S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

L'eau en Algérie, cette ressource éternelle !

Si notre pays est malade de son pétrole et a été incapable de transformer cette chance en atout en permettant à notre pays de garantir une croissance stable et un développement économique à long terme, nous ne voulons pas cette fois-ci que l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste soit aussi une malédiction pour nos populations alors que l’eau qui est une ressource indispensable et irremplaçable serait une alternative qui pourrait reverdir notre Sahara et le grand sud. Forte de ses richesses et ses eaux profondes notre pays qui est confronté à la dramatique insuffisance de la production alimentaire doit impérativement lance un programme de mise en valeur des terres désertiques. L’Arabie et Israël ont déjà une grande expérience dans ce domaine. La saoudi arabian agricultural Bank a été un des principaux instrument financier  pour développer l’agriculture et parvenir à l’autonomie  alimentaire .cet effort massif a porté sur un certain nombre de  productions comme le blé le riz et aussi les dattes poulets et œufs légumes et produits laitiers.et les résultats sont impressionnants et pourquoi pas notre pays ? Certes notre pays a tenté de se lancer dans l’agriculture par pivot en zone désertique mais les résultats depuis 1986 tardent  à se faire jour. Les terres de notre grand Sahara peuvent-elles être devenir un jour " la Californie de l’Algérie" ? Il est très peu probable que l’agriculture saharienne suive les  traces de l’agriculture saoudienne car la qualité de nos institutions la tradition démocratique la transparence et le respect des règles font toujours défaut dans notre pays.

Par LIBERTE

Commentaires (1)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 14/03/2015
Bonjour Liberté,

Bonjour à tous,

De fait Liberté, l’Algérie, dépendante pour son alimentation des importations risque à terme, de perdre son indépendance tout court ! L’arme alimentaire est et a toujours été un outil redoutable de chantage pour faire fléchir les plus puissants. L’Algérie possède des terres riches certes, mais il semblerait que leur exploitation soit minimale au regard de leur réel potentiel. Alors, réussirions-nous davantage dans le sud de l’Algérie ? La problème est-il vraiment là ?

L’eau ressource éternelle ? A une échelle minime, celle de Miliana par exemple, l’eau naguère très abondante ne l’est plus, et l’agriculture prospère dans un temps pas si lointain, a été sacrifiée à une urbanisation effrénée et sauvage qui a bétonné les terres cultivables les plus fertiles. Miliana et ses proches quartiers ne sont peut-être pas représentatifs de l’Algérie, mais il me semble qu’ils sont l’illustration d’une gestion globale des ressources naturelles discutable par le manque voire l’absence de de lucidité, de clairvoyance ?

Je voudrais souligner par ailleurs que le développement de l’agriculture d’Israël s’est fait et se fait toujours au détriment des pays voisins et particulièrement la Palestine. N’oublions pas qu’Israël a décidé de manière unilatérale de s’accaparer les plus importantes réserves d’eau de cette région ce qui lui permet de prospérer, tout en assoiffant et asphyxiant ses voisins et plus spécifiquement les Palestiniens. L’eau se trouve parmi les causes du conflit et des tensions qui prévalent dans cette région. Un petit lien qui rappelle le prix payé par les palestiniens et les autres pour qu’Israël atteigne ce niveau de développement.

https://www.youtube.com/watch?v=T4KZwCGXBRk

Ajouter un commentaire