S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Bière, Coca-Cola ou urine de chameau ?

___________________________________________

Bière, Coca-Cola ou urine de chameau ?
AMIN ZAOUI


Quand Riyad avance et Alger recule, chroniques d’une tragédie historique !
On avait un grand rêve ! Nous voi...ci dans la gueule d’un grand cauchemar ! 
En 1954, nous étions un pays colonisé mais nous avions Kateb Yacine, Mohammed Dib, Malek Haddad, Jean Amrouche, Mouloud Mammeri, Mouloud Feraoun, Nabile Fares, Malek Ouari…
En 1957 nous étions en pleine guerre de libération et nous avions des femmes qui vénéraient la liberté, la beauté et l’écriture, Assia Djebar, Hassiba Ben Bouali, Djamila Bouhired, Baya la peintre, Anna Greki, Merième Ben.. En 1954, eux, les gens de Riyad, n’avaient qu’une mer de sable chaud, des chameaux et les premiers puits de pétrole régentés par des sociétés américaines multinationales. 
En 1962, nous avions notre indépendance et beaucoup de cimetières des chouhada. Et nous avions un rêve !
Et eux, les gens de Riyad avaient la Kaaba et quelques autres puits de pétrole et d’autres troupeaux de chameaux et le sable chaud sous les pieds nus ou dans des sandales en peau de chèvre.
En 1965, nous avions des belles villes propres et culturelles, des trottoirs avec des arbres et des centaines de salles de cinéma et des galeries d’arts. Nous avions des villes inégalées, à nulle autre pareille, dans le monde arabo-musulman : Oran, Annaba, Alger, Constantine, Skikda, Saïda, Biskra, Mostaganem, Béjaïa, Cherchell… Eux, les gens de Riyad, à cette époque, avaient des tentes et quelques premiers fusils de chasse, des sacs de baroud et encore quelques puits de pétrole de plus, des sandales fabriquée en Angleterre et des comptes bancaires. Derrières les troupeaux de chèvres marchent des troupeaux de femmes, plutôt des créatures qui ressemblent aux femmes sous des voiles ou sous d’autres tentes !
Et nous avions des beaux villages, El Maleh, Sour El-Ghozlane, Aïn El Hammam, Azeffoun, Hassi El Ghalla, Ghazaouet, Delles, Laghouat, Boufarik... et chaque village avait sa fête ! 
Eux, ils avaient la prière, beaucoup de pèlerins, des chouyoukhs émetteurs des fatwas contre la femme et contre nous, et ils avaient des sandales en soie et encore d’autres puits de pétrole et d’autres comptes bancaires.

Et une belle voix du muezzin de la Kaaba !
En 2012, cinquante ans d’indépendance, un demi-siècle, nous, nous avons démoli nos villes. Altéré nos villages. Assassiné nos arbres.
Nous avons dressé des tentes dans les rues de nos belles villes et dans les alentours. Nous avons lâché nos moutons dans les places publiques et sur les terrasses de café. Nous avons enfilé des sandales en caoutchouc made in Arabie ou in Chine. Les Américains ont creusé, pour eux ou pour quelques-uns de nous, quelques puits de pétrole nationalisé !
En 2012, eux, les gens de Riyad, sont arrivés à planter des villes dans le sable, des aéroports, des maisons d’édition, des trains et des hôpitaux. Ils sont arrivés à cultiver des arbres, du gazon et même du blé ! Ils ont construit des palais des Mille et Une Nuits sur le sable avec des climatiseurs américains, des eunuques européens et des servantes importées du Maghreb et d’Egypte.
En 2012, nous, nous avons chassé les femmes de l’espace public. Nous avons assassiné notre langue en la remplaçant par leurs langues ou leurs parlers !
En 2012, nous n’écoutons que leurs prédicateurs violents. À nos yeux, chez nous, ces chouyoukh sont vus comme des prophètes. On les adore un peu plus que Dieu !
En 2012, nous avons abandonné notre mode vestimentaire, les hommes et les femmes, et nous avons enfilé leurs qamis, leurs abayas, leurs voiles et leurs sandales en peau de chameau ou en peau de chèvre ou en caoutchouc !
En 2012, nous sommes collés à leur écran de télévision, regarder Arab idol, écouter leurs informati9ons, leurs leçons religieuses et leur poésie ( Al Nabaty) !
En 2012, nous cherchons l’authenticité, l’identité, en nous nous métamorphosons en eux, habitant leur peau.
En 2022, eux, les gens de Riyad, ouvriront des villages et des villes touristiques, un projet touristique délirant, où les femmes prendront leur bain de sable et nageront tranquillement dans l’eau bleue de la mer rouge ! et où on se sert une bière allemande ou un whisky anglais et même une cigarette de hachich marocain, pourquoi pas !
Nous, le dos à la mer, fixant le sable et l’Orient de ces chouyoukh, nous oublions de regarder vers le nord !
En 2030, les rues de nos villes, jadis belles et culturelles, seront remplies de sable, nous troquons nos voitures contre des chameaux. En 2030, eux, les gens de Riyad, boiront du Coca-Cola ou de la bière, et nous, sous les cris Allah Akbar et alhamdulillah, nous boirons l’urine du chameau béni par la baraka de leur chouyoukh en visite en Allemagne ou en Suisse.


A méditer....

 

Sadek BRAHIM-DJELLOUL

Commentaires (12)

Chantal
Merci Miliani2Keur !

Bonne journée à tous !
Chantal
Bonjour Abdouna et Noria,

Vous êtes A D O R A B L E S !

Un grand merci à vous !

J'ai pu parcourir très rapidement les trois livres. Maintenant, je sais par lequel je vais commencer !

Boussa Kbira à toutes les deux.

P.S. Belle idée d'avoir ouvert une rubrique sur le site sur Frantz Fanon. Pour le peu que j'ai lu ... j'ai hâte de le découvrir un peu mieux !
Miliani2Keur
  • 3. Miliani2Keur | 21/09/2017
salut Chantal!

Imprime en Noir et Blanc "'Les Damnés de la terre", c'est anti-libéraliste et je suis sur que Fanon aimera beaucoup...

"Les Damnés de la terre" est pratiquement son testament... il a finis de le dictér sous sa leucémie a sa femme qui l'a rassemblé, on le ramenais épuisé sur une chaise faire des conférences aux Moudjahidines au maquis...

grace a notre site Magique, Abdouna et noria...les bouquins sont disponible
abdouna
  • 4. abdouna | 20/09/2017
A Chantal,
Je n'ai pas tout lu, mais je pense que tous les écrits de F. Fanon sont bons.
Quand tu liras le 1er, tu voudrais passer au suivant....En fait le 3ème, je l'ai en PDF, mais il me semble bien court, est-ce complet?
Je te les envoie via Noria, comme ça, si elle peut les mettre sur le site, ça profitera à toutes et à tous (celles et ceux qui sont intéressés(ées).
Chantal
Bonjour Abdouna !

Merci infiniment ! Très gentil à toi !

En ce qui te concerne, quel est le livre que tu as préféré ?

Bonne fin de journée.
abdouna
  • 6. abdouna | 20/09/2017
Bonjour Chantal,
Je t'envoi les 2 livres que j'ai, en PDF, par courriel: Peau noire, masques blancs et Les damnés de la terre. Je n'ai pas le 3 ème que tu as cité: livre L'an V de la révolution algérienne.
Je ne sais si on peut les mettre sur le site.
Bonne journée à tous.
Chantal
Bonjour Miliani2Keur,

Un grand merci à toi pour ta suggestion ! Je ne connaissais pas du tout Frantz Fanon. Je suis allée sur internet pour le "découvrir". Effectivement, son parcours de vie, ses engagements semblent d'autant plus impressionnants qu'il est mort à 36 ans !

Je pense que je vais acheter l'un de ses livres pour le connaître mieux. Il semblerait que les trois livres suivants aient été les plus marquants de ses combats : "Peau noire, masques blancs" (1952); L'an V de la révolution algérienne" (1959) " et "Les damnés de la terre" (1961). Etant donné les dates de parution, ces livres ne devraient pas être "disponibles" en librairie sans en passer commande. Lequel de ces trois livres te semble le plus représentatif des combats que cet homme a menés ? J'attendrai ta réponse avant de commander à mon libraire habituel celui que tu me suggèreras.

Merci d'avance.

Bonne journée à tous.
Miliani2Keur
  • 8. Miliani2Keur | 19/09/2017
Bonjour tout le monde

Chantal ton "angle de vue" est toujours un bonheur et je trouve très juste que j'ai détecté la soif de reconnaissance de cet écrivain! et surtout ton énergie productive au sujet de toute publication... Mais je trouve que cette classe de personnes (l'écrivain) est une extrémité de déshumanisation, tant sont attitude est un sommet de calcul ... Stp Lis Franz Fanon (a moins que tu ne l'ai déjà fais) pour voir ou peut conduire le complexe du colonisé ... quand celui-ci intègre le racisme, et la nostalgie ambiante en est une manifestation (avant c'était mieux! les bâtiments coloniaux c'est des chef-d’œuvre! ...)

Je rends hommage a Noria de passer ce Texte, et a Ssi Sadek pour permettre ce débat serein, non violent, comme il se dessine...Le BourlinG' toujours le mot Fatal oui pas pire aveugle que celui qui ne veux voir...Oui Abdouna la corruption est partout et elle nous a salis, on est clientélistes, égoïstes, fétichistes.. si on changeait la moitié de nos mosquées en marchés couverts ce serais un pas vers la propreté, vers l’évolution, mais il y'a une Hiérarchie de responsabilités et je suis désolé de dire que l’occident ne veut pas lâcher et est encore de la partie!
:
Il faut que converge la constructivité en Algérie pour se prendre en charge... aucun autre choix je pense!!

a nos claviers
abdouna
  • 9. abdouna | 19/09/2017
Bonjour,
Tout à fait d'accord avec cette analyse. Le problème, c'est qu'on en parle, à longueur de journée, du plus jeune au plus vieux, de nos faiblesses, de nos mauvaises habitudes, de la saleté à tous les coins de rue, de la mal-honnetteté, du clientélisme, du fainéantisme et j'en passe, mais, au plan de la pratique, il n'y'a que du vent. Et donc, notre société restera telle qu'elle ou reculera, tant qu'on ne change pas.
Je prend un exemple simple: le clientélisme. Tout le monde en parle et le dénonce, mais, à la première occasion de rencontrer quelqu'un dans un domaine donné, on lui demandera s'il peut "aider" un des proches à avoir telle ou telle chose (emploi, de bonnes notes en classe, un rdv en consultation sans attendre son tour, un papier à la mairie sans passer par le guichet; quand on est dans une file d'attente, on est tout le temps en train d'essayer de voir comment tricher pour dépasser ne serait-ce qu'une place ou deux, sans aucun respect pour ceux qui la font et patientent....Il est urgent de changer notre comportement dans tous les domaines si on veut éviter la risée des sociétés du monde entier....
Pourtant, les mosquées sont pleines, on est sensé avoir la foi, mais ne dit-on pas que la propreté est "synonyme" de foi, alors tant qu'il y'a des saletés partout, j'ai un doute sur la foi que nous sommes sensés avoir, ou alors...
Tous ces défauts sont la cause de notre recul dans la société internationale.
Une abdouna qui espère.....
ahmed LABDI
  • 10. ahmed LABDI (site web) | 19/09/2017
En lisant ce texte du respectable monsieur Sadek BRAHIM DJELLOUL, j'ai senti que ce monsieur est l'antinomie de son nom, arabophoniquement parlant. Tout ce que je peux dire et qu'il ne voit pas plus loin que le bout du nez de son ancien colonisateur. Nul n'est plus aveugle que celui qui ne veut pas regarder. C'est ce qui arrive aux gens qui parlent sans prouver. Tu es libre de dire ce que tu veux. Ahmed le bourlingueur.
Chantal
Bonjour Miliani2Keur,

Tel que je crois te connaître, je peux comprendre ton opinion très "tranchée" à propos de cette rubrique. Et c'est bien que tu aies pu nous en faire part grâce à ce site.

Par contre, personnellement, en lisant ce texte, j'ai plutôt ressenti de l'empathie pour son auteur car il m'a beaucoup émue. J'y ai plutôt vu et lu de la nostalgie, des regrets, mais aussi de la souffrance.

Je dois ajouter toutefois qu'il est bien normal que nous ayons une perception différente des choses. Il arrive cependant que, parfois, nous soyons du même avis sur d'autres rubriques. Cependant, même si nous ne partageons pas le même avis sur celle-ci, cela n'enlève rien à l'estime que j'ai pour toi.

Je te souhaite une bonne journée.
Miliani2Keur
  • 12. Miliani2Keur | 18/09/2017
Bonjour Si Sadek!

Tiens un texte du Candidat a la franSionie, qui est entrain de suivre laborieusement a la trace Kamel Daoud, attérit sur notre Site Web :
C'est utile de noter la stérilité compléte d'un "intellectuel" qui ne produit ni idée, ni univers ni projection, ni création!
Le ressentiment, la haine envers une sociéte compléte, qui s'ensuit automatiquement d'insultes, de dénigrement, de méprise en régle et d'un racisme d'inculture. Ce néoBougnoule de conviction se renie jusqu'a virer sa parfaite Arabophonie pour un francais approximatif au service d'une imagerie de foire. Le quasi conditionnement culturel qu'il manifeste ou tout est au NORD, en OCCIDENT, qu'il léche, pourléche, vénere dans l'applaventrisme total afin d'étre décoré de l'Effigie du BENI-Oui-Oui D'honneur d'un Paris 15é ... Estampe d'un néoColonisé ordinaire et de série aprés les Daoud, Sensal, Benmalek en attendant la degenerescence de ce sous-Arabe qu'est la langue Francaise avec cette petite province du Sionisme qu'est devenue la Françe de notre Enfonce! oui de notre Enfonce...

vu

Ajouter un commentaire