Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Jardin Marengo/ Prague

Marengo

Le Jardin Marengo (Jardin de Prague, Bab-El-Oued), fut aussi le Jardin des Condamnés puis la Promenade d'Orléans

Il fut aménagé vers 1839 sur l’emplacement du cimetière de Pachas dont l’unique vestige est le mausolée de Lalla Aïcha, fille de Sidi Abderrahmane. Des travaux furent exécutés par des condamnés qui encombraient les prisons, sous la houlette du colonel Marengo. D’ailleurs, ce jardin porta d’abord le nom de jardin des Condamnés, en référence à ces prisonniers puis celui de colonel Marengo. A l’indépendance, il prit le nom de jardin de Prague. Lors de la construction du lycée Bugeaud (Émir-Abdelkader), on a du abattre de nombreux arbres et plantations pour dégager un maximum d’espace.

Tombeau de la Reine, mausolée construit en 1848 à la mémoire de la reine Amélie, femme de Louis-Philippe. Le 14 Juin, création de la COLONNE de la Grande Armée, le 27 Juin, le Jardin Marengo est remis à l'autorité civile.

Au détour de chaque allée, des fontaines en mabre, une kouba, des kiosques. Sa végétation était l’un des atouts de ce magnifique jardin, avec ses plantes méditerranéennes, ses palmiers, ses yuccas à feuilles panachées, ses bellombras, ses très beaux araucarias d’Amerique du sud, communément appelés Pin du Chili, et des plantes grasses de toutes sortes s’épanouissent dans ce jardin. Un joli monument, sorte de fontaine recouverte de faïences bleues émaillées, sur lequel les eucalytus jettent une ombre discréte. Le bosquet de la Reine.