Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

L'Obsession aveugle du sifflet en ville

De Med MIDJOU

172090 1847499848 506860 o 2ed0d57

  Les nombreux usagers transitant par le carrefour de la Remise à l'entrée de Miliana auront sans doute remarqué à hauteur de la station des bus, la présence d'un civil au sifflet en train de réguler la circulation routière à l'écart du barrage réglementaire et ce d'une manière plus que régulière maniant les gestes normaux de salut, de stop et tous les signes enseignés et retenus universellement comme langage de conduite automobile.
Une intersection assez fluide devenue par le temps son espace de prédilection sans constituer la moindre gêne pour quiconque, en s'adonnant amoureusement à sa passion du sifflet, mission fantaisiste où certains automobilistes habituels n'y songent nullement à le vexer en le laissant à son libre gosto, sachant que les formalités de contrôle s'opèrent avant son intervention, d'autres indifférents et sans scrupules passent sans y prêter par mépris la moindre attention. D'un mental légèrement affecté et fidèle par obsession à cette peine, il ne connaît depuis plus de vingt ans, ni répit ni relève tant que la circulation ne baisse pas en intensité, se retirant dans de rares moments au café d'en face pour s'équilibrer en caféine et nicotine de Rym. Mettant à l'épreuve sa passion extrême, on ne l'aura jamais vu faire autre chose que de se substituer à un agent de circulation dans quelques intersections à travers la ville sans omettre que cela lui a causé des ennuis publics par ceux qui s'imaginent avoir affaire à un déséquilibré qualifiant son numéro d'informel, d'incommodant et impertinent depuis l'entame de cette activité bénévole. Par éclaircie ou grisaille pluvieuse, que de temps consacré gratos au sifflet pour se faire plaisir en éprouvant le sentiment d'être utile à la communauté, alors, pour le respect dont il a toujours fait preuve vis-à-vis des rouleurs, il est sage de troquer la méchanceté et la brusquerie par la clémence et la gentillesse à son égard et sachons lui arracher humainement l'innocent sourire qu'il aime tant afficher en le remerciant de la main en réponse à son service. Le seul réconfort dont nous puissions lui assurer pour le rendre tout fier serait celui d'obéir, du moins en faisant semblant, le temps d'un croisement à l'humoristique gestuelle d'un brave orphelin.

Commentaires (8)

Benabdellah Mohammed
  • 1. Benabdellah Mohammed (site web) | 18/08/2014

ESSALEM à toutes et à tous.Merci Mohamed d'avoir pris la peine de faire sortir de l'anonymat l'homme au sifflet de Miliana.Il le mérite bien. Qu'il pleuve ou qu'il vente il est toujours présent à son poste.Il régule la circulation comme un vrai professionnel.L'endroit choisi est stratégique et sujet à des bouchons qui n'ont rien à envier à ceux de la Grande Poste à Alger.Avec une dextérité sans pareille, il use de son sifflet en direction des usagers de la route .Nombreux sont ceux qui se laissent guider et quand arrive le moment de reprendre la circulation ils esquissent qui un geste qui un sourire ou carrément un "yaatik essaha".Il encaisse sans broncher quand il est ignoré par certains automobilistes zélés , heureusement minoritaires.Il passe presque toute la journée à suppléer le controle fixe de la police à quelques mètres de lui.Merci encore une fois Mohamed pour l'hommage rendu à "l'homme au sifflet."

benyoucef
  • 2. benyoucef | 14/08/2014

Bonjour tout le monde
En parlant dans ce même contexte à propos de ces personnages qui font partie de notre quotidien,un autre curieux personnage a attiré mon attention .En longeant le même parcours, c 'est à dire le boulevard Magenta,je croise toujours un pauvre commerçant handicapé qui vient chaque jour,chaque saison , se trainant sur sa vieille chaise roulante, bravant le vent,le froid, la pluie supportant la chaleur ,rien que pour venir péniblement se blottir sous les balcons, son coin habituel.Il étale avec soin son éventaire et écoule ses modestes produits. Malgré son handicap ,il peine à longueur de journées, quelque soit les caprices du temps,pour gagner quelques sous et subvenir aux besoins de sa famille
Cette galerie de personnages,quelque soit leurs allures et leurs endroits, fait le décor de notre quotidien et nous souffle un peu de vie et de joie comme il a bien dit mon ami Miliani2coeur.
Bien amicalement2coeur

Jade
  • 3. Jade | 14/08/2014

"On ne LE voit qu'avec les YEUX du COEUR",
Bravo
Hortence vous avez tellement bien dit tout comme A. de St Exupéry : "On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux."

Bravo, votre idée est géniale, "invité(e).

Bravo et Merci
pour une telle publication, l'ami Med MIDJOU!!

BRAVO et MILLE BRAVO Monsieur " l'agent de circulation" hors du commun!!

Chantal, Miliana2Keur, je vous aime

Miliani2Keur
  • 4. Miliani2Keur | 14/08/2014

1000 fois merci Midjou

pour ce témoignage de ces "personnages" qui font la séve de nos souvenirs et notre mémoire, loin des murs et édifices auquels tout le monde se sent obligé de rendre le méme rituel (ennuyeux et ennuyé) hommage ...
il y'a un autre personnage : cet aveugle qui vient s'assoir mendier, devant la stèle Bouras et récite des chapelets de dévotions "Allah ou Allah Allah ouu Rabii", comme on en récite dans dans les veillées funèbres, il le fait dans une voix tellement chaude et si bien balancée qu'on a envie souvent de s’arrêter juste pour lui, Il me fait cette impression que le "plus" mort des deux c'est NOUS, cette foule qui coule, grise, mécanique, inconsciente, insensible, des morts en somme qui justifie bien cette étrange Oraison, pitance modeste de cet "aveugle", et qui paradoxalement nous souffle un peu de vie, de joie ...
comme le "vieux Léon" de Brassens ces lucioles ne trouvent qu notre cœur pour musée, et toujours selon lui "Il fais ma foi beaucoup moins froid" qu'au panthéon ...

merci merci donc Midjou mais surtout.. Shuuut parlons en a voix très basse, chuchotons le, ces "lumières" sont très capricieuses et risquent de s'envoler au moindre bruit nous laissant a notre grisaille et notre tristesse

Chantal

Quelle belle et généreuse idée invité (e) !

J’espère que votre suggestion sera retenue ! Des Milianais bons, sensibles et généreux, il y en a tout plein à Miliana. Même si certains peuvent parfois se montrer « bougons », il suffit de gratter un peu le « masque social » pour s’apercevoir qu’ils ne sont pas si bougons que cela et que ce n’était qu’une apparence trompeuse !

Bonne journée.

P.S. Vos interventions sont rares invité (e) donc, précieuses par définition ! N’était-ce pas vous qui m’aviez apporté une précision sur le prénom masculin Yahia en 2012 (plusieurs mois avant que je ne retourne en Algérie) lors de ma recherche d’un algérien qui m’avait sauvé la vie au cours d’un attentat pendant la guerre d’Algérie en 1961 ou est-ce que je me trompe ?

Hortense
  • 6. Hortense | 14/08/2014

Salam,
C'ést un humain mais dilué dans le décor quotidien jusqu'à passer inaperçu .
On ne LE voit qu'avec les yeux du CŒUR !
Révérence Mr Midjou pour ce clin d’œil.

invité(e)
  • 7. invité(e) | 14/08/2014

Bonjour,
Je propose d'imprimer cette page par un(e) habitant(e) de Miliana et de l'offrir à ce bénévole bienfaiteur pour le remercier, je suis sûr(e) que ça le rendra heureux. Peut être même la mettre dans un journal régional pour marquer la reconnaissance des Milianais envers cette belle initiative utile et en tout cas inoffensive pour les plus réticents, de ce Monsieur. Bonne journée.

Chantal

Bonsoir Med,

Vos propos au sujet de cet « homme au sifflet » m’ont beaucoup émue. En regardant sa photo, je le trouve attendrissant. Tout comme vous, si je passais en voiture près de lui, j’aurais envie de le remercier. Le besoin de cet homme d’être utile, de rendre service est émouvant et très honorable. J’apprécie par ailleurs que vous nous fassiez partager votre philosophie « humaniste » qui place toujours les valeurs humaines au dessus de toutes les autres.

Merci à vous pour ce partage.

Ajouter un commentaire