S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

RENDEZ VOUS - 2 mais 2015

Enfin des révelations Scientifiques sur :

    - La résistance des Ferroukhiens au soleil !!
  - Des mémoires Ferroukhiénes a paraitre !
- La Chorale Youssoufienne des Abdouna

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Image

Image

Par Miliani2Keur

Commentaires (16)

Dahlia
  • 1. Dahlia | 08/05/2015
Bonjour, la citation du jour est excellente

Je voudrais féliciter Monsieur Miliani2Keur, qui encore une fois*, nous gâte de rigolades. Monsieur Djebbour vous êtes l'un des maillons les plus importants de la chaîne merci pour tout, ainsi qu'aux organisateurs aux donateurs....les amis présents... Madame Noria qui nous offre l'occasion de vivre nos souvenirs sur son honorable site merci.
Je n'arrête pas de lire et relire vos photos, oui car ce sont des photos à lire et c'est génial. Tout est parfaitement adéquat aux sourires aux regards des uns et des autres, chapeau l'artiste!
Je suis très admirative aux Ferroukhiens qui se sont montrés ravis de cette initiative, je n'en vois aucun s'en plaindre et c'est normal ils sont adultes et matures et savent plaisanter et surtout se laissent prendre au jeu!
Une amie sereine ! Que vous arrive-t-il donc? Si vous voulez garder vos souvenirs cela ne regarde que vous, mais ne vous évertuez pas à donner des conseils, les retrouvailles... Nous en voulons tous les ans et même au delà, mais sans vous dans ce cas. Et pour finir, vous avez un point de ma part et c'est celui de la rédaction de votre commentaire, votre français est parfait, sauf le contenu : machiavélique.

Dahlia,

*Sortie à Cherchel: Mr Miliani2Keur vous avez fait parler toutes les personnes présentes et c'était très bien.
Une ame sereine
  • 2. Une ame sereine | 07/05/2015
Souvent les circonstances ne tournent pas en notre faveur pour nous faciliter les démarches que l'on souhaite effectuer.
Mais il arrive que ce soit des personnes qui préparent des plans machiavéliques pour détourner,ou faire foirer une intention des plus nobles.
Les retrouvailles et l’enthousiasme qu'elles génèrent chez les présents font germer certaines idées.
Comme contacter des personnes que le destin a éloigné de nous il y a longtemps,mais serait-ce une bonne démarche ?
Ou mieux vaut laisser les choses telles quelles au risque de ternir les bons souvenirs.
Amicalement.
LABDI Ahmed
  • 3. LABDI Ahmed (site web) | 07/05/2015
LABDI Ahmed : Ya Farid... ya Kahlouch khouya. 07/05/2015. Ce commentaire est consacré en moitié pour toi, mon cher frère Khlouch Farid. Il me semble que j'étais égoïste envers toi par trop d'émotions, par trop de souvenirs, par trop de nostalgies, pas pour autre chose. Je t'ai un peu délaissé, peu être, même bousculé. tu n'es pas le seul. Ne m'en veux, surtout, pas. Mais il y a tellement de gens qu'on aimait et qu'on avait pas vus depuis longtemps qu'on ne savait pas où donner de la tête. L'émotion des retrouvailles, c'est ça. Et pourtant on trouve une parole, un mot chargé de souvenirs pour faire revivre l'ambiance d'antan pour un moment. Tout ce qui est susceptible de faire ressortir le climat de notre adolescence. On est là pour ça, le souvenir. C'est une fête et l'erreur est impardonnable. On se donne de tout nos cœurs. On essaie de prendre quelque chose du passé, n'importe quoi à portée de main, à portée de mémoire, pourvu que ce soit de ce temps lointain, pour susciter chez l'autre l'éveil de sa mémoire sur un sujet bien défini. On ne peut pas placer deux mots sans que quelqu'un vient interrompre la discussion, dans une euphorie de joie. Et on relance une autre discussion qui en relance une autre qui réclame à son tour une autre. Cette rencontre m'a paru si longue dans par ses émotions et si courte dans sa durée. Il fallait aller avec de petits souvenirs qui ne prennent pas de place. Mais on ne s'est pas tout dit.
L'amitié, l'estime, l'attachement battent toutes voiles dehors comme le chantait si bien l'artiste. Elles naviguent paisibles, tranquilles entre les quatre murs de ce lycée. elle se crée de nouveaux ancrages pour une nouvelle relance. Elle se propagera de Miliana vers tous les horizons du monde entier. La règle est de mise : les copains d'abords, les copains de classe, les copains du lycée. On a laissé la boutique fermée pour venir, on a reporté une visite ou un travail.
Nos coeurs pleuraient de joie. Nos yeux en quête d'un nouveau visage qui va épousseter en nous certains souvenirs, sont inlassablement et discrètement aux aguets. Ils scrutent les arrivants, ils essayent de déceler le moindre détail précurseur d'un tel ou tel ami, pour lui faire surprise. On se trompe sur un ami, pris de dos pour un autre. Déjà on écrit et on parle au passé de ce jour qu'on souhaite qu'il se répètera à l'infini. J'ai souhaité que le temps devrait, à l'instant, suspendre son vol, que ce 10 heures, ce 11 heures, ce 12 heures devraient d'étirer, s'allonger indéfiniment pour ne pas nous déranger tant on était branchés dans les souvenirs, tant on était dans ce désir de voir toutes les gens qu'on aimait, pour en savoir sur ce que fut l'adolescent qui le voilà avec des cheveux blancs. Savoir sur notre "lycéenneté", (j'ose le mot) unique au monde, notre avenir qui tourne déjà dans le passé, notre "lycéenneté", ce fort rocher stable et solide, ce substratum ferme sur lequel on avait bâti notre avenir, notre vie et bien sûr des amitiés des plus solides, parfois plus que d'autres liens.
Tout de même, on était inquiet pour tous ceux qui ont annoncé leur participation et ne sont pas venus. Moi principalement je m'inquiète et je me fais du soucis pour plusieurs personnes de n'être pas venues. S'il y a des empêchements, tant mieux même si regrettable. Mais qu'ils sachent que leur absence nous pèse sur le cœur. On a été surpris de l'absence de certains d’entre nous, des habitués. Ils sont nombreux pour les citer tous. Mais je m'en tiens à un : Zouaoui Mourad le Zethos. Quoi dire?
Je considère tous les participants comme si nous étions tous d'une même classe, avec le respect que je dois à tous un chacun. N'avait-on pas pas appris les mêmes règles, les mêmes grammaires, les mêmes notions mathématiques ou de philosophie, d'un même professeur le plus souvent, dans les mêmes classes? Nous avions eu un tronc commun, si j'ose dire. Et un tronc commun double pour la plupart : Les cours et l'internat. La vie en pensionnat avait pour effet de rendre les gens plus attachés les uns aux autres. On vit 24/24 H ensemble. L'internat est le similaire d'une vie familiale. Toutes les promotions qui se sont succédées sur les mêmes pupitres ont, à peu près, appris les mêmes matières. Dans cette perspectives des choses, on partage un même fond de connaissance et par conséquent, on est tous alignés sur une même constante. Ce qu'on avait appris à l'extérieur, c'est juste pour gagner, honnêtement, sa croûte de pain.
Le primordial, encore et surtout, a été d'avoir appris, dans ce lycée, le plus joli mot au monde et vous devez en convenir : L'Algérie. Avoir appris à l'entretenir, à le préserver, à l'enrichir et à l'aimer à en mourir, l'aimer à perdre la raison, l'aimer à n'en savoir que dire, aimer à n'avoir que l'Algérie pour horizon. [Merci à l'artiste de m'avoir prêté son ver pour faire ressortir un sentiment qui doit nous apprendre à mieux vivre ensemble, selon le bienveillant discours de Mustapha Chérif]
J'ai la douce impression d'être dans une quatrième ou une cinquième dimension, dans un voyage dans le temps. On est presque tous là mais nos cœurs naviguent dans une dimension non habituelle, une dimension qu'on aime aussi longue, aussi étendue que possible. On est tous éparpillé dans tant d'amitiés à la fois et en un unique moment. Trop d'évènements pour peu de temps. Trop d'émotions pour des cœurs le plus souvent de plus de 60 ans. J'aurai aimé inventer des mots plus courts qui disent long pour gagner du temps et en user pour plus élargir les causeries, pour pouvoir évoquer beaucoup de choses. Et encore d'autres choses. J'aurai aimé être une fée, pour un tout petit moment, juste pour pouvoir serrer la main à tous le monde, sans exception, d'avoir la certitude d'en avoir oublier aucun et écouter toutes leurs joies. Ému de ne pouvoir l'être, j'ai gardé ma main dans ma poche, pour ne pas déranger personne, pour ne pas déranger l'échange du flux d'amitié qui se consolide.
Kahlouch khouya, j'aurai aimé, qu'en ce moment là, te passer, à toi, surtout que je ne t'avais pas vu depuis la fin des cours de notre terminale, tous mes souvenirs en bloc, à la manière "copier-coller". Tu étais externe et tu ne revenais plus au lycée. Et dire que tu n'as pas changé mentalement mais physiquement oui.
Mon cher frère Farid, du moment que tu participes à ce blog, on n'est pas plus loin l'un de l'autre. Pendant que nous faisions nos vies, pendant qu'on s'occupait à vivre, les secondes ont défilé. C'est naturel. La différence c'est qu'aujourd'hui on a des haltes pour faire le bilan chacun pour soi, chacun en soi. On se situe, on se revoit et la vie continue. Que chacun sache que dans la vie il y a plusieurs genres de retrouvailles et les nôtres sont merveilleuses. Elles évoquent tant de thèmes en elles. Il y a de l'histoire, la vie sous l'occupation, l'indépendance, les premières réussites, les premières reformes...etc. Tous cela est représenté par des lycéens qui sont encore là.
Le compte à rebours a permis le lancement du énième satellite de l'amitié "AMLFsat-15" et il a été une réussite. En orbite il a pour principale mission d'unir les cœurs, il vient renforcer les autres satellites AMLFsat-12 à 14 qui émettent continuellement. Ahmed le bourlingueur.
Bradai
  • 4. Bradai | 07/05/2015
jJ'ai bien choisi ma cible cette fois ci aussi Chantal , mais pas en offrant une rose comme il etait dans mes coutumes attenuantes mais en filant en douce avec un chapeau de paille d'une charmante dame que j'avais à peine fait connaissance. Elle savait dés le debut que ma galanterie aupres d'elle lui couterait sa tete qu'elle ne m'a pas quitté des yeux depuis;J''ai eu beau à me cacher derriere un arbre ,derriere un groupe de personnes mais maline comme elle etait elle avait les yeux partout qu' elle a fini par m'apercevoir pour recuperer son couvre chef. Il parait que c'est un heritage de famille ,je l'ai su à ses yeux tous mouillées quand elle m'a dit je ne manquerai pas de le dire à mon frere Mohamed.
Benabdellah Mohammed
  • 5. Benabdellah Mohammed (site web) | 07/05/2015
ESSALEM à toutes et à tous.Belles bulles en perspective Miliani 2keur!.C'est génial et on redemande.Pour ce qui est de la perte de la mémoire je crois que tu as deviné et c'est plus tot que prévu.Il va falloir se remettre à l'apprentissage pour pouvoir redémarrer et atteindre une vitesse de croisière appréciable.En tout cas je me suis bien marré durant les retrouvailles,en atteste la photo prise à mon insu et je n'étais pas le seul.Merci à toutes et à tous et en particulier àMiliani2Keur que je n'ai connu que lors de la dernière rencontre et qui m'a laissé une bonne impression par sa créativité et son humour.Bonne soirée à toutes et à tous.
Chantal
Bradai l'espiègle ! Voilà un qualificatif qui te va bien ! Tu pourras dire à GM, aux Ferroukhiens et aux Abdounates qu'ils ne sont pas près de se débarrasser de moi ! J'ai du retard à rattraper ! 51 ans d'absence ! A propos, tu n'as pas trouvé cette année, aux retrouvailles, une autre « innocente » telle que moi pour lui faire le « coup de la rose » ! hihihihi !
Bradai
  • 7. Bradai | 07/05/2015
GM ! toi qui t'y connais en rire ,quand quelqu'un dans sa pensée dit "que je puisse m'eclater de rire" est ce bien une intention à lui de se faire "boum" et disparaitre dans la nature . .
Qui peut bien penser à ces choses en notre temps maintenant .
C'est Chantal ,GM elle pense le faire l'année prochaine au milieu des ferroukhiens et abdounates.
La pauvre venir de si loin et faire çà ici même chez nous .
Tu sais GM ,moi j'appelle çà de l'heroique .
Oui Fiston ,rares comme elles qui pourront oser faire ce qu'elle va faire.
Chantal
Bonjour Miliani2Keur,

Effectivement, les circonstances de la vie ne nous permettent pas toujours d'être « là » où on le voudrait et quand on le voudrait ! Inch'Allah pour l'année prochaine que je puisse éclater de rire avec toi et plein d'autres Ferroukhiens et autres Abdounates !

Pour ce qui concerne ta « BD », je peux constater que tu es toujours aussi perspicace, imaginatif et drôle pour faire parler les participants … à leur insu ! Je savais que nous pouvions compter sur toi pour révéler à celles et ceux qui n’ont pas pu participer à ces retrouvailles les « secrets » de cette rencontre ! lol !

J'ai été heureuse de constater, comme tu le dis si bien, la présence de quelques Abdounates … « sans fard et sans anti-âge » (lol !). Bien entendu, elles n'en ont pas besoin ! Leur présence et, surtout, leur authenticité parlent d'elles-mêmes ! Pour le reste … il y a des « bulles » (en arabe) que je n'ai pas comprises … mais je pense que cela ne doit pas être triste … Hi ! Hi ! Hi !

Bonne journée à tous.
Bradai
  • 9. Bradai | 07/05/2015
Ya Khouya 2 Keur ,comme Djamel te supplie de me faire beau comme tous les autres alors moi de mon coté je te supplie encore de chercher ma belle tete portant un sombrero . A part la propriétaire de ce sombrero,il n'y a pas un autre que moi que tu trouveras coiffé comme Zapata et que tu pourras me distinguer parmi la foule levant ma tête pour bien être bien admiré .Pour tout dire sans rien caché , Ce sombrero je l'ai emprunté avec toute une galanterie qui se doit pour me faire beau à l'ombre de notre mimosa mais au lieu de le rendre comme convenu à sa propriétaire j'en ai fait cadeau à une autre ; j’espère que la pauvre maman de celle ci ne l'a pas taquiné en la voyant rentrer à la maison sans son chapeau sur la tête. Peut être qu'elle lui dira que beaucoup en voulait à sa tête qu'elle a préféré laisser le sombrero à d'autres que perdre sa pauvre tète.
Bradai
  • 10. Bradai | 07/05/2015
C'est pas moi qui l'ai senti ,c'est GM et pour me consoler de mes pleurs en voyant cette catastrophe où tous figurent sauf son joli fiston elle s'est mise aussi à pleurer comme moi. Et comme GM depuis que je l'ai connue elle est vraiment "DERGUES" ,elle m'a acheté une camera toute à moi du dernier "cri" en me disant avec çà tu vas faire du tonnerre avec ta belle figure Fiston . Alors Fait toi un album m'a t'elle dit mais surtout ne le montre surtout pas à celui qui a 2keur il en serai jaloux de tes beaux yeux noirs qui laissent rever plus d'un photographe;;Je te jure cher ami Kader qu'à la prochaine rencontre je ne prendrais que toi dans la lucarne et je laisserai les autres nous regarder .
Meskellil
  • 11. Meskellil | 07/05/2015
Bonjour Miliani2Keur,

Bonjour à tous,

Enfin, la récré … il était temps ! On l’attendait celle-là!! Des yeux rieurs pétillants de jeunesse, éclats de rire francs et spontanés. Exit la routine, l’ennui, la morosité…La vie est là… On est bien, tout va bien…

Gossip…

L’œil aiguisé, fureteur pour débusquer LE mouvement, L’expression, LE regard… Détournements opportunistes toujours bienveillants mais sans concession ! Pas de répit et pas de retraite possible ! Et chacun en prend pour son… âge et son genre ! Ambiance bon enfant et humour fin, subtil, incisif bien qu’enrobé d’indulgence! Ben oui, faire passer la pilule un peu amère des Ferroukhiens/Abdounates en voie de disparition accélérée ! Ehhhh, ça fait mal et nécessite d’arrondir les angles… et les ongles tant qu’à faire!!

Nouvellement arrivée la jeunesse bouscule tout et ne s’embarrasse de rien ou pas des mêmes choses que les aînés souvent un peu dépassés. Un grand bol d’air frais et vivifiant ! On respire !! Pimpante, décomplexée, pas du tout déplacée pour lisser hics, rides et autres froissements et tassements chagrins du temps, mais pas que… !! Et puis, les petits papiers brodés de mots doux, les photos chez Zazac, les yeux baissés, pudeur oblige… Comme c’est charmant et romantique, regretteront les uns nostalgiques. Désuets et ringards, complètement archaïque, répliqueront les autres affranchis. Un no man’s land à réinventer, à imaginer ensemble...

On retrouve avec beaucoup de joie notre très sympathique marin d’eau douce qui n’a toujours pas appareillé… Attendrissant ! On ne désespère de le voir embarquer et voguer loin, très loin… au pays de l’imaginaire ? Rêver donne des ailes…. Des mémoires Ferroukhiennes ? On les attend avec enthousiasme… à condition d’aller les puiser en grande profondeur, dans les secrets, les émotions et les sentiments… enfouis! Plaisir de voir certains visages familiers, mais encore plus de voir de nouvelles têtes aussi, merci Miliani2Keur !

Les Abdounates encore plus clairsemées ? En voie de disparition aussi ? Qué malheur ! Faut réagir !! Deux minutes de discussion pour deux Ferroukhiens ? Zut ! Même pas le temps de se présenter ?!! On risque pas de refaire le monde Ensemble avec si peu de temps et si peu d’espace!! C’est la dèche totale, dis-moi Miliani2Keur! Auraient-elles perdu le goût des retrouvailles, ou n’a-t-on pas suffisamment sollicité leur présence, même avec une rose en prime ? Peut-être faudrait-il organiser des retrouvailles Abdounates sur leur terrain à elles où les Ferroukhiens seraient invités, ça renverserait la vapeur ? Non ? Le problème n’est pas là, tu crois ? Ahh…, J’ai quand même des doutes, vois-tu….

En tout cas, entre Abnounates, on y met du cœur et de la vie. Ambiance et complicité ! Chaleur et générosité. Djebrine wal khmouss !! Tant pis pour les Ferroukhiens qui cuisent au soleil, loin de l’ombre des abdounates! Eh ! C’est une boutade !! Des chuchotements de part et d’autre ? Beaucoup de chuchotements ? T’as pas pu approcher discrètement ton micro Miliani2Keur ?! Sympathie, Affection, Tendresse même, mais à distance… Ohh…

Gossip et commérages… ! Rires et sourires ! Très drôles Miliani2Keur. Beaucoup d’affection et de tendresse se dégagent de ce déroulé. C’est vivant, très drôle, profond, et incisif. Légèreté et gravité se côtoient avec beaucoup de finesse et de subtilité. Très agréable ! Le message passe ! Bravo l’artiste !
Miliani2Keur
  • 12. Miliani2Keur | 07/05/2015
Chantal aussi a térriblement manqué, et beaucoup de ceux/celles qui pouvaient étre la
Miliani2Keur
  • 13. Miliani2Keur | 07/05/2015
Ton absence Noria était aussi remarquable que tes presences! nous avions pensé a toi...

Ya Khouyya Mohamed je n'ai aucune excuse!!! j'essaierai de me rattraper coté pile
DTouat
  • 14. DTouat | 07/05/2015
Bonjour tout le monde.
comme toujours on se marre l'ami avec toi.Tu sais ,tu aurai pu leur faire dire des choses à nos Ferroukhiens et nos 3abdounates des trucs rigolos cachant la gravité de la situation...que dis-je ,a 5 heure du mat ,qu'on on a pas bu son café on se trouve entrain de dire n'importe quoi .mais je dirai quand même que notre ami Bradai mérite en premier une photo dans ton recueil ,aller fais le khouya Milkoeur,je filesa 5h 29..........
Kader  Refine
  • 15. Kader Refine (site web) | 07/05/2015
tu vois mon ami , tu as bien senti cette absence et de la photo et de la parole.. ce que j ' avais également ressenti et mis sur commentaire la semaine dernière.....faisant allusion à Mr.............
Bradai
  • 16. Bradai | 06/05/2015
Mais ma photo je ne la trouve pas .
Je merite au moins la parole!!!!
la prochaine fois j'en mènerai mon echelle comme çà je serais plus haut que vous tous SUR MES DEUX JAMBES.

Ajouter un commentaire