ALGER-MILIANA.COM

Aïn Defla s'appelait aussi Duperré

rt.jpgPar DEGHRAR Djillali, Ain Defla. AE-LFM
ddeghrar@yahoo.fr

Sans 10

Voici, la ville de Duperré en 1920 à 1945. Appelée aussi Ain-Defla. Ah, la nostalgie d’autrefois…

hebergement d'image

Boulevard principal (Ain –Defla, centre ville ex ; Duperré) 

hebergement d'image

Grande rue  (Ain-Defla, côté sortie vers Oran ex : Duperré)

hebergement d'image

Boulevard (A-Defla centre ville, Gendarmerie de Duperré)

L’environnement était bien préservé à l’époque, il donnait à la ville son aspect fondamental avec son cachet particulier. Admirez cet enchevêtrement, tel un tunnel naturel, composé d’arbres de type eucalyptus qui nous ont tant fasciné et nous ont donné également ces vues imprenables et extraordinaires.

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires

  • Jean Comtois
    • 1. Jean Comtois Le 30/05/2021
    Cher Monsieur Deghrar,

    J'habite la région parisienne. En 1959 je faisais mon service militaire comme sous-lieutenant dans la région de Duperré. Je garde un bon souvenir de cette période. J'avais des contacts amicaux avec les habitants du village. Mon régiment avait pour mission de lutter contre les rebelles et de protéger les colons français qui cultivaient du blé. Je faisais mon devoir mais je souhaitais que l'Algérie accède à l'indépendance. Je vous adresse mes meilleurs voeux. Salam
  • Djabellaoui  Boualem
    Essalam,
    Voilà un dicton algérien puisé de la sagesse des anciens.Que j'essaie de reproduire en langue francaise,tout en restant fidèle à la valorisation de sa sémantique. " O oignon ! Quel bon souvenir,m'as tu laissé de toi ? Si ce n'est que chacune de tes pelures est une larme.
    Il n'y a point d'excentricité caché dans les mots.Mais bien,le rappel d'ameres et douloureuses images,au seul mot de la colonisation francaise.! Pour lequel,l'aphorisme précité semble etre la bonne réponse.Sid Ahmed Arbouche, la mémoire de l'histoire est infaillible,elle ne dévie jamais de sa droiture divine;
  • Ahmed Arbouche
    • 3. Ahmed Arbouche Le 24/10/2020
    Je suis interpelé, comme mu par une véhémence indescriptible pour fustiger ces noms et ces images sombres et sordides. Oh combien; elles ( images) ont creusé en nous des ravins de meurtrissures !
    La jonction avec ces noms emblématiques qui ont sculpté la grandeur de la France colonisatrce, ne fait qu'exacerber les stigmates indélébiles qui nous rongent.
    Cette figure de proue de la barbarie coloniale française ( amiral Duperré ), illustre parfaitement l'exécrable abomination et les exactions révélées par l'image sur la publication de Monsieur Landjerit Mohamed " La bataille de Miliana 1957 "; ces photos dénotent le diamètralement opposé de l'humanisme et de l'action civilisatrice... Les corps de nos frères déchiquetés.
    Par morale, il me semble, qu'en ces moments où Miliana pleure son Héros Ali Ammar ( Ali la pointe) par la publication de bandes dessinées, retraçant son combat; il serait plus sage de gommer Duperré.
    De grace ! épargnez-nous de ces images qui rappellent l'ogre et prenez conscience qu'elles confluent dans les pires horreurs.
    A voir ce pauvre cireur sincliner obséquieusement devant le déshumanisant colonisateur, me rappelle mon enfance quand je portais les filets aux françaises faisant leurs emplettes... Contre un sou... Contre rien !!!
  • Belfedhal Abderrahmane
    • 4. Belfedhal Abderrahmane Le 22/10/2020
    bonsoir a toutes et a tous
    Compte tenu de mon attachement inconditionnel vis a vis de notre site et si j ai admire ce don du ciel source de meditation et d inspiration tres bien enveloppe par dame nature neanmoins le meme attachement me pousse a l expression du reflexe suivant comment expliquer tout ce flot nostajgique qui s est limite a mettre en verve la beaute de la nature sans pour autant jeter un coup d oeil sur cet indigene accroupi au milieu du boulevard vide pour les commodites de la prise de vue face a un pied tendu porteur de signes civilisationnels que l histoire des peuples epris de justice a mis a l index si la nature est belle et captivante c est un don du ciel et si l indigene a ete containt a l ignorance c est a l histoire de relire les vrais fondements qui ont pousse la trilogie slogante a lutter contre le nazisme pour en faire les cendres indigenes en Algerie bonne fin de soiree
  • Marytoulon
    • 5. Marytoulon Le 22/10/2020
    Tout d'abord, merci pour ces belles photos de duperré. Je voulais m'adresser aussi particulièrement à mr cohen, ma maman qui a 89 ans est née et a grandi bd national. Elle s'appelle aussi chicha, et elle m'a déjà parlée du boucher qui etait votre grand père. Je lui ai montré les photos de duperré et lu votre message, elle a adoré repartir dans ce passé. Peut être me lirez vous !!
  • Mokrani Belkacem
    • 6. Mokrani Belkacem Le 25/07/2019
    bonjour a tous les commentateurs qui ont publié ici , Me djillali Deghrar , je veux bien savoir si vous etes bien ce Djillali de la cité des fonctionnaires le frère de Achour et hmidet , j'etais un ancien voisin a vous mais on a déménager à Chlef puis à El-Attaf ,mes salutations les plus chaleureuses .quand je viens aujourd'hui à Ain defla je connais près que personne malgré que c'est ma ville natale .
  • djilali deghrar
    • 7. djilali deghrar Le 24/04/2017
    Mon cher ami Miloud, bonsoir, toi tu parles de Duperré et ce que tu as vu c'était Ain-Defla il y a nuance Ah Ah Ah . Comment va mon ami.On n' a plus de tes nouvelles. De temps en temps il faut rentrer au bercail sinon on perd la boussole!!!

    Djilali et à bientôt
  • Seghir miloud
    • 8. Seghir miloud Le 23/04/2017
    Bonjour mon ami djillali. Hé bien ain defla a grandi dans un autre sens mais l 'ancien village est le même que la gare reste telle quelle le jardin aussi connue chez nous jenane bente rye l'ancienne mairie .pour djillali boucher que dieu ai son âme .les platanes existent dans la rue principale .
  • yves cohen
    • 9. yves cohen Le 08/02/2016
    bonjours a tous.
    j'ai habiter a duperre jusqu'a l'independance et nous avons quitte en 8/1962.
    mon grand pere Jacob Chicha tenait une boucherie sur la route nationalle .
    celui qui a du prendre la suite s'appelait aussi Djilali (coincidence?)
    mon pere Albert Cohen travaillait au ponts et chaussees et aurait de la peine a lire ce que vous dites sur le delaissement physique de la ville.
    si vous habitez a duperre , j'aimerais bien avoir des photos d'aujourd'huis des endroits que j'ai connus:
    la boucherie, l'ecole, la gare, la synagogue si ils existent encore.
    merci a vous et bonne continuite.
    Yves Cohen
  • Khali
    • 10. Khali Le 11/05/2015
    Ya Djilali ce ne sont pas des eucalyptus mais des platanes ,comme à Miliana(en hiver les feuilles tombent et laissent passer le soleil ,et en été c'est un véritable tunnel!!!)
  • DeghrarDjilali (05/01/2014 )
    • 11. DeghrarDjilali (05/01/2014 ) Le 05/07/2014
    Monsieur, M.R

    Avec un détail très très précis et très approfondi,vous avez réussi à nous donner, grâce à vos recherches, beaucoup de détails sur Duperré et j'en suis personnellement très ému et touché et cela m'a fait plaisir énormément que les anciens élèves sont beaucoup plus complémentaires. merci encore.
    J"aurais souhaité voir un nom et un prénom au lieu et place de vos initiales et merci encore .
  • M. R (04/01/2014)
    • 12. M. R (04/01/2014) Le 05/07/2014
    Bonjour Mr DEGHRAR
    Par curiosite j'ai consulte la documentation de la BNF (gallica) et j'ai trouve ceci a propos de DUPERRE/
    IN GÉOGRAPHIE DE L'ALGÉRIE DE 0.NIEL 1876

    25 kil.de AFFREVILLE. Duperré (du nom de l'amiral qui commandait la flotte lors de l'expédition dé 1830),
    Chef-lieu d'une commune de 2,393 hab, dont :
    - 380 Français,
    - 4 israélites,
    - 76 étrangers européens et
    - l.933 musulmans,
    créé au mois d'Aoùt 1859, érigé en commune le 5 Septembre de la même année, au pied du djebel Doui.
    Justice de paix, église, écoles, marché bien approvisionné.
    Les principales cultures consistent en blé-dur, blé tendre, fèves, orge, pommes de terre et vignes.
    Il est à constater que ce centre s'est non-seulement créé, mais encore développé par ses propres ressources, en dépit de l'insalubrité initiale de l'emplacement.
    Contrairement à ce qui a eu lieu sur d'autres points, les premiers colons ont tenu bon et se sont attachés au sol leur persévérance a triomphé de tous les obstacles, et Duperré, très sensiblement amélioré par les cultures et les plantations, est en pleine voie de prospérité.
    SALUTATIONS
    M. R
  • DeghrarDjilali (04/01/2014  )
    • 13. DeghrarDjilali (04/01/2014 ) Le 05/07/2014
    Baya,
    Ain-Defla fut bâptisée et s'appelle désormais Duperré bien entendu, (selon les propos des anciens).Depuis la colonisation Française. Duperré fut également ce maréchal Duperré qui est venu justement conquérir les terres de notre contrée.c'était en 1854 ou en 1863.djilali et merci
  • ferhaoui (03/01/2014)
    • 14. ferhaoui (03/01/2014) Le 05/07/2014
    bonsoir madame farah ,madame keryma, moi aussi je ne m'y attendais pas du tout. je crois que les plus belles récompenses sont celles de toute une année... ou des années de partage et d'échange d'une profonde 'amitiés teintée d'admiration et de respect envers les uns et les autres ou qu'ils sont! d'ici et d'ailleurs! ainsi je formule le vœu que notre site perdure. l'ami ferhaoui, oran.
  • keryma (03/01/2014)
    • 15. keryma (03/01/2014) Le 05/07/2014
    Bonsoir Baya,
    Je ne suis pas de Aïn Defla, mais tu peux aller sur Wikipédia et tu auras tous les renseignements, mais cela dit c'est bien "Duperré" en souvenir de L'Amiral Duperré.
    Bonnes recherches,
    Kéryma
  • baya (03/01/2014)
    • 16. baya (03/01/2014) Le 05/07/2014
    svp depuis quant ain defla s appel duperre ?et est ce que vous etes sur?
  • snowball (08/12/2013 )
    • 17. snowball (08/12/2013 ) Le 05/07/2014
    Bonjour à tous ,

    Très bien dit Mr Noureddine !La fin semble proche alors et les gens ne lui accordent aucune importance ,tellement ils sont pris dans le tourbillon de la vie et dans la course à qui amassera le plus !!!Seulement aveugles comme ils sont;ils ne savent pas (ou plutôt savent mais prétendent ignorer ) qu'ils ne prendront rien avec eux ;et s'ils connaissaient ce qui les attend ,la géhenne avec ses sept portes ,demandant s'il y en a encore ; hé bien croyez moi que pour l’éviter,'ils renonceraient aux richesses de ce monde ! Alah yèhdina w ya3tina chahèd el3qal .
  • Noureddine (07/12/2013)
    • 18. Noureddine (07/12/2013) Le 05/07/2014
    Salam khouya Abdelkader et content d'avoir de vos nouvelles
    Que dire ? Quoi dire ?
    Grand dilemme
    Des fois on renonce même à écrire à voir l'état où vont les choses, une espèce de lassitude vous prend jusqu'à la gorge
    à voir le pays seulement comme une simple vache que des rentiers et prédateurs affamés jamais assouvis ne cessent de traire et dépècent à qui mieux mieux et vivent aux dépens de ce valeureux peuple qui a engendré des héros tels les Bouamama , mohamed Belkheir, Ben mhidi, Zabana, Lotfi et bien d'autres

    Des signes annonciateurs de la fin
    Les gens n'occuperont plus la place qui leur revient
    Le Prophète (صلى الله عليه و سلم), répondant à une question de Jibrîl (عليه السلم) au sujet des Signes de l'Heure, dit: "Quand tu verras la servante engendrer sa maîtresse, et les va-nu-pieds, les gueux, les miséreux et les bergers rivaliser dans la construction de maisons de plus en plus hautes." (Al-Boukhâri et Mouslim)
    "Quand le commandement sera confié à ceux qui n'en sont pas dignes…" (Al-Boukhâri)
    Les pervers seront honorés, et les pieux méprisés
    Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit encore: "Parmi les signes de l'Heure:… on accusera l'honnête de trahison et on fera confiance aux traîtres." (Ahamd, Bazzâr, At-Tabarâni)
    "Parmi les Signes annonciateurs de l'Heure: les mauvaises personnes seront honorées, les bonnes rabaissées, les actes et pratiques se feront rares tandis que l'on parlera beaucoup…" (Al-Hâkim)

    Cordialement
  • DeghrarDjilali (08/01/2014 )
    • 19. DeghrarDjilali (08/01/2014 ) Le 05/07/2014
    Chers amis Ferhaoui et Benyoucef.
    Vous avez effectivement raison le premier pour le cas des conseillers etc... le second pour l'historique de la région de AinDefla ( El- Khadra- la verdoyante).
    C'est aussi la faute à ces énergumènes qui veulent s'enrichir de façon irrégulière sans pour autant avoir des connaissances ne seraient ce que préliminaires ou bien à défaut s'entourer de conseillers. merci et encore merci.
  • benyoucef (07/12/2013)
    • 20. benyoucef (07/12/2013) Le 05/07/2014
    Bonjour cher ami Djilali
    Permettez moi d'ajouter à votre article ces quelques informations historiques .
    L'histoire de la ville d' Ain Defla remonte bien loin que Duperré.La cité antique qui fut appelée Oppidum Novum, a été fondée vers le début du 1er siecle de l'ere chretienne par l'empereur Claude .Elle fut peuplée par les vétérans de l'armée romaine pour exploiter les terres fertiles du Chelif.Les restes de pont, élevé sur le Chelif par l'empereur Trajan, en est la preuve de l'occupation romaine,ainsi que d'autres vestiges atchéologiques découverts en ces lieux.
    A l'époque médievale,le géographe et historien arabe El Idrissi la mentionne dans ses écrits sous le nom d'El Khadra (Verdoyante)en raison des jardins et des champs de blé qui entouraient à l'époqie cette contrée du haut Chelif .
    Amicalement
  • ferhaoui (07/12/2013 )
    • 21. ferhaoui (07/12/2013 ) Le 05/07/2014
    bonjour notre ami daoudi,je suis touché de ce que vous dites et vous avez écrit à propos de l'environnement de nos villes et villages pour aller droit au but, il y en a des tonnes les ignares et des corrompus ces hommes qui étouffent notre pays l'algérie. pourquoi chez nous dans nos mairies il n'y a pas de conseiller auprès du maire par exemple des professionnels des paysagistes ,des architectes , des penseurs ? par moment il est a ce demander ou sont passé les services techniques de nos apc (s) qui sont les mieux placés pour juger du lieu du placement des espaces verts ou mettre en valeur tel ou tel chose dans sa place initiale etc... je prends un exemple à oran ma ville natale et miliana ou j'ai passé une tranche de ma vie je garde dans ma mémoire d'antan une ville propre aux mille couleurs. une mémoire de la cité e un lien social fort . les vieux cafés de oran ,ou de miliana ou d'ailleurs ont une relation ombilicale avec la mémoire collective il est regrettable de voir ces espaces temoins de l'histoire disparaitre à jamais. les cafés de la place el-fahm (charbon) et bien d'autres sont fermés ou ont été reconvertis en d'autres activités commerciales ( la mal bouffe): rotisseries, crémeries...? , ce constat amer a conduit le specialiste de cartes postales anciennes et autre vente d'objets d'art ( livres anciens) tout simplement fermé boutique.la mémoire de cette époque ou les cafés populaires étaient des points de rencontres d'hommes de lettres et de politique...cordonniers, photographes coiffeurs, forgerons formaient un véritable champ culturel et a la fois touristique. pour terminer! à vous messieurs les responsables ! dites nous combien vous avez encaissé?? pas seulement ce que vous avez depensé!!!?? mais cela c'est une autre histoire!. a suivre. l' ami ferhaoui, oran.
  • Abdelkader Daoudi (07/12/2013 )
    • 22. Abdelkader Daoudi (07/12/2013 ) Le 05/07/2014
    Chers amis Noureddine et Djillali je vous salue chaleureusement ainsi que tous les amis du site.

    Cher Noureddine, malheureusement le secteur de l'environnement comme tous les autres secteurs se sont dégradés avec les années qui passent et continueront à se dégrader tant que le bricolage et l'improvisation, qui à défaut de planifications scientifiques efficaces et rigoureuses à court et à long termes, demeurent les seules alternatives offertes par les ignares et corrompus gérants de nos villes et villages. Je préfère ne pas m'étaler sur le sujet car cela me rend malade.

    Je félicite au passage l'ALMF pour la récente initiative qui honore ses membres auxquels je souhaite beaucoup de réussite et davantage d'actions de bienfaisance.

    Pour terminer, j'invite les amis du site à visiter le merveilleux site de mon cher ami Noureddine qui, à cause de son humilité, parle rarement de son site dont voici le lien :

    http://steppe.doomby.com/pages/nos-ksours-1/le-ksar-de-bent-el-khass.html

    Amicalement,

    Abdelkader Daoudi
  • DeghrarDjilali (07/12/2013)
    • 23. DeghrarDjilali (07/12/2013) Le 05/07/2014
    Mon cher Abdelkader; Où avais je la tête, au moment oû j'ai écris eucalyptus , je pensais aux platanes.Le principal boulevard, celui du centre était peuplé uniquement de platanes; mon cher ami merci de la précision et encore merci.J'espère que tu vas bien ainsi que ta famille.ici tt le monde va bien.
  • Noureddine (07/12/2013 )
    • 24. Noureddine (07/12/2013 ) Le 05/07/2014
    Bonjour l'ami Abdelkader et salam au frère Djillali
    Effectivement c'est des platanes comme ceux qui "ornent" la rue Saint Paul à Miliana ( première photo )
    L'environnement a pris un sacré coup en Algérie c'est une véritable catastrophe qui prend des proportions plus qu'alarmantes et le phénomène semble s'accentuer à une vitesse folle , à cette cadence l'Algérie sera une véritable mezbala ( dépotoir ) à ciel ouvert
    l'ami Noureddine
  • Abdelkader Daoudi (07/12/2013 )
    • 25. Abdelkader Daoudi (07/12/2013 ) Le 05/07/2014
    Bonjour Djillali,

    J’espère que tu vas bien ainsi que les tiens.

    Merci pour le partage de ces anciennes et belles photos d’Ain Defla. Avec ta permission, je voudrai apporter une petite précision ; les arbres figurant sur les photos sont des platanes comme l’illustre leur feuillage. Il en reste d’ailleurs quelque uns dans un état déplorable au niveau de l’ancien café de la jeunesse qui servait également comme siège au club du SCD. Par contre, les arbres de type eucalyptus ornaient la rue de l’ancien quartier Beau marché.

    Amicalement,

    Abdelkader Daoudi

Voir plus de commentaires