Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Fatou Diomé : Arrêtez l'Hypocrisie !

Image

Contrairement à ce qu'exigent les traditions elle décide d'aller à l'école et apprend le français. Sa grand-mère met un certain temps à accepter le fait qu'elle puisse être éduquée : Fatou doit aller à l'école en cachette jusqu'à ce que son instituteur parvienne à convaincre son aïeule de la laisser poursuivre.

À treize ans, elle quitte son village tout en finançant cette vie nomade par de petits boulots : puis elle va au lycée de M'bour, travaille comme bonne en Gambie et finit par entamer des études universitaires à Dakar.

A vingt-deux ans, elle tombe amoureuse d'un Français, se marie et décide de le suivre en France. Rejetée elle divorce deux ans plus , abandonnée à sa condition d'immigrée sur le territoire français. Pour pouvoir subsister, elle doit faire des ménages pendant six ans, y compris lorsqu'elle peut exercer la fonction de chargée de cours durant son DEA.

En 1994, elle s'installe à Strasbourg. Après des études de lettres à l'université de Strasbourg où elle présente son Doctorat ès lettres sur Le Voyage.

Elle se consacre également à l'écriture : elle a publié La Préférence nationale, un recueil de nouvelles, Le Ventre de l'Atlantique est son premier roman, Kétala, (2006), Inassouvies nos vies (2008) Celles qui attendent (2010) et Impossible de grandir (2013).


Le lien pour la suivre
https://www.facebook.com/sajida.lillah.1/videos/vb.100000161613686/1110083775673666/?type=2&theater

"Ce ne sont que des noirs et des arabes !" Très fort témoignage de Fatou Diome qui parle de "l'hypocrisie européenne" après la mort de centaines de migrants disparus en Méditerranée :

"Ces gens là qui meurent sur les plages, et je mesure mes mots, si c'était des blancs, la terre entière serait entrain de trembler ! Mais là, ce sont des noirs et des arabes (...) Si on voulait sauver les gens, on le ferait, mais on attend qu'ils meurent d'abord ! Et on nous dit que c'est dissuasif, mais ça ne dissuade personne, car celui qui part pour sa survie, considère que sa vie (qu'il peut perdre lors du voyage) ne vaut rien, celui là n'a pas peur de la mort !"

"Monsieur, vous ne resterez pas comme des poissons rouges dans la forteresse Européenne ! A l'heure d'aujourd'hui, l'Europe ne sera plus jamais épargnée, tant qu'il y aura des conflits ailleurs dans le monde (...)"

"Monsieur, je vous vois bien habillé, bien nourris, peut être que si vous étiez affamé chez vous, peut être que votre famille serait ravie d'imaginer que vous pourriez aller gagner ce qui pourrait faire vivre les autres (...)"


"Alors il faut arrêtez l'hypocrisie, on sera riche ensemble ou on se noiera tous ensemble ! "

"Ce soir ou jamais 24/04/2015 : "Après le drame de Lampedusa, peut-on accueillir toute la misère du monde ?"

Par Miliani2Keur

Commentaires (3)

zethos
  • 1. zethos | 27/04/2015
Oui Chantal j’adhère pleinement à ton point de vue ;
la société est une tension constante entre des forces opposées entre la nécessité d’être entre soi et celle, pourtant de s’ouvrir aux autres pour subsister.si on ne s’ouvre pas sur l’extérieur, c’est la mort assurée. Cette ouverture la est extrêmement difficile à régler dans une societe.si vous ajouter à cela, quand les choses vont mal, le besoin de se protéger et celui de protéger ses proches, vous retrouvez dans toutes les sociétés du monde les mêmes réactions de fermeture et de refus. Tout au long de l’histoire humaine durant les grandes crises on retrouve ce genre de flamboiement cette recherche de coupables qu’il faudrait exterminer.et si l’on regarde ce qui est en train de se passer à l’heure actuelle je ne vois partout que des histoires de fermeture de frontière, de gens qu’on repousse ou qu’on jette à la mer.
Rocard disait bien qu’on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Sur cette déclaration Rocard expliquait en fait qu’ on doit accueillir tous ceux qu’ on peut en fonction des moyens et que si chacun en fait autant c’est déjà un grand progres.la encore faire admettre cette idée passe par l’éducation en aidant chacun a comprendre que cet autre qui vient qui cherche du travail ,qui cherche à vivre n’est pas un ennemi.il ne peut pas prendre le pain d’autrui ni celui des enfants européens parce que généralement il se charge des travaux difficiles et mal payes que les européens ne feront pas. Alors lui aussi bien sur il va souhaiter une vie meilleure pour sa descendance. Simplement ses enfants seront des français espagnols allemands ou italiens et seront intègres dans la société européenne. Ils participeront de la culture. Ils s’étonneront même avec angoisse et incompréhension qu’à cause de leur couleur de peau on ne puisse pas les juger français etc...Alors qu’ils le sont parfaitement .et ils participeront au bâti futur de la culture française et européenne. Être français aujourd’hui n’est pas obligatoirement être descendant de gaulois et avoir les yeux bleus. Être français aujourd’hui c’est avoir plusieurs histoires plusieurs couleurs plusieurs cultures. Effectivement aujourd’hui il me semble que le dialogue a tendance à se figer.il est devenu extrêmement difficile de simplement parler d’essayer de se faire entendre par des gens qui optent délibérément pour une attitude fasciste. Et avec le fascisme on ne peut pas parler. C’est aussi simple que ca.je suis navre par la propagation de cette mentalité qui conduit par exemple à traiter madame Taubira de guenon et à refuser d’entendre les arguments d’autrui. Cette mentalité se fonde à mon humble avis sur une faible culture de base. Malgré une absence de connaissances élémentaires certains décrètent qu’ils détiennent la vérité sociologique et anthropologique de la situation alors que c’est tout simplement faux. Ils refusent le dialogue la logique l’échange. Cet absolutisme de la déraison nous fait peur parce qu’il est difficile de l’expliquer aujourd’hui...
Chantal
Merci Milikani2Keur pour ce billet !

Bravo à Fatou Diomé pour le combat qu'elle mène. Quelle femme extraordinaire ! Cela fait des années que l'Europe dit qu'il faut « faire quelque chose » pour que cesse ces morts atroces en méditerranée mais rien n'a jamais été fait ! Lorsqu'une « minute de silence » est observée au sein du gouvernement français, comme cela a été le cas très récemment, même si cela est, certes, très respectueux, moi je pense aux victimes qui, elles, se sont tues pour toujours !

Mais pour en revenir aux arguments que Fatou Diomé défend dans cette vidéo, ils sont d'autant plus convaincants qu'ils sont rigoureusement vrais et incontournables ! Et tant pis si son langage et sa manière directe - et sans langue de bois - de s'exprimer déplaisent aux responsables politiques et aux puissants ! Elle ne fait que « lever des tabous » et met justement le doigt là où ça fait mal ! D'ailleurs, on peut constater à quel point sa franchise et son authenticité subjuguent les participants à cette émission. Elle parle « vrai » et c'est en cela que réside sa force !

Bonsoir à tous.
zethos
  • 3. zethos | 26/04/2015
j'ai beaucoup apprécié son analyse ........
Après le naufrage diplomatique de Sarkozy qui a déstabilisé l'image de la France en Afrique et dans une grande partie du Sahel par le biais d'une campagne militaire en Libye aux conséquences graves dues à l'ingérence dans les affaires africaines.
Je remarque que les réflexions prophétiques de François Mitterrand écrites il y a plus de 50 ans se réalisent aujour'hui :"Sans Afrique il n y aura plus d'histoire de France au 21ème siècle.""...

Ajouter un commentaire