Facebook the green dressing 3 Images 4

  Retour dans mes Souvenirs

De Bab-El-Oued @ Miliana

11 Décembre 1960

Alger 9 d cembre 1960 les meutes

La guerre d’Algérie éclate parce que les Algériens avaient à régler un problème politique, celui de remplacer le système colonial avec l’accession à l’indépendance politique de l’Algérie, mais il s’agissait aussi d’en finir avec les structures sociales que la puissance coloniale avait établies pour s’approprier les richesses du pays au prix du blocage de son développement économique et social. Dès le début de l’insurrection les nationalistes Algériens devaient combattre non seulement les forces armées françaises mais aussi la tête de pont que la puissance coloniale avait établie en Algérie. De ce fait, l’historiographie française parle aujourd’hui de plusieurs guerres d’Algérie.
Au moment des manifestations de masse du 10/11 Décembre 1960 dans les grandes villes d’Algérie, l’évolution du pays vers l’indépendance peut être considérée comme acquise, mais la forme que cette indépendance allait devoir prendre ne l’est pas encore.
La France maintient sa volonté d’arriver à cette indépendance en jouant le rôle d’arbitre entre différentes tendances qu’elle prétend exister en Algérie et qu’elle dit disposer des mêmes droits à la parole. Par cela, elle nie la représentativité politique de la Révolution algérienne que le F.L.N a conquise par la lutte armée et concrétisée par la constitution d’un gouvernement provisoire de la République algérienne (G.P.R.A) en septembre 1958.
Cette représentativité, le F.L.N l’a acquise non plus par sa capacité à organiser la lutte armée, mais aussi par le plébiscite des masses algériennes dans les grandes villes d’Algérie d’où l’armée française a pu chasser ses groupes armées et aussi démanteler son organisation politique au cours de la bataille d’Alger (1956/1957).
Les manifestations de Décembre 1960 apportent sur le plan stratégique et politique la preuve du caractère illusoire de tous les efforts que la puissance coloniale a déployés pour conduire l’évolution de l’Algérie en fonction de ses intérêts propres.
Décembre 1960 marque la fin de ces structures néocolon-ialistes ; il met en évidence leur fragilité et ouvre une phase nouvelle pour la lutte de libération nationale.
A partir de 1960 LA SOLUTION DU PROBLEME ALGERIEN ne peut plus être obtenue que par la négociation d’égal à égal sur la base du repli  de la France.

........Suite

Par Mourad ZOUAOUI

Ajouter un commentaire