Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

La rumeur…

________________________________

La rumeur

De nos jours, nos villes et nos villages sont devenus des localités calmes, peu agités sauf dans les endroits habituels comme les marchés, les aires de jeux ou les cafés maures. Sinon une tranquillité modérée et palpable avec un calme serein. De ces groupes voire de ces attroupements surgissent alors une sorte de camouflet et une sorte d’outrage à l’intelligence humaine. Ce sont les rumeurs qui sont émises et formulées, depuis la nuit des temps, à l’égard d’autres personnes. Des rumeurs colportées sur des individus de surcroit gratuitement du fait qu’elles ne peuvent être ni vérifiées ni confirmées. Elles surgissent, planent et se propagent comme l’éclair et parviendront à détracter et détruire les personnes susvisées.

La rumeur est devenue comme une monnaie courante. Elle alimente et nourrit, tous les jours, les coins et recoins de la ville comme ceux du village ou des quartiers avoisinants.

La rumeur n’est pas spécifique, elle englobe et touche toute une pléiades de comportements liés à beaucoup de cas comme (les commérages des vielles dames- la sorcellerie-des choses inexactes sur des personnes paisibles et tranquilles) Ces agressions verbales sont l’œuvre de personnes jalouses vers des êtres qui ont réussi dans leur vie, ou qui possèdent certaines particularités exceptionnelles, etc…

Sans titre 24Notre cher Ahmed Maghni fut victime, lui aussi, de cette moribonde rumeur, le mois passé par un de ses voisins. Qui a justement osé et voulu délibérément lui faire une sorte de cantonade de mauvais goût. Il venait d’annoncer la mort d’Ahmed Maghni, alors que celui-ci était en France.

Pourtant, le gars en question, nous a fixé à son tour et nous a confirmé l’information tout en hochant la tête du haut vers le bas et de façon répétitive en gardant les yeux tout ronds.

Notre ami et voisin Ahmed Maghni dit « Rougi » vendeur de journaux en plein centre de ville de la ville d’Ain-Defla. Son père est mort à Hanoï (guerre du Vietnam), En l’absence de leur père, la mère, toute seule, est arrivée, tant bien que mal, à élever ses enfants composés d’Ahmed et ses quatre sœurs.

Cette rumeur diabolique et démoniaque s’était propagée comme une trainée de poudre. Ses amis étaient abasourdis et étourdis. La famille était complètement désemparée.

La mère, souffrant de maladies chroniques avait succombé à l’annonce de la nouvelle, elle était restée évanouie pendant un long moment ! Sa femme et ses enfants étaient, eux aussi, sous le choc. Ils commencèrent à établir toutes les éventualités pour le rapatriement du corps. Ses amis, et les membres de la famille attristés s’engagèrent afin d’arranger les préparatifs liés au deuil. Celui qui avait annoncé cette rumeur était assis imperturbable, devant son magasin en train de voir toute cette foule s’agiter tout autour. Il n’a même pas daigné arrêter ce bouleversement qui commençait à prendre de l’ampleur. Celui qui avait provoqué ce désordre, était assis en train de regarder les gens virevolter autour sans pour autant prendre le moindre geste pour arrêter cette mascarade. Il était discret et semblait participer au deuil en demeurant insensible devant cette grande marmelade.  Soudain, le fils d’Ahmed Maghni, a jailli au milieu de l’attroupement pour enfin nous dire qu’il venait de parler avec son père au téléphone. Et que son père savait qui était l’auteur de cette rumeur. Et lorsqu’il rentrerait, il s’en occuperait lui-même.

L’assistance médusée à l’annonce de la rumeur est réconfortée à l’idée qu’Ahmed était encore vivant. Tout le monde avait le souffle coupé et s’est empressé de se diriger vers le gars en question pour le mettre devant le fait accompli et le blâmer. Il s’est levé tout en souriant et en ajoutant qu’il venait juste de plaisanter avec quelques amis !!!

La rumeur alimente et nourrit les bavardages et les discussions incontrôlées. Elle découle de ces discussions comme un véritable projectile qui franchit brusquement l’incroyable. Elle est invoquée aussi de manière abjecte et abominable. Tout en laissant les témoins perplexes, ahuris, déroutés et même abasourdis. Oui ces adjectifs paraissent moins durs par rapport aux individus qui la colportent et l’alimentent.

J'aurais souhaité et aimé être le professeur de la vie. J'aurais appris aux enfants, aux adultes aussi, tout ce qui n'est pas dit dans les livres et les écoles... Je leur aurais appris les choses délicates de la vie... Qu’un amour entretenu ne s'use pas, que la seule liberté qui vaille d'être vécue est la liberté d'être, qu'il est important de prendre le temps de regarder un nuage, de suivre le vol d'un oiseau, de se laisser surprendre par l'infime des choses de la vie. Qu'il est important d'apprendre à s'aimer, à se respecter, à se définir. Qu'il est encore plus important de ne pas se laisser enfermer dans les jugements, de résister aux rumeurs, aux idées toutes faites.

Les gens se comportaient avec ces rumeurs comme si c’était des blagues ou des histoires frôles. Ils sont inconscients et égoïstes. Ils devraient faire l’objet d’une punition suivie d’une amande à titre d’exemple. Les gens qui étaient présent n’en revenaient pas de ce qu’ils venaient de voir et d’entendre. Ensuite, ils  sont repartis d’où ils sont venus.

La rumeur est devenue, par conséquent, une arme redoutable, elle est utilisée partout, dans la société civile, dans la religion, en politique, dans les guerres et aussi entre pays. Cette rumeur provoque des dégâts collatéraux La manière dont elle est enclenchée est affreuse et ignoble, rien ne pourra l’arrêter. Les gens sont sans scrupules Ahmed Maghni, avant cela, avait eu régulièrement de déboires similaires, néanmoins, il s’en est sorti toujours de la même manière.

Que peut-on comprendre et tirer comme leçons de cette histoire ? Comment faut-il s’y prendre pour que de tels agissements ne puissent plus se reproduire à l’avenir? Pourquoi des gens de cette nature, adultes et de surcroits voisins, peuvent se comporter de la sorte? Que Dieu nous pardonne et pardonne  à ce type d’individus. La rumeur ou bien cette confidence maléfique avait bien détruit et même démoli beaucoup de familles. Dont beaucoup ont en souffert et les a forcément accompagné durant toute leur vie.

Bien des filles à l’âge de l’adolescence furent assujetties à de telles ou telles tares et remarques. Beaucoup de femmes, au niveau des Hammam (bain maure) Elles furent filmées à leurs insu, leurs photos furent transmises à leurs maris, elles constituèrent un préjudice moral incomparable. Ces femmes furent démolies avec à leurs charges des enfants. De bas âges. Beaucoup d’histoires similaires furent inventées et conçues pour faire du mal et favoriser la souffrance.

C’est l’œuvre des personnes jalouses. De véritables diables. Ne dit-on pas qu’entre rumeur et tumeur, une seule lettre diffère; la rumeur est un cancer de la parole. Ne dit-on pas aussi que: désigner nommément le mal, c’était de le faire exister, en recherchant la cause, c’est avouer son inquiétude, c’est aussi s’exposer aux rumeurs.

Qu'est-ce que la rumeur ?

Le mot rumeur signifie « vague de bruit, bruit qui court, une nouvelle sans certitude garantie » La rumeur est sans doute le plus vieux média du monde. Elle semble destinée à un bel avenir, même dans les sociétés apparemment les plus avancées et les plus rationnelles. Certains thèmes typiques reviennent régulièrement : Empoisonnement alimentaire, crimes sexuels, meurtres, complots en tous genres, violences urbaines. Enfin la rumeur est boulimique ; elle s’alimente de tout ce qui se passe autour d’elle. Comment l’identifier, la contrôler et la canaliser ? Et pourquoi nous interpelle- t- elle tout le temps ? C’est aussi un bruit qui se répand dans le public dont l’origine est souvent inconnue ou incertaine.

Causes

Les causes émanent des personnes soupçonneuses, envieuses, cupides et affamées d’encarts et de spots à l’égard d’autres individus ciblés. Elles proviennent également d’individus contestés, amoureux du sensationnel et du discrédit envers des humains visés. Peut également provenir de gens ayant eu une enfance difficile et bousculée. Dans certain cas, la pauvreté étant elle aussi un levier de déclenchement.

Comment peut-on stopper ce phénomène

Tout d’abord en essayant de comprendre les personnes qui font ce genre d’amalgame, savoir leurs véritables motifs. Pourquoi font-ils cela ? A quoi tout cela rime? Ces questions peuvent nous orienter vers des solutions plus palpables et plus significatives. Il faudrait rejeter les solutions brutales ou coléreuses. Il faut essayer de comprendre le pourquoi du comment du sujet afin de pouvoir apporter les réponses nécessaires et adéquates. Cela est difficile et pénible mais cela en vaut vraiment la peine.

Conclusion

Pour vivre et se distraire dans un milieu sain et propre, il faudrait comprendre ce qui se passe autour de soi, de favoriser davantage les rapprochements avec ces types individus. Pour qu’ils soient mieux incorporés et introduits dans la société. Leur apporter l’aide nécessaire afin de se sentir mieux dans leur peau.

Voici ces quelques citations sur la rumeur :

  • Les rumeurs sont créées par des jaloux ; crues par des curieux et répétées par des imbéciles.
  • Beaucoup jugent, très peu savent, les vrais se taisent et les jaloux bavent.
  • Le marais, c'est un monde entier sur la terre, un monde différent, qui a sa vie propre, ses habitants sédentaires, et ses voyageurs de passage, ses voix, ses bruits et son mystère. Rien n'est plus troublant, plus inquiétant, plus effrayant, parfois qu'un marécage. Pourquoi cette peur qui plane sur ces plaines basse couvertes d'eau ? Sont-ce les vagues rumeurs des roseaux, le silence profond qui les enveloppe dans les nuits calmes ou bien les brouillards bizarres, qui traînent sur les baguettes comme des robes de mortes, ou bien encore l'imperceptible clapotement (légère agitation de vagues à la surface d’un liquide de vagues), si léger, si doux, et plus terrifiant parfois que le canon des hommes ou que le tonnerre du ciel, qui fait ressembler les marais à des pays de rêve, à des pays redoutables cachant un secret inconnaissable et dangereux.
  • Elle est sale, elle est verdâtre et grise, insidieuse et sournoise, d'autant plus meurtrière qu'elle est impalpable. On ne peut pas l'étrangler. Elle glisse entre les doigts comme la muqueuse immonde autour de l'anguille morte. Elle sent. Elle pue. Elle souille. C’est… la rumeur.
  • Les rumeurs, quand on les ignore, ne sont plus que de la boue à la surface d'une rivière. Elles ne tardent pas à disparaître.
  • Les rumeurs sont le produit de l'imagination des gens vulgaires, le reflet des plus bas présagent.

Sans titre 48

Sans titre 79

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (10)

Ahmed LABDI
  • 1. Ahmed LABDI (site web) | 23/02/2017

Je crois que monsieur AladinZin a puisé dans le Noble Coran cette illustre exemple dont la prophète Lokman (Salut et bénédiction) a voulu en user apprendre à son fils que la volonté d'une société ne peut jamais être satisfaite. les normes, les lois, les règlements, l'ordre... sont là pour lui faire barricade. Avec tout à, elle persiste et signe son acte en bien et souvent en mal.
Il y a, en effet, dans l'exemple de Lokman, quatre combinaisons possibles : Les deux sur l'âne, l'âne en dos vide, et enfin chacun en dos l'âne. S'il y avait une cinquième perspective, elle serait critiquée. Je mets ma main au feu. Je pense que cette rumeur a un côté positif aussi, qu'il ne faut pas négliger. Le mal et le bien touche toutes choses. La rumeur ne fait pas défaut. C'est une critique du "on" cette impersonnelle entitée qui parle et qu'on ne voit pas. Mais parfois elle reffète la conscioence de la société. C'est un sujet à discussion très fort et ce n'est pas en ces quelques lignes que je vais étaler mon point de vue. Peut-on vivre sans rumeur? A quoi ça sert la rumeur? Merci tout le monde et surtout Djillali pour l'animation. Ah! La philosophie quand elle nous tient! L'ignorance d'Ahmed Arbouche et tant d'autres idées se ruminent dans ma tête. Merci madame Noria pour cet espace de dialoque. C'est mon champ de prédilection : dsicussion à baton rompus. Le temps, sa définition ont un attrait pour moi. Ce que j'aime c'est les confronter. Qui veut? Ahmed le bourlingueur.

Chantal

Personnellement, Djilalli, dans ce commentaire je n'y ai vu que de la plaisanterie ! Et je suis à peu près certaine que tous nos amis l'ont interprété de la même manière !

Bonne fin de journée à tous.

djilali deghrar
  • 3. djilali deghrar | 23/02/2017

Bonsoir les amis,

Comme je suis pointilleux et précis et de peur d'avoir irriter et ou froisser la sensibilité de nos amis Mohamed Bradai, Kéryma et Chantal d'avoir peut être mal interprété et en faisant la comparaison avec l'exemple du sage de Chantal. Moi, je voulais simplement plaisanter ah ah ah ah et merci encore

Djilali qui vous remercie toust, le mystère du triangle des Bermudes cela vous tente comme article ? c'est un peu long.

AladinZin
  • 4. AladinZin | 23/02/2017

ooo LA. VINDICTE. POPULAIRE ooo

Tout ce que l'homme dit , tout ce que l'homme fait ,
Il ne peut échapper aux gens ni ÀUx critiques .
Sachant que l'être humain ne peut être parfait ,
Agis selon les lois et les règles civiques ,
Selon elles , conduis t'es pas ,
Ét ne te décourage pas .

Un matin d'été , des l'éveil ,
Avant le lever du soleil ,
Ali monta sur son baudet ,
ÉT ,avec lui,son fils cadet .
Traversant le village , ils allaient vers les champs.
Mon Dieu ! Que les gens sont méchants !

Un premier groupe d'hommes trouvent
Qu'Ali n'a pas de cœur.Ensemble,ils le réprouvent:
"La surcharge de l'animal
Doit lui faire beaucoup de mal".

Ali,qui a tout entendu,
Du dos de l'âne est descendu.
"Avez-vous vu un vieux faire à pieds le chemin,
ÉT céder l'âne à un gamin?"
Telle fut la remarque entendue peu plus loin
D'une des DJEMAA du coin.

Il descendit son fils,laissant la bête à vide .
"L'âne est fait pour servir à l'homme de monture ,
ÉT ce que nous voyons sort de notre culture".
Telle fut l'objection qui n'est pas moins valide .

Ali se décida à monter seul en selle ,
ÉT dit à son fils de marcher.
Un autre groupe l'interpelle:
"Bourreau d'enfants ! Ton cœur est plus dur qu'un Rocher".

Que restait-il ? Ali prit la bête à son cou .
On ne l'épargnant point.Il fut déclaré fou.

djilali deghrar
  • 5. djilali deghrar | 22/02/2017

Ya Kéryma et les autres, bonsoir,

Je remercie tous nos amis et je dirais à Kéryma que l'histoire de la chevre de Monsieur Seguin est dans le terroir des alentours de la ville de Saint Raphael (france). Je plaisante, il se pourrait à la place du poulet on va au sommet de la montagne de Zaccar et on va avec Mohamed Bradai débarrasser les poils de la chèvre et les faire disperser sur la ville de Miliana et comme ça on sera peut être pardonnés cela ressemble étrangement à l'histoire de Chantal et son sage. Mohamed qui est le sage qui nous a conseillé de prendre notre chèvre et d'escalader le Zaccar?

Djillai et à bientôt? ah j"allais l"oublier l'histoire de la rumeur est vraie et il ya de cela 1 mois et demi.Celui qui est rentré de France se porte à merveille et le "rumeuriste" il a perdu ses magasins et son lopin de terrain!!!

keryma
  • 6. keryma | 22/02/2017

Bonjour à vous tous,
Merci Djilali pour ce sujet qui, dans notre mentalité algérienne est très important....Vital même!

Figurez-vous que je viens de laisser mon ménage (toujours pas fini depuis ce matin!) et je me suis dit "tiens, et si j'allais faire un petit tour du côté de mon site préféré". Et me voici confrontée à la rumeur, ah la la cette situation ou cet état de fait qui a fait causer tant de torts à beaucoup de gens, même peut-être à nous tous....Cela n'arrive pas qu'aux autres!
Un proverbe indien (tamil) dit: On peut arrêter le pot qui bout, mais non la langue de tout un village. Cette rumeur qui fortifie le vrai et ou le faux en passant de langue en langue (j'entends par langue: "l'organe") jusqu'à la mort quelquefois.

La chèvre de Monsieur Seguin n' a jamais existé, c'est une morale pour ceux qui n'obéissent pas aux bonnes recommandations et ne veulent entendre raison, non?
Par ailleurs je voudrais transformer la fin de cette histoire : la chèvre de Monsieur Seguin, et dire que, ce dernier, alerté par les lapins (ou le grand hibou) est allé sauver et chercher sa chèvre mais il n'a pas tué le loup car il aime les animaux tout comme moi!

Je vous aime toutes & tous,
Amitiés ,
Kéryma

G.M et Fiston
  • 7. G.M et Fiston | 22/02/2017

Alors le loup se jeta sur la petite chèvre et la mangea. C’est pour dire à Khouya Djilali que cette chèvre de monsieur Seguin fut bien mangée et n’existe plus à nos jours.
Mais G.M men veut d’avoir dit des rumeurs sur sa jolie chèvre et cette pauvre Blanquette. Voulant connaitre plus sur les rumeurs si elles sonnent faux comme son fiston elle a fini par acheter une page de la rumeur Apres l’avoir lue de bout en bout , elle a compris que tout ce qu’on disait sur la rumeur est vrai. Qu’elle fait beaucoup de mal plus qu’un mensonge.
, Elle m’a dit qu’avec mes rumeurs (‘G .M ne sait toujours pas que ce sont tous des mensonges) que moi je racontes toujours peuvent m’offrir une place de chroniqueur dans un bon journal en ajoutant pour me dire mais regarde toi malheureux ,regarde toi avec ton ciboulot troué où t’a conduit ta caboche à dire ces rumeurs qui font mal et que c’est impossible même pour le poulet qui voulait récupérer ces plumes qu’on lui a enlevé pour voir seulement si on peut réparer une rumeur ne peut tirer profit même pas pour une valeur à mettre dans les pages de Sire Apollo nom de plume d’un scénariste de B.D anciennes. .
Mais moi J’ai voulu seulement par là prouver qu’avec l’histoire de la chèvre de monsieur Seguin je peux montrer ma rumeur en humour noir .

Chantal

Bonjour à tous,

Je pense que tout a été dit (et "bien" dit) par Djillali sur la rumeur.

Je me contenterais donc de vous faire part d'un texte que j'avais lu il y a de très nombreuses années et que j'ai toujours gardé en mémoire car il m'avait semblé, et il me semble toujours, très juste. Par contre, je ne me souviens plus du tout de l'auteur de ce texte.

LA RUMEUR

Un homme demande à un sage : "Qu’est-ce que je peux faire pour réparer le tort que j’ai causé en lançant une rumeur ?"

Le sage lui dit : "Tu prends un poulet, tu vas en haut de la montagne, tu le plumes, et tu balances toutes les plumes au vent".

Cet homme, assez content de n’avoir finalement que cela à faire, le fait, puis revient vers le sage et lui dit : "Voilà, c’est fait. C’est tout ?"

Le sage lui dit : "Non. Ce n’est pas fini. Maintenant, tu remontes en haut de la montagne et tu récupères toutes les plumes".

L’homme lui répond : "Mais c’est impossible …".

Alors le sage lui dit : "Oui, mais c’est impossible de réparer le tort que tu as causé avec la rumeur".

Bonne journée à tous.

djlali deghrar
  • 9. djlali deghrar | 22/02/2017

Ya khouya Mohamed, bonsoir,

D'après les anciens et surtout les rumeurs , la chèvre de Monsieur Seguin existe elle encore?
Cher Mohamed , cette fameuse chèvre de Monsieur Seguin fut racontée pour la première fois à mon avis, et ce ne sont pas des rumeurs, aux alentours de la ville de Saint Raphaêl (France)Il se peut que je me trompe mais quelque chose dans ma tête me dit que j'ai peut être raison. L'époque fut également très ancienne.

Djilali et à bientôt

G.M et Fiston
  • 10. G.M et Fiston | 22/02/2017

Fini ,bien fini le temps des vaches grasses d’après les rumeurs.

Fiston, je te voie encore endormi, il t’en reste encore peu de temps pour ton école. Lève-toi, mais lève – toi vite. Le chant du coq vient de faire son appel et ton chemin est bien long jusqu'à l'ecole.;
Pour me lever, c’était si vite fait ,j’étais aussi prêt d’elle mais elle ne tarda pas à me donner cette corvée de tous les matins .Ce pensum qui est pour moi comme toujours un travail fastidieux. Il me fallait donc prendre le sceau et me dépêcher d’aller traire notre chèvre blanche G.M n’oubliait jamais d’ajouter sa recommandation à ce devoir non pas comme celui de Fantine mais celui qu’avant de toucher sa chèvre il me fallait me laver le visage et surtout mes mains. C’était ce temps de perdu avec cette chèvre, qui ne me laissait aucune chance d’être le premier en rang à notre porte de classe.
Et c’est avant d’ouvrir la porte tout en regardant par la fente avant d’entrer comme à mes habitudes, et que La surprise de ce lever du jour en fut toute grande pour moi, notre chèvre blanche n’y est pas . Au coup d’œil passé à travers l’ouverture des planches de la porte, la chèvre n’était plus à sa place , ni à son mangeoire ni plus loin à l’abreuvoir . La biquette bien aimée a disparu du domicile.
A cet instant je me suis rappelé de cette chevre de Monsieur Seguin et tous les deboires que j’ai eu à cause d’elle. Au cous de la lecture de texte en classe mon tour est venu pour montrer ma belle voix que toute la classe attendait avec impatience. La ligne de lecture disait tout simplement « Elle était jolie la petite chèvre de monsieur Seguin ,j’ai lu à haute voix « elle était SI jolie la chèvre de G.M « .La maitresse n’a pas voulu l’ admettre et cela ne lui a pas plu que la chèvre de G.M prend place avec toute une ligne dans son cours de lecture autre que celle de monsieur Seguin . Depuis ce jour, cette maitresse n’ a trouvé bon que de me mettre au coin pour ne pas trop gêner les bons élèves dans leurs cours.

Et d’après ce que ce pauvre Monsieur Seguin nous a raconté, sur sa Blanquette chérie un de ces quatre matins elle a pris le large en empruntant comme porte la fenêtre laissée ouverte.

Et, c’est à ce spectacle qui s’offrait à mes yeux, que j’étais là Béant à regarder un vide qu’elle a laissé derrière elle et à me demander s’il y avait une autre fenêtre que celle qui n’existe pas. Mais J’étais sûr la dessus ,il n’y avait pas de fenêtre. Je me suis dit peut etre qu’elle voulait s’envoler et qu’elle est bien sortie par le toit.

Et d’un pas aussi vite quel’ éclair je me voyais courir vers G.M l’informer de cette catastrophe matinale que notre jolie chèvre a suivi les pas de cette chèvre de monsieur Seguin comme c’est raconté dans nos livres de lecture. .
G.M ! G.M ! G.M ! Je ne trouve plus notre chèvre à l’étable. Plus de chèvre si jolie qui nous donnait son lait frais chaque matin.
Retourne ! retourne encore une fois et regardes y bien fiston , tes yeux sont encore peinés par le sommeil , peut être que la pauvre chèvre s’est endormie , ou que le foin l’a un peu dissimulé pour que tu ne l’aie pas aperçue
G.M ! Je n’ai vu que Sa place bien nettoyée que Même ce foin qu’on avait acheté pour elle n’y est plus..
Une chèvre si docile ne peut aller plus loin de la maison que si quelqu’un l’a forcée à le suivre.
Je ne pense pas G.M , elle s’est bien habituée à nous dans cette maison,
Ne me dit dis pas fiston qu’elle s’est envolée par le toit.
En notre temps tout est possible «taret oi law Maza »
Mais notre pauvre chèvre elle n’y est pour rien fiston c’est aux vaches dont il est question d’après les rumeurs..
« peut être que c’est kif kif G.M , vaches ou chèvres les rumeurs quand ils s’y mettent , vont bon train.
Tu veux dire fiston, que d’apres ces rumeurs « El Mahrem rah fi ouast El Medjerem »

Qu’allons nous faire maintenant, on aura plus ce lait du quotidien et on ne verra plus le petit chevreau qu’elle nous donnait en surplus pour notre bonté à elle
Tu sais G.M, on dit que même cette« sella care » touchée en plein mille, et d’après les rumeurs elle ne peut remplacer éternellement notre poche.
Pour nous retraités etc. … etc.…on peut s’en passer de tout fiston, , je pense surtout à ces pauvres malheureux maçon qu’on a choisi pour construire notre nouvelle demeure , où vont-ils trouver des bretelles pour soutenir leurs pantalons qui ne cessent de s’élargir au fur et à mesure à leurs bedaines.
Mais G.M ,je te l’ai déjà dit maintenant , que la rumeur est partout que c’est fini le temps des vaches grasses ils n’ont qu’à prendre une mesure correcte et s’acheter des pantalons comme nous avec des ceintures ..
Moi je ne crois pas à la rumeur Fiston , c’est des racontars qui circulent comme un bruit confus dans une foule.
Moi je crois à la rumeur G.M ,notre écrivain du coin vient juste de la détailler mot par mot tu n’as qu’à acheter sa rubrique comme je le fais chaque fois qu’il sort une nouvelle , une autre rumeur G.M , on dit que cette fois même si notre lycée sera encore dépourvu de toit pour alléger nos têtes du soleil , on va se rassembler « Heze leze » à son annexe , et si on a peur d’etre trop entassé on ira tous voir notre l’Emir Abdelkader il ne dira rien et d’après les rumeurs qu’on raconte depuis ce 18 Février que la journée du 1 Mai ne sera pas oubliée de la mémoire et restera éternelle comme l’Iliade d’Homère.

Ajouter un commentaire