Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

La chanson des vieux

__________________________________________________________

La chanson des vieux amis
Trois bons vieux amis,mais bien bien vieux sont là dans un petit coin à leur place habituelle à se rouler les pouces et à regarder comme tous les jours leur soleil de la journée passer.
L’un des trois dira aux deux autres pour leur faire disparaitre cette morosité ambiante de leurs visage et leur redonner espoir d'une vie d'un jour prochain il leur dira:
Vous aimez que je vous en chante une ou deux chansons avec de vieux refrains?.
Si vous en aimez dites le ?
Elles ne sont ni en proses ,ni en poésie seulement de belles paroles
Ses compagnons ne disent mot, ils savaient ce qui leur en couteraient apres.Les voyant toujours muets à se rouler les pouces il leur dira cette fois-ci:
Votre silence me dit que vous d’accord ,Je vais vous en chantez une
Si vous en avez mare de l’une
Faites le moi savoir j’en ai bien plusieurs à vous faire entendre
Je vous en chanterai une autre après l’ autre
Mais Je crois que celle que j’ai choisi à vous deux ira mieux :
c'est une chanson qui raconte l'histoire de trois vieux

Et voilà notre chanteur sitôt dit sitôt gazouillé .
Et sans tambours ni trompettes commença à solfier des mots et à fredonner d’autres au rythme de la comptine des "trois jeunes tambours"

Trois vieux beaucoup ,beaucoup beaucoup vieux
Et ri et ran ran pa ta plan
Roulaient, roulaient tous les trois leurs pouces
Et ri et ran ra pa ta plan
le plus vieux qui etant l'ainé des trois lui en manquait un pouce
Et ri et ran ra pa ta plan
Le plus grison de ces trois vieux lui en manquait deux pouces
Et ri et ran ra pa ta plan
Le géronte parmi eux , lui ne lui en manquait aucun pouce
Et ri et ran ra pa ta plan
Et tous les trois du matin au soir ,roulaient ,roulaient leurs pouces
Et ri et ran ra pa ta plan
Et tous les trois sans se lasser ,roulaient ,roulaient leurs pouces
Et ri et ran ra pa ta plan
Notre rhapsode après avoir évoqué son récit en le chantant fort et bien fut bien surpris en regardant la tete de ses deux vieux amis qu’une nouvelle morosité avait envahie de nouveau leurs visages .

Il leur dira :Il parait que vous ne me m’écoutiez même pas vous deux
Et moi qui tout ce temps vous chantais ce ri et ran ran pa ta plan pour vos beaux yeux

Les deux autres frustrés ,feignant ne pas du tout écouter leur compagnon discutaient entre eux
Dis moi cher vieux ainé il parait qu’il ya un agriculteur prés de nous qui depuis tout un temps utilise son chisel
Je me le suis demandé aussi avant toi cher vieux grison depuis tout ce temps que nous roulions nos pouces je croyais que nous n'étions que toi et moi seuls ici

Par Med Bradai

Ajouter un commentaire