed Zendari, figure emblématique de la révolution.

A cette époque, se rappelle le jeune Hallal, existait un autre groupe vocal, « Fadjr El Salem » qui n’arrêtait pas d’évoluer et d’intéresser le public de la région. Ce groupe versait beaucoup dans les chants nationaux. Par la suite, un second groupe  a émergé, c’est « Rayane El Fenia » qui renfermait de nombreux talents. Il existe à ce jour. C’est qui est aujourd’hui dirigé par Allaa Eddine Hallal. Le groupe se compose de plusieurs « mounchidines » dont le célèbre Alias. Ce groupe connaitra un succès fulgurant  avec l’album « Leilet El Omr ».

Spécialisé dans des chants patriotiques et religieux, cela ne l’empêcha ra pas de composer des chants en l’honneur des mariés qui vont le propulser au firmament. L’album va s’arracher en Algérie, au Maroc et en Tunisie. Cette réussite est relayée par la presse nationale écrite et audiovisuelle. L’album sera sur toutes les ondes de la radio nationale, en particulier à la radio locale d’Ain Defla.

Le second album du groupe est intitulé « Limane laho qualb » (celui qui possède un cœur), qui aborde des problèmes à caractère politique et social tels que le cas des mères en souffrances, la situation en Irak et en Palestine…Un album entier est dédié à notre prophète bien aimé ; C’est une suite de louanges sur sa conduite exemplaire en réponse aux attaques portées à son encontre  par des journalistes  Européens.

Actuellement, le groupe compte six albums à son actif, Outre celui consacré au prophète, on peut citer ceux intitulés « Bit Lahlal » »Mabrouk alik Ain Defla » , »Djil Ain Defla », « Djenat Fouadi ».

Voix limpides  et instruments modernes

L »’album »Aqbal El Hadi », qui comprend  un clip vidéo a été enregistré au Maroc et préparé en France (studio Chahine) avec le célèbre Mourad Legzanai qui a travaillé les grands chanteurs arabes contemporains, et le parolier  Raied Nadji, grand poète Palestinien. Des scènes ont été filmées également en Jordanie avec la participation de Walid Hallal, le jeune frère d’Allaa Eddine.

Ce clip vidéo parle de la conduite exemplaire de notre prophète et surtout des recommandations qu’il a prescrites  à tous les musulmans. L’apport de paroliers de la région a permis au groupe d’étoffer son répertoire et à Allaa Eddine d’offrir à ses fans un florilège  de chants digne des grands maîtres  de la musique moderne.

Et, en matière de modernisme, le groupe n’a pas hésité  de nouveaux à introduire de nouveaux instruments  tels que le synthé, le violent, la clarinette et surtout l’orgue. « Je suis toujours à la recherche des bons « mounchidines » et de bons paroliers afin d’arriver à donner un autre souffle  et une autre dimension à notre chant »nous a dit M. Hallal qui ne compte pas d’en arrêter là.

Le dernier album a intéressé plusieurs chaines de télévisions algériennes et arabes dont Rissala, Iqra Chourouk, El Khabar et El Nahar. Une conférence de presse a même été organisée au niveau de l’hôtel Sheraton d’Alger sur ce dernier clip  vidéo à laquelle ont participé 23 ambassadeurs Arabes et Européens  et 13 ministres  Algériens  avec le concours  du centre arabe  pour le développement de l’investissement.

Fier de son identité.

Le jeune mounchide  se rendra prochainement au Maroc pour l’enregistrement de trois clips intitulés : « Djazair El Amel » (Algérie de l’espoir), « Lidha El Hosn oua El nadamou »,(Pourquoi la tristesse et le regret), « Ya allah ya Rahmane » (ôDieu, ô miséricordieux) avec la participation  du parolier Raied Nadji, poète Palestinien  et de Badr El Khoutaiai, un Marocain établi en Allemagne. La distribution  est der Mourad Lgzana qui a fait appel à de grands musiciens marocains qui ont joué avec des célébrités comme Kadhèm Essaher  et le professeur Turque Dhamir Salis, musicien  qui joue  de la clarinette, «  il va y avoir du nouveau et cela très prochainement » nous confie M. Hallal.

Difficultés et entraves

Parlant des difficultés et entraves  que rencontre son groupe. Allaa Eddine  dit qu’elles  sont communes à tous les jeunes débutants qui entament une carrière professionnelle et à tout artiste se voulant perfectionniste. « Ces difficultés  incarnent surtout le bonheur d’être récompensé  pour ses efforts », souligne Allaa Eddine  qui estime que la réussite ne peut  être acquise  sans remise en cause  permanente : « Il faut une introspection de soi afin de mieux rebondir pour arriver à bon port »            

Allaa Eddine Hallal affirme qu’il développe à travers ses chants, le sens du message divin aux hommes. Le jeune prodige ambitionne également d’utiliser son art et sa musique comme moyen de promouvoir les messages d’amours, de miséricorde,  de paix et de tolérance, tout en encourageant les jeunes à être fiers de leur identité.

Allaa eddine hallal

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (1)

Mohamed Hallal
  • 1. Mohamed Hallal (site web) | 02/12/2014
salam.c'est hallal de Constantine 66 ans. même a cet âge je cherche tjs a connaitre et reconnaître ma famille. je suis un patione des origines. j'espere un échange et contatct. je sens la famille.salam ya alaa, mon petit fils s'appelle alaa errahmane.

Ajouter un commentaire