Facebook the green dressing 3 Images 4

  Retour dans mes Souvenirs

De Bab-El-Oued @ Miliana

Mr LEDUC, apprenez au moins les rudiments de votre histoire…

Mr Guy Leduc d'abord je pense que vous n'êtes pas en mesure de comprendre la politique de de Gaule en nous dévoilant vos piètres idées simplistes et biscornues. Je vois que les Accords d'Evian ne vous apprennent rien d'intéressant sur les décisions prises par ces accords sur le futur des colons français et des Pieds Noirs en Algérie et que seul l'OAS les a poussé vers les ports algériens conséquemment à la politique de la terre brûlée de cette organisation criminelle. Nous vous excusons du peu relatif à vos reproches à de Gaule, le fait qu'il aurait dû, d'après vous, mettre à la porte les émigrés en 1962. La réciprocité aurait pu être bébête de votre part. Je me suis toujours posé la question qu'aurait pu être la France sans les émigrés qui ont été exploités sauvagement comme des esclaves dans les mines du Nord pour l'essor économique de votre pays. Mais aussi qu'ils ont été utilisés comme chair à canon à Monté-Cassino pour libérer un pays qui n'était pas le leur. Je vous invite à lire "l'histoire du colonel Chaber", militaire algérien dans l'armée française rapportée par Hocine Bouzaher dans son livre "Et nourire la mémoire" et vous aurez surement une idée claire sur la situation générale de nos émigrés avant, pendant et après notre indépendance. Prenez la peine de découvrir les vraies raisons qui ont amenées la France à coloniser notre pays avant de faire une relation schizophrène avec les diverses conquêtes de notre pays par les Romains mais pas par la Sublime Porte encore moins par les Arabes qui ont islamisé notre pays sans s'en prendre à nos biens, nos femmes et à notre cultures ancestrales. La Kahéna s'était rendue à l'évidence en embrassant l'Islam. Prenez la peine de vous poser la question de savoir pourquoi notre pays a été sauvagement conquis en 1830, alors que votre pays se débattait dans des problèmes contestataires provoqués par la Seconde Restauration de Louis XVII (1824) et là vous allez découvrir des choses ignobles d'un pays qui se targue être le nombril des droits de l'homme et un pays civilisé. N'en vous déplaise, l'Algérie et sa capitale avaient un nom bien avant la conquête française : El Djazira et Icosium. Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Le débarquement de 1830 à Sidi Fredj n'a été possible que grâce à l'aval et le soutient de la Russie tsariste, de l'Italie, de l'Angleterre et grâce aussi au silence complice des USA. Et vous savez pertinament de quoi je parle. Là je dois raviver la lueur blafarde de votre lanterne et vous dire que la présence de la colonisation chez nous avait pour but exclusif de perpétuer un génocide, exterminer tout un peuple suivant les propos tenus par le général Yussuf à l'épouse de Bugeaud :"En un mot, je dois vous dire Madame, que la guerre en Algérie est une guerre d'extermination". Même si ce général, renégat au demeurant, était un crétin, il n'en demeure pas moins que c'était un général français. La France n'a pas ce courage et cette volonté politique de s'excuser après ces propos du Moyen Age. Ceci étant, je dois vous dire, Monsieur Leduc, d'arrêter de nous chercher des poux, n'en vous déplaise, nous connaissons mieux que quiconque notre histoire alors que certains qui ont en travers de leur gorge notre indépendance, n'en connaissent que quelques bribes de l'histoire de la Gaule et de la France. En ce sens que durant la période Carolingienne vous avez perdu lamentablement une partie de la Normandie sous la pression des Vikings qui n'ont pas tiré une flèche. Nous, par contre, on a bataillé durement pour préserver l'intégralité de notre pays. Puisque vous avez réveillez la bête qui sommeil en moi qui est sensible à l'écriture de l'histoire de son pays, je dois vous dire que vous n'avez absolument rien compris aux dires de Ferhat Abbas en ce sens que quand il disait qu'il n'a trouvé aucune trace de la Nation Algérienne, il était tout à fait évident qu'il sous entendait "Une Algérie attachée à la Nation Arabe" qu'il n'avait pas trouvé en fouillant dans les cimetières, c'est qu'il emboitât le pas à Monsieur Messali Hadj qui proclamât en 1936 au stade de Belcourt "l'Algérie sera éternellement Algérienne" puisant donc ses origines non pas après la venue des Arabes mais de l'époque de Gaïa, de Micipsa et de Massinissa et ce n'est que 10 ans plus tard (1946) sous l'influence de Chakib Arselan et Azzam Pacha qu'il soutiendra que "l'Algérie est arabe" en l'arrimant ainsi au MOyen Orient. A vous Mr Leduc de lire votre histoire pour que vous puissiez atteindre le niveau intellectuel et pouvoir analyser la chose historique (académique ? C'est trop dire pour vous). De grâce, laissez nous tranquille. Vous et certains de vos concitoyens n'arrêtent pas de pleurer comme des femmes une Algérie qu'ils n'ont pas su défendrent en hommes. De notre côté nous voulons résolument tourner la page de l'histoire sanglante de la France en Algérie dans le silence des cimetières où reposent nos Martyrs. IL demeure entendu qu'un OAS qui se rend à l'évidence que l'Algérie est libre et indépendance, je ferai un pléonasme en disant à cet OAS :"Bienvenue chez vous en Algérie". Sans rancune.

Par Mohamed-Rachid YAHIAOUI

Commentaires (5)

Chantal
Je ne suis bien entendu pas surprise Mohamed-Rachid de l’appartenance de cet « énergumène » au front national !
YAHIAOUI Mohamed-Rachid
  • 2. YAHIAOUI Mohamed-Rachid | 31/07/2014
Bonjour Chantal
EN réponse (trop tardive) à votre question de savoir qui est ce Guy Leduc : c'est un militant qui développe et défend les thèses politiques du Front National de Marine le Pen.
Chantal
Bonjour Mohamed Rachid,

Vous vous en doutez, quand je dis « qui pourra m’expliquer pourquoi cette différence entre les algériens et français … », c’est une « clause de style » parce que, tout simplement, aucune explication ne pourra jamais me convenir. Ma réflexion est « simpliste » : aucun être humain, quel qu’il soit, n’est supérieur à l’autre ! Les vraies richesses se trouvent dans la « différence » et dans l’absence de préjugés. En Algérie, il y avait des français et des algériens et, pour moi, il devait exister les mêmes droits pour TOUS. Par ailleurs, vous l’avez dit à Monsieur Leduc, à juste titre : « apprenez au moins les rudiments de votre histoire ». Les faits sont là, avérés, donc irréfutables ! Si … après avoir appris de quelle manière les français se sont appropriés autrefois les terres algériennes … Si … après avoir appris de quelle manière ils ont exploité, sans vergogne - pendant plus de 130 ans - une main d’œuvre algérienne corvéable à merci … la personne n’a toujours pas compris, je pense, tout simplement, que c’est un cas désespéré !

En ce qui concerne l’extrême droite … j’ai fait « mienne » cette citation de Talleyrand : « Tout ce qui est excessif est insignifiant ». Le terme « insignifiant » étant lourd de sens …
YAHIAOUI Mohamed-Rachid
  • 4. YAHIAOUI Mohamed-Rachid | 11/07/2014
Bonjour Madame Chantal,
D'abord je vous dis bravo pour vos idées progressistes, anticolonialistes, au demeurant. C'est à votre honneur et je vous en félicite.
Mon écrit est donc une réponse aux propos extrêmement racistes de Mr Guy Leduc, anciens Pied Noir, apparemment membre actif et virulent du Front National de madame Marine Le Pen, qui s'en est pris à nos émigrés "reprochant" à de Gaule de n'avoir pas usé du système de la réciprocité en 1962 et donc de n'avoir pas expulsé les émigrés Algériens au motif que les colons et Pieds Noirs l'ont été en 1962. Son aversion contre l'Algérie, ses habitants et ses émigrés n'a pas diminué d'un iota plus de 50 ans après les faits.
Vous vous êtes demandés pour quoi la différence entre Français et Algériens, je vous répond que les colonialistes à travers le monde n'ont jamais fait dans la dentelle quand il s'agissait de pérenniser dans la forme et dans le fond leur doctrine raciste. L'administration a été donc instrumentalisée, des lois ont été promulguées(Sénatus Consulte, Warnier, l'ignoble loi sur la responsabilité collective etc...) Des terres fertiles appartenant à des autochtones ont été séquestrées que les colons se sont appropriées illégalement.(Plus de 4 millions d'ha sont devenues, propriétés des colons. Par la suite il y a eu l'institution des 2 collègues, la création des communes mixtes et de plein exercice) La colonisation avait tenté tous les moyens et notamment les S.A.S. (Section administrative spécialisée) pour séculariser tout un peuple dans le cadre de ce qu'ils ont appelé "la pacification" en terrorisant plûtot le peuple. On nous a toujours appris que nos ancêtres étaient les Gaulois, que Clovis, Bayard, Charlemagne et autres Vercingétorix étaient nos héros nationaux. Le niveau toléré pour les écoliers Algériens était le CEP qui allaient grossir les effectifs des centres de formation professionnelle alors que les petits Français étaient destinés aux collèges, lycées et universités. Avant cela, une autre forme de guerre a été déclarée, non pas ex-nihilo : la guerre de religion puisque Poujoulat admettait que l'action française en Algérie est une suite de celle de Godefroy de Bouillon et de Saint Louis.La colonisation chez nous avait un seul but : s'accaparer le pays avec tous ses biens en commettant un génocide. Le déclin démographique de "l'élément arabe" était considéré comme bénéfique entre les "indigènes" et les colons. Aussi en plus des razzias meurtrières, des liquidations physiques restées impunies, des condamnations à perpétuité dans les Iles du Pacifiques, le tout était couronné par les endémies qui ont décimé la population indigène. Lisez encore et encore Madame Chantal, allez au fond des choses et vous découvrirez énormément de choses, vous aurez la réponse à vos questions et matière à vos reflexions.
Madame Chantal, permettez moi de vous dire que j'ai vraiment l'honneur de vous présenter mes hommages accompagnés de mes meilleurs sentiments pour une aussi grande Dame, Algérienne de naissance et de coeur.
Chantal
Bonjour Mohamed-Rachid Yahiaoui,

J’ai lu très attentivement votre point de vue sur l’Algérie et la colonisation. Bien que je ne sache pas qui est Monsieur Guy Leduc, ni ce qu’il a pu dire ou écrire, je partage totalement votre révolte et votre colère.

Née en 1947 en Algérie, j’ai quitté cette terre qui m’était si chère en 1962. J’étais très jeune et pourtant, pendant ces presque quinze années vécues sur le sol algérien, je n’ai pu que constater - malheureusement trop souvent - les injustices dont le peuple algérien a souffert car je les souffrais aussi dans mon cœur et surtout, ce qui est pire, dans le silence. Je ne comprenais pas pourquoi il existait une différence entre mes copines d’école - algériennes - et moi, française. Personne ne me l’a jamais expliqué. Et, comme une fois arrivée en France, plus personne ne voulait parler de cette Algérie qui m’avait vu naître, je suis allée chercher des explications, par moi-même, dans la littérature.

Ce que j’y ai découvert, au fil des années, m’a horrifiée. Cela, ajouté à tout ce que j’ai vu, de mes propres yeux, feront de moi, définitivement, une anticolonialiste convaincue.

Si c’est dans les « essais » et autres livres d’histoire que j’ai appris - entre autres - que lorsque les premiers français sont arrivés en Algérie, ils ont ni plus ni moins chassé les algériens de leurs propres demeures, de leurs propres terres, pour les habiter eux-mêmes sous prétexte que cette terre, maintenant, appartenait aux français et ce, bien entendu sans compensation aucune si ce n’est que ces algériens se sont retrouvés « illico presto » sur les routes sans toit et sans ressources … c’est par moi-même que j’ai vu, de mes propres yeux, des enfants faméliques de cinq ou six ans, pieds nus malgré le froid de l’hiver, la pluie et parfois même la neige mendiant dans les rues de Miliana pour quémander un peu de nourriture … QUI pourra m’expliquer pourquoi cette différence entre algériens et français ? Parce que, faut-il le préciser, aucun petit « français » ne mendiait dans les rues … Mais je sais que PERSONNE ne pourra jamais répondre à ma question ! J’ajouterais par ailleurs que je suis profondément convaincue qu’un homme, avant d’être un arabe et/ou un musulman est avant tout un être humain ! Et ceci est vrai pour toutes les nationalités et/ou religions quelles qu’elles soient.

Ce que j’ai vu, ce que j’ai entendu pendant ces quelques années en Algérie est inscrit à jamais dans le « disque dur » de ma mémoire et ne pourra jamais s’effacer.

Je vous rejoins donc totalement dans le conseil que vous donnez, Mohamed Rachid, à savoir, qu’il faut apprendre les « rudiments » de l’histoire … J’y ajouterais … que cela est essentiel pour donner un avis éclairé sur des faits avérés et donc - par définition - incontestables !

Ajouter un commentaire