Facebook the green dressing 3 Images 4

Benbou News Hebdo Edition 31-151118

___________________________________

Par taha

Commentaires (6)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 19/11/2018
Bonjour Aziz,

Un guide qui semble connaître les lieux comme ses poches, peut-être même mieux! Merci Aziz pour ce témoignage vivant parce qu'il relate le vécu, l'expérience et l'éblouissement qui saisit à coup sûr présence de ces lieux de haute histoire bien méconnue en général ou même inconnue, et de haute culture aussi; une réappropriation de notre passé pour mieux appréhender l'avenir, s'y projeter, et bien sûr vivre plus sereinement son présent.
Aziz
  • 2. Aziz | 18/11/2018
Bonjour Taha, Meskellil

Ah que de souvenirs, les Tassilis N'Ajjer. Milieu des années 70, quand j'étais beaucoup plus jeune, j'avais pu parcourir ce musée a ciel ouvert avec ces peintures rupestres du Néolithique (environs 10 000 ans avant notre ére) sur ces quartzites du Cambro-Ordovicien qui s'étendent sur des centaines de kilométres d'Est en Ouest. Toutes ces peintures montrent des scénes d'humains et d'animaux souvent aquatiques (hippopotames, crocodiles) qui attestent d'un environnement bien plus humide qu'aujourd'hui et ou les gens vivaient de la peche, cueillette et chasse.

Si vous remontez plus au Nord (200 a 300 kms), en plein milieu de l'Erg Oriental Algérien ou les dunes peuvent atteindre 200m et plus de haut, et si vous regarder avec attention dans les zones entre ces dunes, dayas ou zones basses inter-dunaire, vous pouvez ramasser des flechettes, des hamecons, des haches en silex, des débris de poterie, et d'oeufs d'autruches, tout ceci attestant ici aussi d'une vie, d'un climat beaucoup plus humide qu'aujourd'hui et ou nos ancetres vivaient aussi de la chasse, de la peche. Alors qu'aujourd'hui les températures en été avoisinent 50 degrés ! Et ceci autour de 2000 ou 3000 ans avant notre ére ! j'ai personnellement ramassé pas mal d'objets que j'ai décrit plus haut.

Si on continue encore plus au Nord notre périple (encore 200 kms +) , et au Sud de Bir El Atter en Algérie, dans le sud de l'Atlas saharien, vous pouvez observer, a flanc de montagne de l'Atlas, ce qu'on appelle des escargotiéres. Comme leur nom l'indique, des éboulis de millions ou milliards de coquilles d'escargots que nos ancetres d'il y a 500 a 1000 ans avant notre ere, consommaient , énormément jusqu'a en faire leur source majeur de nourriture. Mais ce qui est important c'est surtout le climat environnant était bien plus humide que celui d'aujourd'hui.

Si vous continuez la ballade plus au Nord et entre Bir El Atter et Tebessa, s'etalent de tres nombreuses ruines romains, plus au Sud que Lambeze, qui datent d'environ 100 a 300 ans de notre ere. l'esentiel des ces ruines roamaines sont en fait des fermes, en grand nombre ou le blé ou autres céréales étaient cultivées et qui servaient de greniers a blé aux empires romains et carthaginois. Ceci aussi sont des témoins intangibles d'un climat plus clément, certainement plus humide que celui d'aujourd'hui et ou cultures de céréales étaient communément pratiquées et nourrissaient les locaux et des gens aux dela des mers.

Conclusion, en l'espace de -10000 a + 300 ans, donc 13000 ans, on a chez nous l'un des exemples les plus magnifiques que la terre peut porter, des évidences tangibles d'un changement climatique palpable, évidences que l'on peut toucher et palper de nos propres mains. Des peintures rupestres des Tassilis N'Ajjer au Sud, jusqu'aux fermes romaines de la région de Tebessa en l'espace de 1000 kms environs, le climat a considérablement changer, en se réchauffant de facon significative, du Sud vers le Nord.

Bonne balade aux heureux élus et j'aurai voulu etre des votres, pour regarder et admirer encore une fois, les merveilles de notre pays.

Aziz Oudjida
Meskellil
  • 3. Meskellil | 17/11/2018
Bonjour Taha,

Je ne peux que vous envier moi aussi, et c'est là que ne pas avoir d'ailes pour vous rejoindre dans ces lieux grandioses chargés d'histoire, de notre histoire est des plus frustrants. Je plaisante bien sûr, mais j'aimerais quand même beaucoup y aller un jour! Merci pour cette belle introduction à une région d'Algérie unique!
Taha
  • 4. Taha | 17/11/2018
Merci chers amis pour vos marques de sympathie, on ne peut qu'en être très sensible!
Nous serons toujours très contents de partager avec vous, nos ami(e)s ancien(ne)s élèves des lycées de Miliana, toutes nos activités associatives et c'est pour nous un grand honneur que vous soyez à nos côtés.
Pour revenir à notre projet de visite du Tassili N'Ajjer, nous sommes entrain de consulter pour avoir les meilleures prestations possibles aux prix les plus bas, le choix de la période en découlera. On vous tiendra au courant.
Fraternellement
TH Ferhat
Président de l'AAECB
MF
  • 5. MF | 16/11/2018
Salam à vous,

Je m'attendais à une virée vers Boussaada-Djelfa,mais non nos amis
(à l'image de notre héros national) préfèrent voir grand,loin tant mieux,
on ne peut qu'applaudir leur initiative,en espérant un agréable circuit.
Miliani2Keur
  • 6. Miliani2Keur | 16/11/2018
Salam Si Taha

Votre derniere livraison fait honneur au Tassili N'Ajjer et vous etes bien chanceux d'y aller, s'il ya une place payante faites nous signe!!
J'espère qu'il y'aura une initiative pour materialiser la convention inter-associative!
Au plaisir de vous relire si Taha..

Ajouter un commentaire