Algermiliana banniere animee 2

Ce bon vieux Léo!

__________________________________

Ce n'est pas une chanson triste en soit, bien au contraire elle désigne l'optimisme, car on occulte le mal que l'on nous a fait.. Enfin le temps qui balaye nos émotions les plus pénibles..Ce que nous avons donné et ce qu'on nous a rendu violemment ..on a perdu, rentrés beaucoup trop tard et pris froid..Et puis on n'aime plus et c'est mieux comme ça!

 

Par Keryma

Commentaires

  • Amar Ayadi
    • 1. Amar Ayadi Le 22/11/2017
    Ouah Ya El Kebida !

    Qui a dit ? Quand mes bras ne peuvent pas serrer les gens qui sont dans mon coeur, je les embrasse toujours dans mes pensées.
  • Chantal
    Bonjour Kéryma,

    Merci pour ce "petit" retour en arrière de quelques années avec cette magnifique chanson de Léo Ferré pleine d'émotion et divinement interprétée !

    En conclusion de certaines erreurs que nous avons pu commettre dans le passé … ainsi que le disait si justement Jacques Brel (autre monstre sacré de la chanson et poète !) : "Il faut se tromper, il faut être imprudent, il faut être fou. Autrement, on est infirme".

    Bonne fin de journée à tous.
  • keryma
    • 3. keryma Le 22/11/2017
    Toc toc ! Qui est là ?

    Highslide JS

    Demain, j'arrête de respirer !
    Oui ! Je meurs et puis voilà !
    La faucheuse viendra et m'emmènera,
    Je la suivrai sans trop de blabla,

    Demain, je ne serai plus de ce monde !
    J'irai me reposer dans les terres profondes
    La faucheuse m'y déposera
    Je m'y résoudrai sans blabla !

    Demain, sera pour moi le grand jour !
    Je déménage de vie à trépas,
    Ce sera court ! Ce sera court ?
    Je décéderai donc sans trop de blabla

    Est-ce facile donc de mourir ?
    Je ne sais pas ! J'ai vu les autres en souffrir..
    Donc la faucheuse viendra à grands pas !
    Je la suivrai sans trop de manières ni blabla

    Donc si demain je meurs, c'est que sur terre
    Pardi ! Je n'ai plus rien à y faire..
    Le livre s'est refermé à jamais
    La faucheuse viendra non sans m'oublier !

    Pensez-vous, pensez-vous que je n'attends que ça ?
    Je n'ai pas fini mon canevas ! Mort va, va, va !!
    Je chante ma vie au point de croix, je brode, blablabla !

    J'attends la mort qui m'emportera dans l'au-delà
    Dans ses bras et blablali et blablala..

    « Tombe ma feuille, dans la mort il n'y a pas de saison »