ALGER-MILIANA.COM

CHRONIQUES DES TEMPS QUI PASSENT...

_________________________

Les habitations s'élargissent,
Les familles s'y rétrécissent.
La médecine, elle, prospère,
Mais La Santé fait marche arrière.

On est monté haut dans l'espace,
Sans savoir qui habite en face.
Nous avons beaucoup plus de montres,
Et le retard nous colle au ventre.

On est plus riche et plus aisé,
Mais moins tranquille et poins pose.
Nous sommes plus intelligents,
mais moins sages et moins patients

Nous disposons de plus de science,
Et de beaucoup moins de patience.
De davantage d'amitié,
Et de moins de fidélité...

L'original est en arabe
Que j'ai retranscrit en syllabes.
Je lui ai ajouté en prime
Des rimes.

AladinZin

Commentaires

  • Chantal
    Bonjour à toutes et à tous !

    Merci AladinZin de nous avoir fait partager ce poème d'une telle richesse ! Une vraie merveille ! Merci de l'avoir traduit pour les "incultes" (lol !) comme moi qui ne savent ni lire, ni comprendre, ni écrire l'arabe et ce, même si j'ai entendu cette langue pendant les quinze premières années de ma vie en Algérie. Cela reste un regret pour moi de ne jamais avoir appris cette langue à l'école. Dommage que cela n'ait pas été obligatoire tout comme l'était le français, l'histoire, la géographie et tant d'autres matières.

    Dans tous les cas, AladinZin merci pour cette retranscription en syllabes que j'ai adorée !

    Belle fin de journée à toutes et à tous !