Facebook the green dressing 3 Images 4

Le Hammam/ Par Meskellil

Le marché est très animé et d’agréables odeurs de menthe, de coriandre, de basilic, de coings parfument l’air. Le brouhaha est intense entrecoupé d’éclats de voix : « approchez mesdames, goûtez à mes fruits, uniques dans tout le marché ! ». Un portefaix chétif et malingre croule sous le poids des deux couffins de madame Hernadez remplis de fruits, de légumes, de viande, de poisson…Indifférente à son labeur, cette dernière s’arrête tous les cinq pas pour bavarder, l’enfant d’une dizaine d’années essoufflé par l’effort, à ses talons.

Au jardin Magenta, c’est le branle bas de combat ! Les ouvriers installent chaises, tables, stands divers, pour la kermesse qui aura lieu le lendemain samedi. Il y aura des jeux de tombola, des courses de sacs, des tournois de pétanque… et en soirée un bal avec swings et charleston endiablés…la promesse d’une belle animation ! D’autres préfèreront sûrement l’air doux et rafraîchissant de la pointe des blagueurs, ce sera aussi l’occasion pour eux d’actualiser les nouvelles et les potins de la ville européenne. « Mustapha, va vite me chercher mon costume chez le tailleur, c’est Shabbat demain, et l’atelier sera fermé !» s’exclame Joseph s’adressant à un autre enfant de courses qui le suit à travers les allées du marché. « Sfeeendj ! Sfeeendj ! crie le fils du marchand de beignets portant un énorme plateau rempli de beignets sur la tête, les invendus du matin, tandis que deux autres enfants assis un peu à l’écart des nombreux passages des chalands s’activent à cirer les chaussures de ses clients.

Lala Fatma et Lala Yamna qui ne sortent pas beaucoup ne perdent pas une miette de ce qu’il se passe autour d’elles. Elles emmagasinent chaque scène, chaque détail, chaque parole, pour les faire revivre dans les moments d’ennui, ou de rêverie, unique et précieuse échappatoire par delà les murs du patio de la maison mauresque.

Bain maureArrivées à la hauteur de Hammam Ejdid, elles entendent des youyous dans la sqifa du hammam, sûrement le rituel du bain d’une future mariée. Kheira edellala déjà sur place emboite le pas au groupe de femmes. Très persuasive, elle vendra probablement à quelques-unes d’entre elles les bijoux enveloppés dans un mouchoir amidonné aux bordures festonnées et brodé de fleurs, confiés par quelque famille en difficulté. Lala Fatma et Lala Yamna entrent à leur tour au hammam, et constatent qu’une grande partie de la grande salle qui sert de vestiaire est occupée par la mariée et ses accompagnatrices. Les youyous saturent la salle, des femmes s’affairent autour de la mariée, une bien jolie jeune fille aux magnifiques cheveux longs noirs tombant en cascades sur ses épaules. Fatma et Yamna prennent place dans un autre coin de la salle, accrochent leurs effets, déroulent leurs petits tapis sur l’estrade en bois pour s’asseoir une fois le rituel du bain terminé, mettent leurs foutas, puis s’avancent vers la salle froide qui précède bit skhoune chargées de leur mahbess. Il y a du monde et elles seront bien serrées. Ah, voilà la charmante petite vendeuse de colliers de jasmin ! Noués à leur bout autour d’un long bâton, les colliers se balancent gracieusement à chaque geste que fait la jeune fille. Comme ils sentent bon ! Fatma en achètera sûrement à sa sortie du hammam.

-Bismellah, sbah el khir ya hadhouk ennas, msalmine we kteffine, mselmine w’ mkitffine marmonnèrent les deux femmes tandis qu’elles traversent la chambre froide.

Wine houma hbabna ?

Commentaires (2)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 24/09/2018
Bonjour Kéryma,

Nous sommes alors deux à avoir été émues par cette chanson qui parle de el houma, lieu de nos tendres souvenirs, lieu de nos nostalgies. Bien sûr la larme est toujours au bord des cils, et prompte à rouler sur nos joues tirées par la tristesse parfois, par le manque des êtres aimés et leurs trésors de tendresse dont la douceur nous manque. Ya hasrah 3la el yamate elli fatou, we lahbab elli 3lina saddou !

Oui, Kéryma, j’aime aller au hammam, mais il faut quand même avouer que ce n’est plus ce que c’était. Le hammam n’est plus ce pôle social, économique, dynamique, créatif, convivial, solidaire…. je vais arrêter là cette évocation qui me fait en même temps du bien, mais qui me rend triste aussi. Des études sociologiques sur le hammam sont nombreuses, et ont pour objectif de réhabiliter le hammam qui est désormais presque déserté pour maintes raisons. Le hammam, cette monumentale institution qui a de tous temps été partie intégrante de la société.

Merci Kéryma pour ton chaleureux et sympathique message qui me touche. Je t'embrasse Kéryma
Kéryma
  • 2. Kéryma | 23/09/2018
Bonsoir h'babna et h'babi

Merci Mesk, pour cette nostalgique note du passé, je ne te cache pas que j'ai bien pleuré, car tout d'un coup beaucoup d'images se sont déferlées devant moi.. surtout quand je discute avec l'une de mes soeurs qui habite en Algérie et me dit " Kéryma tu ne devineras jamais qui est mort!!". Eh oui l'un ou l'une de nos hbabna s'en sont allés.. Et puis ceux qui se sont mariés, ceux qui ont eu des enfants etc. ceux qu'on a laissés derrière nous tous petits, très vieux, jeunes..

Et quant au hammam et3arwiss, ouuuh c'était quelque chose!! Celui avec la famille, les soeurs , les cousines, les amies, les voisines, enfin la rigolade, les blagues, un enterrement de jeune fille fel hammam c'est magnifique! Et puis bon le quarantième jour chez la belle-famille que l'on clôture fel hammam aussi, assise pendant un bon moment sur une chaise ou un fauteuil du salon que l'on transporte de la maison et habillée d'un karakou, ou qweyet et les femmes rentrent et la congratule etc. El mahbess plein de makrout et la citronnade ..enfin Merci encore une fois Meskellil, mais c'est inouï comme tu penses à tout, une question: est-ce que le hammam du bled te manque? Moi il me manque éperdument!!!
Je rajoute qu'il ne faut jamais entrer dans la beyt esskhoun toute seule et la première, pourquoi? Eh bien parce que adouk ennass y sont encore et n'aiment pas être dérangés avant qu'ils aient fini de se laver et "partir"!

Je rigole j'espère que je n'étais pas trop hors du sujet!

Je t'embrasse bien affectueusement azizti

Kéryma

Ajouter un commentaire