Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Le jeu de la Koura

_________________________________

12642701 918157914899943 9189510125119269703 n

Maurice Potter (1865-1898) Le jeu de la Koura, Laghouat

La scène de Potter dégage une grande saveur, avec ses protagonistes plein d'entrain, dont les vêtements blancs s'harmonisent parfaitement à la blondeur rosée des murs de la palmeraie et du sol caillouteux.

Commentaires (6)

Chantal

J'ai bien reçu ton message Bradai mais ... dans ma boite "SFR" que je n'ai pas encore annulé !!!

Peux-tu réessayer afin que ton mail me parvienne dans ma boite "orange" ?

Merci.

P.S. Le cas échéant, tu peux me laisser un message privé sur facebook pour un échange plus facile.

bradai
  • 2. bradai | 04/11/2016

Je vais t'envoyer le meme message Chantal ,esperant que mon pigeon voyageur cette fois trouvera la porte de la cage bien ouverte.

Chantal

Effectivement, Bradai, j'ai pas mal de problèmes avec ma boite mail depuis plusieurs semaines ! De plus, mes compétences techniques étant déplorables, lorsque mes amis ne sont pas là pour m'aider à comprendre ce qui ne va pas ... je suis un peu perdue ! lol !

Quoi qu'il en soit, d'ici quelques jours j'abandonnerai définitivement ma boite "neuf.fr" - qui est en réalité une boite SFR - pour une boite "orange".

"Théoriquement", je dis bien "théoriquement", celle-ci fonctionne : "chantal.vincent808@orange.fr".

Il faut réessayer ! Inch'Allah.

A bientôt peut-être.

bradai
  • 4. bradai | 04/11/2016

Bjr Chantal.
Je sais maintenant que d'apres vos belles paroles vous etes revenue toute entiere avec en plus votre scalp par dessus la tete de ces hautes plaines des AMERIQUES et aussi fort heureusement pour nous tous sinon vous n'auriez jamais su rien comprendre de ce jeu de koura dans notre region que pour faire tomber de la pluie il suffit juste de frapper sans relache une balle en cuir avec un baton d'olivier..
Au fait Chantal je vous ai adressé un mot à votre adresse E.MAIL je ne sais si votre adresse ancienne tient toujours le cap de bonne esperance ou bien n'a pas coulé et remplacée par une autre .
Bonne journée à vous Chantal.

Chantal

Ah ! Merci Bradai ! Si j'avais apprécié ce très joli tableau lorsque je l'ai vu la première fois sur le site, j'avais bien l'intention de demander à un internaute s'il pouvait m'expliquer en quoi consistait ce jeu de Koura dont je n'avais jamais entendu parler ! Maintenant, grâce à toi, je sais TOUT car cela est très bien expliqué et dans les moindres détails. Nul ne pouvait faire mieux !

Bonne journée à tous.

bradai
  • 6. bradai | 04/11/2016

Koura ou jeu de Koura.
Un jeu collectif qui se joue sur un terrain vague sans limite avec une balle ronde souvent confectionnée d’ une peau en cuir avec du chiffon à l’intérieur et qu’on essayera de l’introduire dans un trou aménagé qu’on appelle « Bent El Bouh » .Le plus hardi des participants doit pousser et garder cette balle jusqu'à l’entrainer à cet emplacement de trou dit « Bent El Bouh » .Tout participant qui désire jouer est libre d’entrer dans la mêlée à condition d’être muni d’un bâton .Le bâton de frappe a pour cette circonstance une crosse au bout.
Le jeu est réapparu juste après l’indépendance dans notre région où les gens de la campagne et même des villes et villages et ceux même qui éloignés très attachés à leurs traditions ont renoué avec ce rite ancestral.
Ce jeu est organisé à l’endroit d’un mausolée de l’homme Saint de la région une fois l’an après les moissons c’est dit on pour une bénédiction à une récolte prochaine. Il peut être organisé aussi pour des circonstances des saisons sèches pour dit-on faire pleuvoir de la pluie.
Au cours de ce rassemblement humain qui sera aussi une fête rituelle, il y aura autant de plats de couscous Garnis de viande qu’on apporte à manger pour tout le monde.
Mais ce Jeu de Koura en fait animé dans notre région est surtout aimé par des hommes corpulents se servant avec maniabilité du bâton .
Il reste en outre très violent et dangereux pour certains que pas mal de joueurs hardis y laissent un peu de leurs jambes au cours du jeu et qu’ils devront bien des jours après marcher à l’aide de béquilles.
Par les ans, ce jeu par manque de participants a encore disparu autour des mausolées ainsi que de la région laissant place à une fantasia et au « baroud « où tout cavalier viendra largement vêtu d’un burnous et de son Guenour ornant sa tête pour galoper en groupe de cinq à sept les cent mètres de distance sur un pur sang arabe et faire feu de deux coups de baroud pour faire valoir quel est le meilleur groupe de cavalerie de la région.

Ajouter un commentaire