Images                    

L'Importance des Droits dans le Message du Prophète Mohammed (saw)

À toutes et à tous Essalem

Nous ouvrons le premier volet à savoir l’importance des droits dans le message du prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés . Avant la mission du messager D’Allah, les arabes étaient constitués en tribus désunies qui s’entretuaient et se capturaient les uns les autres. Le despotisme y était la loi prédominante. A cette époque-là, les hommes n’étaient pas égaux car les seigneurs jouissaient de tous les droits alors que les esclaves n’en avaient aucun car ils n’existaient que comme la propriété de leurs maitres. La femme était dépourvue de ses droits, elle était la propriété de son père, de ses frères et ensuite celle de son mari et de ses héritiers après sa mort. Ajoutons à cela la propagation des habitudes djahilistes comme le pillage, le brigandage, le trafic des esclaves, la prostitution, l’enterrement des jeunes filles vivantes, le paganisme, etc.…

De là, après avoir appelé à n’adorer que Dieu, le prophète Mohammed que le salut et les bénédictions lui soient accordés a établi le principe de l’Egalite entre les hommes et mis en exergue les droits des êtres humains et des autres créatures dans tous les domaines de la vie. Mes chers amies et amis du noble site, parmi ces droits que j’ai pu recopier sur mon cahier figurent l’Egalite, les droits de la femme, les droits des parents et des proches, les droits des fils et des filles, les droits des enfants, les droits de l’orphelin, les droits des personnes âgées, ceux des handicapes, les droits du chemin et enfin ceux des animaux. Dans un prochain envoi In chaallah, nous aurons l’occasion à travers notre site de lire ensemble les fondements de ces droits soutenus et argumentes sur la base du Coran et les nombreux hadiths authentiques.

Celui à qui on a confié une responsabilité en lui octroyant un salaire correct, tout ce qu’il va prendre en dehors de cela est considéré comme un vol, ghouloul…….Hadith.
Quiconque assume une responsabilité sur des musulmans puis ferme ses portes devant le pauvre, l’opprimé et le nécessiteux, Allah lui fermera les portes de sa miséricorde et ne remplira ni ses besoins ni sa pauvreté au moment où il en aura besoin………Hadith.

Concernant ce volet et comme cité plus haut, nous avons choisi quelques droits parmi tant d’autres. S’agissant du droit le plus important à savoir l’égalité, Allah révéla au prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés : O Hommes ! Nous vous avons créés d’un male et d’une femelle, et nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès D’Allah est le plus pieux. Allah est certes Omnicient et grand connaisseur…Sourate el houjourate, les appartements V13. Le prophète dit Certes votre seigneur est un et votre aïeul est un. L’arabe n’a pas de mérite sur le non arabe, ni celui-ci sur l’arabe. Le blanc n’a pas de mérite sur le noir, ni celui-ci sur le blanc, sauf par sa piété. Ai-je transmis le message ?

Droits de la femme : Certes, la femme constitue la moitié de la société de même qu’elle engendre l’autre moitié, elle est donc toute la société. Si la femme était, avant l’Islam, opprimée et humiliée et ses droits bafoués, le Prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés la défendit et la soutint. Il recommanda l’amour, la fidélité, la compassion mutuelle, le pardon réciproque, le fait d’oublier les fautes entre époux pour que les foyers soient fondés sur des bases solides et résistent aux problèmes graves. A ce sujet le Coran a dit O les croyants ! Il ne vous est pas licite d’hériter les femmes contre leur gré. Ne les empêchez pas de se remarier dans le but de leur ravir une partie de ce que vous aurez donné, a moins qu’elles ne viennent à commettre un péché prouvé et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous avez de l’aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose ou Allah a déposé un grand bien. Sourate En nissa, les femmes V19. A cet égard, le prophète dit craignez Allah au sujet des femmes car vous les avez pris comme épouses grâce à la protection D’Allah et vous avez rendu leur sexe par l’ordre D’Allah. De même, le prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui fit connaitre la nature de la femme et recommanda de supporter ses fautes en disant Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui sont les meilleurs avec leurs femmes.

Le prophète souligna que le fait de porter atteinte à la femme constitue un péché en disant le plus grand péché auprès D’Allah est qu’un homme se marie avec une femme et une fois ses désirs satisfaits, il divorce d’elle et s’empare de sa dot. De plus, le prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés jugea péchés tous ceux qui transgressent les droits de la femme en disant Ô seigneur ! Je mettrais dans la gêne ceux qui s’en prennent aux droits des deux faibles, l’orphelin et la femme. D’autre part, le prophète prescrit à l’homme d’assurer la pleine responsabilité de son épouse et de ses enfants comme le dit le hadith suivant D’un dinar que tu as dépensé dans le sentier D’Allah, d’un dinar que tu as dépensé pour affranchir un esclave, d’un dinar que tu as fait aumône a un pauvre et d’un dinar que tu as dépensé pour ta famille, c’est celui que tu as dépensé pour ta famille qui te rapporte la plus grande récompense, Hadith rapporté par Mouslim

Droits des parents et des proches : Le prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui ordonna de préserver les liens familiaux et mit en garde contre la rupture des relations amicales et affectueuses entre les proches. Quant aux deux parents, le Messager D’Allah accorda plus d’importance à leurs droits en les reliant a ceux D’Allah en fonction du verset coranique : Adorez Allah et ne lui accordez aucun associé, agissez avec bonté envers vos père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur et les esclaves en votre possession, car Allah n’aime pas en vérité le présomptueux. Sourate An nisaa, les femmes V36. L’ingratitude envers les parents fait partie des péchés capitaux en vertu des propos suivants du prophète : les péchés capitaux sont le fait de donner des associés à Allah, l’ingratitude envers les deux parents, le meurtre et le faux serment. Hadith rapporté par Al Boukhari. Mes chers amis à un prochain envoi pour le reste des droits fortement consignés dans le message du prophète que le salut et les bénédictions de Dieu lui soient pleinement accordés.

Qu'en est-il des droits de des enfants : dans le message du prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui ? L’enfance est le secret de la vie. Le plaisir du temps et le don du créateur. Un don dont personne ne conçoit l’importance que lorsqu’ il en est privé. Chacun veut donc à tout prix en avoir. A ce propos on rapporte ce qui suit : Des bédouins arrivent chez le prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui et dirent : Embrassez-vous vos enfants ? Le prophète répondit : oui. Ensuite ils ajoutèrent : quant à nous, par Allah nous n’embrassons jamais nos enfants. Le prophète leur dit alors, Que puis-je pour vous, si Allah vous a enlevé la miséricorde. Le prophète permit aux enfants d’être présents dans les séances des majeurs en leur accordant les mêmes droits que les autres. A cet égard, Sahl Ibn Saad que Dieu l agrée rapporta : Un verre rempli d’eau ou de lait fut apporté au Messager D’Allah qui en but, tandis qu’a sa droite était assis un garçon. De l’autre côté, a sa gauche, se trouvaient des gens âgés. Le prophète demanda à l’enfant : O jeune homme, me permets tu de donner le restant du breuvage a ceux-ci d’abord ? Le garçon répondit : Ô messager D’Allah je ne laisserai à personne ma part venant de toi. Ainsi le messager D’Allah mit le verre dans ses mains, rapporté par Al Boukhari.

Droits de l’orphelin: L’Islam a honoré l’orphelin et ordonné de prendre soin de lui, de le bien traité et de l’aider en vertu du verset coranique : Quant à l’orphelin, donc, ne le maltraite pas, Sourate Ad douha, le jour montant V9. Le prophète dit aussi : Moi et le tuteur de l’orphelin nous serons au paradis, comme ceux-ci. Et il montra ses deux doigts l’index et le majeur en les écartant. En revanche le prophète mit en garde celui qui dévore illégalement les biens de l’orphelin et en fit l’un des péchés capitaux : Evitez les sept actes pernicieux : lesquels O messager D’Allah, s interrogèrent ils, et le prophète de répondre : Associer quo i que ce soit à Allah, pratiquer la magie, tuer sans raison légitime l’âme qu’ Allah a rendu sacré, pratiquer l’intérêt usurier, manger les biens de l’orphelin, fuir le jour de la bataille et enfin accuser a tort d’adultère les femmes chastes, croyantes et distraites. Rapporté par mouslim et Al Bokhari.

Droits des personnes âgées : Les personnes âgées sont celles qui atteignent un certain âge ou ils peuvent ressentir la solitude et ses effets. Faiblesse, maladie etc.…ce celles qui détiennent aussi l’expérience et la sagesse. Par contre on doit les estimer, les respecter et profiter de leur expérience et de leurs connaissances. Le prophète leur prêta une attention considérable et mis en relief leur mérite, leurs grands actes antérieurs et l’importance de respecter leurs droits. A ce propos il dit : Celui qui commence a ressentir les signes de la vieillesse, cheveux blancs, sera une lumière au jour du jugement dernier, hadith rapporté par Abou Daoud. Dans un autre hadith le prophète exhorta a honorer les personnes âgées en disant : faire partie de la vénération D’Allah exalté soit-il, c’est honorer le musulman aux cheveux blancs. Dans un prochain envoi, nous verrons ensemble d’autres droits à savoir ceux des handicapés, ceux du chemin, ceux des animaux et autres…

Droits des handicapés : Il existe une catégorie de personnes dont les membres corporels ont été atteints d’une certaine maladie. Ceci affecte naturellement leur vie. Il se peut également que certaines personnes ne leur accordent aucune importance ni ne portent attention à leurs sentiments et à leurs problèmes. Le prophète n’a pas oublié ces handicapés, car il les couvrait de sa tendresse et de son soutien. Concernant les aveugles, le prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui, annonça de grandes et bonnes nouvelles en disant : Allah, glorifié soit-il, dit : Quand j’éprouve mon serviteur dans les deux choses qu’il aime le plus, ses yeux, et qu’il se montre patient, je lui donne le paradis en dédommagement de leur perte, hadith rapporté par Al Boukhari et Ahmed.

Droits du chemin : L’islam établit des préceptes qui empêchent de nuire aux autres et de les provoquer comme cela se passe dans beaucoup de pays. A ce propos on rapporte que le prophète a dit : Méfiez-vous de cette pratique qui consiste à vous asseoir dans les rues. Ils dirent : O messager D’Allah, nous ne pouvons-nous en passer car c’est là pour nous l’occasion de parler entre nous. Le Messager D’Allah leur dit alors : Si vous tenez absolument à cette pratique, donnez au moins à la rue son droit. Ils demandèrent : Et quel est le droit de la rue ? Le Messager D’Allah répondit : ne pas regarder les passants, ne pas leur faire tort, leur rendre leur salut, enjoindre le bien et interdire le mal. Hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim. De même le prophète prohiba au musulman de faire ses besoins dans les rues et dans les coins sombres, la ou les gens pourraient se réfugier et se reposer, en vertu du hadith ou il dit : Mettez-vous à l’ abri de deux sources de malédiction : ils dirent : et quelles sont alors ? Il dit : faire ses besoins sur la voie publique ou à l’ombre ou s’assoient les gens. Il recommanda également d’écarter tout ce qui peut faire tort aux autres sur la voie publique en fonction du hadith : Un homme passa devant la branche d’un arbre qui barrait la route aux passants. Il se dit alors : Par Allah, je vais écarter cette branche du chemin des musulmans pour qu’elle ne leur nuise plus. Sur ce, il fut introduit au paradis. Hadith rapporté par Mouslim.

Droits des animaux : Le prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui donna un brillant exemple de miséricorde envers les animaux. Il ordonna aussi de bien les traiter, de leur donner à manger et à boire et de ne pas les charger au-dessus de leur capacités. Il dit alors : Tandis qu’un homme marchait, il éprouva une grande soif. Trouvant un puits, il y descendit et se désaltéra. En remontant, il vit un chien haletant de soif au point de lécher le sol humide. L’homme se dit : ce chien à autant soif que moi. Il redescendit dans le puits, remplit sa bottine d’eau, la saisit avec les dents, remonta, et donna à boire au chien. Allah le remercia en lui pardonnant ses péchés, antérieurs. Suite à une question de ses compagnons au sujet des animaux, y répondit : Il ya une récompense pour tout bien fait offert à chaque être vivant. Hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim. Et comme Allah a absout les péchés de cet homme pour le fait qu’ il avait abreuvé le chien, le prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés évoqua aussi le châtiment de celui qui torture un animal en disant : Une femme fut châtiée à cause d’une chatte, car elle l enferma jusqu’ a ce qu’elle meure, ce fut la cause de son entrée en enfer, elle ne l’a ni nourrie, ni abreuvée et ne l’a pas non plus laissée manger les petites bêtes et autres insectes de la terre. Hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim. Par ailleurs, le prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés commanda de bien traiter la bête qu’on égorge pendant son sacrifice et dont la viande est licite à manger en disant : Allah a prescrit la bienfaisance en toutes choses. Lorsque vous tuez, faites le de la meilleure façon possible. Lorsque vous égorgez, faites le de la meilleure façon possible. Que chacun de vous aiguise son couteau, place l’animal à l’aise et allège les souffrances de la bête qu’il égorge. Hadith rapporté par Mouslim et At tirmidhi. Il dit aussi : Qu Allah maudisse celui qui a torturé un animal, et celui qui fait preuve de miséricorde envers un oiseau égorgé, Allah lui sera miséricordieux le jour du jugement dernier, Hadith rapporté par Al Boukhari.

Est-ce que nous avons tout dit sur le prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés ? Ce que nous avons cité ne représente qu’une infime partie de ce que le Messager D’Allah a réalisé dans sa noble mission. D’autres sujets furent traités à l’image de la justice, la loyauté, la bravoure, la modestie, la sécurité, le respect des engagements, le silence et la parole, le juste milieu et la modération, la valeur du temps, la responsabilité, le travail et l’acquisition des biens, l’amitié, l’amour et bien d’autres sujets. Le prochain envoi portera sur des sujets clés. Quand le prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés met en garde contre les vices et les mauvaises actions. Nous aborderons tour à tour le crime du meurtre, la trahison, la colère, semer l’effroi entre les gens, la perfidie, semer la discorde entre les gens, l’espionnage, la corruption, l’apparence trompeuse, le désespoir, le suicide, l’injustice et la transgression. Le troisième volet et le dernier sera consacré aux solutions des problèmes de l’humanité dans le message du prophète a l’image du terrorisme qui frappe le monde, le problème de la violence familiale, le problème de l’anxiété et de la dépression, le problème du vide spirituel, le problème des boissons enivrantes et des drogues, le problème de la pauvreté, le problème du déséquilibre écologique. Nous terminerons In chaallah ces différents volets par la façon dont le prophète enseignait aux autres.

Le prophète Mohammed que le salut et la bénédiction de Dieu soient sur lui ne fut pas envoyé à une telle communauté ou à une telle nation, mais il fut envoyé à tous les humains pour être annonciateur, avertisseur et pour appeler tous les gens à Allah par son intermédiaire. Et comme une lanterne éclairante, il leur a enjoint le convenable, leur a interdit le blâme. Son message souligne avec clarté la nécessité de se purifier de tous les facteurs de la corruption sociale, administrative et politique. Il interdit alors le fait de semer la discorde entre les musulmans, l’espionnage, la trahison et la perfidie. Il met en garde donc contre le pot de vin blâmant fortement celui qui le commet. Nous pouvons méditer les propos, les actes, les gestes et les allusions du prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui d’une façon pratique et réaliste digne d’être atteinte pour réaliser le bonheur dans le monde d’ici-bas et dans l’au-delà.
Mise en garde du prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui, contre les vices et les mauvaises actions.

Le crime de meurtre : Le droit à la vie est l’un des plus importants droits de l’homme. Le fait de violer ce droit est considéré comme un crime condamné et désapprouvé par tout le monde. A ce propos, Allah glorifié soit il a dit : C’est pourquoi nous avons prescrit pour les enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie a tous les hommes. Sourate El Maidah, la table V 32. Par rapport au crime de meurtre, le prophete que le salut et les bénédictions soient sur lui, restait intransigeant en interdisant tout moyen menant au meurtre et a l’effusion du sang sans aucune raison valable. Il dit alors : Quiconque tue un mouahad, un non musulman allié et autorisé à séjourner en terre D’islam, ne sentira point l’odeur du paradis, et on peut sentir son odeur a une distance de quarante ans. Quiconque tue un dhimi, un non musulman ayant un pacte de protection avec les musulmans, ne sentira point l’odeur du paradis et on peut sentir son odeur a une distance de soixante-dix ans. Lorsque deux musulmans se combattent par le sabre, le tueur comme le tué iront en enfer. Je dis alors : O Messager d’Allah il en est ainsi pour le tueur, mais comment le tué peut-il aller en enfer ? Il répondit : il aspirait à tuer son compagnon. La disparition de ce monde est certes moins grave auprès d’Allah que le fait de tuer un croyant. Celui qui porte les armes contre nous n’est pas des nôtres, a dit un autre Hadith.

La trahison : Tous les hommes détestent la trahison et n’aiment pas être trahis. De là, l’islam l a interdite et mis en garde contre ses conséquences. Les hadiths suivant le montrent clairement : Le jour de la résurrection, tout traitre portera un étendard par lequel il devra être reconnu. Celui qui donne refuge a quelqu un pour son âme, je désavouerai le tueur même si le tué est mécréant. Si l’homme a confiance en quelqu un d autre, puis ce dernier le tue après avoir eu confiance en lui, un étendard de trahison lui sera élevé le jour du jugement dernier.

La colère : Se mettre rapidement en colère constitue l’un des maux contre lesquels le Messager d’Allah a mis en garde. A ce propos on rapporte qu’un homme vint auprès du prophète et lui demanda faites-moi une recommandation. Le prophète répondit : ne te mets pas en colère. Lhomme réitéra sa question plusieurs fois et le prophète de répondre à chaque fois : ne te mets pas en colère. Parmi ces remèdes, nous trouvons aussi le fait de se taire en vertu du Hadith ou le prophète dit : enseignez, Facilitez et ne rendez pas les taches pénibles et si l’un d’entre vous se met en colère, que l autre reste silencieux. Un changement d’attitude est encore l’un des remèdes d’après les propos du prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés : Si l’un de vous se met en colère alors qu’il est debout qu’il s’assoie, si la colère ne se dissipe pas, qu’ il se mette de côté.

Semer l’effroi entre les gens : Le Messager d’Allah mit l’accent sur la dignité de l’homme et la place éminente qu’ il occupe dans le monde. La preuve en est qu’ il a interdit de lui faire du tort ou de lui nuire même par plaisanterie ou amusement. A ce propos Allah qu’il soit glorifié, dit : Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident. Sourate el ahzab, les alliés V 58. De même le prophète dit : Il n ya ni préjudice ni nuisance. Ce hadith établit une règle qui stipule l’interdiction catégorique de faire du tort aux autres.
Le prochain volet portera sur la perfidie, sur le fait de semer la discorde entre les gens, l’espionnage ; la corruption, l’apparence trompeuse, le désespoir, le suicide, l’injustice et la transgression. Une fois ce volet terminé nous aborderons la troisième partie qui portera sur les solutions rapportés aux différents problèmes de l’humanité, en vertu du Message du prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés.

La perfidie :
Sans doute tous les hommes sages sont unanimes sur le fait de détester la perfidie, de mépriser le perfide et de se méfier de lui, car son comportement mène à ébranler la confiance entre les gens et implante dans les cœurs appréhension et doute. A cet égard, Allah le très haut dit : Et si jamais tu crains une trahison de la part d’un peuple, dénonce alors le pacte, que tu as conclu avec lui, d’une façon franche et loyale car Allah n’aime pas les traitres. Sourate El anfal, le butin V58. Le prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui fit de la perfidie l’une des caractéristiques des hypocrites qui montrent leur foi et dissimulent leur incroyance. En les qualifiant, le prophète dit : Les signes qui distinguent l’hypocrite sont au nombre de trois : Lorsqu’ il parle il ment, lorsqu’ il promet il ne tient pas sa promesse, lorsqu on lui confie un dépôt, il trahit. De nos jours, nous pouvons trouver des personnes qui disent : nous trahissons celui qui nous trahit comme le fait certaines femmes si elles découvrent la trahison de leurs maris. Un tel comportement ne peut en aucun cas résoudre le problème et il le rend plus compliqué. C’est pourquoi le prophète dit : Restitue le dépôt a celui qui te l a confié, et ne trahi pas celui qui t a trahi. Les pèches qui méritent le plus qu’Allah anticipe la punition dans le monde d’ici-bas et, en dehors de ce qui attendra le jour du jugement dernier, sont la rupture des liens sanguins, la perfidie, la trahison et le mensonge.

Semer la discorde entre les gens : Certaines personnes cherchent à semer la discorde entre les hommes et à provoquer l’hostilité sans savoir que de tels actes leur encourent la colère d’Allah et son courroux. A ce propos, le prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés dit : N’entre pas au paradis un calomniateur, quatal, Le qatal est celui dont les paroles sèment la discorde entre les gens. Le prophète dit également : N est pas des nôtres celui qui trompe une femme, la corrompt et l’incite à porter atteinte à sa relation d avec son époux. Quant a celui qui commet un mensonge pour réconcilier les gens, son acte n’est pas interdit en fonction d’un Hadith qui dit : N est pas considéré comme menteur celui qui réconcilie les gens en rapportant des paroles bienveillantes.

La corruption : Le pot de vin est un acte qui indique le manque de conscience et la perte des droits. En effet le prophète que le salut et les bénédictions lui soient accordés interdit fortement cette pratique qui corrompt la société et déforme son visage civilisé. Il dit alors : Qu Allah maudisse le corrupteur et le corrompu. La corruption entraine à dilapider illégalement les biens des autres et mène à la prison celui qui ne mérite pas d’être emprisonné et assassiner celui qui ne mérite pas d’être assassiné.

L’espionnage : Le Messager d’Allah chercha a préserver les choses sacrées et la vie privée des gens et met en garde contre le fait d’y porter atteinte et de les vider. Il ordonna ainsi de juger les gens d’après leurs actes apparents et de laisser leur conscience pour Allah, le tout puissant. A cet égard, Allah, le très haut dit : O vous qui avez cru, évitez de trop conjecturer, car une partie des conjectures est péché, et n espionnez pas et ne médisez les uns des autres. L’un de vous aimerait il manger la chair de son frère mort ? Vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est grand. Accueillant au repentir, très miséricordieux. Sourate El houjourate, les appartements V 12. Et pour sa part le prophète dit : Si tu cherches à connaitre les vices des musulmans, tu les pervertiras et peu s’en faut que tu ne les pervertisses. O vous qui avez cru en paroles sans que la foi s affermisse dans votre cœur, ne médisez pas sur les musulmans et ne cherchez pas a connaitre leurs défauts car celui qui cherche a connaitre les défauts des musulmans, Allah cherchera à poursuivre ses défauts jusqu’ à ce qu’il le déshonore même dans son foyer. Fait partie des belles manières de l’Islam le fait d’éviter de se mêler de ce qui ne nous regarde pas.

L’apparence trompeuse : Le Messager d’Allah que le salut et les bénédictions lui soient accordés enseignait toujours à ses compagnons que les apparences sont trompeuses et que la valeur d’un individu se mesure à sa foi et à sa piété et non pas à sa force physique ou à la beauté de son image ou de ses vêtements. De nombreux Hadith mettent l’accent sur le fait que le prophète détestait qu’on se moque d’autrui. Il n’aimait pas non plus qu’on se moque du père ou de la mère d’une personne.
Le désespoir : Désespérer de la miséricorde et du pardon d’Allah est un mal qui atteint beaucoup de gens à cause de ce qu’ ils commettent comme crimes et actes interdits. Cependant le prophète que le salut et les bénédictions soient sur lui informa que le désespoir n’a pas lieu d’être en Islam car la miséricorde d’Allah est si immense qu’elle englobe celui qui se repentit, retourne à Allah et accomplit de bonnes actions. A ce propos Allah le très haut dit : Dis a mes serviteurs, vous qui avez commis des excès a votre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah, car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est lui le pardonner, le très miséricordieux. Sourate Az zoumar, les groupes V 53. De même le prophète dit : Le regret est considéré comme un repentir et celui qui se repentit après avoir commis un péché devient comme celui qui n’en a commis aucun.

Le suicide : Le Messager d’Allah que le salut et les bénédictions soient sur lui a mis l’accent sur le fait que l’âme humaine est un dépôt confié à son propriétaire qui n’a, en aucun cas, le droit de s en débarrasser. Le prophète dit alors : celui qui s’est tué en utilisant un objet coupant, alors, c’est dans le feu de l’enfer il séjournera a jamais. Cet objet sera dans sa main et il se le plantera dans le ventre. Et celui qui a absorbé du poison et s’est tué ainsi, il l absorbera en enfer ou il séjournera a jamais. Et celui qui s’est précipité du haut d’une montagne et s’est tué ainsi, il se précipitera dans le feu de l’enfer ou il séjournera a jamais. Pour ces raisons, le pourcentage des cas de suicide dans les pays musulmans est le plus bas du monde tout entier malgré les problèmes et la pauvreté dont on y souffre. Le prophète dit alors : Et quiconque s’étouffe, le fera aussi en enfer. Et quiconque se poignarde, le fera de même en enfer.

L’injustice et la transgression : Le Hadith suivant montre toute la clarté de l’injustice et de la transgression. Le prophète dit : Savez-vous qui a fait faillite ? Ils dirent : Nous considérons comme failli parmi nous, celui qui a perdu son argent et ses biens, Il dit : Le failli de ma communauté est celui qui viendra le jour du jugement dernier ayant accompli la prière, la salat, observé le jeune et versé l’aumône obligatoire, zakat, mais il viendra après avoir insulté celui-ci, accusé celui-là de dévergondage, dilapidé l’argent de tel autre, répandu le sang de celui-là, frappé tel aitre. On répartira ses bonnes actions entre ses victimes et, si elles ne suffisent pas à le racheter, on prendra ses péchés, on les lui jettera et il sera ensuite jeté en enfer. Mes chers amis nous arrivons à la fin du deuxième volet. Le troisième volet portera sur le Message et la solution aux problèmes de l’humanité. Nous aborderons In chaallah les sujets suivants : Le terrorisme, le problème de l’anxiété et de la dépression, le vide spirituel, déviation sexuelle, les boissons enivrantes et les drogues, la pauvreté et enfin le déséquilibre écologique. Espérant avoir ramené un plus en reconnaissance au site de ma passion qui m’a accompagné durant mon séjour à la Mecque, à toutes et à tous. A bientôt.

Par BELFEDHAL Abderrahmane

Commentaires

  • belfedhal abderrahmane
    • 1. belfedhal abderrahmane Le 08/07/2024
    A toutes et à tous Essalem.
    Chère amie noria, je vous remercie pour avoir réservé une section dans le noble site afin que le Message du prophète Mohammed puisse être connu par l’humanité sous sa forme modérée, humaine et pleine de miséricorde. Sur ce plan, le merveilleux site sous votre direction se trouve très bien placé pour recevoir la meilleure prime. Encore une fois merci.
    A bientôt.
  • noria
    Salem,

    Cher ami Abderrahmane, tout d'abord, je tiens à vous souhaiter un excellent pèlerinage. Qu'Allah vous accorde santé et miséricorde après ce voyage spirituel.

    Je suis profondément touchée par votre témoignage et votre partage d'expérience suite à votre retour du Haj. Merci de nous faire part de ces réflexions profondes et édifiantes sur les enseignements du Prophète Mohammed (SAW). Une section vous est déjà réservée sur le site pour que vous puissiez continuer à nous enrichir avec vos découvertes. Les précieuses leçons contenues dans ce livre seront sûrement très appréciées.
    Encore une fois, merci pour votre précieuse contribution.

Ajouter un commentaire