Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Les complexes sportifs de proximité

Les complexes sportifs de proximité

rt.jpgPar DEGHRAR Djillali, Ain Defla. AE-LFM
ddeghrar@yahoo.fr

Sans 50

Sans titre 3

Le but essentiel et principal de la réalisation de ces complexes sportifs de proximité (football-volleyball –Handball et Basketball) au niveau de notre wilaya et à travers les villes et les villages. Est celui, premièrement, d’attirer ces jeunes au sein de ces installations et équipements pour s’épanouir davantage dans les activités qu’ils aiment et adorent. Secondo, de les orienter et les prendre en charge de façon qu’ils ne sombrent pas dans ces maux de tous les jours. Le nombre de ces complexes est concentré selon l’importance de la population par rapport à d’autres endroits populaires.

Cette donne pourrait exactement donner à nos enfants la possibilité de les voir s’épanouir et de devenir plus tard de véritables sportifs dans les domaines cités ci-dessus. Nous ne pourrons justement oublier ces autres activités très anciennes qui ont existé par le passé : telles que le théâtre, le cinéma, le boulisme, la couture et le labo photo. Cette autre facette consiste tout d’abord et incontestablement à redonner à ces jeunes la possibilité de s’épanouir et de s’ouvrir davantage vers un avenir prometteur.

Pour avoir de plus amples informations, nous sommes allés à la rencontre de messieurs : BOUCHAKJOR Aissa, directeur de l’ODEJ (Office Des Établissements de la Jeunesse). HAMADI Yahia, Chef de Service Information et Communication. Et les deuyx cadres de la D.J.S à savoir : BELAIDI Chérifa Chef service des équipements et Infrastructures et Monsieur HINDA Nordine, chef de bureau en Normalisation et Maintenance des équipements et Infrastructures.

Lechélif : Peut on connaitre le véritable rôle de l’ODEJ (Office des établissements et ou complexes sportifs de la Jeunesse) au sein de la wilaya de Ain-Defla ? E, quelle est la vision futuriste en général ainsi que les autres concepts ?

J

BOUCHAKOR Aissa, Directeur de l’ODEJ : Le rôle principal de l’ODEJ, les auberges, ainsi que l’ensemble des complexes sportifs de proximité et de canaliser tout d’abord ces possibilités importantes existantes chez nos jeunes vers un milieu qui sauraient concentrer ces énergies débordantes vers des activités qui ne pourraient qu’être bénéfiques pour eux.

De l’autre coté, leur faire éviter surtout l’isolement, l’oisiveté, le désœuvrement afin de ne pas sombrer et s’enfoncer dans la délinquance. A savoir : ces maux de tous les jours et peuvent apparemment appartenir à des groupes de malfaiteurs et autres difficultés encore plus grave.

L’orientation vers ces complexes sportifs de proximité sauraient justement leurs préserver ce qui précèdent et pourront également avoir la possibilité de leur inculquer l’amour du pays, développer davantage sa propre personnalité et même leurs enseigner comment aimer et devenir de vrais patriotes.

Sans 51 Monsieur HAMMADI Yahia avait poursuivit en disant que : l’ODEJ possédait également un programme national qui prend en charge toutes les activités correspondantes et cela à tous les niveaux de catégories des jeunes.

Le nombre de ces complexes sportifs de proximités est au nombre de 13 au niveau de la wilaya, répartis selon les communes et sous cette présentation :
Ain-Defla, Amra, Attaf, Sidi Bouabida, El-Abadia, Khemis-Miliana (au nombre de deux (02), Djendel, Djelida, Bordj- Emir Khaled, Miliana. Les auberges à travers le territoire national sont de véritables points d’eau, de correspondances entre les villes et les wilayas. Elles agréent un déplacement et une prise en charge moins couteuse et permettent également de donner la possibilité à nos jeunes non seulement de visiter d’autres villes et villages, de rencontrer d’autres jeunes et surtout permettent également la visite et la connaissance des lieux historiques et touristiques des régions indiquées.

La Direction de la Jeunesse et des Sports s’engage à réaliser d’autres endroits pour d’éventuelles auberges afin d’assoir ce type de commodités à Miliana, Khemis miliana et Djelida et un grand centre de vacances à Oued Chorfa doté des commodités d’hébergement et de restauration pour recevoir les équipes spécialisées dans : les canoës, l’aviron et la voile. Ce lieu fut choisi à cause du barrage d’oued Chorfa qui présente des possibilités à faire engager ces types d’activités.

Monsieur BOUCHAKOR Aissa avait tenu à préciser le rôle joué par cet organisme qui est l’ODEJ avec ses complexes sportifs de proximités ainsi que le rôle de la DJS qui est en général celui de la réalisation des infrastructures

Concernant les équipements et les infrastructures relevant des sports en général, nous avons dû nous rapprocher de BELAIDI Chérifa, chef de service des équipements et infrastructures au niveau de la DJS

Lechélif : Pouvez vous succinctement nous expliquer comment fonctionne votre service et quels sont les projets engagés en équipements et en infrastructures de la DJS à travers la wilaya ? Tout en précisant ceux qui sont programmés dans le long et court terme ?

Belaidi Chérifa : Selon le programme quinquennal 2010/2014 qui prévoit une multitude d’infrastructures au niveau de notre wilaya afin de renforcer celles qui existent déjà. Les infrastructures existantes sont extrêmement insuffisantes vu le nombre important des jeunes qui désirent justement adhérer à ces activités.

L’ODEJ qui est en contact direct avec les jeunes et qui nous signalent les insuffisances en infrastructures. La DJS et la tutelle ont fait ressortir dans le cadre du programme quinquennal 2010/2014. Ce dernier affiche un certain nombre d’infrastructure à travers la wilaya afin de répondre aux besoins réels déjà exprimés par l’ODEJ et qui se traduisent par :

-Deux auberges sont programmées l’une à Hamam Righa et l’autre à Khemis Miliana d’une capacité respective de 50 lits.

-Un camp de jeunes à Oued-Chorfa avec une capacité d’accueil d’environ 300 lits entre tentes et blocs d’hébergement en cours de réalisation (50% )

-Des piscines de proximité à Miliana, El Attaf et Rouina sont en cours de lancement, d’autres en voient d’être achevées. Des salles OMS (Omnisport) de 500 places à Khemis Miliana, à Rouina et une autre à Boumedfaa sont en cours de lancement, celle de Khemis Miliana est à 50 % .

-Des salles polyvalentes et spécialisées à Ain-Torki, Oued Djemaa, Baleaas et à Zeddine dont certaines sont en cours de lancement par contre d’autres sont à 50 % de finition.

-D’autres projets son t également en cours tels que par exemple :le revêtement en gazon synthétique des stades communaux , qui entrent eux aussi dans le programme quinquennal 2010/2014 et qui concernent les communes suivantes : Boumedfaa et Amra. Arib et Abadia seront programmés dans celui de l’exercice 2014. Ain-Lechiakh , sera elle aussi retenue dans le cadre du programme de la visite du premier Ministre en l’occurrence Monsieur Sellal Adelmalek.

-Stade de Djendel d’une capacité de 5400 places, entrant dans le programme 2010/2014 est en cours de lancement.

-Un stade d’une capacité de 10.000 places, inscrit dans le programme complémentaire de 2014.

En plus de ce programme vaste, une réhabilitation technique détaillée sera observée également dans l’ensemble des équipements et infrastructures des jeunes.

Sans 52 Monsieur HINDA Nordine, chef bureau de la Normalisation et Maintenance des équipements et infrastructure (DJS) : avait tenu, lui aussi à nous expliquer et insister que les régions les plus retirées qui ont un grand besoin de ces installations sportives. Elles sont démunies de ces infrastructures et les vraies contraintes se résument à cause du foncier, L’implantation de ces installations conjointement avec celles de l’éducation qui selon le prorata de population, au niveau de ces communes, rencontre beaucoup de difficultés d’ordre juridique sur le plan foncier.

Lechélif : Nous vous remercions de ces éclairages et précisions qui attendent notre wilaya et que les jeunes seront certainement les premiers bénéficiaires.

Lechélif : L’ODEJ, que peut-il encore donner aux jeunes ? En dehors de ce que nous veniez de nous expliquer ?

BOUCHAKOR Aissa Et HAMMADI Yahia : ont respectivement tenu à nous faire découvrir et montrer des brochures, dépliables et illustrations expliquant la véritable portée de l’ODEJ et surtout son insistance à vouloir aider les jeunes. En dehors des activités sportives, culturelles et audiovisuels, l’ODEJ et les complexes sportifs de proximités avec le concours de la DJS ont élaboré ces dépliants afin d’expliquer le véritable rôle de ces innombrables messages et à les faire passer, tels que :

  • Eviter l’isolement, Combattre le silence et la peur, Eviter le tabagisme, Eviter l’alcool, Eviter la drogue, Stop au suicide, Ensemble préservons notre environnement, Prendre soin de sa vie, Eviter l’échec scolaire et La meilleure façon de se guérir c’est la prévention

Ces dépliants expliquent les différents types de situations que peuvent avoir ces jeunes. L’ODEJ les invitent pour les assister et les prendre en charge afin d’éviter de sombrer dans ces cas de figure.

Nous disons ceci en terme de conclusion ; C’est vrai, que le challenge est encore grand et haut à décrocher, néanmoins avec de la persévérance et la volonté, nous pourrons aller très loin afin d’atteindre l’ensemble ou du moins un pourcentage appréciable de nos objectifs.

Lechélif : Le mot de la fin ?

BBOUCHAKOR Aissa directeur de l’ODEJ et HAMMADI Yahia chef de service de l’Information et la Communication ; ont tous ensemble répondu que cette initiative est très bonne, elle permet non seulement de connaitre comment fonctionne l’ODEJ au niveau de chaque wilaya mais aussi comment sont répartis ces jeunes et quelles types d’activités sont enseignées au niveau de ces complexes sportifs de proximités.

Par DEGHRAR Djillali

Ajouter un commentaire