3 35

Hommage à Hamdane Hadjadji

Hommage à Hamdane Hadjadji

rt.jpgPar DEGHRAR Djillali, Ain Defla. AE-LFM
ddeghrar@yahoo.fr

sans-titre-63.jpg

L’illustre homme de lettres et l’imminent traducteur qu’il était s’en va, néanmoins sa grandeur et ses écrits resteront à jamais gravés dans nos cœurs et surtout dans notre subconscient. Son itinéraire donnera beaucoup plus d’ailes, plus d’ambitions et surtout plus de perceptions aux générations futures.

L’homme s’en va par contre son œuvre reste…

Actualite2 44873Hamdane Hadjadji, fut cet homme, cet écrivain et ce traducteur hors du commun, La terre ne pouvait justement contenir que très peu de cette semence unique et bienfaitrice. Né le 8 février 1938 à Miliana.

Hamdane Hadjadji, est mort le 6 août dernier à Paris, à l’âge de 75 ans. Cette ville témoigne de l’importance des travaux de recherche entre sa thèse de doctorat à la Sorbonne sur Ibn Khafadja (poète andalou du XIe siècle) et son recueil sur la poésie andalouse. La ville de Miliana et les différents paysages n’ont jamais cessé de hanter sa mémoire.

Sa vie fut entièrement consacrée à l’étude de la littérature et de la poésie arabes. Les nombreux écrits et monographies de grands poètes tels qu’Ibn Labbana El Andalousi, Sidi Boumediene El Ghouti, Ibn Zamrak et pour ne citer que ceux là.

Hamdane Hadjadji, Ancien diplômé de la Médersa Taâlibia en 1954, également grammairien, traducteur et chercheur, Il était également ce professeur de langue et de littérature arabes auprès de plusieurs universités, en Algérie comme à l’étranger.

La nature et les paysages furent l’extrait et l’arôme même de ses poésies, un homme simple aux qualités énormes, il fut cet homme qui aimait considérablement créer autour de lui la joie, le bonheur et cette synergie qui ont d’ailleurs fait de lui non seulement un grand homme mais aussi un symbole voire une étoile filante qui ne s’arrêtera que pour rencontrer des amis, de la famille et ou des collègues.

il a occupé des postes importants au sein de l’université algérienne et fut directeur de l’Institut de traduction et d’interprétariat de l’Université d’Alger de 1986 à 1992. De l’autre côté de la rive Méditerranéenne, Hamdane Hadjadji a également travaillé au développement de la finesse et la beauté de la langue et de la poésie arabes, avec la collaboration d’André Miquel et Djamel Eddine Bencheikh.

En 1993, le prestigieux Collège de France, où ont étudié Michel Foucault et Claude Levi-Strauss autres grandes figures intellectuelles, l’invitait pour une leçon sur l’Andalousie au XI° Siècle. Sur le versant culturel de son œuvre, Hamdane Hadjadji, a élaboré un grand nombre de méthodes de compréhension pour l’arabe moderne.

Son dernier ouvrage Florilège de la poésie andalouse au féminin (Bachari, 2009) a connu un succès incomparable auprès du grand public à l’occasion de sa réédition en 2011 par les éditions Barzakh. Hadjadji dévoile avec ce florilège quelques joyaux de la poésie andalouse féminine en version originale et en traduction. *

Hamdane Hadjadji, sauve, ainsi, de l’oubli quelques figures féminines que l’histoire littéraire arabe officielle a activement ignorées. Des femmes telles que Wallada, l’amoureuse d’Ibn Zeydoun, qui affichait une émancipation et une liberté de ton qui n’avaient d’égal que son raffinement et son talent poétique. *

Hamdane Hadjadji, n’a jamais cessé de répandre sa culture à travers ses allocutions données en France et dans divers pays, il voulait que tout le monde, intellectuels, poètes et écrivains puissent ne serait ce que prendre quelques gouttes de ce breuvage historique que seul lui pouvait détenir le secret et connaître l’anti dote.

C’était un homme d’une culture très étincelante, Il possédait l’art et la manière pour aborder des sujets d’une teneur assez particulière et surtout avec une aisance et un calme serein. Il était ce père admirable, Sa présence à elle seule apportait réconfort et soulagement.

Hamdane Hadjadji, n’avait jamais recherché les honneurs ni la gloire, il n’avait qu’une seule alternative, c’était celle de poursuivre son chemin sur la science et la recherche.

Peut être sommes-nous jaloux de ne pas avoir aimé et connu de si près ce grand hommes, sa philosophie, Ses fils, sa femme, sa famille ainsi que ses proches doivent être très fiers.

Votre œuvre ne s’arrêtera pas ici, elle fera son petit chemin et vous en serez très fier de ces porteurs du flambeau.

♦ Certains extraits furent tirés de certains articles sur le défunt mais remaniés.
♦ Je n’ai pas eu l’occasion ni le privilège de connaitre cet homme de grande envergure, de culture, de lettres et encore celui de la poésie.

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (3)

DeghrarDjilali (14/10/2013)
  • 1. DeghrarDjilali (14/10/2013) | 01/07/2014

Mr.Farhiyoucef.
je ne savais pas que la commémoration du 40°jour de notre cher regretté Hamdane Hadjadji s'est déroulé au niveau de la bibliothèque de Ain-Defla, même Tahar Kaddar ne m'a rien dit à ce sujet. de toute manière c'est bien dommage.djilali deghrar

farhiyoucef (13/10/2013 )
  • 2. farhiyoucef (13/10/2013 ) | 01/07/2014

un vibrant hommage lui a été dédié à l"occasion de la commémoration de son 40 ième jour de sa disparation ; qui s'était tenu à la bibliothèque de la wilaya de Ain-Defla dommage mr Deghrar vous étiez absent

Chantal (10/10/2013)
  • 3. Chantal (10/10/2013) | 01/07/2014

Bonjour Djillali. En lisant l’hommage - largement méritée - que vous rendez à Hamdane Hadjadji, je viens de découvrir, grâce à vous, la vie de cet homme aux multiples « facettes culturelles » et je vous en remercie. Sa vie semble avoir été d’une très grande richesse tant sur le plan culturel que sur le plan humain. C’est effectivement un exemple à suivre pour les jeunes générations. Bonne journée.

Ajouter un commentaire