Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Ah, ces fameux dos d'ânes

rt.jpgPar DEGHRAR Djillali, Ain Defla. AE-LFM
ddeghrar@yahoo.fr

U 2

Planifier c’est prouver que nous possédons les idées requises. Investir c’est prouver aussi que nous avons les moyens nécessaires et appropriés. Réaliser c’est encore démontrer aussi que nous savons bien construire. 

Images 5  La plupart des routes de nos villes et de nos villages commencent à donner des signes inquiétants quant à leurs prises en charges, des dos d’ânes et surtout des nids de poules qui ressemblent beaucoup à des cratères. On croit qu’on vit réellement sur une des planètes de notre univers, bien que, ces astres furent crées par le Tout Puissant et leurs configurations répondent à des spécifications divines ou spécifiques que seul Dieu en connait le secret

Des nids de poules et aussi et surtout des dos d’ânes multiples, sous plusieurs formes et à des endroits où l’on s’attend le moins. Le plus souvent, pas signalés par des plaques lumineuses ou bien à la rigueur par des couches de peintures blanches croisées ou en parallèles. Indiquant aux conducteurs des éventuelles anomalies existantes sur la route c’est à dires (des dos d’ânes ou tout simplement des nids de poules -cratères ou trous dangereux-).

Nous savons pertinemment que nous avons des chauffards qui ne respectent ni code de la route ou du moins ils le connaissent, mais ce qui encore grave et dangereux. Ils ne le respectent pas à cause peut être d’une conduite à la fois biscornue que nous n’arrivons pas à comprendre ni d’ailleurs à déchiffrer les sens ou les mobiles.

Nous nous empressons donc de dire, des fois, que ces chauffards de la route pour des raisons de conduite enfantines ou d’irresponsables. Qu’ils ont presque des cervelets pas normaux mais très rétrécis donnant des signes de stagnation très avancées par rapports à leur corps d’adultes

Comment faudrait- il, alors, se comporter de la sorte tout en bafouant la mort ainsi que les dégâts qui peuvent être occasionnés par ces pratiques non responsable et indigne à la race humaine.

Mais, bon Dieu, Ces dos d’ânes et autres doivent répondre, comme même à des normes spécifiques et doivent être partout les mêmes. Les responsables devant la rage des habitants suite à un accident mortel. Devant le blocage de route…

Ces responsables locaux parent au plus pressé en donnant des ordres à leurs subalternes de mettre un dos d’âne à cet endroit précis. N’importe comment uniquement dans le but de satisfaire le désir de cette population déchainée. Alors, on voit un peu partout l’apparition des dos d’ânes qui ne sont pas uniformes ni même homogènes.

Ce qui explique d’ailleurs l’émergence des dos d’ânes bizarre dans l’ensemble de la région et même à l’échelle nationale. Nous avons dénombré presque une vingtaine dans un petit tronçon de trente kilomètre. Les tranchées en guerre servent généralement pour se tenir à l’abri de l’ennemi ou spécialement pour le faire ralentir.

Ou du moins le temporiser pour permettre aux premiers de fuir les lieux. Alors ces dos d’ânes sont de véritables tranchées de guerres ou de simples ralentisseurs si c’est le cas qu’ils nous fassent ralentir dans des conditions humaines.

Nous vivons actuellement à la mode des dos d’ânes signalés ou pas mais ils existent, leur gravité réside dans la non vision de ces dunes de goudron mal placées. Ils constituent un danger permanent et réel, souvent le conducteur, spontanément et soudainement.

Se trouvent confronté à un geste de reflexe peu habituel et se livre généralement à la casse de leur voiture (carter défoncé, éjecté des fois sur l’autre route, les pneus subissent eux aussi les affres de la secousse, les cardans etc ).

A l’étranger et plus précisément en Belgique, on dit des dos d’ânes que se sont des gendarmes couchés.

Depuis rien ne se fait pour apporter les solutions nécessaires aux rafistolages opérés il y’a quelque mois de cela. Nous ne savons pas construire –avouons le - ou bien tout simplement, nous le faisons délibérément et c’est cela qui est encore plus grave, de cette manière on s’appuie sur le provisoire et c’est le provisoire qui dure.

Le progrès évolue mais malheureusement l’espèce humaine rétrograde.

Pourtant, il existe bien des solutions multiples pour parer à ces éventualités. Et éviter à l’avenir d’avoir des constructions ou ouvrages d’arts ne répondants ni aux normes ni à l’esthétique souhaitée.

Et surtout à cette manie de conserver une construction voir un édifice pour des décennies (par exemple les anciens vestiges romains ou les cités contemporaines existantes un peu partout dans le monde occidental ou bien civilisé).

Ces solutions sont l’œuvre des hommes, oui ces hommes existent, voire des génies, même dans notre pays. Néanmoins, il faut leur donner non seulement leur chance mais il faut leur faire aussi confiance tout en évitant le népotisme ainsi que les ragouts qui l’entourent c'est-à-dire d’autres appoints relevant du social.

Néanmoins, Il existe aussi des solutions multiples pour apprendre à nos jeunes chauffards de se bien comporter sur les routes. Par de multitudes méthodes scientifiques simples ou autres que nos confrères Algériens savent mettre en œuvre et en pratique.

Mais malheureusement ils sont marginalisés, ils en existent dans chaque coin de l’Algérie, dans chaque domaine et dans chaque spécialité. Ne peut on pas créer des écoles ou renforcer certaines qui existent avec de la meilleure pâte pour faire sortir des lutins dans n’importe quel domaine.

Il suffit de remplir une brouette en goudron chauffé et le déverser, sur les cratères et trous existant sur les routes, damer le tout avec une pelle. Est ce que cela demande un génie pour faire ce travail, en une semaine, tous les trous de la ville seront rebouchés, il n’ya pas plus simple que cela.

Donc nous sommes en train d’assister à la dégringolade de nos mœurs, de nos métiers et surtout de notre savoir – faire et il a bien existé autrefois ici sinon comment expliquer le départ de nos cadres et lumières vers d’autres cieux? Et ils sont en train de faire des choses merveilleuses dans le monde occidental. Donc, rien n’est sorcier, il faut savoir retrousser ses manches, bien réfléchir ensuite bien agir et agir efficacement.

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (16)

ferhaoui (27/01/2014)
  • 1. ferhaoui (27/01/2014) | 05/07/2014
bonjour la grande famille! notre ami djilali, il a son expression particulière ,il est humble ,brave ,dédaigneux, joyeux ,pensif; le courage se lit dans sa photo...eh,je sais bien que la fanfaronnade est en crue sur la toile ces derniers temps aussi je profite de dire a notre amie noria bravooo! pour le choix de la citation du jour. l'ami ferhaoui,oran
Benabdellah Mohammed (27/01/2014)
  • 2. Benabdellah Mohammed (27/01/2014) | 05/07/2014
ESSALEM à toutes et à tous.Tout est bien qui finit bien.Je suis ravi que "un lecteur" se soit déplacé de Djendel jusqu'à Ain Defla pour présenter ses excuses à Djillali et que ce dernier a épongé le malentendu.Je souhaite que dorénavant les critiques et les commentaires soient dans la limite de la correction afin de ne pas blesser les autres dans leur amour propre.La critique est aisée mais il faut faire en sorte qu'elle soit dans le fond et non dans la forme.Les fautes d'orthographe ou d'accord ne sont pas l'apanage d'une certaine catégorie de gens.L'essentiel est dans la compréhension de l'idée développée.Le sans faute est souhaitable mais il ne faut pas incriminer ou ridiculiser celui ou celle qui ose " fauter" sans jeu de mot.Allez bonne soirée à tout le monde.
DeghrarDjilali (27/01/2014)
  • 3. DeghrarDjilali (27/01/2014) | 05/07/2014
Farah,

comme vous dites dans mon dernier paragraphe, je faisais allusion à Noria et nullement à Kéryma.

Je vous remercie de vos précisions et je dois vous dire également que monsieur "un lecteur" m'avait appelé par téléphone hier et il s'est excusé et avait ajouté que ce n'était pas dans son intention-il avait parlé de voix et voie alors que dans le ,texte ces mots ne figuraient pas. Aujourd'hui il est venu à Ain Defla avec ses copains (Bouzar Bouzar et Bouzid Djilali) et il m'avait renouvelé ses excuses. je lui ai dis de corriger cela sur le site (façon de rigoler).

Ma chère Farah, ceci est à votre honneur de vouloir rendre les choses propres. et c'est très gentil à vous.l'essentiel c'est le contenu.

je me suis senti agressé dans mon amour propre par des personnes qui ne connaissaient rien de moi.et je dois vous dire que j'étais visé à cause l'enchainement des commentaires. moi personnellement je ne cherche qu'à informer nos amis sur telles ou telles choses.

De toute manière je vous remercie de vos clarifications, je le répète , elles sont à votre honneur et un grand merci.

Djilali.
Farah (26/01/2014)
  • 4. Farah (26/01/2014) | 05/07/2014
Salam à tous.
Bonsoir Mr Djillali. Je n'ai pas très bien saisi votre dernier commentaire concernant " lecteur et Keryma" ,si j'ai bien lu et compris leurs coms, vous n'êtes nullement visé par leurs messages .Relisez bien et voyez que probablement vous faites erreur.
A mon avis, il est question de fautes de frappe de lecteur ( ce qui arrive à tous et à moi la première) et Kéryma qui ne donne pas de l'importance aux fautes l'essentiel pour elle c'est le contenu. N'est-ce-pas ?
DeghrarDjilali (26/01/2014 )
  • 5. DeghrarDjilali (26/01/2014 ) | 05/07/2014
"Un lecteur" et les autres,

Permettez moi de vous dire, tout d'abord, merci de vos allégations.
J'ai terminé de vous corriger comme vous l'aviez souhaité, 't je n'ai point d'erreurs, bien que je ne suis pas fort en langue de Molière. parce que je suis versé dans la maintenance, la réalisation et le management.C'est vrai, j'ai conclu qu'il n'y avait point de fautes, et c'est à votre honneur. Néanmoins je dois vous signaler que j'ai decelé dans votre pamphlet pas la moindre valeur ajoutée que les gens du site en puissent justement en bénéficier.
Beaucoup de niaiseries de grands mère.

Au début je ne voulais pas commenter les trucs d'enfantillages.

Ce "un lecteur" rencontré au niveau de la réunion de fin de clôture de l'association à miliana.lorsqu'il m'avait vu, il avait souri ensuite il s'est levé pour venir me serrer la main et me dire de continuer.Nous avons dû discuter ensemble et mangé ensemble,à la même table tout en échangeant gentiment beaucoup de choses.Et il m'avait encouragé à poursuivre mes écrits.

Je ne comprend pas la nécessité de ce ce double langage, accompagné d'expressions écoeurantes, bref.
Quand aux autres, leurs agressions reflètent largement leurs actes et leur mentalité.Ceci explique encore mieux leur nature et surtout la vraie trajectoire de leur esprit.

Par contre nous, on est resté tout le temps simples et humbles ne cherchant point la provocation afin de paraitre plus au moins "indigènes" et nous connaissons ham di lilah nos limites.

J'ai répondu par respect aux anciens et surtout à Madame Noria qui la pauvre endure beaucoup de ces calomnies de ces grands garçons.

Comme je l'a connais à travers ses interventions et par aussi "un lecteur" c'est une grande dame qui est en train de constater que nous des grands enfants pas encore mûrs et trop gâtés.

Je termine ce commentaire et pour moi il est clos.

Djilali qui vous adore tous même ces petits grincheux.
keryma (25/01/2014 )
  • 6. keryma (25/01/2014 ) | 05/07/2014
Bonjour mon cher ami Ferhaoui,

Mais je suis d'accord! La France n'est certainement pas la meilleure référence! Mais nous attendrons longtemps à mon avis pour que ces "dos d'ânes" soient "améliorés", et bien d'autres! En l'occurrence nids de poule, trottoirs, voiries etc.
Par ailleurs je ne suis pas d'accord avec cette appellation de "dos d'ânes" J'aime ces bêtes et si en plus on leur monte dessus avec nos voitures!!!
Amitiés sincères,
Kéryma,
ferhaoui (25/01/2014)
  • 7. ferhaoui (25/01/2014) | 05/07/2014
bonjour kéryma,pour une fois je ne suis pas d'accord avec vous et pour tout vous dire et vous répondre en toute franchise:même dans cette douce France il y a des bavures qui parfois dépasse la fiction des choses a dormir debout dans le domaine de la construction arnaques mal façon etc.chez nous il est vrai que l'on bat le fer que tant qu'il est chaud...le torchon brule entre famille et il ne faut aussi trop diaboliser.
ferhaoui (25/01/2014)
  • 8. ferhaoui (25/01/2014) | 05/07/2014
bonjour tout le monde,arret sur image?cher ami djilali,au sujet de ces dos d'ane qui se sont multiplié comment en est -on arrivé là? croyez moi par moment je perds le nord.le sud et le reste... s'il en reste! il est à ce demander ou sont passé les services techniques d apc qui sont les mieux placés pour juger du lieu du placement ces dos d'ane...le hic,c'est quand le hic se melange au toc!!!...ou est la place de nos élus dans tout ca !? l'ami ferhaoui ,oran
keryma (25/01/2014 )
  • 9. keryma (25/01/2014 ) | 05/07/2014
Bonjour à tous,

Ce ne sont pas des dos d'ânes mais des de vraies bosses de chameaux! Cela vous coupe une voiture en deux! Pourquoi n'avons-nous pas des ralentisseurs (comme ici en France) ?

Hi dear Messaoud!

It's been a long time! How are you doing? Is it cold or hot in your country?
En effet, c'est très moche d'écrire un français avec des fautes, il faut dire que j'ai exagéré!

Les fautes nous les faisons en fonction de notre état d'âme.
Tout est réparable mon cher ami, oublier un S en rajouter ce n'est pas grave, et puis c'est le contenu qui m'importe moi.

Amitiés de toujours,
Kéryma,
Messaoud (25/01/2014)
  • 10. Messaoud (25/01/2014) | 05/07/2014
Bonjour la famille,

Ma chère Kerima

For lack of anything better

I'm going to do it off the cuff, because I can't write as well as Kerima can.

Maman j’ai appris à écrire aujourd’hui à l’école.
Super ! qu’est - ce que tu as écrit.
Je ne sais pas, je n’ai pas encore appris à lire.

Soyons sérieux ! et j'espère que ce n'est que la rouille et la poussière des années ......l'écriture est le commencement de la morale.....
keryma (24/01/2014)
  • 11. keryma (24/01/2014) | 05/07/2014
Bonsoir à toutes et à tous!

Trop contente je suis arrivée à lire le p'tit passage de Noureddine!

île meuuh s'emble qu'il nez patrè zimportant des crire dent ceux cite avèque une aurtaugrafe impek cable! Nhou saume antreunou!

Kérymatouh!
Noureddine (24/01/2014)
  • 12. Noureddine (24/01/2014) | 05/07/2014
Bonsoir à toutes et tous
A propos
C'est quelqu'un qu'on emm... pour ses fautes d’orthographe
Regardez plutôt ce texte en gras il est à tort et à travers et pourtant on arrive à le lire et à le décoder facilement
faites en l’expérience
Sleon une édtue de l'uvinertisé de Cmabridge ,l'odrre des Ltteers dnas un mot n'a pas d'ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soeint
à la bnnoe pclae.
Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos Lrie snas porlbème.
C'est praceque le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe Ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot.
La peruve...

Bonne soirée
un lecteur (24/01/2014)
  • 13. un lecteur (24/01/2014) | 05/07/2014
Bonsoir Mme Chantal .
Je crois que vous m'encouragiez là à ce que je peux en toute tranquillité écrire des bêtises(façon de dire des mots ecrits) sans chercher leur signification dans un dictionnaire.
Merci de votre petit mot gentillement exprimé.
Chantal (24/01/2014 )
  • 14. Chantal (24/01/2014 ) | 05/07/2014
Bonsoir « lecteur »,

Ne disait-on pas « autrefois » - à tort ou à raison - que l’orthographe était la science des ânes (et ce, sans « jeu de mots » par rapport au texte de Djillali ! lol !). Quand on lit une histoire, on ne s’attarde pas sur les fautes d’orthographe (quand on les voit …) mais on s’attache à l’émotion qu’elle véhicule.
un lecteur (24/01/2014)
  • 15. un lecteur (24/01/2014) | 05/07/2014
Veuillez m'excuser de mes erreurs de frappe parfois je confonds les mots que j’écris n'importe quoi et n'importe comment comment comme ce mot dans le texte " voix "et "voie " Ne m'en voulez surtout pas aussi si je porte plus d'importance à l'accord je vous donne le soin de corriger mes fautes d'inattention par vos soins
un lecteur (24/01/2014)
  • 16. un lecteur (24/01/2014) | 05/07/2014
Et dire que nous étions en pleine agglomération, nous roulions à la vitesse réglementée. J’étais à l'arrière de la voiture absorbé à lire le journal lorsque j'entendis le tout dernier mot prononcé d'une phrase parvenir à mes oreilles ..........ANE!!!!
J’ai cru en entendant le mos Ane que c’était pour un passant en voulant traverser la voix devant Bouzar eu ce mérite d »etre appelé à la raison par le fameux mot d’éducation pour dire à celui qui l’entend en tant que fautif qu’il est loin d’être un homme civilisé .
Le chauffeur qui n'était autre que Bouzar Bouzar n'avait pas vu toute une montagne qui se tenait tout à coup devant lui et pour vous dire c’est bien une montagne et non pas un ralentisseur que le copain à coté lui a crié « Attention ! Bouzar!!! attention bouzar !!! un dos d’âne!! un dos d’âne !!!!« Mais c’était trop tard , bien trop tard et pour nos têtes et pour notre jolie voiture blanche .Nos têtes étaient déjà au ciel nous et nos places sur les coussins libres pour un moment de détente de notre poids . Notre malheureux copain Djillali n’avait pas terminé le dernier mot exprimé par sa bouche ,il a eu le malheur d'avoir la langue coincée entre ses dents au moment où sa tête a heurté le plafonnier de la voiture.
Dites le à Bouzar ,il vous répondra que jamais il n’a vu de sa vie un dos d’âne comme celui de cette ville.

Ajouter un commentaire