3 35

Les enfants de la rue...

rt.jpgPar DEGHRAR Djillali, Ain Defla. AE-LFM
ddeghrar@yahoo.fr

yo.jpg

 Nul ne peut supposer un instant voire une seconde, l’idée de constater et de voir ces enfants déambuler le long et abords des trottoirs. Habituellement accompagnés avec leurs parents, en train de s’adonner à la mendicité. Et, en plus, ils se trimbalent durant les temps difficiles et en plus avec leurs bébés.

De nous jours et depuis quelques temps, on commence déjà à remarquer et constater en même dans notre quotidien et au niveau de nos rues des fous, ainsi que beaucoup de SDF, des parents avec leurs enfants de bas âges, et surtout des jeunes femmes qui généralement avec un bébé et un ou deux garçons en train de quémander, et cela à longueurs des journées. re-15.jpg

  Ce phénomène existe partout dans le monde, néanmoins, dans notre pays il commence à prendre une ampleur disproportionnée. Cette donne s’est répartie presque dans l’ensemble du pays. Les causes de cette situation sont multiples, et les causes principales sont, bien sur, d’un côté les conséquences et les effets liés à la tragédie de ces dernières années. De l’autre, Cette pauvreté galopante qui est venue encore se greffer à ce tableau unique incompréhensible et inconcevable !

Inconcevable et incompréhensible ? Oui, justement à cause de la manne pétrolière du pays. Ainsi que cette bahbouha ? Amassée grâce à la hausse du prix de pétrole. Un pays riche, fortuné qui semble devenir ingrat envers ses enfants, qui de surcroîts sont malades et démunis.

C’est vrai que c’est devenu peut être une mode voire une manie de vouloir s’enrichir par n’importe quels moyens. Parce que les familles qui perçoivent un salaire de moins de vingt mille dinars sont généralement considérées comme pauvres et nécessiteux.

Néanmoins, cela, ne s’applique pas pour l’ensemble des personnes que l’on voit rôder. Certains d’entre eux se sont accoutumés au geste parce qu’ils se retrouvent et trouvent leur compte. D’autres sont de véritablement nécessiteux. D’ailleurs, ceux là, ne tendent jamais la main, mais comment les reconnaître ? Comment doit-on faire pour les dénicher ?

Cette multitude de mendiants dont la plupart sont faux. Cependant, il nous est devenu très difficile voire impossible d’aider et d’assister ces pauvres malheureux.

Bien entendu, ce chaos fut généré surtout par le blocage presque total du recrutement et surtout à cause de la fermeture des entreprises, l’absence de débouchés, le népotisme, la médiocrité. Ces dispositions provoquent un véritable cataclysme, en tout cas, spécialement chez les jeunes en quête d’avenir et d’un endroit propice.

Les responsables de cette tragédie ne possèdent même pas les choses élémentaires de la gestion et de la planification. Sinon comment ont-ils mis le pays dans cette situation ? Des ordres venus d’outres mères les ont contraint à adopter ce type de gestion totalitaire cacophonique et surtout sans suivie ?

Ces responsables ont répondu à un schéma tactique occidental, et, ils étaient tout heureux de l’appliquer pour causer ce désordre et s’irriguent le droit d’être les pionniers à avoir mis en places certaines réformes dictées de l’étranger. La majorité des réformes dans notre pays n’ont pas abouti à cause principalement d’un manque flagrant de réflexion et de suivi.

Alors, le désarroi et la perte de confiance en soi poussent les jeunes vers des lendemains incertains par exemple : la drogue, la boisson, la fuite en avant (harragas) ainsi que d’autres cas de folie et de suicide. Les réformes sont au départ biaisées. Donc, personne ne va croire à quoi que se soit, la confiance qui régnait auparavant avait disparu.

Alors, la vertu, la persévérance, le courage, la fierté, la rodjela, et les autres bonnes manières ont carrément disparu et ont laissé place au mensonge, à l’ingratitude, le vol, l’absence de culture, ainsi que d’autres maux qui sont en train d’entrainer le pays dans une dérive étonnante et une destination inconnue !

Le sort réservé à ces gosses et à ses adultes est injuste, Qu’adviendra–t-ils de ces enfants ? De leurs parents ? Et aussi de ces égarés ?

Le pays dispose de beaucoup d’infrastructures dans ce genre de cas. Néanmoins le fonctionnement de ces établissements laisse à désirer, et ceci jusqu’à leurs fermetures où du moins à leur fonctionnement au ralenti. D’ailleurs qui incitent les pensionnaires à déguerpir à la moindre occasion !

Qui est vraiment responsable de ces enfants abandonnés ? Que deviendront-ils dans un proche avenir ? Ils se vengeront sur la société ! Vont –ils réellement être admis et intégrés dans la société ?

Les séquelles murées dans leur tête depuis leurs bas âges auront des répercussions énormes plus tard ? Ils ne pourront jamais les oublier ! Ils pourront devenir tout simplement les rejetés de la société donc aussi facilement les bandits de demain !

Ces enfants abandonnées et détruis sont le fruit de ces réformes établies à la va vite et sans aucune planification sinon pourquoi aucune d’elles n’avaient réussies et ou du moins arrivées à leur terme.

Est-ce que nous sommes tous devenus des ingrats pour oublier ces petits qui ont vraiment besoin de nous et surtout de leur pays ! Sommes devenus encore sourds aux appels fréquents et répétés de ces bambins ? De ces femmes ? Et de ces hommes ?

Nous savons pertinemment que le bateau commence à chavirer de temps en temps, donc, ils existent ceux s’agrippent fortement, par contre, d’autres, encore, peut être, moins chanceux et moins fort, se cramponnent difficilement et souvent ils glissent et tombent. Repêchons ces personnes et aidons-les.

Des étranger s’impliquent fortement pour repêcher et aider ces noyés ainsi que ces égarés, alors pourquoi et comment nos concitoyens ne le feront pas.

Cependant, qui pourra demain venir à notre secours pour nous aider, si par malheur, nous glisserons et nous tomberons à notre tour dans l’eau ? Les lendemains sont incertains, donc, il faut posséder et avoir cette bonté, ce courage d’aider et d’assister ces pauvres malheureux.

…*…

Nb : Cet article n’est pas encore publié, parce qu’il vient juste d’être envoyé au journal en question.

Commentaires (20)

Chantal (07/12/2013)
  • 1. Chantal (07/12/2013) | 03/07/2014

Bonjour Ahmed,

Il est vrai que, depuis Freud, de nombreuses thérapies psycho-corporelles et émotionnelles se sont développées. A propos de l’EMDR (« Eye Movement Desensitization and Reprocessing » ou, en français, « Désensibilisation et Reprogrammation par Mouvement des yeux ») que vous citez, j’ai eu l’occasion il y a quelques années d’assister à la projection privée d’un film réalisé par un médecin utilisant cette méthode dans un pays en guerre. J’ai pu voir les résultats absolument spectaculaires obtenus en une dizaine de séances sur des personnes victimes de chocs post-traumatiques. Mais, cet « outil thérapeutique », comme tous les autres d’ailleurs, valent ce que vaut l’artisan. En d’autres termes, s’il est vrai qu’il existe aujourd’hui une multitude de méthodes et de techniques thérapeutiques très efficaces et bien plus rapides que la psychanalyse, il faut néanmoins rester prudent sur la manière de choisir son thérapeute.

Bonne journée.

Chantal (05/12/2013 )
  • 2. Chantal (05/12/2013 ) | 03/07/2014

Bonjour Ahmed,

Il est vrai que, depuis Freud, de nombreuses thérapies psycho-corporelles et émotionnelles se sont développées. A propos de l’EMDR (« Eye Movement Desensitization and Reprocessing » ou, en français, « Désensibilisation et Reprogrammation par Mouvement des yeux ») que vous citez, j’ai eu l’occasion il y a quelques années d’assister à la projection privée d’un film réalisé par un médecin utilisant cette méthode dans un pays en guerre. J’ai pu voir les résultats absolument spectaculaires obtenus en une dizaine de séances sur des personnes victimes de chocs post-traumatiques. Mais, cet « outil thérapeutique », comme tous les autres d’ailleurs, valent ce que vaut l’artisan. En d’autres termes, s’il est vrai qu’il existe aujourd’hui une multitude de méthodes et de techniques thérapeutiques très efficaces et bien plus rapides que la psychanalyse, il faut néanmoins rester prudent sur la manière de choisir son thérapeute.

Bonne journée.

Ahmed (04/12/2013)
  • 3. Ahmed (04/12/2013) | 03/07/2014

Bonsoir Chantal,
On loue certaines méthodes,thérapies brèves comme la PNL,
le rebirth,l'EMDR,l'ho'oponopono et bien d'autres comme étant
salutaires pour 'guérir' les trauma de l'enfance donc gommer
tout handicap et ainsi permettre de vivre normal,
On dit: nous ne sommes que de grands "petits homards".
Je pense que votre point de vue sera intéressant car vous
baignez dans les thérapies douces depuis un temps.
Avec mes salutations et mes remerciements.

L'Amiye (04/12/2013)
  • 4. L'Amiye (04/12/2013) | 03/07/2014

Bonjour Ahmed,
Taquinerie acceptée! Bonne après-midi,

L'Amiye,

Ahmed (04/12/2013)
  • 5. Ahmed (04/12/2013) | 03/07/2014

Bonjour,
Pourquoi aller farfouiller dans un dico,alors que j'ai donné le
sens de l'expression utilisée.
Pas de panique c'était juste une taquinerie .

L'Amiye (03/12/2013)
  • 6. L'Amiye (03/12/2013) | 03/07/2014

Bonsoir cher ami Ferhaoui,

Quelle sagesse!
Je vais chercher ce livre à la Fnac à côté de chez moi ou me déplacer jusque Paris, si non je le commande.
Mes amitiés à Wahran elbahia,
L'Amiye,

ferhaoui (03/12/2013)
  • 7. ferhaoui (03/12/2013) | 03/07/2014

bonjour ma chère l'amiye, notre ami ahmed s'est dit choqué...c'est pas grave.au reste je suis tout fait d'accord avec vous il y a lieu de signaler que c'est beaucoup plus qu'une question de chair ? chez nos anciens parents c'est une affaire de progéniture. la plus part des plasticiens préfèrent les femmes aux forme généreuses ...tenez par exemple admirer les toiles de renoir, rubens, delacroix ,tous sont des amoureux des modeles aux formes rondelettes a ce propos,je vous conseille de lire le livre sur la " peinture magique " .l'ami ferhaoui; oran.

L'Amiye (03/12/2013)
  • 8. L'Amiye (03/12/2013) | 03/07/2014

Bonsoir Ahmed,

Quand je dis "à la pelle" ce n'est pas du tout péjoratif, en tous les cas
vous trouverez la signification de ce mot dans le dictionnaire.
Je n'ai pas d'autres explications, je n'aime pas trop me justifier surtout quand je ne pense pas à mal,
Bonne fin d'après-midi,
L'Amiye,

Ahmed (03/12/2013)
  • 9. Ahmed (03/12/2013) | 03/07/2014

Bonsoir à tous,
Beaucoup de maladies insidieuses font des ravages à travers le monde,mais on ne ramasse pas des humains à la pelle aussi
grand soit-il leur nombre.

DeghrarDjilali (02/12/2013)
  • 10. DeghrarDjilali (02/12/2013) | 03/07/2014

Cher mourad,
J'écris uniquement sur le journal "le quotidien d'Oran" et pas souvent.merci

L'Amiye (02/12/2013)
  • 11. L'Amiye (02/12/2013) | 03/07/2014

Mes chères amies, concernant le cancer du sein, et je suis persuadée que je ne vous apprends rien!

Une mammographie est obligatoire tous les 2 ans et une palpation des seins à chaque visite chez son médecin généraliste, son gynécologue, ou par soi-même, pour cela, il suffit de demander aux spécialistes et l'on vous montre comment faire.
Pour celles qui ont une maman ou une tante déjà atteintes par ce mal ô combien terrible, doivent impérativement consulter dès qu'elles s'aperçoivent d'une quelconque grosseur ou rougeur inquiétantes.

Bonsoir l'ami Ferhaoui,

Merci infiniment d'avoir soulever ce sujet!
Il y a aussi le SIDA /AIDS, mais il me semble que dans un pays comme le nôtre c'est tabou d'en parler, est-ce qu'il y est connu déjà?
Il parait que des cas de personnes atteintes du SIDA, il y en a à la pelle en Algérie!
Quant aux femmes grassouillettes, eh bien il est vrai qu'avant quand les mamans allaient demander la main d'une fille pour leur cher et beau garçon, il fallait qu'elle soit bien en chair, maintenant tout a changé, les filles aiment garder leur ligne c'est la mode, et puis toutes ces chaînes du satellite qui les font passer des heures à admirer telle ou telle chanteuse, actrice, toutes avec un corps de rêve alors....
Mais j'opte pour les femmes rondelettes

Mes amitiés de toujours,
L'Amiye,

ferhaoui (02/12/2013)
  • 12. ferhaoui (02/12/2013) | 03/07/2014

bonjour a tous les intervenants farah, l'amyie,zouaoui mourad en effet après le probleme de la male bouffe un autre spetre a fait son apparition chez nous en algérie :le cancer du sein et depuis, nous assistons avec étonnement à une hausse vertigineuse...une hausse portée notamment chez la femme quelque 9.000 nouveaux cas de cancer du sein et plus de 3.000 décès des suite de ce fléau ou plus exactement de cette maladie sont répertor chaque année chez nous, hélas "le cancer du sein represente actuellement la maladie la plus grave atteignant surtout les femmes" j'ai remarqué que l'information est totalement absente a fin de sensibilisé sur la nécessité du dépistage précoce de cette maladie." c' est dire justement le dépistage tardif de cette patho en constante expansion souvent constitue le premier obstacle à sa guérison, a mon avis seule une information rabach continuellement ,a appelé à une plus grande mobilisation contre ce mal qui tue, que la société civile doit s'engager dans ce combat . j'ai vu un documentaire projeté à cette occasion o! combien émue par les scènes dures , dures a voir son titre:" entre les griffes du cancer". et qui rapporte des témoignages de femmes soignées .mes chers amis (ies) terminons ce chapitre par une note d'humour : les femmes algériennes sont obèses parole d'artiste!! il vaut mieux etre grassouillette que squelettique!!!.l'ami ferhaoui,oran.

ZOUAOUI mourad (01/12/2013)
  • 13. ZOUAOUI mourad (01/12/2013) | 03/07/2014

BONSOIR FARAH
BONSOIR L AMYIE,

Je ne suis pas nutritionniste mais je veille scrupuleusement à nourrir
ma famille d une maniere saine et equilibrée. Mon épouse qui préfere les fromages ,je lui conseille les fromages blancs.Il faut manger aussi beaucoup de poissons gras et cela nous convient car Le "vieux port" de Marseille nous arrange beaucoup.Il faut aussi alterer la consommation de volailles etde la viande . Ce qui est important ,à mon humble avis,c est le fait de limiter sa consommation en sucre,sel,et matiere grasse....
Comme la plupart des Algeriens mangent goulument et ne pratiquent aucune activité sportive ils sont generalement obeses et déformés
ce qui ne leur permet pas de limiter leur prise de poids et rester en forme....
AMICALEMENT

Farah (01/12/2013 )
  • 14. Farah (01/12/2013 ) | 03/07/2014

Merci L'Amiye pour votre commentaire je commençais à désespérer en constatant que ce grave sujet de la mal bouffe en Algérie n'intéressait personne à part Mr Ferhaoui. Heureusemt que tu as réagi.
Il n'ya pas si lgtps l'hôpital de Tizi Ouzou tirait la sonnette d'alarme car débordé par le grand nbre de jeunes atteints de cancer, sans parler des autres régions où cette maladie devient un fléau, et tout ça à mon avis c'est depuis l'ouverture des frontières à cette nouvelle consommation de produits chimiques.
Ni l'état, ni les médecins ni les médiats ne font l'effort pour mettre en garde la population sur la mal bouffe.
De mon tps on ne mangeait les gâteaux que durant les occasions et la viande 2 à 3 fois par semaine maxi ,maintenant les tables sont garnies de sodas de viande et d'autres aliments néfastes pour la santé à long terme ,midi et soir, et après on s'étonne du nbre des maladies cardio vasculaire diabète et cancer.

L'Amiye (01/12/2013)
  • 15. L'Amiye (01/12/2013) | 03/07/2014

Bonjour Farah et bonjour à vous mes ami(ies),

Si l'on veut parler de chez nous, que dire des pizzas remplies de mayonnaise, les kebbabs dégoulinants de gras, les sodas, les gâteaux surdosés en sucre, beurre et chocolat et mon dieu le pain avec cet améliorant qui le rend si bon! Comment peut-on abolir tout ça!

Nous sommes mamans et nous sommes pertinemment responsables de nos enfants dans tous les domaines et de leur santé le plus!
C'est de la bonne éducations que de les habituer aux repas sains et équilibrés, leur apprendre dès le sevrage à goûter à tout!
Après je pense que nos amis du site pourraient nous donner des arguments beaucoup plus politico-socio-économico... que les miens.

je t'embrasse,
L'Amiye,

ZOUAOUI mourad (01/12/2013)
  • 16. ZOUAOUI mourad (01/12/2013) | 03/07/2014

BONJOUR MR/ DEGHRAR !
VOS ANALYSES SONT PERTINENTES CEPENDANT JE SERAI TRES CURIEUX
DE SAVOIR SUR QUEL QUOTIDIEN NATIONAL VOUS ECRIVEZ .......
AMICALEMENT

Farah (30/11/2013)
  • 17. Farah (30/11/2013) | 03/07/2014

Une maman hier s'indignait devant la caméra, on venait de découvrir chez son fils le diabète , il venait d'avoir 12 ans, du jamais vu dans sa famille disait-elle, son fils est devenu obèse à cause de la mal bouffe rajoute t-elle, il se goinfre de ships et de kebab souvent, sans parler d'autres saloperies industrielles, ça a changé son alimentation et ses gouts.
Résultat : obésité, cancer, diabète et pour d'autres les maladies cardio vasculaires.

ferhaoui (30/11/2013 )
  • 18. ferhaoui (30/11/2013 ) | 03/07/2014

bonjour farah, votre commentaire va faire l'effet d'une bombe! je suis abasourdi ! lorsque vous faites la différence entre nos dirigeants...et avec ceux d'ailleurs les occidentaux ?! c'est très intéressant.le débat est ouvert ! l'ami ferhaoui, oran.

Farah (30/11/2013)
  • 19. Farah (30/11/2013) | 03/07/2014

Slm. Aujourd'hui j'ai envie de soulever une question ,s'il y a des nutritionnistes parmi nous c'est avec plaisir que je les lirai.

Pourquoi en Algérie, plus les années passent plus la physionomie de la majorité des Algériens (hommes) CHANGENT. Ils deviennent de plus en plus gros, ils ne font plus attention à leurs corps et deviennent obèses,en tous cas cela devient une généralité, il n' y a cas regarder les animateurs de la télé par exemple ou leurs intervenants ,tous sont déformés par la graisse. Ne parlons pas de nos hommes en tenues, c'est la cata à côté de leurs homologues en occident.
Pourquoi l'Algérien ne fait pas attention à sa ligne ?

L'Amiye (08/11/2013 )
  • 20. L'Amiye (08/11/2013 ) | 03/07/2014

Bonjour à vous toutes et tous chers amis,
Très bonne Joumouâa ( prière du vendredi), très heureuse de vous retrouver!
J'ai beaucoup de peine pour toutes ces très jeunes femmes qui font la manche avec leurs bébés (nous savons bien entendu et mille hélas d'où ils "viennent"). Je suis franchement consternée, lors de mon dernier séjour à Alger, je me suis approchée d'une jeune fille 16 ans pas plus avec un nourrisson sur les genoux, elle était pâle, sous-alimentée sûrement et fatiguée par un accouchement très récent, j'ai discuté avec elle et non sans émotion, elle m'a racontée sa vie pas très joyeuse .... Un monsieur est venue vers nous et m'a parlée avec véhémence "Madame pourquoi vous lui parlez, ces filles adorent rester dans les rues, elles aiment se passer les bébés entre elles pour mendier, revenez demain vous verrez que ce n'est pas la même mère mais le même bébé!"
Je ne lui ai pas répondu! Je ne parle pas à ce genre d'individu. Quand il s'était éloigné, elle m'a souri. Elle est habituée à toutes ces réflexions sordides dénuées de tout humanisme! Ce que je veux dire c'est : que peut-on faire pour tous ces aliénés, toutes ces filles, tous ces mendiants qui arpentent les rues?
Cher ami Djillali, les sujets que tu nous exposes sont excellents pour un débat interminable et à bâton rompu, c'est ton combat tu informes et merci, quant aux solutions mon Dieu tout d'un coup je me sens inutile! Nous savons que notre gouvernement s'active à ne rien faire,
un gouvernement qui méprise le peuple depuis l'indépendance!
Quel gâchis!

Avec mon amitié,
L'Amiye,

Ajouter un commentaire