Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Histoire d'un village Lavigerie-Djendel

______________________________________________

LAVIGERIE -DJENDEL, deux noms …. Un village...

Le récit de Mon histoire, est à montrer de ce « Bled » Lavigerie-Djendel, fut –il, durant tout un siècle baptisé Lavigerie pour être vrai, qu’on l’appelle de nos jours Djendel, aujourd’hui comme pour demain …


Lavigerie la place 1Autrefois, pour l’un, l’on disait Lavigerie, ce qu’à l’autre l’on dit de nos jours Djendel. Deux noms distincts du village, que l’un pour en être son vrai nom, l’on a spécifié sur un ultra de parchemin le nom propre d’un prélat. Un religieux missionnaire tout bonnement Mgr venu en armes épiscopales conquérir des contrées lointaines du Diocèse, qu’en plus de ce mémorial à son histoire s’ajoutant aussi pour avoir été baptisé une date le mémorisant en l’an 94 d’un énième et 19 siècle, tombant en éclipse. L’autre par contre, plus original fait part d’une conformité à la réalité et que même reconnu et rétablit dans ses légitimés comme tel. En cet an 62 d’un 20 ème siècle qui en cours d’extinction veut laisser place à un autre chiffre plus plaisant, peut-être que les deux déjà vécus, qui se dit bien être spolié pour ne pas dire en avoir été dépouillé d’un bien au cours de son 19 ème siècle, affirme encore appartenir à ce village bien plus avant tout ère de janissaires du beylicat de ses Beys et Deys.

M’étant trouvé à penser entre lequel des deux qui pour lui bien au début a été le vrai nom, je me suis penché donc à cette question pour reprendre ce dont le lexicographe Alain Rey nous indique pour : l’Allusion à une réponse comique d'un répertoire troupier qui dit ; ‘’ les deux mon capitaine !… Les deux sont vrais’’.
Et Où, pour exprimer une originalité suivante dont il montre un excellent exemple il dit : Toujours est-il que la formule a donné lieu à des blagues diverses, d'un très haut niveau intellectuel, presque aussi haut que certaines de mes plaisanteries à moi.

Dans une caserne, un officier dit à un militaire : Demain, le grand général des généraux va venir vous poser 3 questions : tout d'abord il vous demandera "Depuis quand êtes-vous ici ?" et vous lui répondrez "6 mois, mon général", après, il vous demandera "Quel âge avez-vous ?" vous lui répondrez "18 ans, mon général" et pour finir il vous demandera "Préférez-vous les petits pois ou les carottes ?" vous lui répondrez "les deux, mon général".

De cette formule de politesse rendue d’un subordonné à son auxiliaire j’ai tissé une histoire à raconter, l’histoire vraie d’un petit village à l’époque …ce village qui possède entre autre deux noms comme tel ou tel village dans notre pays assimilant le même cas…
A ce village d’autrefois que de fois pour écrire son nom j’ai eu à penser et à le redire comme le dit le soldat pour être du même avis que son supérieur…, ‘’ les deux mon capitaine !.. Les deux sont vrais ’’. Et Qu’un des deux noms si aujourd’hui parfois, pour le designer je me réfère toujours à l‘appeler Lavigerie plutôt que penser »à sa disparité c’est qu’à l’origine lointaine l’acte attestant l’exactitude de ma naissance disait, cela sur ses registres d’état civil.

Et Que si l’autre nom en est le plus courant à dire aujourd’hui son mot , il en est bien maintenant tout autre qu’un village, on le voit comme une Cité en pleine expansion, une petite ville tributaire des temps modernes
. Ainsi je les ai acceptés pour que je me sente heureux à dire que les deux sont aussi vrais à écrire leur ’histoire pour un seul village.

Je tacherai de vous en dire ce qu’il y a de si caché en moi dans l’histoire de ce petit village d’autrefois ET Si je n’y arrive pas au bout de mes peines à avoir sur le bout de la langue tous les bons mots de mes souvenirs, alors c’est encore loin pour moi à vous les dire entièrement une autre fois.

Comme à l’exemple de tout commis-voyageur pris par une clientèle au dépourvu d’identifier sa propre marchandise et à l’avantager comme produit à vendre par un miracle, j’essaie aussi à mon histoire de l’imiter dans sa démarche par où prendre mon meilleur chemin et montrer mon beau village pour qu’il soit plus beau encore. Et après réflexion et à toute pensée tout comme lui, j’ai fini à trouver mon début d’histoire pour ce que j’ai à exprimer que je commencerai par dire c’est bien Après l’indépendance, qu’on lui conféra finalement son nom d’originalité, son ancienne appellation usurpée et qu’agréablement il a repris ce joli nom des gens du Douar Djendel.

Toutefois, ce nom mythiquement le caractérise à des gens d’une communauté noble et puissante .Une tribu guerrière disait-on aussi très redoutée qui dominait la région par la bravoure et le courage de ses gens qu’on les surnommait les « Gens du Djendel ».  L’épopée qu’on raconte d’eux dit que leur Douar regroupait les Béni Ahmed, les Tel benêt, Béni Fatem et les tribus de Matmata mais aussi étonnante qu’elle fut paradoxale, ces tribus de gens dite« Arche mot du lexique parlé des autochtones » menaient farouchement une vie entre elles. Leur confédération en période coloniale a constitué la Commune Mixte de Djendel.

DJENDEL-LAVIGERIE…, Deux noms dissemblables mais qui se voient et se perçoivent nettement pour un même lieu de rencontre d’un village.

C’est à l’entrée du carrefour aux quatre chemins de ce village que le panneau d’entrée d’agglomération rectangulaire, jaune bordé de noir l’avait indiqué auparavant comme localité au nom de Lavigerie et qu’on le retrouve encore au même endroit à nos jours pour tout jamais à l’indiquer aussi à tout routier ou voyageur visiteur que sa route ou son chemin l’a mené jusqu’à ce lieu même qu’autrefois appelé Lavigerie est qualificatif de Djendel .

Par Med Bradai

Commentaires (4)

G.M et Fiston
  • 1. G.M et Fiston | 14/08/2017
G.M est ce vrai que comme tu me le dis souvent j'ai tout ton portrait en moi et que je confonds comme toi le tout avec le specifique
bouh ! bouh !bouh alik ... C'est une façon de parler pour moi , tu ne peux avoir ma tete comme je ne peux avoir la tienne pour compter les chiffres et si je te dis" tout " c'est peut etre à ta langue fourchue , à ta demarche nonchalante ou à ta maniere de voir les choses comme moi
G.M tu me soulages de n'avoir pas menti quand je parle de " tout" à tout le monde
Dis moi mon beau et adorable fiston qu'est ce qui te preoccupe tant pour ce mot" tout " qui ne change rien à sa quantité que tu n'as pas specifiée.
Voilà , comme je ne sais pas compter les ans j'ai dit tout un siecle comme tous les historiens qui racontent comme toi des contes
Mais là, fiston je te prends au mot , moi je dis toujours q'il etait une fois pour commencer une histoire vraie mais jamais à une date prés
Alors dans ce cas G.M si j'ai dit "tout " c'est comme si j'ai dit il etait une fois comme toi
C'est tout à fait exact fiston du moment que tu as tout le portait craché de ta G.M tu peux dire ce que j'ai en tete sans peur et sans reproche pour toi
G.M je peux dire à "tout" le monde que notre village a pris une fois dans son histoire son nom en 1894 au lieu de 1890 et une autre fois un autre nom en 1965 au lieu de 1962

Ecoute fiston puisque j'ai vecu ses deux temps tu peux en etre sur que ''tout ' ce que tu racontes à tout le monde à son sujet est bien vrai

je peux dormir sur mes deux oreilles maintenant que je sais que j'ai tout ton pareil en moi G.M
Miliani2Keur
  • 2. Miliani2Keur | 13/08/2017
C'est toujours un plaisir de se delecter du francais aerien, bien frappé, efficace, opiniatrement engagé et historiquement rationel de notre H'med le Bourlin' ...
Mohamed (bradai) defends - dans sa langue, les patries sentimentales, plus mouvantes, plus mourantes...
Heureusement qu'il n'y a pas a choisir, mais es-ce que le Virginien est de "La Vigerie !!

Au fait Moh le Kebch el Aid doit avoir un Zelouf de + en + gros, je sais pas comment va faire GM pour satisfaire tous les dentiers qui s'eguisent !
bradai
  • 3. bradai | 13/08/2017
Ahmed le bourlingueur dit que le binaire DJENDEl- LAVIGERIE n'a existé nulle part ...comme semble vouloir l'instaurer ce jumelage de noms
A mon histoire que j'ai voulu écrire pour la lire quelques fois j'ai cité un village avec ses deux noms qui ont periodiquement existés en mettant tout simplement un tiret entre eux pour les éloigner un peu pour dire qu'il etait une fois un village lavigerie et quil etait une autre fois un village djendel et pour les bien situer que c'etait un seul village j'ai ecrit pour ne pas faire perdre la boussole aux lecteurs qui terminent mon recit

C’est à l’entrée du carrefour aux quatre chemins de ce village que le panneau d’entrée d’agglomération rectangulaire, jaune bordé de noir l’avait indiqué auparavant comme localité au nom de Lavigerie et qu’on le retrouve encore au même endroit à nos jours pour tout jamais à l’indiquer aussi à tout routier ou voyageur visiteur que sa route ou son chemin l’a mené jusqu’à ce lieu même qu’autrefois appelé Lavigerie est qualificatif de Djendel .

alors là je vois que le binaire à ce nom de village a reellement existé en deux temps d'histoire de notre époque

Pour ce nom de Djendel Mohamed Saadi des environs de Skikda ,il fut un temps en 2010 où un certain Pierre que ses Grands Parents originaires de lavigerie- djendel m'en a demandé l'explication et l'origine du nom et mot Djendel mais en faisant des recherches on a trouvé cet autre nom aussi loin de notre contrée et la question posée est resté pour lui sans reponse à nos jours et je pourrais dire aussi que ce nom est plutot " berbere" qu'arabe ;je ne sais pas le berbere pas plus que le mot "aghroum" pour vous le dire mais d'apres ce que j'ai entendu dire peut etre ceux qui savent ce que veut dire "djen" et "del" quand ils voient une grande quantité de palmier nain de loin devant eux et puis de prés savent exactement ce que veut dire ce mot de" Djendel" pour eux.
Ahmed LABDI
  • 4. Ahmed LABDI (site web) | 12/08/2017
Le nom de Djendel est arabe. C'est un nom qui, au complet, fait Djendel Mohammed Saadi. Comment cet homme a donné son nom à deux bourgades : la notre et celle située à Azzaba (Skikda)? Qui est-il ? Un érudit, un guerrier, un révolutionnaire ? Son histoire fera, in cha Allah, l'objet d'un petit essai. Cette bourgade a porté, aussi et bien après, celui de Lavigerie et pas plus d'un siècle.De 1890 environ à 1962. Il a, ensuite, disparu avec l'occupation française. Le colonisateur avait fait correspondre le nom de ce cardinal de par son geste de rassembler les pauvres. Les djendelois étaient rassemblés, donc, autour de cette agglomération pour apporter la main-d'oeuvre nécessaire aux colons et le privant ainsi de ses terres et de sa liberté.Cette loi qui comportait le terme de "Synatus" Le village sous le nom de Lavigerie apportait la richesse sauf aux djendelois. Le binaire de Djendel-Lavigerie n'a existé nul part. C'est l'intitulé d'un blog qui sollicite la mémoire commune de deux tranches de gens de part et d'autre de la mer Mediterrannée, des gens qui s'aimaient. Ils n'ont donc aucun lien quelconque entre les deux personnalités comme semble vouloir l'instaurer ce jumelage de noms. Ahmed le bourlingueur. .

Ajouter un commentaire