Algermiliana banniere animee 2

L'infaillible façon de faire rire un retraité

_____________________________________

En hommage à tout retraité :

Entre mourir d'amour ou bien mourir de rire, les deux sont jolies pour lui

La meilleure façon de réprimer un travailleur arrivant au bout de ses peines
N’est ni à le chasser, d’un coup de godasse mal pointu, ni à l’intimider par un accident fatal
C'est d'le payer pour être retraité
C’est L’inéluctable manière de le consoler à quitter son travail
Mais que l’on se débarrasse de lui, ça devient pour lui désolant
Il ne peut croire qu’on ira jusqu’à lui faire dire qu’il va embellir un temps les squares des villes comme une Élodie
Cette amoureuse de la vie, qui ne supporte pas les temps morts et aime tant être entourée d’amis
Ce qui D’ailleurs ne va pas le consoler à tout un temps qui lui reste jusqu’à ce qu’en l’embaume

Mais si On revient un peu à nos sentiments On dit
QUE Là où il va vivre, on ne va voir tout le temps que des macchabées qui marchent
Que La plus-value pour un vieux comme chaland du travail n’est pas à 60 ans
Pour La moins onéreuse qui soit c’est pas aussi celle qui va pour être chômeur
Et que de ces Jeunes ou vieux on les voit bien macchabées que marcher aveugles
On d'mande en ce cas social au préalable son étude dans une arène
A toute situation de ce cas Et en plénière, cela se discute mais en temps perdu.

Et il en fut possible Comme au temps de césar
Avec Empereur, sénateurs et élus du peuple MAIS ceux de notre temps
Au lieu de dire » Ius Naturale » On a osé dire :à vos marques comme le dit un starter
Votre pouce et non pas le doigt jouera ici le rôle primordial
Vers le haut il n’en sera dit que pour son salut,
Vers le bas empereur et sénateurs auront pour eux le mot fort à dire

Le peuple à l’écart lui n’a en que le don de regard
Voir un spectacle des pouces et hurler

Mais Aussi sûre que la piste d’arène attire les maussades
Pour ce spectateur, à tout vieux chaland du travail à ses yeux il est devenu chômeur, ,
Mais erreur il lui faut une pause dit le pouce de l’élu du peuple qui croit avoir fait un salut
Il n’a plus de garantie d’espérance dira le pouce de la gouvernance entre empereur et sénateurs
Et le pouce en dira qu’autant aussi, Et qu’à celui qui suit de prés les ténèbres de la nuit , il est un peu trop tôt pour dormir.

Pour tout mécontentement La maladie est la plus propre,
Mais à tout instant gare au courant d'air de  l’Après Visite Cardiopathie.
C’EST la façon la plus sûre de faire partir un retraité sans commentaire
Pour l’avoir empêcher de travailler en lui donnant d'l'argent.
Cette saloperie de caisse du travail pour lui ma foi n’est restée qu’un dilemme
Entre rasoir à prendre comme guillotine ou comme corbillard à prendre comme lit
Comme c'est trop tranchant dira l’élu du peuple comme c’est trop reposant diront l’empereur et sénateurs
Il fallait pour eux le dire dans les textes avant pour bien le faire changer du système sans chercher de traducteur
Mais comment le dire A ses fanatiques du travail
Qu’une grève, un meeting une marche n’est plus du ressort des macchabées à faire comme le font les vivants
Ni non plus être fictifs dans un domaine bourré de syndicalistes
Qui Depuis un calcul entre’ actif et passif c’est devenu inefficace par manque de coalition entre eux
Et si Ça brise énormément le moral à ces vieux chalands du travail, ça leur laisse aussi des lésions sur quoi penser
Que Pour eux mourir en homme brave il leur faut cette volonté du dégout de parler encore
Mais comme Il y va surtout pour la santé
Non, ils tiennent vraiment à cette meilleure façon à eux de rester dignes chez eux
Et ne rien dire, c’est une consolation de vivre dans le romantique et le comique .
Dans un pays l’on voit que c’est gai là où l’ont voie encore et on y trouve des macchabées qui marchent.

Par Med Bradai

Commentaires (14)

Aziz
  • 1. Aziz | 04/03/2021
Et oui mon ami Mohamed, tout ca des souvenirs qui restent bien enfouis en nous. Comme dans tous les métiers, il y a des bons et des moins bon moments. De tous les pays dans lesquels j'ai eu la chance de travailler, un pays m'est resté gravé en mémoire pour y avoir séjourné et travaillé 8 mois, début 1990, juste avant la guerre d'Irak et avant que le pays ne sombre dans le chaos : La Syrie. J'ai beaucoup aimé Damas, un musée à ciel ouvert, avec au centre Djamaa El Oumeyyad, et le vieux Damas avec sa fameuse rue Droite. Les gens sont extraordinaires, très éduqués, courtois et plein de civisme. J'ai visité la maison ou notre Emir Abdelkader a vécu et ou à ce jour résident encore une large communauté d'Algériens, descendants des accompagnateurs de l'Emir dans son exil. J'ai visité les fameuses et spectaculaires ruines de Palmyra. Et en tant qu'Algérien et responsable de BP, j'ai été très bien recu par mes amis Syriens. Que du bonheur.
Mais j'ai aussi travaillé un peu quand meme ! J'ai fait 2 forages d'exploration et quelques forages de développement dans les champs pétroliers du graben de l'Euphrate, à l"est de la Syrie, proche de la frontière avec l'Iraq.
Bradai
  • 2. Bradai | 03/03/2021
Aziz , je vais au moins te raconter ce ci,on faisait un montage des cinq appareils oil well 840 receptionnés dans ces années 7O, et avec une autre équipe dont leur Superintendant au nom de Hadjab s'occupait du montage des appareils type Cabot . Je crois pour les Cabot que le premier a été le SH 192 suivi du SH 188 pour le champ Rhourde Nouss Le SH 187 pour le Gassi Touil. Le SH 190 pour Hassi Rmel le SH 189 je crois que c'etait pour Zarzaitine leSH 186 est resté en stand by une partie est restée en mer,et lors de son passage au pont d'El harrach il a eu un accident ;,il n'a été operationnel qu'en 1985 dans le champ de Rhourde El Baguel en remplacement du TP 162 tenu auparavant par les espagnols dans ces années 70 avant leur depart definitif de ce champ.
Parmi le personnel etranger dans notre équipe de montage il y avait un pakistannais,un colombien ,un cambodgien celui là nous disait comment qu'isl mangent à table chez eux dans des endroits de luxe la cervelle d'un singe vivant , un indien d'amerique celui il s'appelait Mike c'etait un accrocheur ,un chef mecacien gros comme Hardy, un anglais celui ci je ne m'entendais pas avec lui il etait plutot hautain ,un français au nom de Paul c'etait un electricien et tout ce qui se passait au chantier le Superviseur le savait au soir du rapport. Mike l"indien preferait la soupe que manger du mouton mais c'est un type qui bossait fort sous une chaleur ardente d'un mois de septembre,il avait un foulard à mettre toujours à la tete comme Cochise l'apache.et l'autre gros lard son compatriote se la couler douce.IL donnait toujours son dos au soleil ,sa face et son ventre ne voyait jamais le soleiL.Et un jour le rapport fit mention qu'un gros lard dans l'équipe ne fait pas convenablement son travail et se cache pour ne pas se faire voir par le soleil.Le pauvre malheureux tout triste fit ses adieux à ses amis en donnant son dos toujours au soleil son malheur dans notre pays.
Et un jour ce Paul voulu entrer en contact avec moi ,la premiere chose qu"il m"offrit c'etait un paquet de Dunhil , il ne savait pas encore jusque là mon caractere et là je lui montre mon paquet de Safy made in Algeria. Je crois qu'il avait compris ce que je voulais lui dire.
Pour ces appareils oil well le SH184 a été le seul a etre deplacé en Rig mover sur une petite distance de son point de montage à l'endroit du puits à forer.
Aziz
  • 3. Aziz | 03/03/2021
Encore une fois mon cher Mohamed Bradai, tu as tout à fait raison; une tache noire dans ce métier passionant qu'a été le notre, toutes ces années, on ne voit malheureusement pas ses enfants grandir. C'est d'autant plus grave quand on se trouve très loin du pays, comme ca été mon cas.
Pour le café/cigarette, spécialement sur les plateformes de forage et surtout les plateformes de production en mer, le café oui, mais la cigarette est complètement bannie. Aurorisée sous stricte controle, dans un ou deux endroits bien confinés et sécurisés de la plateforme, sécurité oblige. Si incendie il y a sur une plateforme, les chances de survie sont quasiment nulles, sauf miracle. Sauf se jeter en mer qui conduit aussi inévitablement dans la majeure partie des cas à des fatalités certaines, spécialement en Mer du Nord ou dans l'Arctique. Mais tout ca, c'est de l'histoire ancienne pour moi.
Bradai
  • 4. Bradai | 03/03/2021
Ya Aziz sauf que j'ajoute ceci, que j'ai oublié de dire aussi qu'un foreur n'oublie jamais d'avoir un café dans la main avec une cigarette au moment d'un repos.En ce moment precis il est tout préférable de s'éloigner de lui et le laisser voguer dans ses reves lointains.
Fumer une cigarette ,avec cette gorgée d'eau noire bouillie était pour lui un moment qui ne se récupere pas ensuite. C'etait absolument primodial pour lui et pret à galoper pour ramener une vache qui s'éloigne ou rassembler un betail pour une longue marche.
Aux années 80 au cours de la periode de crise dans tout le pays pour ce café , on est arrivé à designer quelqu'un du chantier de sur et de capable avec tous les risques qui nous encourent jusqu'à Ouargla .En ce temps ,à part le vehicule de releve et la pick up du chef de chantier il n'y avait pas de moyen . Et aller jusqu"à ouargla c'est se fier à la bonne étoile pour quelques grains . Revenir sain et sauf avec les poches pleines de café c'est un exploit qui merite repos ,qui l'exempte d'un dechargement de baryte ou d'une manoeuvre '(descente ou remontée)
Bradai
  • 5. Bradai | 03/03/2021
Un bon salut à Vous cher Aziz.
Si au cours d'une rencontre à leur table de toujours pour un repas et que 2 foreurs se rencontrent et se mettent à manger ,ils n'ont à parler que forage sans se lasser malgré qu'ils le vivent au jour le jour.Et là où tu vois 2 foreurs se parler dans un aeroport en attendant un vol qui les ammene vers leur travail ou vers leur famille ,sois en certain que leur discussion tourne autour d' un evenement survenu au forage accident materiel ou humain , perfomance au cours d'un forage , d' un demenagement pour un prochain puits ,ou une affecation apres mon malentendu avec un chef chantier,et tout ce qu'on parle n'est que domaine forage.Et on ne parlera pas une fois si on mange bien ou pas dans un chantier Pour ça je défie quiconque qui me dira le contraire.
Quand on se baigne dans ce metier on coule,on coule petit à petit jusqu'à oublier pour dire qu'on devrait au moins sauver la tete avant qu'elle coule aussi .
je suis parti,pour faire un peu de pognon pour trois ans à tout casser j"y suis resté 34 ans Ce que je regrette le plus ,jai pas vu grandir mes enfants..Ce que je ne regette pas j'ai vecu l'aventure vu des endroits et rencontré les vrais hommes dans ce metier , et aussi ces gens simples de ce desert qui vous disent un salemet vous invite à un thé avant de vous connaitre.
Aziz
  • 6. Aziz | 03/03/2021
Et oui, Ya Si Bradai, j'ai partagé cette vie de foreurs une bonne partie de ma vie professionnelle, mais je n'ai pas vu que du sable ! J'ai fait beaucoup de forages offshore en mer, dans le Golf du Mexique, en Alaska Océan Arctique aux USA; en Mer du Nord, Angleterre, Ecosse, Novège; en mer Caspienne, Kazakstan, Azerbaidjan (Bakou), Ouzbekistan, en Sibérie orientale, Lac Baikal etc....

Bien sur j'ai aussi dirigé beaucoup de chantiers onshore (sur terre) et dans beaucoup d'endroits différents et dont la liste est encore plus longue que celle de l'offshore. Un des forages qui m'a le plus marqué, une prouesse technologique par une grande équipe pluri-disciplinaires d'ingénieurs: un forage de dèveloppement horizontal en S de plus de 12000 mètres MD (Measured Depth, ou Profondeur mesurée) dans le champ de pétrole de Wytch Farm, dans le Dorset, Sud de l'Angleterre. Le forage (appareil lourd Deutag) partait de terre ferme et se prolongeait pour l'essentiel en mer du Nord, avec un drain horizontal de 4500 mètres dans le réservoir afin d'assurer un drainage maximum pour une exploitation et débits optimisés.

Mais tu as tout à fait raison, le bruit de la sonde reste toujours le meme et il me manque parfois mais pas tout le temps. Je préfère de loin le calme de ma retraite !

Amitiés
Bradai
  • 7. Bradai | 02/03/2021
A tous les foreurs retraités si l'envie les prend à rejouer une autre partie et dire rebelote à la vie je leur dédie encore cette chanson
Chaque vibration qu'on entend de cette guitare fond le coeur en pensant aux souvenirs d'un craquement d'un grain de sable sous les pieds.C'etait magnifique ce temps aussi à entendre un grincement d'un frein au cours d'un forage.Un son unique qu'on entend par intermittence qui s'ajoute au bruit des puissants moteurs au milieu des dunes .Un son qui dira que tout va bien jusqu'à present ,le trepan tourne et avance lentement dans les entrailles de la terre .Je crois que le forage 'est le plus dur metier et le plus grand à risque.Chaque faute d'inattention peut etre fatale .Aux souvenirs de ce temps où l'on voyait d'Alger arriver le camion- frigo SNTR au camp de vie c'est un espoir de vie qui renait et quand on detache la ceinture de securité du siege de l'avion et qu'on pose un pied sur la piste d'aterrissage on devra se dire si on a pas ounlier notre cartouche de cigarettes.Il y a 42 jours si ce n'est plus qui nous attendent à les cocher jour apres jour. Essayez seulement d'entendre cette musique de guitare et imaginez vous à faire 300 à 400kms où il n'y a que des dunes le sable à gratter minute apres minute pour arriver à temps avant que l'avion qui vous ramene apres vos 42 jours ne soit au ciel ;Et là vous verrez un grand grand espoir s'envoler devant vous.. C'est des souvenirs qui ont leurs places dans nos coeurs
le fiston
  • 8. le fiston | 02/06/2018
Bjr Si Taha

Saha syamkmouk Ahl Batna.

Si Taha,
GM vous envoie tout un Bol plein de Chorba bien chaude et espère qu’il arrivera avant le Ftour et qu’il ne va pas se refroidir entre temps en cours de route . Si elle regrette pour la viande ,
elle vous dit qu’elle est pleine de Kosbor et bien préparée avec tous les ingrédients ,pour ça moi le petit fiston tout nouveau recru je m’engage a vous le dire qu'elle est bien bonne sans viande.
Pour le fiston il a trouvé le moyen d’acheter tout un bidon de colle et s’est collé avec au lit et à chaque fois qu’elle le reveille pour sortir ,il lui repete GM est ce que tu crois que je peux sortir de la porte comme ça avec un lit collé au dos . .
Alors elle a pensé que le meilleur moyen est de remplacer un grand par un petit.
Et voilà, je suis le petit fiston qu’elle a vite trouvé et choisi pour remplacer son vieux fiston ,j’espere que moi je serai à la hauteur au moins à la cheville pour les histoires de GM .
Pour commencer , elle m’a acheté un caleçon j’ai un peu rouspété au debut . Mais là, Elle était stricte, en me disant ou le caleçon ou j’en choisi un autre ,les fistons n'en manquent pas en ce temps.
Je me suis résigné à accepter cela vu que je ne pouvais trouver meilleur Chorba ailleurs comme celle de GM .
Mes debuts ont commencé Hier je lui ai acheté une tete de mouton pour faire du « OSBANE » Elle était toute emerveillée de la petite carcasse que je lui ai apporté . Elle n’arretait pas dire des choses que je n’ai pas encore compris DU TOUT ;Elle m’a dit c’est tout a fait comme ça les debuts d’experience de l'ancien fiston . Mais d’apres son rire je crois qu’elle était tres contente de moi.D’ailleurs elle m’a fait apprendre une chose qu’on ne fait jamais un plat de « Osbane » avec les oreilles d’un mouton . C’était ma premiere leçon avec elle, j’espere vous en dire encore plus si je passe le cap de mes tests et que son fiston veut toujours rester grand.
Encore une fois SAHA SYAMKOUM BESSAHA FTOURKOUM ;
Le petit fiston qui remplace le vieux fiston.
Taha
  • 9. Taha | 02/06/2018
Bonjour Madame kéryma ,
Nous avons réussi à faire sortir GM de son silence, il nous reste à la pousser à nous dire où est son Fiston. Avec l'aïd qui pointe à l'horizon, elle doit être très contente et nous divulguer l'endroit où elle l'a caché,il doit bien se prêter aux séances d'essayage pour des habits neufs pour l'aïd
saha siyamek,
Mes amitiés
Taha
kéryma
  • 10. kéryma | 31/05/2018
Bonsoir Taha,

Je viens aux nouvelles! Le fiston à sa GM a disparu! Il doit dormir comme vous le dites, il est peut-être parti chercher une 3omra, sa GM sur le dos, c'est aussi un bon fiston attentionné,
Mystère et boule de gomme..si quelqu'un sait où est passé si Mohamed Bradai, merci de vous manifester.
Ftourek bessaha,
Kéryma,
taha
  • 11. taha | 30/05/2018
Tiens, tiens, je me pose des questions mais, après tout, je me résigne à dire que c'est tout à fait normal: GM et Fiston se font de plus en plus absents sur le site et comme explication je dois en convenir que GM est toujours occupée à préparer le f'tour tandis que Fiston, comme à son habitude, ne se réveille qu'après l'adhan et ne peut donc pas voir sa GM qui doit faire la vaisselle et aller se reposer des vicissitudes de Ramadan!
Amitiés batnéennes,
Saha essiyam et saha ftourkoum ami(e)s de Miliana
Taha-Hassine
bradai
  • 12. bradai | 27/01/2018
Pauvre de nous ,là je veux dire pour nous ces pauvres retraités que notre Ami du SITE AladinZINE prefere qu'on dise pour eux : MOUT OUAKEF que dire MOUT KAAD
voilà qu'en ce mois de janvier 2018 on nous a enterré comme des morts vivants sans consulter au prealable un medecin legiste si on est sous terre ou sur terre .
Qu'on vienne nous couper la seule joie qui nous rendait vie devant un guicher de poste n'est pas humain de leur part .Surtout qu'on a été reglo avec eux qu'on est allé meme leur dire BONJOUR on est encore là sous un ciel bleu , ne vous en faites pas pour nous on ne vous donnera pas ce privilege de pleurer sur nos tombes pour nous demander de vous rendre ce qui n'etait pas notre part à prendre de ce monde.
je crois que bloquer une paie d'un retraité pour gonfler quelques jours la caisse de retraite n'est nullement une bonne solution pour sortir d'une crise financiere.
on attend maintenant qu'on nous rende notre dù,mais ils vous devez patienter on doit verifier si vous n'aviez pas de sosie.
bradai
  • 13. bradai | 07/03/2017
Peut être que certains lecteurs qui ont eu à lire cette subdivision de mots dans un texte d’un point à la ligne, vont se demander le lien existant entre ce chant touareg en paroles et en musique et ce sujet de retraité proposé pour une lecture.
Je leur dit simplement qu’ « On dit que la bouche garde le silence pour écouter le cœur, et pour moi parfois comme cette fois j’étais loin dans mes pensées, là à écouter mon cœur tout en en même temps ecouter cette mélodie touareg .
Et entre le dire et le chanté de cette mélodie aussi triste que magnifique je ne connaissais ni le sens ni avoir compris aucune mot des paroles sauf la musique qui m’entrainait vers des lieux qui me sont bien restés jamais en souvenirs ,que cela m’ont poussés à me retrouver tout élégiaque à dire n’importe quoi sur ce que le pense sur un bonheur d’un retraité auquel on se retrouve confronté après service rendu dans notre pays mais j’ai pu me reprendre par la suite à la vie par un proverbe choisi dans la mêlée sur le bonheur et qui a comblé mon cœur d’etre ce que je suis. « Fais ce qui te rend heureux, sois avec ceux qui te font sourire, ris autant que tu respires et aime aussi longtemps que tu vivras »
Cela m’a permit de faire des recherches pour aussi vous la faire connaitre.

Il ne s’agit point de macchabées ou de retraité mais il s’agit bien d’un poème dédié à une jeune fille, un amour passé que la mémoire de l’Artiste Mohamed Issas ressasse sans cesse. C’est aussi une façon de dire que l’Amour est indépassable, plus fort que tout donc prioritaire et inoubliable. Le poète adresse un message, par sous‐entendu, à sa
bien‐aimée, afin qu’elle garde aussi en mémoire les souvenirs et les lieux où ils vécurent dans
le passé, témoins de leur Amour.

.
‐Tarha Tazar
/ Tamiditin yé tarha tazar
Tamiditin ya tarha tazar
Ma bien‐aimée, l’amour est la priorité,

harid ketoun yé timchar timtar
harid ketoun yé timchar timtar
Rappelles toi les lieux et souvenirs

Tamiditin tarha tazar
Tamiditin tarha tazar
Ma bien‐aimée, l’amour est la priorité
harid ketoun timchar timtar
harid ketoun timchar timtar
Rappelles toi les lieux et souvenirs

Tamiditin sislegh tidjled
Tamiditin sislegh tidjled
Toyel oulhim imisargha
Toyel oulhim imisargha
Ma bien‐aimée tu es partie
En laissant mon cœur tourmenté

Tamiditin tarha tazar
Tamiditin tarha tazar
harid ketoun timchar timtar
harid ketoun timchar timtar
Ma bien‐aimée, l’amour est la priorité
Rappelles toi les lieux et souvenirs

Animikyadi it but sazed
Animikyadi it but sazed
Se regarder c’est si doux, sans doute
Wan tetawen nere tarhed
Wan tetawen nere tarhed
Surtout dans les yeux de l’être aimé

Tamiditin tarha tazar
Tamiditin tarha tazar
harid ketoun timchar timtar
harid ketoun timchar timtar
Ma bien‐aimée, l’amour est la priorité
Rappelles toi les lieux et souvenirs

Wan tetawen nere tarhed
Wan tetawen nere tarhed
Se regarder c’est si doux, sans doute

Sesalahat dawa tilsed
Sesalahat dawa tilsed

Tamiditin tarha tazar
Tamiditin tarha tazar
harid ketoun timchar timtar
harid ketoun timchar timtar
Ma bien‐aimée, l’amour est la priorité
Rappelles toi les lieux et souvenirs
AladinZin
  • 14. AladinZin | 06/03/2017
Bonsoir Amis . On nous appelle les. MOÛT. KA3ED .
Moi , je préfère qu'on m'appelle un. MOÛT. OUAKEF

Ajouter un commentaire