Sans titre 110

Tout commence par un rêve

________________________________________

  Tout commence par un rêve

 

Targit est une adaptation de la chanson "Scarborough Fair"

Désolé pour ceux qui ne comprennent pas le kabyle, ils apprécieront peut-être la musique.

 

 

Par le ZITON

Commentaires (3)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 10/01/2018
Bonsoir Le Ziton,
Bonsoir à tous,

Pleine de poésie cette page ! Et qui dit poésie dit aussi émotion, et qui dit émotion dit aussi rêve, et qui dit rêve dit aussi mouvement, au minimum de la pensée, et qui dit mouvement dit aussi renouvellement et qui dit renouvellement dit aussi vie et potentiellement action… et tout commence par un rêve… Jacques Brel dit que les hommes sont malheureux parce qu’ils ne réalisent pas les rêves qu’ils ont ! La musique, le théâtre, la peinture, la littérature, le cinéma, les arts en général sont poésie, sont émotion, alors ci-dessous ci-un très bel extrait où Christophe Dauphin poète parle de poésie :

« La poésie est désert. Par là-même, elle est aisément peuplée et au-delà de toute imagination dans les limites où le pouvoir imaginatif n’a apporté jusqu’ici que de la confusion. Or c’est le caractère le plus net de la poésie que tout y est clair, que tout y crève les yeux. Les couleurs, les bruits s’y poursuivent et s’y échangent par la seule volonté de l’homme qui véritablement y règne : il ne lui faut qu’ouvrir les yeux pour dérouler ses émotions, dresser le jour où il veut le voir, semer les étoiles dans les lits, faire se lever les sources ; il ne lui faut que lever le petit doigt pour que les arbres prennent des poses durables, pour que le ciel liquide reflète les nuages rétifs de son cerveau ; il n’a qu’à desserrer les lèvres pour que s’enlacent tous les vents du vide. Là, l’homme est le maître de ses rêves qui sont toutes ses volontés, ses prétentions n’ont plus rien d’exagéré, il a enfin les mains propres, les yeux lavés ; ses regards ignorent les angles dans cette étendue où chaque objet s’arrondit et se colore à l’image du cristal. »

« C’est parce qu’ils l’ont rêvé, qu’ils l’ont fait » a dit je ne sais plus qui. Merci Le Ziton pour cette douce et agréable mélodie qui nous ouvre l’univers des rêves et de la poésie.
fatiha
  • 2. fatiha | 09/01/2018
Une très belle chanson
Merci pour ce moment d'émotion et de partage
Chantal
Bonsoir Le Ziton,

Un grand merci pour ce partage musical ! Bien que je sois née en Kabylie il y a 70 ans (lol !) je ne comprends malheureusement pas cette langue.

Par contre, j'ai beaucoup apprécié la mélodie (il est vrai que je suis une "inconditionnelle" d'Idir). Quant à ce très joli texte au travers duquel vous nous souhaitez pour cette nouvelle année des sourires, de l'audace, de la confiance, des gourmandises, du réconfort, de la générosité, des arcs en ciel et du courage … il est superbe et plein de poésie. J'ai adoré !

Bonne soirée à tous.

Ajouter un commentaire