S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

La saleté et le civisme des citoyens

rt.jpgPar DEGHRAR Djillali, Ain Defla. AE-LFM
ddeghrar@yahoo.fr

sans-titre-69.jpg

La plus part de nos rues, de nos cités, de nos quartiers et surtout de l’ensemble de nos villes sombrent déjà dans une espèce de puanteur avec une odeur nauséabonde rendant nos rues et nos habitations infréquentables, avec en plus une prolifération des mouches et autres insectes nuisibles avec le temps une abondance de maladies liées à ces déviations.

immindices-et-salete-en-algerie11-29072012.jpgChaque soir, surtout en cette période de carême, nos rues, nos cités voire nos villes ressemblent beaucoup plus à un schéma faisant ressortir un tableau digne des œuvres de l’illustre Picasso mais tout à fait à l’envers et controversé, ce tableau lorsqu’on essaie de bien le distinguer et de bien l’analyser, il faudrait, tout d’abord, une loupe pour mieux cerner les contours et comprendre les périphéries.

La main de Picasso s’est longtemps baladée sur ces lieux, elle avait trouvé un terrain fertile. Les lampadaires, vétustes, n’arrivaient guère à éclairer convenablement ces lieux pour enfin distinguer ce mélange de détritus concoctés ici et là. Les coins de rue et le contenu des ruelles étaient alors d’une vision décousus, disloqués et pleine d’amertume.

Avec une eau noire qui dégouline le long des rigoles mal façonnées dégageant souvent une puanteur nauséabonde et fade, surtout en ces périodes de Rahma, montrant l’inimaginable, en gros, un tableau chaotique pour ne pas dire apocalyptique, Des cartons de différents calibrages renversés partout, avec un mélange visqueux probablement issu d’une potion servant de jus (charbète) un appoint pour les gâteaux de notre terroir, Aussi des restes de gâteaux.

Du haut d’un mirador, des personnes qui gesticulaient et donnaient l’impression qu’ils étaient mal habillés, mal rasés et surtout l’absence de toilettes publics avait renforcé davantage le tableau en question en lui donnant sa véritable dimension tant en couleurs qu’en plans vaguement interprété pour laisser derrière un véritable et vrai désastre.

Le comble de tout cela, c’est la population qui en file indienne attend son tour pour être servi, pour manger de cette marmelade, pourtant la plupart sinon la majorité était des gens distingués et dès fois ils se querellent pour des motifs qui n’ont aucun sens ni aucune interprétation, certains disent et imputent cela au carême, ah le pauvre ramadhan qui avec ces reproches risque un jour de disparaître.

C’est vrai que l’on doit célébrer les fêtes et perpétuer les rites de notre tradition comme tous les pays du monde néanmoins, on ne doit en aucun cas, utiliser ces espaces pour en faire une authentique calamité.

Les lendemains sont pareils et dès fois encore pire, le mois sacré du ramadhan est un mois où l’on doit cumuler les bons points envers Dieu et autrui, c’est un mois où on doit lire beaucoup le coran et appliquer de manière sereine et du mieux qu’on peu. Le Coran nous a toujours montré comment on procède aux cinq rituelles salates, faire du bien autour de soi et à autrui et surtout aux pauvres,

Les préceptes de l’islam nous ont appris également à avoir une correcte ablution (hygiène) envers son corps et surtout savoir ce qu’on déverse par la bouche ainsi que l’hygiène et l’environnement, cette hygiène se caractérise et explique à elle seule le sens profond de l’islam.

Le citoyen

Les citoyens, en général, sont là, ils se regardent, et s’observent, se dévisagent et se posent beaucoup de questions, entre autres, sur la saleté qui n’arrête pas de prendre des proportions énormes et galopantes. Si comme ils ne sont pas du tout concernés par ce qui leur arrive.

Ces saletés sont devenues par la force des choses un lieu privilégié, un environnement dans lequel cogite cette crasse abondante et exceptionnelle. Sans que les personnes cherchent à apporter un intérêt général à cette forme de saleté. Qui, d’ailleurs, ne cesse de polluer et dégrader principalement les rues, les quartiers et surtout l’ensemble de nos villes.

Ils sont là, même pas inquiets, aucun civisme, aucune forme d’entraide ni une prise en charge personnelle, une véritable léthargie qui se généralise et se maintient. Peut être à cause d’une situation donnée, d’un manque flagrant d’initiatives ?

L’absence totale de conscience ? Bref, tous les ingrédients de la médiocrité et de l’imperfection sont réunis et qui n’arrêtent pas de se dessiner et n’arrivent pas à se détacher de ce corridor impressionnant.

Les gens sont beaucoup plus flegmatiques et n’arrivent pas à se comporter et se constituer en groupe pour éradiquer ce phénomène.

Pourtant, chaque vendredi, ils partent vers leur mosquée comme de véritables anges pour non seulement faire la prière et écouter les orientations de l’imam ainsi que pour faire la différence entre ce qui bon et ce qui est péché.

Ils ressortent revigorés du contenu du Darse et de la Khotba, d’autres avec un air hagard et la bouche ouverte n’ont rien retenu de ce qui a été dit, s’empressent de sortir en se bousculant vers les portes si comme ils essayer de fuir l’enfer.

Ils oublient instantanément les bonnes paroles et se consacrent à leurs jeux favoris et préférés surtout en ces temps de quiétude. Celui de délester leurs égaux de leurs bourses en leur écoulant très souvent une marchandise douteuse et ou bien pas conforme en poids et en qualité. En gros, ils sucent les citoyens et les délestent de leur argent, c’est du vol et c’est contraire aux principes de l’Islam.

En général, en pratiquant ces vols et larcins envers leurs vis-à-vis, ils savent pertinemment qu’ils font encourir à leurs progénitures, à leur famille et à eux même les maladies voire les séquelles que même l’argent qu’ils avaient volé ne peut leur venir en aide, est-ce une absurdité de vouloir coûte que coûte s’enrichir et pas honnêtement. Même au niveau des administrations et des entreprises, la gangrène avait atteint une dimension alarmante.

Les citoyens veulent vivre de manière irrégulière vis-à-vis de Dieu et envers leurs égaux, ils se croient ingénieux et malins en provoquant ces irrégularités telles que le népotisme, les pots de vin et toute sorte de vis pour pouvoir s’enrichir illégalement. Voila, en gros, où nous en sommes arrivés. Si la plupart des gens réfléchissent et vivent de cette façon, qui de nous va veiller et s’occuper de l’environnement et de l’hygiène ?

Le mensonge fut généralisé, avec ses tares et ses fourberies les citoyens se targuent et se vantent d’être des vrais croyants mais en réalité, ils ne le sont pas, par contre d’autres, pas beaucoup nombreux, et très discrètement pratiquent et suivent avec une attention scrupuleuse, aussi avec une conviction fidèle envers la pratique du culte. Et sans aucune espèce d’hypocrisie. Ou bien sommes devenus simplement des ingrats ?

Avons-nous été biaisés par ces slogans qui nous ont suffisamment gonflé les esprits ? Le fait de posséder la meilleure et unique usine en Afrique, le meilleur stade, la meilleure mosquée, le plus grand port, les bons combattants ? Nous donnent-ils le droit de rêver et de croire à ces absurdités, à force de s’y faire, notre mental risquera de nous mener vers des égarements.

Ces illusions et ces mirages nous ont ramenés quoi ? Sinon la détérioration de notre vision et un grand préjudice sur la manière d’entamer des discussions ou de développer un sujet voire une analyse. Parce que tout simplement, ces panoplies de difficultés nous ont empêchés de mieux saisir les opportunités permettant le développement de nos facultés mentales et surtout les procédés à la libération de notre subconscient qui est resté longtemps assujettie à des blocages voulus

Télévisions et Journaux

La Télévision et les journaux qui possèdent un large éventail de dissuasion, n’ont pas, pour l’instant, encore trouvé le déclic ou l’élément déclencheur qui va permettre de secouer les consciences. Pour les faire réagir de manière adéquate et appropriée afin d’éradiquer totalement ces saletés et progresser vers une hygiène et une propreté digne des grandes cités contemporaines.

La médiocrité avait atteint aussi ces médias en nous projetant incessamment des sketches sans âmes, des émissions d’un niveau peu appréciable, ces médias sont par conséquent devenus très professionnels pour nous agacer en nous bombardant par des danses et chansons déplaisantes et désagréables qui n’ont aucun point d’impact sur qui que ce soit. Par contre, ils ont réussi à dérouter nos jeunes et les pousser à ne pas croire en eux. Des films et des téléfilms d’une médiocrité et d’une naïveté qui ont atteint le paroxysme total.

Le reste, les infos et le sport sont présentés et filtrés de manière plus au moins objectifs et relevant d’un constat peu classique.

Où sont ces émissions éducatrices et éveilleuses qui captivent les esprits et nous orientent vers une réalité acceptée et non déconcertante ? Où sont ces jeux attrayants et plaisants ?

Qui ramènent de l’espoir et permettent le rapprochement des citoyens. Rien de tout cela sauf, entre autres, ces caméras cachées répétées d’ailleurs qui font trop peur, avec peu d’ingéniosités, le sujet en question, se retrouve dans une situation de gène, de peur et de colère, et ne possédant point de limites.

Pouvoir et Imams

Le pouvoir est là, avec ses institutions, il est présent, à l’affut des irrégularités peu importantes pour enfin décider d’intervenir de façon directe ou bien indirecte.

Il gère une situation où l’informel est quasi présent, il n’arrive point à mettre en place des idées rénovatrices et des solutions permettant le rééquilibrage de l’ensemble de l’appareil de gestion, il intervient souvent par spontanéité où la planification est souvent déficiente.

Quant aux imams, ils opèrent selon un schéma non encore élucidé et accepté par la population, Ils sont pourtant le point relayeur ou bien le trait d’union du pouvoir vers le peuple mais cette hypothèse est bloquée parce que le message est très souvent interrompu. Dés fois ils radotent sans que personnes ne puisse comprendre quoi que soit parce que tout simplement le contenu du Darse est totalement à coté ou bien le cheikh n’est pas un bon communicateur donc ils incitent les personnes à beaucoup plus à sommeiller et non à l’écouter.

Ces hommes de culte ne s’attaquent pas aux vrais problèmes du terrain tels que par exemple : l’hygiène et ou l’environnement, comment créer cette osmose entre les familles et les personnes, permettre de trouver des solutions aux problèmes des jeunes pour éradiquer définitivement la drogue et autres fléaux sociaux.

L’imam est comme même un personnage influent, à t-il déjà perdu cette notoriété ? Leur terrain de chasse sont portés uniquement vers les ablutions, ou vers ces choses superficiels tels que les fêtes nationales, les différentes réformes, la plantation des arbres etc…

Certes, l’environnement et l’hygiène en occident et dans leur globalité, C'est-à-dire pendant le 16ième et le 17ième siècle étaient aussi lamentable et même pires que certains parties du globe du monde contemporains. Les deux guerres mondiales ont été pour quelques choses. Les pays étaient dévastés, la pauvreté avait elle aussi miné tout ce qui pouvait être réaménagé.

Néanmoins l’occident a mis en œuvre une série de batteries de lois régissant leur conduite en interne comme en externe, Cette législation appliquée par tous et sans aucune restriction avait permis, en quelques années, de récoler les fruits de ce projet, les résultats sont connus, les pays de l’Europe et de l’occident en général sont devenus une espèce de paradis sur terre.

Ce véritable paradis n’est pas venu tout seul, c’est le fruit d’un labeur de tout un peuple qui s’est mis la main dans la pâte pour la construction pour non seulement appliquer à la perfection les lois et la réglementation régissant l’environnement mais surtout de structurer convenablement le code de l’hygiène pour tout individu.

L’islam par le biais de ses sourates et messages pour l’homme, à travers uniquement l’environnement et l’hygiène dans sa globalité, le coran nous avait déjà fourni et donné les lois et percepts il ne manquait que l’application mais en vain. Le suivi avait toujours été une tare voire un défaut. Les pays musulmans devraient avoir et posséder des villes et des quartiers meilleurs que ceux de l’occident mais…

Remèdes

Pour chaque type de problème identifié, il faut lui apporter la planification nécessaire et veiller pour l’application arrêtée tout en créant les règlementations et les lois correspondantes qui leur permettront de mieux suivre l’évolution appropriée afin d’être totalement éradiqué

Pour cela, toutes difficultés ou ennuis doivent être signalées, identifiées, planifiées et maitrisées dans le but d’être définitivement et rapidement raccommodées. Après, la planification, on se rend compte qu’on avait dérapé, ce n’est pas grave, on reprend la planification, on corrige et on recommence, l’essentiel c’est qu’on arrive à point. Tous les problèmes être pris de la même manière.

Ces méthodes répétées et contrôlées pourront à l’avenir promettre la construction et la réalisation d’un état fort propre, sain et serein. Devant une organisation pareille, les problèmes vont s’auto-dissoudre d’eux même.

La jeunesse en quête de solutions pour l’avenir, souhaite vraiment acquérir des métiers et un apprentissage assuré et adéquat pour leur permettre de devenir de véritables professionnels au lieu, à longueur de journées, les yeux ahuris et poiroter devant leur écran de télévision pour voir ces chansonnettes et ces danses qui les propulsent vers les fléaux que nous connaissons déjà et détruisent complètement les bonnes initiatives. C’est bien de temps en temps de pouvoir défouler mais…

Au lieu de donner à nos enfants du poisson tout frais, il faut, par contre, leur apprendre et surtout leur enseigner comment le pêcher.

NB : Cet article fut publié sur le journal en question durant le mois du ramadhan

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (47)

Souad
  • 1. Souad | 13/08/2015
La saleté, le laisser aller, le laxicsme des pouvoirs publics et l'incivisme des citoyens a Alger, notamment, m'ecoeurent de plus en plus. Des ordures partout, des troitoires cassés, des routes délabrées, des immeubles trous a rats, absence d'aménagement du territoire, d'espaces verts, un environnement urbain anarchique, bref une agression pour les yeux. A qui la faute? A mon avis la plus grande responsabilité incombe aux autorités publiques qui lésignent sur les moyens. Ya pas assez de bacs a ordures et ceux qui existent sont inutilisables, ya pas de tri au niveau des quartiers, ya pas de politique environnementale claire et définie. On construit la plus grande mosquée, le plus grand centre commercial au maghreb, la plus grande université en Afrique... Et nous on baigne dans la saleté !!! Même les citoyens on leur part de responsabilité dans tout cela. Il ne font rien pour changer les choses. Si tout le monde assurait sa part de responsabilité a commencer par s'abstenir de jetter les ordures anarchiquement et n'importe quant et de nettoyer devant chez soi Alger sera sûrement beaucoup moins sale. Déjà c'est un grand pas. L'islam prône la propreté alors pourquoi nos attitudes de musulmans ne se reflètent pas sur notre vécu et notre environnement. Quand allons nous, nous Algériens , avoir droit a une vie descente digne d'un être humain? Quant allons nous enfin vivre dans la propreté? Quand les pouvoirs publics vont-ils s'apercevoir qu'on ne mérite pas un traitement aussi dégradant que ça? En attendant qu'Alger recouvre sa splendeur d'antan les ordurent continuent a régner en maitre dans nos rues.
mohamed (23/12/2013)
  • 2. mohamed (23/12/2013) | 03/07/2014
De la photo,je retiens l'indifférence des piétons . Ils ne se sentent pas concerner .
Kéryma (21/12/2013)
  • 3. Kéryma (21/12/2013) | 03/07/2014
Bonsoir Kader
Le peuple est à l'image de ses dirigeants, les gens qui jettent leurs ordures non pas dans les bennes mais à côté, donneraient presque l'impression qu'ils n'aiment pas leur pays, et ne respectent pas leurs concitoyens! Et quand j'ai vu cela cet été pendant mes vacances je n'ai pas su distinguer le musulman du mécréant.
Amicalement,
Kéryma (L'Amiye),
ferhaoui (21/12/2013)
  • 4. ferhaoui (21/12/2013) | 03/07/2014
bonjour kader, comme disait un ami du site :que dire et quoi dire ! ya si kader....comment en est-on arrivé là? et à quoi reconnait-on une ville propre?! ou est la place du maire dans tout ca!? l'ami ferhaoui, oran.
Kader (21/12/2013)
  • 5. Kader (21/12/2013) | 03/07/2014
Nous sommes une société de consommation tout azimut et nous produisons démesurément de tas d'ordures que nous jetons pèle mêle sans être triées ni emballées dans des sacs en plastique ni meme entreposées dans des endroits appropriés pour leur ramassage par les services communaux qui souvent ne remplissent pas leurs missions convenablement . Ce qui génère conséquemment des décharges publiques sauvages qui font le bonheur des rats, chiens et chats et tous les animaux qui trouvent leur pitance quotidienne. Il est utile aussi de rappeler le phénomène de l'incivisme criard de nos concitoyens qui gagne de l"ampleur jour après jour et dont les pouvoirs publics oublient de prendre des mesures draconiennes pour venir à bout de cette déchéance citoyenne inqualifiable et inacceptable d'une nation qui se dit civilisée et musulmane, ce qui est qu'un leurre de plus.
ferhaoui (16/11/2013)
  • 6. ferhaoui (16/11/2013) | 03/07/2014
bonjour ahmed, oui! chacun de nous est libr de s"annoncer alors un minimum de fair-play je m-excuse de ne vous avoir pas répondu hier.les soirées que je passais à peindre ou à lire et de temps a autre à écrire,j'aimerais tant ne pas vous déplaire,j'aurais tant de regrets si cela devait vous choquer! comment exprimer ce que j'ai ressenti en lisant votre bref texte?? a vrai dire je demeure incapable de trouver lesmots justes ainsi je vous pose une seule question: je ne sais pas, vous étes un peu trop jeune pour avoir connu cela, imaginer un instant l' ivresse qui peut saisir un individu ou une nation qui a toujours connu les chaines et les l'assujettissement lorsque on leur annonce la fin de la servitude. alors ya si ahmed c'est ce sentiment que j'ai connu qu'a connu mon peuple algérien lors de ces quelques jours qui ont suivi notre souveraineté .nous étions tous au rendez- ce jour là: hommes, femmes vieillardes ,enfants ont franchi tous les dangers barricades etc un seul mot d'ordre crier, chanter et danser jusqu'à épuisement trois jours et trois nuits ... jusqu'à l'aube.j'ai vécu ce sentiment de joie et d'ivresse que sont les premiers jours de la liberté ouah ya si ahmed, à l"indépendance, quand j'ai eu la clé avec mes parents a un vrai toit une place à l'école puis au lycée.voilà ya si ahmed n'ayez pas peur!!! ce n'est nullement pas ce à quoi vous pensez! helas ce n'est pas à mon age que je vais m'occuper à écrire des banalités.je ne suis pas du genre a flatté qui que ce soit!?? et encore une fois de plus j'ai beaucoup apprécié le commentaire de notre amie b.a. cette liberté n'a pas de prix. l'ami ferhaoui ,oran.
Ahmed (15/11/2013)
  • 7. Ahmed (15/11/2013) | 03/07/2014
Salam à tous,
Si Ferhaoui ce ne sont pas les initiales qu'on aime pas chacun est libre de se présenter comme bon lui semble.
Ce sont ces flatteries qui pleuvent pour peu,au lieu de compléter,ajouter à,enrichir un com,on félicite l'auteur ,on le
graisse OU on le crucifie,décidément!
ferhaoui (15/11/2013)
  • 8. ferhaoui (15/11/2013) | 03/07/2014
bonjour b.a,( a vrai dire je n'aime pas beaucoup les textes signer au initial )juste une petite remarque sans facon.j'ai pas lu le texte de cet individu : michel,et je peux vous dire que votre reponse oh! combien elle est juste avec beaucoup d'émotion et avec une grande sensibilité si je me trompe pas de femme.un vrai témoignage réaliste qui nous touches aux profonds de notre ame algérienne.quoi qu'il en soit,je partage votre avis...et je suis un peu comme ce proverbe de je ne sais qui!:c'est comme la figue de barbarie, qui s'y frotte...s'y pique!!!. l'ami ferhaoui, oran.
B.A (15/11/2013 )
  • 9. B.A (15/11/2013 ) | 03/07/2014
bravo monsieur Benabdellah vous savez placer les mots la ou il le faut quand il le faut il a fallu qu un certain Michel nous pique pour riposter et faire sortir notre amour pour notre pays c est vrai qu on n a besoin ni de x ni de y pour nous donner des leçons de moral.notre pays est cher a nos cœurs et nous faisons de notre mieux pour le hausser au rang des pays soit disons developpes mais quand je vois certains aspects de fraternite et de soutien entre nous Algériens dans les moments difficiles(catastrophes) ou nos moments de joie(succes sportifs) je me sens vraiment fiere d appartenir a ce beau pays quelquesoient les manques dont il souffre.salutations amicales a tous.
Ahmed (05/11/2013 )
  • 10. Ahmed (05/11/2013 ) | 03/07/2014
Salam à tous,
L'organisation de journées de sensibilisation pourl'hygiène des mains(lavage des mains)a duré un temps dans notre pays,et tout le personnel(médical et paramédical)fut concerné.
Mais sur le terrain aucune amélioration,car comme vous le dites Mr Lounici"un soin propre est un soin plus sur".
Le 05 Mai est la journée mondiale de l'hygiène de ces mains que nous utilisons des millions de fois dans notre vie.
L'OMS recommande ce lavage avant et après chaque acte ou
soin et le port de gants stériles pour enrayer ce fléau,mais
rares sont ceux qui le font meme pour les soins intensifs.
PROPREMENT.
lounici (04/11/2013)
  • 11. lounici (04/11/2013) | 03/07/2014
Bonsoir les amis,
Le problème des infections nosocomiales est avant tout un problème d'hygiène,des mains en particulier,de dispenser des soins en passant d'une chambre de malade à une autre sans se desinfecter les mains,en particulier dans un milieu hospitalier ou pullulent des germes multirésistants.Donc le passage de ces bactéries multirésistantes d'un malade à un autre est favorisé
par ce manque d'hygiéne.Cest pour cette raison ,qu'on favorise les cours séjours hospitaliers,en dehors du fait qu'on fait des économies et qu'on fait surtout des campagnes de sensibilisations d'hygiène dans les hopitaux.
NB:la ville de Bordj_ghédir a obtenu le prix de la ville la plus propre de la wilaya de Bordj bou arréridj.C'est d'actualite n'est ce pas?
Bien à vous.
A.Lounici
Farah (04/11/2013)
  • 12. Farah (04/11/2013) | 03/07/2014
Merci Mr Nordine de nous rappeler ce qu'a fait l'islam pour l'ordre et le bien être des humains, vous avez oublié de rajouter la fameuse phrase du calife sur les droits de l'homme ( qui est l'invention des musulmans) ,aujourd'hui devenus universels,( si quelqu'un parmi les animateurs sait la traduire en français qu'il nous la publie) . Je fais exprès de rappeler tout ceci pour démontrer que l'ordre dans le monde, l'organisation, la justice etc... c'est l'héritage de notre prophète, malheureusement la ouma ne s'en est pas servi au contraire elle a préféré copier et adopter tout ce qui est néfaste pour la société et léguer les grandes valeurs à d'autres civilisations , ces dernières en profitent bien et c'est ainsi que nous on est à la traine pendant qu'eux avancent , tant mieux pour eux. J'applaudis.
Ahmed (04/11/2013)
  • 13. Ahmed (04/11/2013) | 03/07/2014
Salam à tous,
Si j'ai compris? non rien pigé.Merci de m'avoir appris ce que
je sais depuis des années car je suis dans le corps médical.
Noureddine (03/11/2013)
  • 14. Noureddine (03/11/2013) | 03/07/2014
Le Calife Omar ibn al-Khattâb fut le premier a nommer au poste de Mouhtassib une femme qui s’appelait Ach-Chifâ’, pour contrôler et réprimer la fraude, les abus, les atteintes à l’ordre public et aux bonnes mœurs à Médine. C’était une fonction équivalente à celle de ministre de nos jours, puisqu’elle dépendait directement du Calife
Noureddine (03/11/2013)
  • 15. Noureddine (03/11/2013) | 03/07/2014
@farah
A propos de sayyidina Omar le juste
Il fut :
- Le premier à avoir daté l'histoire musulmane à partir de l'événement de l'Hégire.

- Le premier à avoir disposé le Coran dans un volume, appelé " moushaf ", c'est lui qui avait conseillé à Abou Bakr de l'assembler.

- C'est Omar qui réunit les musulmans pour l'accomplissement des prières noctures des " tarawih " durant le mois du Ramadan.

- C'est lui qui a agrandi la mosqué sainte de la Ka'ba, et a fortifié ses murailles pour qu'elle ne soit plus inondée. Il a fait exécuter les mêmes travaux au sein de la mosquée du Prophète ( bsdl ).

- Omar a ordonné la construction des villes et a lancé le mouvement d'urbanisation à travers les provinces musulmanes.

- Il a ordonné la mise en place des différents services administratifs.

- Il a été le premier à former un corps de magistrats indépendants.

- Le premier à affréter des bateaux pour traverser la Mer Rouge avec des vivres venant d'Egypte, puis les acheminer jusqu'à Médine.

- Il fut le premier à instaurer un service de surveillance pour garantir la sécurité des citoyens.

- Il a aboli l'esclavagisme dans toute l'Arabie.

- Omar a interdit la vente des " mères d'enfant " car elles recouvrent une place à part dès qu'elles mettent au monde un enfant de leur " maître ".

- Il a recommandé que l'on codifie la grammaire arabe.

- Omar a doté le Trésor de l'Etat d'un responsable et d'une organisation plus structurée.

- Il a organisé le système de la consultation ( ach-choura ), et il le mit en application pour l'élection du calife qui allait lui succéder.

- Il a fait de l'événement du Hajj, un rendez-vous annuel avec tous ses auxilliaires pour qu'ils lui rendent compte de la situation des musulmans et des affaires régionales.

- Il a organisé l'armée musulmane et a érigé garnisons et ribât ( genre de casernes ).

- Il a frappé une monnaie musulmane.
Noureddine (03/11/2013)
  • 16. Noureddine (03/11/2013) | 03/07/2014
Hé l'occident n'est pas aussi sain que le pensent certains question environnement chez eux tout est vert mais tout est empoisonné jusqu'à l'air qu'ils respirent en plus de semer et d'encourager les guerres dans le monde arabo musulman
Farah (03/11/2013)
  • 17. Farah (03/11/2013) | 03/07/2014
SLM. Mr Ahmed, j'espère que vous aviez compris par vous même qu'une maladie nosocomiale n'est pas transmise par des bestioles comme le cafard, "il parait d'ailleurs que ces bestioles sont très saines et pleines de protéines", les maladies nosocomiales sont transmises par des bactéries certainement à cause du matériel pas très bien stérilisé.
Nous avons de très bons médecins Algériens qui travaillent il faut le signaler avec les moyens du bord, ils font tout ce qu'ils peuvent pour soigner leurs patients, les profs qui avaient opéré ma mère m'ont été vantés ici en France par leurs collègues neuro-chir Français avec qui ils avaient travaillé dans les hôpitaux français. Je ne mets pas en cause la compétence des médecins qui sont dépassés, mais l'organisation du système de soin et des hôpitaux qui nous rappelle les centres de soins de pays pauvres.
L'Algérie " je viens de l'apprendre est classé 5è pays des plus riches de la planète. BILLAH est-ce-que cela se voit???????? alors qu'Alger a été classée avant dernière capitale au monde où on vit mal "source el-chourouk".
Le problème n'est nulle part, il est dans la gestion des affaires du pays tout simplement. Omar bnou el-khatab a dit " kima el-hakèm, kima el mahkoum. .
bradai (03/11/2013)
  • 18. bradai (03/11/2013) | 03/07/2014
Bonsoir Aziz .
Vous aviez employé "je ne rejoins pas complétement... " c'est ce qui me rend à égalité avec vous si j'ai plutôt culpabilisé le citoyen autant que je suis et que vous vous etes penché sur le coté etat.
Mais ce que j'ai dit est bien la pure verité , ce probleme là on le vit quotidiennement et j'en ai des exemples à fournir et qu'une fois qui ne date pas longtemps en plein centre ville dans une rue principale de la ville à 09 h plus precisement ,un individu est sorti de chez lui une poubelle à la main ,au moment de le voir ça je me suis dit pourquoi pas m' arreter et voir ce qu'il va faire avec cette poubelle à la main en plein jour alors que les éboueurs et leur camion ont bien passé il y a belle lurette. Ce bon citoyen qu'est ce qu'il a fait à votre avis . IL a tout simplement renversé le contenu de sa poubelle pres du tronc d'arbre au devant de sa maison sans se soucier de quiconque et s'en est retourné le plus calmement du monde avec sa poubelle vide chez lui .
Concernant l'etat de "santé " des hopitaux que je n'ai pas abordé dans mes commentaires precedents je crois que si on l'aborde on trouvera aussi quelques lacunes de tous cote etat , personnel exerçant et citoyen et en commencera par le cadenas de la porte qu'on ne trouve pas lors d'une sortie d'urgence de l'ambulance.
Tout s'enchaine de tout coté et tout tient fortement pour que ça ne casse pas.
aziz  (03/11/2013)
  • 19. aziz (03/11/2013) | 03/07/2014
Je ne rejoins pas completement mon ami Mohamed Bradai qui disait que: ''Je ne crois pas que l'etat soit autant coupable que les citoyens que nous sommes.'' Je dirai plutot que l'etat est autant coupable que nous sommes.
En 2005, j'ai perdu ma mere, mon frere et ma soeur en l'espace de 3 mois. J'etais bien loin de l'Algerie, en fait aux USA et je suis revenu leur rendre visite, dans les differents hopitaux d'Alger ou ils etaient soignes. J'ai fait la tournee des hopitaux et je dois dire d'emblee que la qualite des soins qu'ils ont, tous les trois recu avant de rejoindre leur createur, etait examplaire et n'avait rien a envier a ceux dont j'etais habitue (mon epouse etant pharmacienne/micobiologiste et a longuement travaille dans des hopitaux americains et britanniques).
Mais mes amies et amis, ces visites m'ont fait pleurer de voir dans quel etat de delabrement avance ces hopitaux etaient. La vocation premiere de l'hopital Mustapaha qui est de soigner les gens est devenu un marche, un grand parking au centre d'Alger. Oui on peut dire ce qu'on veut, c'est la faute au boueux comme disait Mohamed Bradai. L'etat se doit de faire quelque chose, en interdisant les deambulations, les marches et les parkings dans les hopitaux, mais nous les citoyens avont aussi une grande part de responsabilite car les elements de base de tout civisme, on ne connait pas ni ne cherchont a les connaitre, balayer chez soi, oui, devant sa porte, jamais. Conclusion, on continue de vivre dans la salete pour ne pas dire autre chose et on s'y complait, pourvu que l"etat et les citoyens se reveillent
Ahmed (03/11/2013)
  • 20. Ahmed (03/11/2013) | 03/07/2014
Salam à tous,
Je crois qu'on s'emballe et on mélange les serviettes et les torchons,le décès d'un proche(ce n'est pas facile)ne donne pas le droit de se ruer sur les autres,on peut faire remarquer un abus,un désaccord mais avec délicatesse. Je vous informe que les cafards ou autre bestiole ne causent pas la maladie nosocomiale,mais ce qui est invisible à l’œil (virus,bactéries).
L'hygiène des lieux est impérative au bloc opératoire,en salle de réanimation,et dans toute salle de soins mais ce n'est pas le cas hélas!
Rien ne sert de se chamailler sur le site(notre amie l'oubliée l'a déjà dit)il faut traiter le mal à sa racine.
Que les étrangers aient mauvaise impression sur nous n'est pas une surprise esslama fi certains ikhwas qui ne lésinent pas sur les moyens pour se faire remarquer dans le pire.
Nous avons payé des personnes pour nettoyer tout l'environ du pavillon où j'habite et quelques jours ont suffi pour que d'autres objets,sachets et j'en passe remplacent ceux ramassés,moralité?
Proprement.
L'Amiye (03/11/2013)
  • 21. L'Amiye (03/11/2013) | 03/07/2014
Bonjour les amis!
Oui Orchidée j'ai bien été opérée en ambulatoire tu ne te trompes pas, merci pour ta gentillesse. Par ailleurs oui je suis tellement contente d'avoir ma famille qui m'aime et qui a tant peur pour moi, J'espère qu'il en est de même pour toi et tous mes amis.

Farah merci pour ton message de Do3a.
Nous avons le droit de nous fâcher, donner notre avis quel qu'il soit sans bien sûr heurter la sensibilité des autres, notre éducation ne nous le permet pas HamdoullAh! Et puis sous sommes en famille ici, personne n'en veut à l'autre. Nous nous devons d'être sincères les uns envers les autres, et tout rentre dans l'ordre très rapidement!! Et puis el moussamah karim, ce que j'aime c'est quand on s'explique et tout est réparé, oublié.

Ma très chère Farah hbibti , tu n'as pas à t'en vouloir pour les cafards tu ne les as pas "dénoncés"! D'autres l'ont fait crois-moi! Mais les maladies nosocomiales existent même dans les hôpitaux les mieux assainis, ces petites bêtes n'en sont pas la cause unique. J'ai été opérée dans la salubrité la plus totale mais les microbes étaient là divers et variés! Nul n'est à l'abri de ces maladies incurables!
Ta maman Allah yerhamha pleure-la autant que tu peux, tu as raison "el ajel" Rabbi l'a rappelée à lui car au delà du jour de son décès elle n'avait plus rien à faire sur terre, sa "mission" ici-bas était accomplie.
Nous sommes musulmans et nous disons que "el mardh sebba".

Juste un mot en ce qui concerne l'insalubrité dans notre pays il est sagement dit: Le cheval indompté devient intraitable,
éduquons nos enfants sur la propreté ils l'apprendront à leurs enfants plus tard, quant à nos gouvernants ceux qui ne savent pas ce qu'est un jardin public avec des roses, des allées bien entretenues, une chaussée bien aplanie, nivelée au trottoir! Laissez des individus s'approprier des terrains pour en faire des parkings sauvages! Eh bien ma foi "ya du boulot dans la remise".

Pourrait-on prendre 3 jours dans tout le pays et organiser un :

"ana n'hab bladi n'dhifa"

Que toutes les villes d'Algérie se mobilisent et à vos balais, brosses etc. tout le matériel de nettoiement, je suis persuadée que le peuple Algérien répondra présent. Ce nettoyage géant se fera une fois deux fois, ensuite cela devient une habitude au citoyen de garder sa ville propre car il ne veut plus la voir sale!
C'est bien de parler de la propreté de la ville mais il faut agir, nonobstant l'avis de ce qui sont assis à ne rien faire suivez mon regard!
Mes amis je ne veux donner de leçons à personne mais si je ne fais pas le ménage chez moi pendant 1 journée et c'est peu, personne ne le fait à ma place et je ne vous raconte pas l'état de ma maison et de mon esprit!
Bradai mon ami, demande à GM si sa devinette a un rapport avec l'année, les mois mais 5 jours là j'ai un doute!

Je crois que je me suis bien énervée :)

Mes amis je ne vous souhaite que le meilleur,
Amitiés,
L'Amiye,
mohamedazizi (03/11/2013)
  • 22. mohamedazizi (03/11/2013) | 03/07/2014
Bonjour à tous. Je pense que la saleté de nos villes, et notamment de la capitale qui est la vitrine de notre beau pays n' est pas une fatalité. On peut combattre ce fléau pour peu que nos dirigeants en aient la volonté. C' est un travail qui ne se résout pas en un jour. Les européens ont mis beaucoup de temps pou y arriver, et encore pas totalement. Ils ont commencé par des spots publicitaires à travers tous les médias et l' affichage dans les rues, avant de s' attaquer à la poche des citoyens. Que les communes commencent par appliquer la règle dans les mairies qui manquent d' entretien, les mosquées ou l' on trouve aux abords des tas de détritus de toutes sortes. Mais avons nous les moyens légaux et la volonté de tout mettre en oeuvre pour éradiquer ce fléau, je crois qu' en est pas encore là.
CHENGAB KHALED (03/11/2013)
  • 23. CHENGAB KHALED (03/11/2013) | 03/07/2014
Je crois que l'on s'eloigne du contenu de l'article par la confusion entre la legendaire hospitalité des Algeriens et l'echec d'une politique engagée depuis l'independance et ses tatonnements.un melange des genres qui a tjrs été entretenu comme un écran de fumée pour masquer la vérité.Je dois admettre que cette exercice déja rodé n'est pas de votre fait Chantal puisqu'il a commencée peut-être sans arrieres pensées quelques commentaires auparavant.
Chantal (03/11/2013)
  • 24. Chantal (03/11/2013) | 03/07/2014
Bonjour Mohammed,

Si je me permets d’intervenir dans cette « polémique », c’est parce que tu m’as citée. Ce que tu dis à mon propos est rigoureusement exact. Je me félicite de mon retour en Algérie après 51 ans d’absence pour toutes les raisons que j’ai évoquées dans mon article de presse paru sur ce site.

Je dois avouer également qu’en retournant en Algérie, « certains » m’avaient prévenue … tu vas être déçue … pour ceci … pour cela … Même le jour où j’avais acheté mon billet d’avion dans la banlieue parisienne où j’habite (au moment du conflit entre l’Algérie et le Mali) les personnes travaillant dans l’agence de voyage m’avaient regardée avec un tel effroi que cela m’avait fait rire ! Si bien que j’en ai « ajouté » en leur disant : « j’ai survécu aux huit années de guerre, je ne vois pas pourquoi je me ferais tuer maintenant. De plus, je ne suis pas une « personnalité », je suis une simple retraitée et personne n’aurait intérêt à m’enlever pour demander une « rançon ». Je me souviens de l’air consternée des personnes dans l’agence de voyage. Je pense que je suis passée pour une « farfelue » inconscience.

Mais mon âge me permet suffisamment de recul sur les choses de la vie. Envers et contre tout, je n’ai toujours fait que ce que je voulais et je continuerai jusqu’à mon dernier souffle.

Pour en revenir à l’Algérie, ce pays est le pays de mon enfance et le pays que j’aime. Je n’ai pas grand chose d’autre à ajouter. Lorsqu’une maman met un enfant au monde et qu’un jour cet enfant a un accident de la vie, le rejette t-elle pour autant ? Pour moi, la réponse est non !

En Algérie, une seule chose m’intéressait : retrouver les algériennes et algériens de mon enfance qui ne m’avaient laissé que de bons souvenirs. Bien sûr, nombreux sont ceux qui avaient disparu mais je me suis aperçue que les enfants et petits-enfants avaient hérité des qualités de leurs ancêtres : l’hospitalité, la convivialité, la gentillesse et bien d’autres qualités encore !

Evidemment, en mai dernier, j’ai bien vu les dégradations des immeubles, des routes, etc. mais, personnellement, il ne m’appartient pas de « juger » car je suis bien placée pour savoir les injustices dont le peuple algérien a été victime pendant plus de 130 ans ! Leur indépendance, ils l’ont chèrement payée ! Mais si les français avaient permis aux Algériens d’avoir les mêmes droits, pendant toutes ces années, d’avoir accès à la culture notamment, et plein d’autres choses encore … le peuple algérien n’en serait pas là aujourd’hui. Pour ne donner qu’un exemple, il faut rappeler aux jeunes générations qui n’ont pas connu cette guerre atroce que lorsque les français ont « conquis » (quel vilain mot !) l’Algérie, ils ont « jeté » (il n’y a pas d’autres termes) les algériens de leurs propres habitations dans lesquelles ils vivaient depuis des générations pour les occuper eux-mêmes !

Il est donc évident qu’après l’indépendance et, pour les raisons que je viens d’évoquer, les têtes pensantes algériennes étaient peu nombreuses. Lorsque les français (donc certaines « têtes pensantes ») ont quitté l’Algérie, il fallait que cette nouvelle Algérie se reconstruise. Et on ne reconstruit pas un pays du jour au lendemain. Il faut du temps, beaucoup, beaucoup de temps ! Sans compter que certains membres d’une « armée secrète » avaient brûlé au napalm des zones immenses de l’Algérie avant de la quitter empêchant ainsi toute culture de la terre pendant des années !

Si j’évoque ce qui précède ce n’est bien entendu pas pour susciter de la haine, du ressentiment, voire développer un quelconque esprit de vengeance. Simplement, je pense qu’avant d’émettre une critique, quelle qu’elle soit, il faut savoir de quoi on parle. En tant que somatothérapeute bénévole dans une association, lorsqu’un patient vient me consulter et même s’il me dit (ce qui a été le cas récemment d’un jeune marocain) qu’il a fait de la prison, il ne m’appartient pas de le juger mais de connaître son histoire pour savoir comment je pourrais l’aider à retrouver le « bon » chemin.

Pour en revenir à mes impressions en participant aux « retrouvailles » de mai dernier au Lycée Mohamed Abdou, ce que j’ai éprouvé c’est de la stupéfaction et de la satisfaction en constatant que les femmes de ma génération (à une demi-décennie près … j’étais la plus vieille … lol) avaient, pour la plupart, poursuivi des études, qu’elles étaient brillantes et ce, malgré les difficultés qu’elles ont forcément rencontrées au départ des français d’Algérie. Je le dis et je le répète, j’ai fait ce constat avec satisfaction même si, moi-même, parce que j’ai dû quitter l’Algérie, en arrivant en France en 1962, j’ai dû interrompre mes études pour aller travailler alors que je n’avais pas 15 ans.

Quant aux hommes, j’avoue avoir été très admirative de certaines personnalités de Miliana que j’ai eu l’occasion de rencontrer, qui ont connu la guerre lorsqu’ils étaient enfants et qui, malgré tout, ont poursuivi des études et continuent à se battre pour l’accès à la culture pour tous et parfois, avec peu de moyens, mais avec l’âme chevillée au corps ! Je ne citerai que Benyoucef Abbas, Mohamed Landjerit, Med Midjou et tant d’autres !

Quant à la générosité des Algériens, que dire de plus quand on sait que Zoulikha Ferroukhi, qui a perdu toute sa famille au cours de cette foutue guerre, m’a accueillie chez elle pendant tout mon séjour avec une gentillesse « fraternelle » inégalée.

En Algérie, j’ai vu de belles choses et je n’ai rencontré que de belles personnes.

Je terminerai par un proverbe africain qui dit ceci : « tu es pauvre parce que tu regardes ce que tu n’as pas ».

Bonne journée à tous.
CHENGAB KHALED (03/11/2013)
  • 25. CHENGAB KHALED (03/11/2013) | 03/07/2014
Compte tenu du nombre sans cesse en augmentation des cas de maladies nosocomiales en Algerie,il serait peut-être grand temps qu'une etude nosologique definisse "la nosocomie " (on aura au moins decouvert ca) comme une pathologie comme les autres,et les instruments hospitaliers comme une grande partie du personnel comme des elements pathogénes.....C'est triste mais c'est la réalité et j'ai eu a m'y frotter.
Benabdellah Mohammed (03/11/2013)
  • 26. Benabdellah Mohammed (03/11/2013) | 03/07/2014
ESSALEM à toutes et à tous.@ Mme Farah. Je suis sincèrement désolé pour le décès de votre mère et je vous ai présenté ,par devoir, mes condoléances en leur temps. Je comprends votre émotion et votre courroux suite à la disparition de votre mère qui était également la notre par la faute ,semble-t-il ,d'une maladie nosocomiale. La négligence peut être fatale quelques fois. Je n'ai pas douté un instant que vous soyez une remarquable ambassadrice de notre religion et de notre pays là où vous vivez. L'amour pour mon pays me pousse parfois à être quelque peu chauvin. L'état dans lequel il se trouve me chagrine beaucoup et ma réaction a été spontanée. J'aimerai tant faire pour le hisser au niveau des grandes nations :un état fort par sa jeunesse, son industrie, ses universités, son économie, son agriculture...Hélas il reste beaucoup à faire et nous espérons inchaALLAH une issue heureuse dans les années à venir. Fraternellement.
Farah (03/11/2013)
  • 27. Farah (03/11/2013) | 03/07/2014
SLM. Désolée Mr Benabdellah ,je me suis laissée emportée par mes émotions, je suis sûre que vous allez me comprendre si je vous dévoile la cause du décès de ma mère:
Nous sommes des musulmans et nous croyons au "AJJL" il n'y a aucun NIKACH de ma part à ce sujet, mais sachez quand même que la défunte est décédée suite à une maladie " NOSOCOMIALE" .Je ne suis pas encore remise de ce que j'ai pu voir et observer dans le service où se trouvait ma mère,je parle HYGIENE bien-sûre, moi qui suis dans le milieu hospitalier j'était toute retournée.
Sachez Monsieur que là où je vis et je ne suis pas la seule d'ailleurs, je fais tout ce qui est en mon possible pour prouver à ceux que je fréquente que ce qu'ils pensent de nous est faux. L'hygiène, le travail bien fait, l'assiduité, l'honnêteté, et la discrétion sont l'éducation même du musulman, c'est l'héritage de notre prophète s.a.a.w.s. En tant que musulmane je n'ai jamais cherché à satisfaire mes patrons et ils le savent, je satisfais celui qui m'a donné ce travail "EL-RAZEK" et à travers ce travail un salaire halal que je mérite et pour lequel je n'aurai pas de compte à rendre dans l'au-delà. El itkanou fil aâmal, c'est le testament de notre prophète non?
Si chacun de nous à son niveau à commencer par ceux qui nous gouvernent fasse son travail avec "ITKANE" l'Algérie ne serait pas là aujourd'hui, nous sommes tous responsables devant Allah, à commencer par moi qui ai vu des cafards jouer dans les toilettes de l'hosto et par discrétion je n'ai rien dit! aujourd'hui je le regrette car d'autres patients seront peut-être infectés à cause de mon silence.
bradai (03/11/2013 )
  • 28. bradai (03/11/2013 ) | 03/07/2014
" Contrôler l’identité de quelqu’un, c’est déjà délégitimer sa présence."

A la lecture de cet intervenant au nom de ce Michel si je ne me trompe pas je crois qu'il ne s'est nullement présenté comme français dans son commentaire . Michel peut etre tout autre peut etre un nom utilisé ,un pseudo en quelque sorte choisi...

Ne m'en voulez pas si j'ai dit ce que je pense par mon nom.
Ouah Ya Khouya Kada (03/11/2013)
  • 29. Ouah Ya Khouya Kada (03/11/2013) | 03/07/2014
Bonjour la famille

Même absent on est présent

Ouah Ya Khouya Kada,ce n’est plus la douche quotidienne, mais le hamam toute la journée…….
Kada, tu as commencé avant tout le monde la campagne de propreté….……..

El Ghalia dit à El Harague tu as perdu des cheveux sur le haut du crâne,
El Harague : - Mais c'est un signe d'intelligence!
El Ghalia : - Oui, mais tu es con sur les bords!

Ouah Ya Khouya Kada, certains croient que la propreté est héréditaire.
Kada, et les autres n'ont pas d'enfants.

Ouah Ya Khouya Kada, il faut accepter les inconvénients du site pour profiter de ses avantages.
Kada, on perd souvent son sang froid quand on a le sang chaud ? et on ne donne pas de leçon, on chatouille là où ça dérange.

Ouah Ya Khouya Kada, écrire, c'est le moyen de parler sans être interrompu.
Kada, merci de laisser ces lieux dans l’état où vous aimeriez les trouver en entrant…….

Ouah Ya Khouya Kada,quel est le comble de la propreté ?
Kada, laver le linge propre en famille

Ouah Ya Khouya Kada, le besoin de propreté c’est de la culture
Kada, et pour nettoyer des escaliers il faut toujours commencer par le haut……

Qu'est-ce que c'est qu’une patate qui a la diarrhée ?

De la purée!!

Ga3e Ehebabe Ou Ga3e Essehabe Ma Tenessaouche.......
Passager (02/11/2013)
  • 30. Passager (02/11/2013) | 03/07/2014
Ces gouvernants se croient tout permis et distribuent la rente à qui ils veulent comme si c'était leur argent, viendra un jour où nous leur demanderons des comptes de tout cet argent dilapidé de G à D
De quel droit font ils ça ?
c'est l'argent de tout un peuple
Ah si les chouhadas savaient ...
Passager (02/11/2013)
  • 31. Passager (02/11/2013) | 03/07/2014
C'est l'état qui a permis la dépravation de notre société et lui seul qui en est reponsable
- On grille les feux rouges sous le les yeux des " policiers "
- On construit où l'on veut sans permis de construire ni rien de rien
- On vole des milliards et on est gracié aussitot
Pire le pays est offert en pature aux voyous
notre premier ministre n'a qu'une seule chose à la bouche : "atouhoum" '( donnez l'argent aux jeunes et tout ce qu'ils veulent) au lieu de leur apprendre à assumer leurs responsabilités et gagner leur pain à la sueur de leur labeur
Ces gouvernants sont illégitimes et meneront le pays vers l'abime

Bienvenue sur l'autoroute Est OUEST
http://www.youtube.com/watch?v=08HOBQCeV1Q
Benabdellah Mohammed (02/11/2013)
  • 32. Benabdellah Mohammed (02/11/2013) | 03/07/2014
@Mme Farah. J'ai pris note de votre intervention et je suis interloqué par la virulence de vos propos. Mme ,vous êtes en France et votre devoir est de corriger les préjugés que se font les européens d'une manière générale et les Français en particulier, sur nous. Mme Chantal est revenue dans son pays après 50 ans, elle a été accueillie comme il se doit et elle pourra témoigner de cela. Vous me traitez" d'agressif" dans mes réponses je suppose qu'un pas a été vite franchi car je n'ai fait que répondre à ce citoyen Français .Faut-il à chaque fois se justifier pour faire plaisir à certaines gens . Je suis désolé mais je n'excelle pas dans les caresses dans le sens du poil. Je persiste et signe. Pour moi le débat est clos. Sans rancune aucune.
Benabdellah Mohammed (02/11/2013)
  • 33. Benabdellah Mohammed (02/11/2013) | 03/07/2014
@ Monsieur Chengab.Le contenu de l'article en question émet un légitime constat. Je conçois que la critique doit être constructive afin de stimuler les énergies et les compétences pour corriger et améliorer la situation de nos concitoyens dans tous les domaines. Mais ce que je ne peux admettre c'est qu'une tierce personne essaie de nous donner des leçons dans la gestion de nos problèmes. On n'a besoin ni de tutelle ni de conseillers pour résoudre les nombreux problèmes qui se posent certes ,avec acuité à nos frères et sœurs(scolarité, emploi, logement...).Je ne nie pas ces problèmes puisque moi-même j'en souffre et par extension mes enfants. Quant à la nuance, permettez-moi de vous signaler que je l'ai saisie au vol. Je vous remercie et vous excuse pour votre amicale intrusion car vous êtes Algérien et vous avez le droit de donner votre avis tout comme moi. Amicalement.
bradai (02/11/2013)
  • 34. bradai (02/11/2013) | 03/07/2014
Celui qui est né courbé ne se peut redresser et ce qui lui manque en joie ne peut lui être escompté. Mais heureux l'enfant qui se voit ainsi venir pour voir le monde et marchera selon un conseil de parents, il se tiendra sans peine sans cane à l'âge où il se sentira sage pourvu qu'il ne s’assoie pas au banc des méchants moqueurs Il sera comme eux comme un arbre planté près des eaux courantes, qui rend son fruit dans sa saison mais dont le feuillage ne se flétrit point pour connaitre la couleur d’une de ses saisons.
Farah (02/11/2013)
  • 35. Farah (02/11/2013) | 03/07/2014
Mr Benabdellah, permettez moi de vous rappeler qu'il y a un proverbe Algérien qui dit " écoutes celui qui te fait pleurer pas celui qui te fait rire", nous avons besoin DES Mrs Michel, jean, Abdou , Aek et d'autres qui nous critiquent et nous ouvrent les yeux pour que nous avancions. Si vous voulez que l'Algérie avance alors critiquez lorsque ça ne va pas. IL N''Y A PAS DE PARTIES D'OPPOSITION POUR FAIRE BOUGER LES CHOSES ALORS LAISSEZ CEUX QUI ONT LE COURAGE DE DIRE HAUT ET FORT CEUX QUE CERTAINS PENSENT TOUT BAS. Si les pays occidentaux sont mieux que nous à tout point de vue, c'est grâce à leur liberté de parole qui leur permet jusqu'à faire tomber un gouvernement s'il le faut.

Pour ce qui est de la peur , oui, les occidentaux ont peur des arabes et des musulmans, c'est la vérité. A votre avis quelle réputation avons-nous dans le monde ???? Ma réponse: Terroristes, assassins, intolérants!
Voilà ce que pensent de nous le reste du monde, et ce n'est pas en étant agressif dans vos réponses que vous allez les convaincre du contraire, Monsieur.
DeghrarDjilali (02/11/2013)
  • 36. DeghrarDjilali (02/11/2013) | 03/07/2014
Chers amis,
Mon intention ce n'était pas d'affoler les personnes, c'était justement de créer un déclic dans notre population pour qu'elle puisse se prendre en charge et se réveiller afin de corriger ce qui est évidemment "corrigeable". Notre pays est beau et joli, il lui manque ce petit chouia pour qu'il devienne encore plus beau et encore plus joli. mon cher farhi youcef, je net'ai pas oublié pour les deux articles : les hommes de l'ombre et celui des déportés Algériens vers la Nouvelle Calédonie. je vous rappelle que ce sont des articles qui contiennent beaucoup de pages. lorqu'ils seront terminés je vous ferais signe. merci encore.
CHENGAB KHALED (02/11/2013)
  • 37. CHENGAB KHALED (02/11/2013) | 03/07/2014
@ Monsieur Benabdellah.
Je vais vous demander de m'excuser par avance de cette manie que j'ai a vouloir completer les phrases qui laissent un goût d'inachevé.Je ne peux hélas pas resister a l'envie de rajouter les mots qui manquent et qui traduisent fidelement la réalité que l'orgeuil ou une volonté déliberée taisent.
Je vous cite:On n'a pas besoin que vous dictiez ce que nous devrions faire........Moi j'ajouterai:Que nous n'avons pas fait et que peut être nous ne ferons jamais.Car comme vous nous le rappelez a juste titre,nous sommes déja a 51 de notre independance.
Quant au contenu de l'article sur lequel nous intervenons,en plus que c'est un constat d'echec que dresse son auteur avec une rare honnêteté intellectuelle,c'est aussi la parfaite illustration d'une REVOLTE...... de l'esprit.Mais lá,il fallait saisir la nuance.Amicalement.
Benabdellah Mohammed (02/11/2013)
  • 38. Benabdellah Mohammed (02/11/2013) | 03/07/2014
@Mr Michel: vos propos prêtent à équivoque. On sent une certaine animosité vis-à-vis de notre pays. Comment en est-il autrement ou bien je me trompe? Vous parlez de "révolte", où est ce que vous la voyez cette révolte? Vous dites "réunissez les jeunes pour les indigner" .On n'a pas besoin que vous nous dictiez ce que nous devrions faire. Sachez Mr que nous sommes indépendants depuis 51 ans. Certes nous avons des problèmes mais nous essayons de nous corriger "je suis timide mais je me soigne ".Notre pays est un immense chantier et riche par sa jeunesse qui participe à son édification. Vous dites que voulez venir en Algérie mais que vous avez peur. De qui? de quoi? Vous avez vécu dix ans à Ain-Defla. Vous est-il arrivé quelque chose qui vous terrifie tant que çà? ou bien est-ce de la fausse publicité? Pour votre gouverne il n'y a pas de coupeurs de têtes ni de maladies endémiques. Soyez rassuré Monsieur!
Michel (01/11/2013)
  • 39. Michel (01/11/2013) | 03/07/2014
Bravo pour votre ''révolte ''
C est la première fois que je suis en contact avec ain defla ou j ai vécu 10 ans
Je suis stupéfait par vos dires sur la saleté .
Tenez bon,ça ne peut pas durer.réunissez les jeunes pour les indigner
J aimerais venir à ain defla mais j ai un peu peur
Bon courage.
bradai (01/11/2013)
  • 40. bradai (01/11/2013) | 03/07/2014
La saleté et le civisme des citoyens. Parlons en !

Oui parlons-en, et parlons encore mais d'abord à qui parler .Au plus jeune des plus petits ou au grand des plus adultes.

N’étant pas plus meilleur que d'autres mais je crois que je me limite à faire ce qu'il y a bon de faire dans tout chemin et endroit de mon parcours en essayant de me moucher et enfouir dans mes poches ce qui est pour moi horreur et dégout à regarder dans une rue ou tout prés d'une table dans un lieu de café que d’en laisser à d'autres le soin d’admirer le chef d’œuvre d’une de mes coulées de lave que je n'ai pas su où mettre .
Tout en étant témoin moi aussi d'une circonstance je peux vous relater ce qui m’a frappé de consternation.
C’était sur une chaussée en ville prés de chez moi , en discussion avec un ami de longue que je n'ai pas vu voilà longtemps, à l’instant arriva un autre ami hautement placé dans un grand holding pour vous le dire seulement pour que ça rentre aussi dans le sujet , bien élégant avec une tenue de cravate au cou etc , dans une des plus belles voitures 4x4 dernier cri .A voir la forme gigantesque de ses pneus on pourrait dire qu'ils peuvent être utiliser à des voitures de sport .A notre vue, il descend et vint nous rejoindre Après le "wach rak wach rak , ’il arrive qu’on ne se revoit plus maintenant …comme on le dit dans tout baratin de toute retrouvaille entre amis ". il sorti un paquet de cigarette de sa veste , c’était une dernière cigarette qu'il lui restait. il prit celle -ci l’alluma, froissa son paquet vide et le jeta à quelques pas de ses pieds.
L’autre ami en le voyant faire ce geste ignoble à ses yeux n'en revenait pas.
Qu’IL lui dit en ces termes" dis moi, est ce bien toi qui a jeté ce paquet par terre." l'autre de répondre en riant "est ce qu'il y a un mal à ça. c’est un paquet que j’ai jeté et c’est tout à fait normal.
Et l’autre de lui redire la même question parcqu’il n’en revenait pas de voir ce qu’il a vu d’un personnage qui en devait donner l’exemple à un dévouement pour l’intérêt public, pour la collectivité…à jeter un déchet là où il ne fallait et qu'il aurait pu chercher et trouver un endroit adéquat juste un peu plus loin. Mais l’autre resta là comme si de rien n’était, à lui répondre toujours dans un acte qui brave les gouts dominants.
En lisant le com de Aziz j'ai essayé de faire un rapprochement avec les deux … Qu’on soit en ville ou en campagne , de qui peut on apprendre à nous donner des leçons pour comprendre qu’il suffit d’un rien en bon sens de chacun pour qu’on arrive à voir notre entourage d’environnement propre.
Je ne crois pas que l’état soit autant coupable que les citoyens que nous sommes. Arrêtons d’incriminer les autres sur tout problème qui nous revient à nous de le régler.
ZOUAOUI mourad (01/11/2013)
  • 41. ZOUAOUI mourad (01/11/2013) | 03/07/2014
BONJOUR LA FAMILLE,

POURQUOI ALGER EST LA CAPITALE LA PLUS SALE DANS LE MONDE ?
TOUT SIMPLEMENT PARCE QUE LA CLASSE POLITIQUE ALGERIENNE EST ACCAPAREE PAR SES PROPRES INTERETS PRIVES ET PAR SES PROPRES
CACHOTTERIES. PEU A PEU LE MENSONGE ET LA DEMAGOGIE SE SONT FAIT
MODE ET NOS BONIMENTEURS ONT PERDU TOUTE MESURE.
CONCEVOIR UNE POLITIQUE NATIONALE DE COLLECTE DES ORDURES MENAGERES POUR NOS AUTORITES PUBLIQUES RELEVE DE L UTOPIE.
LA TRISTE REALITE C EST QUE LE MENSONGE DANS NOTRE PAYS SE VEND
TRES BIEN.........
bradai (01/11/2013)
  • 42. bradai (01/11/2013) | 03/07/2014
Alors que le vieux rafiot à voile quittait le port, de la terre ferme vers la haute mer. Du quai, délaissé ou abandonné un matelot cria à son bon vieux capitaine bon vent !!! bon vent !!! Bon vent C'ptain!!! . Pour un habitué des grands voyages c’était un souhait de bon voyage. Pour celui qui rit entre ses dents c’est le signe d’un adieu au bon débarras de te revoir . Et Pour cette fois ci notre matelot n’en rêva point d’horizon et cru à son instinct de nez lui disant que le rafiot qui se perdait de vue prenait la mer du chemin sans retour . Pour la première fois du haut du mat ,le capitaine vit son meilleur homme de bord s’éloignait de lui et crut bon de ne pas l’entendre dire son mot de salut qu’il lui fit un dernier appel qu’ il est encore temps de rejoindre sa place parmi l’équipage . Seul un poisson lui lança t il ne peut vivre en dehors de l’eau .le Matelot lui répondit ,les deux mains jointes pour former un cor Ne sois pas idiot cptain je suis libre sur terre où je peux me permettre de faire ce que je veux et là où vous êtes accroché seul un aigle fou peut penser que la mer ressemble à un ciel bleu . Je t’ajouterai ceci c’ptain Chacun de nous après avoir bien réfléchi a choisi son lieu de vivre là où il lui semble bien de se plaire.
« Et que Tout chat de la rue ne peut se contenter de voir un rat sans lecher son gout même s’il vient d’une taupe qui ne peut vivre en dehors d’un égout .C’est de nature que nous vivons de tout rat disait le chat, c’est de saleté tout autour de nous que nous nous nourrissons lui en dira la taupe «. Alors vous voyez bien c’ptain que même vivant de saleté tous les deux ils n’ont rien à se plaindre et qu'ils se plaisent de vivre leur vie . Mais répondit le cptain à son matelot :est ce qu’à votre avis l’humain se comporte t il comme un animal ? Là , le pauvre matelot ne trouva mot à dire qui lui manqua même la voix pour répondre proprement à son c’ptain qui est bien loin.

Nous sommes arrivés petit à petit à imiter le langage des betes que la saleté fait partie de nous et de notre environnement et quiconque pourrait dire le contraire dans nos villes et villages et qu'il ne dit pas au moins c'est la faute à l'eboueur qui ne fait pas son travail . Comme au forage dans un puits de petrole ,lorsqu' il y a coincement de garniture et d'outil on dit que c'est la faute au boueux.
REMMALI (31/10/2013)
  • 43. REMMALI (31/10/2013) | 03/07/2014
Bonsoir tout le monde,
cette image de saleté reflète l'image du pays,comme la bureaucratie,la corruption ,tous les maux sociaux du globe sont chez nous, tout le monde est conscient, mais personne ne fait rien .Ni élus,ni commis de l'état n'intervient pour mettre un terme à ces fléaux ,nous sommes tous spectateurs et scrutant ce qui se passent.Mains liées; bouches cousues,et yeux fermés.
Pourquoi ce mutisme de la part de tout le monde sans exception?
Manque d'éducation,de culture et de civisme.Nos parents étaient analphabètes ,mais bien éduqués et plein de civisme.
Est-ce qu'on ne dit pas:ENNADHAFATOU MINE ELIMANE.La propreté fait partie de la croyance.On doit être propre du
coeur , du moral et de l'extérieur .
Retournons aux comportements de nos parents pour protéger nos enfants ,notre environnement et notre très beau PAYS de ces maux sociaux qui se sont installés chez nous.
FAISONS QUELQUES CHOSES POUR NOTRE PAYS.
CHENGAB KHALED (31/10/2013)
  • 44. CHENGAB KHALED (31/10/2013) | 03/07/2014
Nous on est par nature comme ca.IL a juste fallu une independance,c'est á dire livré a nous même pour s'en rendre compte.......
Jade (31/10/2013 )
  • 45. Jade (31/10/2013 ) | 03/07/2014
En rentrant dans une pharmacie, une discussion était engagée entre le vendeur et deux ou trois autres clients ; ils dramatisaient sur le port des jean déchirés au niveau des genoux, tels ceux portés par beaucoup de nos jeunes aujourd'hui... Et bien sûr, tous trouvaient que c'était du n'importe quoi et que c'était de l'imitation aveugle ; l'occident qui veut imposer sa culture...
Sur ce, le vendeur prend un produit qu'il nous montre et nous dit : " et voila, ils veulent aussi nous faire croire qu'ils sont plus propres que nous, il nous demandent de nous laver les mains avec ce machin, alors que nous, nous faisons notre prière cinq fois par jours ..."
Et même scénario, tous approuvèrent le vendeur et étaient fiers de montrer à quel point ils étaient propres... surtout que cette fois-ci, ça touche un peu à la religion ... qui oserait contredire ??
A ce moment, le vendeur se tourne vers moi et me dit tout fier de son idée : " n'est- pas ?" alors moi qui avais déjà intervenu sur le premier sujet, sans intéresser personne et vite écartée pour avoir dit que le port de ce genre de jean ne me choquait pas du tout, qu'il s'agit tout simplement de jeunes qui vivent leur époque...
je profite et lui réponds :"ne vendez pas ce produit monsieur, on en a pas besoin chez nous ..."
Le vendeur change de visage d'un coup, me jette un regard glacial, remet le produit à sa place, clôt la discussion et retourne à ses sous...
Un léger sourire s'échappait du coin de mes lèvres...
Tout ceci pour vous dire que moi je pense que les choses seraient plus simples et plus faciles à s'installer si on respectait le plus naturellement du monde les valeurs morales qui sont universelles sans avoir recours partout et sur chaque fois à la religion, car je pense que tel qu'on se comporte dans notre pays, on peut très bien aussi tout comme pour ce produit qu'on critique qu'on le vent et qu''on l'achète sans hésitation... respecter ce hadith ; on écarte du chemin quelque chose qui nuit, mais... c'est qu'on la jette juste derrière un arbre ou un peu plus loin, enfin on l'écarte de son champ de vision et on repart satisfait sans nullement penser si on a pas failli à notre tour??!!
aziz  (31/10/2013)
  • 46. aziz (31/10/2013) | 03/07/2014
La saleté et le civisme des citoyens. Parlons en !

Mes voisins hollandais ont une petite fille, blondinette de 3 ou 4 ans. Un samedi matin, elle sortait avec sa mère et avait une barre de chocolat snicker dans la main. Avec ses petits doigts, elle avait enlevé le papier qui couvrait le chocolat et l'a faite tombé par terre par mégarde. Elle s'est baissée et l'a ramassé sans que sa mère ne dise mot, puis le mettre dans une poubelle publique, toute proche. Je l'ai vu de mes propres yeux. Quelle belle leçon de civisme par un enfant de bas age, un geste inné. A nous tous d'en tirer moralité et enseignement sur le civisme.

Puisque je suis sur le site, j'en profite pour mentioner mes deux dernières acquistions en livres et magazines récents:

1. Histoire de l'Algérie coloniale, 1830-1962, publié fin 2012, à l'occasion du 50 eme anniversaire d'indépendance de notre pays. Une publication pour une fois conjointe entre des historiens universitaires Algeriens et Français, ces derniers du CNRS ( Centre National de la Recherche Scientifique à Paris). Sorti aux Editionns La Découverte, Paris et Barzakh, Alger. Pour une fois, il s'agit d'un travail de recherche scientifque, non pas basé sur des infromations internet mais sur des archives dont les fameuses archives françaises sur l'Algérie qui ont été recemment ouvertes au public.
Un pavet de 720 pages, remarquable et passionant plein de références et de précision sur des faits historiques de notre pays. Un seul problème, son cout, il est relativement cher pour les bourses de chez nous, à savoir 25 euros ou 2500 dinars.

2. la deuxième acquisition: Un numéro spécial du magazine Le Point, Hors Série. Les Maitres Penseurs sur Albert Camus. Sa vie, ses amours, ses combats. Pourquoi il est devenu l'icone du XXIeme siécle. La guerre autour de sa mémoire. Ses recontres orageuses avec Jean Paul Sartre et leur désaccord sur la question alérienne (Indépendance ou Assimilation), ses rencontres et correspondances avec Mouloud Ferraoun. Un véritable régal.
Messaoud (31/10/2013 )
  • 47. Messaoud (31/10/2013 ) | 03/07/2014
Bonjour les amis (es)

Il faut tout d'abord commencer à balayer devant chez soi, au sens PROPRE.

C’est un sujet d’actualité et je crois que c’est tout simplement un problème de citoyenneté et ce à quoi chacun de nous est moralement tenu de s’y employer.

"Chaque pas que le fidèle effectue pour aller à la prière est une aumône et chaque saleté ou toute chose gênante qu'il enlève du chemin est une aumône"

Il y a une véritable pollution morale, Allah Yehedina.

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire