Facebook the green dressing 3 Images 4

L’Algérie se disloque et s’étiole à vue d’œil...

_____________________________

L’Algérie se disloque et s’étiole à vue d’œil par un sérail de nababs et d’absentéistes au seul souci d’amasser des fortunes leur assurant la magnificence à l’étranger .Nous sommes comme des poissons dans un lac qui se dessèche de son eau par des braconniers qui dévient ,mal à propos ,son cours .Oui l’Algérie se meurt entre les mains de ceux qui la froissent et l’infestent de tous les maux, ces " cholériques " qui barbouillent notre ciel et notre air de leur Choléra .Où sont ces charismatiques dignitaires qui nous ont promis monts et merveilles ,nous assurant qu’avec notre légendaire cagnotte de 1000 milliards de dollars nous serons, à jamais, à l’abri de tout besoin et que le paradis est à portée de nos mains ;à pouvoir le caresser ?

C’est honteux ! les mirages que vous avez semés vous feront voir des spectres qui n’engloutiront que vous-mêmes .Une Algérie entre les griffes du choléra relève de la fiction ; se trouvant en proie aussi à la pauvreté frisant la précarité où des millions d’Algériens tendent la main en quête du couffin de Ramadan, au chômage incitateur au mouvement « harraga »,à la corruption ,à l’inégalité des chances (service national ,études ,logements etc…).Devant cette apocalyptique chute libre ,on se demande que reste t-il de positif dans ce système défaillant ?

On dit que les océans et les mers ,malgré leur immensité, ne peuvent contenir les charognes et leurs impuretés ;elles sont alors jetées dans les rivages de tout bord .Le cœur de l’Algérie, si petit pourtant, est vaste, généreux ,tolérant ;il accepte avec amour et stoïcisme tous ceux que mère patrie a vus naitre ,grandir et nourris d’une sève plus suave que le nectar des calices ;mais viendra le jour où elle châtiera les fils ingrats.

Par Ahmed ARBOUCHE

Commentaires (7)

Arbouche Ahmed
  • 1. Arbouche Ahmed | 28/08/2018
Merci à toi Chantal qui a toujours révé de voir ,entre nos mains, une Algérie pansée de ses douleurs, florissante,resplendissante,la tete auréolée d'une couronne de rameaux d'oliviers de chez nous après avoir été sauvée de l'estocade du glaive de l'envahisseur.
Merci Meskellil pour cette instructive et édifiante expression qui en dit long sur ce sujet qui fait dilemme et au cou duquel nous pendons tous nos espoirs de voir des horizons sereins.
Merci Miliana2Keur,toi qui vise juste avec 2 coeurs ,devinant parfaitement les pensées de l'autre.Merci infiniment pour ta dernière phrase "meme après coup,ton cri est un cri d'amour.Je désire faire remarque à nos lecteurs,nos amis(ies),pour la plupart de longue date,que mes harangues,mes remontrances et mes cris de douleurs ne sont que des sursauts de colère de voir la rose et l'oeuvre sublime froissées.
Aziz OUDJIDA
  • 2. Aziz OUDJIDA | 28/08/2018
Bonjour à tous,
Oui amies et amis, le long diagnostique et sans fin à l’horizon des maux dont souffrent notre société, notre pays se poursuit inlassablement, et la vaste majorité de notre population en est affecté, soumise et sans plus de force pour y parer. Mais il est peut-être temps de commencer à penser aux Remèdes. Remèdes qui devraient être la priorité, en premier lieu et impérativement des hommes et des femmes de ce pays. Je passe sous silence tous les indicateurs économiques de notre pays qui ne sont malheureusement pas au beau fixe. Je passe sous silence nos réserves de pétrole et de gaz qui déclinent inlassablement et qu’on a beaucoup de mal à renouveler. Cette fameuse manne pétrolière et gazière dont tout le monde parle, sans trop savoir ce qu’il en est vraiment, n’est certainement pas inépuisable. Cela devrait nous inciter à nous poser une question fondamentale: Que nous reste-t-il ? A mon humble avis, encore un grand pays, plein de potentiels, agricoles surtout et miniers et tout un peuple qui n’arrive toujours pas à trouver sa voie. Mais aussi d’un peuple avec une nécessité impérieuse de se mettre au travail. Il faut garder espoir et confiance dans notre pays, l’aimer sans limite, en prendre soin et le construire avec tout ce que cela comporte de sacrifices. Il est tout de même inadmissible, pour ne citer qu’un seul exemple parmi des milliers, qu’on continue en 2018, à se faire construire nos bâtiments et nos mosquées par des maçons Chinois moyennant paiement en devises fortes, produit de notre pétrole vendu ?

Ma pauvre mère (Allah Yarhamha), une milianaise de souche, née à El Annasser, m’avait dit une fois que : ‘’El Lham, qui yakhnez, ma yarfdouh ghir em moualih’’. Paroles sages et profondes qui signifient en gros que dans la vie, il ne faut compter que sur soi-même. Et c’est ce qu’on devrait commencer à faire au plus tôt. Oui il y a eu énormément d’écarts, d’abus, de dépassements, Oui il faut les dénoncer, ne pas les oublier, on ne sait jamais ce que l’avenir peut nous réserver. Mais il faut surtout en tirer des leçons pour l’avenir et ne pas répéter les mêmes erreurs, rester focalisé sur l’essentiel à venir, se développer, évoluer, et ne pas rester figé et à la traine du reste du monde, encore et encore à se plaindre de nos malheurs et de qui a fait quoi. Il ne sert à rien de ressasser sans cesse ce qui a été fait ou pas, cela ne changera rien à notre situation actuelle et n’améliorera pas notre quotidien, ni notre vie en général. Ce qui a été fait est fait, et s’il n’y a pas eu encore justice sur terre, il y en aura peut-être plus tard, l’histoire récente partout ailleurs, est pleine d’exemples, à travers le monde. Tôt ou tard, la justice rattrapera les ‘’mal faisants’’. Pour revenir à ce que je disais, personne ni aucun pays au monde, même soi-disant amis, ne nous tendra la main. La très lourde tâche qui nous attend nous incombe, ne pourra être entreprise que par nous-même Algériennes et Algériens. Nous n’avons malheureusement pas beaucoup d’autres choix. L’État providence que nous avons tous connu jusque-là, ne sera qu’une chose du passé et a qui il faudra dire définitivement Adios……
Arbouche Ahmed
  • 3. Arbouche Ahmed | 28/08/2018
Essaie de comprendre,mon ami Ahmed Labdi ,que ces cris de douleur n'émanent,certainement pas,d'un vassal qui sert de "passerelle"à ces faiseurs de "printemps Arabes" surtout ,appartenant à une famille qui a offert à l'Algérie profonde plus de 40 Chahid.Je sais que le Président Boumediène,Allah irahmou,est la première personne qui a juré de ne jamais mettre les pieds sur le sol Français,j'aurai bien aimé le devancer,mais par la force du temps je me classe deuxième.C'est pour dire combien je délecte la vie sous le ciel d'Algérie et sur cette terre qui m'a comblé de ses délices...non je ne suis pas de ceux qui la troquent ou bradent.Ne détourne pas mon amour viscéral pour me cataloguer d'un qualificatif avorté par des préjugés négatifs ou quelques réflexions infondées.
Aie le courage de dénoncer comme moi,sans casser,sans incendier et sans insulter; reconnais qu'avec nos montagnes d'argent, des millions d'Algériens vivent dans une misère frisant la précarité,que nos hopitaux sont des mouroirs,des rendez-vous avec la mort,que tous les fils ministres,Walis,militaires,chefs de Daira et j'en passe sont dispensés du service national et privilégiés dans leurs études.
Quant-à Chantal,qui d'entre nous ignore son intrinsèque attachement ,non seulement à la terre qui l'a vue naitre,mais à l'Algérie révolutionnaire et combattante?.Sa détermination à fustiger avec véhémence l'abomination de l'envahisseur,ajoutée à ses idéaux ,lui procure un fauteuil des plus confortable quand elle est parmi nous;lisez et relisez ses récits,sa biographie et ses déclarations.
Ahmed LABDI
  • 4. Ahmed LABDI (site web) | 27/08/2018
Les mots que devra chercher Assia Djebbar, Allah yarhamha, il me parait qu'ils sont, plutôt, très simples. C'est le retour aux fondements profonds et solides de toute vie humaine sur Terre et qui reposent sur trois critères essentiels et qui n'en ont pas de quatrième.
L'homme a trois corps imbriqués l'un dans l'autre selon la volonté divine et qui sont :
1 - Le corps physiologique : matériel : Chair, os, sang, nerf ... Ce qui est palpable.
2- Le corps psychologique : moteur de ce corps sinon il sera identique à celui de l'animal ou végétal. Support de la pensée et du raisonnement et bien d'autres valeurs. Support de l'information : matière première de la pensée.
3- Enfin le corps spirituel qui devrait exister sous forme d'un organe ou d'une conscience, l'homme doit satisfaire. Malheureusement, cet organe prenant place dans le cerveau ne peut être comblé, assouvi que par une relation réelle avec le Vrai Dieu de ce monde. certainement pas par une religion inventée par l'homme ou ancienne falsifiée. La science en est témoin de cette existence qu'elle démontre dans un certain processus raisonnable et rationnelle, pour peu qu'on soit honnête et en faire les vrais interprétations. Si l'empirisme échoue, néanmoins, il y a toujours un développement logique qui mène à la réalité du "Créationnisme" et son monde caché par des tamis à gros mailles par certains scientifiques que par la science elle-même.
Ce troisième corps est, spécialement, très nécessaire à la vie humaine. Si des altérations tels que les divers handicapes, les divers maladies corporelles de différents genres engendrent un mal-être à ce corps et si les maladies mentaux sont liés au second corps, le troisième en possède aussi et sont aussi nuisibles à l'homme que les premières. Ils sont représentés par le déni de Dieu, la tyrannie, le déni du vrai humanisme... l'homme se croit Dieu. Ce qui retombe en mal sur le reste de l'humanité. L'aspect réelle des choses est tellement étouffé par la dénégation et la contestation du concept religion par l'Occident qui tient les rênes de ce monde et qui est à l'origine de tous les maux.
C'est le sort des pays musulmans en ce début du siècle 2000. C'est une sorte de troisième guerre mondiale menée traîitreusement contre le monde musulman à défaut de s'en prendre à l'Islam qui chaque fois qu'on le touche, il éclate par des Vérités. Donc le seul visé, sans qu'il le sache, par déloyauté, est le musulman. C'est la difficulté d'installer la séparation de la religion et Etat que l'Occident persécute l'Algérie en tant que pays musulman. Heureusement que l'Algérie est forte de par son peuple croyant et son gouvernement. Tous les "printemps" dits "arabes" sont basés sur ce critère. Un "printemps" favorable plus pour l'Occident que pour nous. L'Algérie va bien avec tous ses algériens. Alors que certains pro-occidentaux revendiquent ce qui fait la chair de poule à un croyant. Et c'est le temps aux complots, aux coups bas. On écoute ce que disent en Occident et on interprète sur des bases historiques et différentiels entre les belligérants. Et puis un musulman a sa façon de voir les choses pourquoi recourt-on à celle venue du Nord ? Si l'Algérie s'étiole et se disloque c'est dans un programme exécuté par des pro-occidentaux couverts et, souvent, qu'ils vont aux premiers rangs des mosquées. Ils appliquent des plans d'outre-frontières. Lisez les journaux. L'hypocrisie, ça existe et ils s'en serve. Voilà mon point de vue. Ce que tu dis,mon cher Ahmed est vrai mais dans ce cadre.
Chantal Vincent, je pense fort, qu'elle en a une idée forte sur ce corps. Ahmed le bourlingueur.
Miliani2Keur
  • 5. Miliani2Keur | 27/08/2018
Ahmed ton coup de gueulle n'a d'egal que ton orgeuil et ton amour pour notre pays ... avons nous d'autre choix que l'espoir, un espoir tres raisonné et il y'a raison d'espérer et avons nous le courage et l'ambition des solutions aussi exceptionelles que peut etre exceptionnel notre pays-continent!
Avons nous la volonte de dialoguer profondément des solutions sans a priori ... oui je crois que oui, de s'aimer sans considerations meme pour des instants...
Au dela des mechants, dans l'action ne peut etre que temporaire devant les ressources qui restent...
Tu vois Ahmed meme apres coup, ton cri est un cri d'amour
Meskellil
  • 6. Meskellil | 27/08/2018
Bonjour à tous,

Bonjour Ahmed,

Une seule expression fait écho pour moi à votre, notre cri de colère, de souffrance, d'impuissance, celle d'Assia Djebbar dans l'extrait ci-dessous:

« …car où trouver les mots adéquats pour dire ces deuils qui n’ont pu se faire, ces émotions qui s’inscrivent en interstices du quotidien ? Où trouver les mots quand violence et histoire laissent les êtres sans voix, emprisonnés dans leur silence ? »
Chantal
Bonjour Ahmed,

Je connais ta franchise et ton honnêteté intellectuelle mais aussi ton amour pour l'Algérie et c'est la raison pour laquelle j'ai lu très attentivement chacun des propos de ta rubrique.

Je remonte quelques décennies en arrière et je me souviens … dans ce pays qui m'a vu naître en 1947 … combien la colonisation française a été infamante pour les Algériens. Cette "exploitation" de la misère humaine sur une terre qui n'appartenait pas aux "envahisseurs" français ne pouvait que se terminer par un conflit armé. Ce n'était pas possible autrement. Je me souviens des injustices et des humiliations dont a été victime ce peuple pendant 130 ans et qui sont restées gravées dans ma mémoire faisant de moi à tout jamais une anticolonialiste convaincue. Lorsque les français, dont je fais partie, ont quitté l'Algérie en 1962, même si j'étais très jeune, je pensais que cette Algérie-là allait se reconstruire puisque les algériens ne seraient plus "exploités" par un peuple colonisateur et, pour ne citer que cet exemple, tous les enfants algériens pourraient aller à l'école (ce qui n'était pas le cas pendant la colonisation française !). Cependant, s'il me paraît évident que je ne pourrais pas me permettre de porter un jugement quelconque sur la politique globale de l'Algérie (je n'en ai ni les compétences ni le droit puisque je n'y vis pas et que je n'ai pas à me permettre de porter un jugement quel qu'il soit) je suis tout aussi meurtrie que toi de la situation que tu décris.

J'aurais tellement voulu qu'il en soit autrement !

Bonne journée à tous.

Ajouter un commentaire