Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Ce pourquoi je ne suis pas « solidaire » de la Palestine...

Un article remarquable par le chroniqueur Algerien Kamel Daoud, un constat lucide mais terrible.

Non, le chroniqueur n'est pas « solidaire » de la Palestine. Le mot solidaire est entre guillemets. Car il a deux sens. D'abord non à la « solidarité » sélective. Celle qui s'émeut du drame palestinien parce que se sont des Israéliens qui bombardent. Et qui, donc, réagit à cause de l'ethnie, de la race, de la religion et pas à cause de la douleur. Celle qui ne s'émeut pas du M'zab, du Tibet ou de la Kabylie il y a des ans, du Soudan, des Syriens et des autres douleurs du monde, mais seulement de la « Palestine ». Non donc à la « solidarité » par conditionnement religieux et « nationaliste ». Cette « solidarité » qui nuit à la victime et au solidaire parce qu'elle piège la Palestine comme « cause arabe et musulmane », dédouanant le reste de l'humanité par appropriation abusive. La « solidarité » qui se juche sur l'histoire d'un peuple malmené et presque sans terre au nom de la haine de l'autre. Cette « solidarité » concomitante que le chroniqueur a vomi dans les écoles, les manuels scolaires, les chants et l'arabisme et l'unanimisme religieux. 

Le drame palestinien a été « arabisé » et islamisé à outrance au point où maintenant le reste de l'humanité peut se sentir débarrassé du poids de cette peine. C'est une affaire « arabe » et de musulmans. Cette solidarité qui a transformé un drame de colonisation entre clashs de religions, de haines et d'antiques mythologies exclusives. Cette solidarité VIP que le chroniqueur ne veut pas endosser, ni faire sienne. Cette « solidarité » qui préfère s'indigner de la Palestine, mais de chez soi, et ne rien voir chez soi de la « palestinisation » du M'zab ou du Sud ou des autres territoires du monde. Cette solidarité au nom de l'Islam et de la haine du juif ou de l'autre. Cette solidarité facile et de « droit public » dans nos aires. Qui au lieu de penser à construire des pays forts, des nations puissantes pour être à même d'aider les autres, de peser dans le monde et dans ses décisions. Cette « solidarité » pleurnicharde et émotive qui vous accuse de regarder le mondial du Brésil au lieu de regarder Al Jazeera. Cette « solidarité » facile qui ferme les yeux sur le Hamas et sa nature pour crier à l'indignation, sur les divisons palestiniennes, sur leurs incapacités et leurs faiblesses au nom du respect aux « combattants ». Au nom de l'orthodoxie pro-palestinienne que l'on ne doit jamais penser ni interroger. 

Non donc, le chroniquer n'est pas solidaire de cette « solidarité » qui vous vend la fin du monde et pas le début d'un monde, qui voit la solution dans l'extermination et pas dans l'humanité, qui vous parle de religion pas de dignité et de royaume céleste pas de terre vivante ensemencée. 

Si le chroniqueur est solidaire, c'est par une autre solidarité. Celle qui ne distingue pas le malheur et la douleur par l'étiquette de la race et de la confession. Aucune douleur n'est digne, plus qu'une autre, de la solidarité. Et solidarité n'est pas choix, mais élan total envers toutes et tous. Solidarité avec l'homme, partout, contre l'homme qui veut le tuer, le voler ou le spolier, partout. Solidarité avec la victime contre le bourreau parce qu'il est bourreau, pas parce qu'il est Israélien, Chinois ou Américain ou catholique ou musulman. Solidarité lucide aussi : que l'on cesse la jérémiade : le monde dit « arabe » est le poids mort du reste de l'humanité. Comment alors prétendre aider la Palestine avec des pays faibles, corrompus, ignorants, sans capitaux de savoir et de puissance, sans effet sur le monde, sans créateurs ni libertés ? Comment peut-on se permettre la vanité de la « solidarité » alors qu'on n'est pas capable de joueur le jeu des démocraties : avoir des élus juifs « chez nous », comme il y a des élus arabes « chez eux », présenter des condoléances pour leurs morts alors que des Israéliens présentent des condoléances pour le jeune Palestiniens brûlé vif, se dire sensible aux enfants morts alors qu'on n'est même pas sensible à l'humanité. Le chroniqueur est pour l'autre solidarité : celle totale et entière et indivise. Celle qui fait assumer, par votre dignité, au reste du monde, sa responsabilité envers une question de colonisation, pas de croyances. Celle qui vous rehausse comme interlocuteur, négociateur et vis-à-vis. Celle qui vous impose la lucidité quant à vos moyens et votre poids, à distinguer votre émotion de vos élans. Celle qui commence par soi, les siens pour justement mieux aider l'autre, partout, dans sa différence comme dans sa communauté. La solidarité avec le chrétien pourchassé en Irak et en Syrie, des musulmans de Birmanie, des habitants de l'Amazonie ou du jeune encore emprisonné à Oum El Bouaghi pour un casse-croute durant un ramadan. 

Les images qui viennent de Gaza sont terribles. Mais elles le sont depuis un demi-siècle. Et nos indignations sont encore aussi futiles et aussi myopes et aussi mauvaises. Et nos lucidités et nos humanités sont aussi rares et mal vues. Il y a donc quelque chose à changer et à assumer et à s'avouer. La « solidarité » n'est pas la solidarité. 

Ce que fait Israël contre Gaza est un crime abject. Mais nos « solidarités » sont un autre qui tue le Palestinien dans le dos. 

Que les amateurs des lapidations se lèvent donc : c'est la preuve que mis à part les jets de cailloux, ils ne savent rien faire d'autre.

Par Aziz OUDJIDA

Commentaires (14)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 15/07/2014
عصفور طل من الشباك - مارسيل خليفة (et un oiseau s'est montré à ma fenêtre)

http://www.youtube.com/watch?v=8eHw2Ze25zU

Dernier post sur ce thème!
Meskellil
  • 2. Meskellil | 15/07/2014
A ma mère

J’ai la nostalgie du pain de ma mère
Du café de ma mère,
De toucher ma mère…
L’enfance grandit en moi
Jour après jour
Et je me passionne de ma vie car
Si je meurs j’aurai honte
Des larmes de ma mère

Prends-moi si je reviens un jour,
Comme un voile pour tes cils
Recouvre mes os d’une herbe baptisée
De la pureté de tes talons
Et serre mes liens…
Par une mèche de tes cheveux…
Par un fil qui balance de l’ourlet de ta robe…
Peut-être je serais un dieu
Un dieu je serais…
Si je touche le fond de ton cœur !

Fais de moi, si je reviens
Flamme pour ton feu…
Et corde de lessive sur le toit de ta maison
Je ne peux plus résister
Sans la prière de tes journées
J’ai vieilli, rends-moi les étoiles de l’enfance
Pour faire
Avec les petits oiseaux
Le chemin du retour…
Vers le nid où tu attends !

Mahmoud Derwich chanté par Marcel Khalifa
http://www.youtube.com/watch?v=klvpTbNXeBI
Meskellil
  • 3. Meskellil | 15/07/2014
Une petite chronologie (enfin, c'est un peu long), des événements, "jeux" de pouvoir et enjeux géostratégiques dont cette région du monde, le proche orient fait l'objet.Pour celles et ceux qui auraient envie de se replonger dans la genèse de ce conflit depuis la création de l'état d'Israël. http://rha.revues.org/3343
Noureddine
  • 4. Noureddine | 15/07/2014
Le drame palestinien a été « arabisé » et islamisé à outrance au point où maintenant le reste de l'humanité peut se sentir débarrassé du poid de cette peine. C'est une affaire « arabe »
cette réflexion si s'en une prête à rire vraiment
Meskellil
  • 5. Meskellil | 14/07/2014
Cet article est un violent réquisitoire contre notre façon sélective de choisir les causes que nous défendons au nom d’appartenances multiples. Nos réactions sont vaines car purement émotionnelles. Je rajouterai pour ma part, que ceci ne nous interpelle pas seulement nous, arabo-berbéro-musulmans comme dirait M. Aziz, mais aussi les pays occidentaux et les approches et traitements partisans et partiaux qu’ils font de ce conflit qui s’éternise douloureusement faute de volonté politique réelle pour le résoudre. Les importants intérêts géostratégiques de cette région amènent les alliés objectifs d’Israël à cautionner, justifier, légitimer toutes les actions et réactions d’Israël dont le maître mot est « Silence, on tue !! ».
A mon sens, l’auteur de cet article ne se désolidarise nullement de la tragédie palestinienne. La solidarité dont il se désolidarise est mise entre « … » ! Il tente de rendre au mot solidarité son caractère universel et le relie à l’humanité elle-même. "C’est un élan total, entier, indivise" qui n’est borné par aucune frontière (ce qui n’empêche pas l’émotion), affranchi de toute appartenance spécifique hormis celle d’appartenir à l’humanité. Nos larmes, nos souffrances, nos peurs, nos colères, nos rires… se manifestent de la même manière, et se ressentent de la même manière quelles que soient nos spécificités religieuses, culturelles, géographiques, ethniques….
Je pense que loin de se désolidariser de la tragédie qui frappe les palestiniens depuis de longues décennies, cet article nous exhorte à sortir des simples clivages d’appartenance pour faire de la cause palestinienne une cause humaine, une cause que défendrait tout un chacun où qu’il soit, quelle que soit son appartenance et quelles que soient ses convictions !
« Solidarité avec l'homme, partout, contre l'homme qui veut le tuer, le voler ou le spolier, partout »
Hortense
  • 6. Hortense | 14/07/2014
Bonsoir Mr Aziz,

S'en laver les mains ne signifie pas que les vôtres sont sales (hacha),c'est une expression à plusieurs "sens":
Mr Ahmed semble aussi gentleman que vous et ne se permettrait pas pareille impolitesse.
Il insinuait probablement refuser toute intervention,ou décliner toute responsabilité,mais il serait plus apte à l'expliquer.
Ramadhan karim
YAHIAOUI Mohamed-Rachid
  • 7. YAHIAOUI Mohamed-Rachid | 14/07/2014
A monsieur l'Invité
Cher ami,
Vous dites que si Boumedien était là...si Gamal Abdenacer était là ... vous oubliez que le bloc socialiste s'est effondré sur lequel s'appuyaient des pays satellites constituant ainsi des zones d'influence de l'ancienne URSS. La perestroika a vue une organisation des pays non alignés annihilée, usée jusqu'à la corde. Que peuvent faire maintenant Boumedien, Soukharno, Tito., s'ils étaient en vie. "Elhamdou Lillah, rahou fe stère" Heureusement qu'ils ont disparus maintenant que le monde est régenté par un seul gendarme en chef aidé de son valet Israël qui tire sur tout ce qui bouge au Moyen Orient tout en restant impuni et que toute chose désirée en en leur pouvoir même la mise à genou de nos dirigeants. Rappeler vous la prise de position "courageuse" de l'Algérie lors de la guerre du Golfe et ses retombés négatives. Le lendemain ne sommes nous pas retrouvés en présence d'un expert dans le domaine nucléaire du côté de Ain-Oussara qui nous a accusé d'enrichir l'uranium à des fins militaires ? Nous l'avons échappé de justesse en montrant patte blanche. Le monde ne va pas enfanté de si tôt des héros comme Tito, Boumedien ou Nasser, le seul moyen de peser sur le plateau de l'équilibre géopolitique international pour nous autres Arabes, c'est d'oublier ce foutu Djihat dont nos Imam ne cessent de nous le ressasser et d'entamer dare dare le Dhihad En'nafsse. Nous n'allons surtout pas assister aux retombées positifs d'un tel projet à trés longue durée. BESSAH N'TOREK
invité
  • 8. invité | 14/07/2014
Bonjour
D'accord avec Aziz, on ne soutient pas quelqu'un pour ses origines ou sa religion, mais pour sa souffrance en tant que victime de guerre ou de cata naturelle.... Si un musulman devient criminel, je ne le soutien pas parcequ'il est simplement musulman....
Boumedienne avait dit: "avec la Palestine, victime ou bourreau (dhalima aw madhlouma comme se plaisait à répéter Arafat)" (je ne suis pas d'accord avec lui sur cette phrase: il faut enlever Dhalima (bourreau)), mais lui, il soutenait tous ceux qui étaient victimes dans le monde; s'il était encore là, avec l'aide de Djamel Abdennacer (s'il était là...), je pense qu'il aurait pu faire pression. Les engins qui bombardent ont comme carburant du pétrol....Je revient au boycotte dont quelqu'un sur ce site a déjà évoqué l'opportunité de se l'auto-appliquer ce que je fais depuis des années.
aziz
  • 9. aziz | 14/07/2014
Ya Si Ahmed,
Je ne me lave les mains de rien du tout pour la simple et bonne raison que mes mains ont toujours été propres et le resteront jusqu'à Youm Eqqayama. Et ce n'est pas à mon age que je vais commencer une nouvelle carrière.

Mais je reviens à ce que j'ai dit, et ce sans pour autant cautioner qui que ce soit, cette phrase qu'a écrite KD sur l'attitude du monde arabo-berbero-musulman vis à vis des Patestiniens et de ce qui s'est passé dans les 60 dernieres années en Palestine occupée, est bien la triste réalité: '' Ce que fait Israel contre Gaza est un crime abject. Mais nos ''solidarités'' (celles du monde arabo-berbero-musulmans) sont un autre (crime) qui tue le Palestinien dans le dos.

Depuis Amsterdam, Saha F'tourkoum à toutes et tous
Ahmed
  • 10. Ahmed | 14/07/2014
Bonjour à tous,

Ya khouna Aziz l'article n'est pas de vous certes,mais comme si vous vous en laviez les mains,en vous appuyant sur ce kb.
Il est dit dans le Coran que tous les musulmans sont frères, alors réconciliez les frères.
Une question tout de même:Peut-on se désolidariser d'un proche,d'un ami,d'un voisin,d'un collègue alors qu'il est blessé,qu'il perd beaucoup de sang?
Si au premier bombardement des manifestants assaillent les rues des capitales des pays musulmans,leurs dirigeants se réunissent illico pour la meilleure décision,les institutions internationales se dépêcheraient d’arrêter le génocide.
Oui mieux vaut en parler que de vivre comme si rien ne passait chez nos frères.
aziz
  • 11. aziz | 14/07/2014
Cet article est de Kamel Daoud, pas le mien. Je ne suis pas journaliste et je n'en ai ni l'étoffe, ni la dimenssion et encore moins le désir et le courage. Cependant je ne peux qu' etre d'accord avec KD quand il dit : ''Ce que fait Israel contre Gaza est un crime abject. Mais nos ''solidarités'' sont un autre qui tue le palestinien dans le dos''.

Oui vous l'avez bien dit : Bel exercice humanisme en ''Chaise Longue''. Yes indeed, nous sommes les champions de la parlotte à distance.
Miliani2Keur
  • 12. Miliani2Keur | 13/07/2014
Oui je confirme nous ne faisons aucune segrégation Religieuse ou culturelle, donc avec les "Juifs"
Hortense
  • 13. Hortense | 13/07/2014
NON!
Nous n'avons rien contre le peuple juif!

Nous nous révoltons contre les sionistes,les fascistes!
Miliani2Keur
  • 14. Miliani2Keur | 13/07/2014
terrible le "constat" "Lucide"...surtout "Lucide"

j'ai éte piége par votre article et j'ai lu environ 6 lignes ! puis parcouru "en tranversal" le reste !

Bel exercise d'humanisme en "Chaise longue"!
l'esprit de colonnisé a encore de beaux jours devant lui

--------------------------------------------------------------------------------
Kamel Daoud est "Chroniqueur" inculte, dépolitisé travaille d'ailleurs pour Algerie-Fauc...désolé Algérie-focus.com ce site avec envoyés-spéciaux-algérie sont dans le portefeuille du "Juif"/Mossad/Sayanim ou il insulte les algériens dans leur foi !
il a écris "Merseault Contre attaque" ou il dédouane Camus et légitime la colonisation! Camus fait vendre et l'islamisme fait vendre encore plus.

Gaza recois depuis toujours de l'eau 1 jour sur 3, que l'electricité est coupée de 17h au matin, que leurs pécheurs ne peuvent s'éloigner plus de 5km en cotes, quils sont privés des recettes de leurs impôts, que les drones patrouillent le ciel de gaza H24.

Israél Frappe en F16, En Apache, au phosphore Blanc...elle frappe les mosquées, les écoles, les refuges de l'ONU

arrétons la ...

Ajouter un commentaire