Facebook the green dressing 3 Images 4

Fadia el Haj / ايها الساقي

________________________________

Par Miliani2Keur

Commentaires (7)

Belfedhal Abderrahmane
  • 1. Belfedhal Abderrahmane | 20/11/2018
bonsoir a toutes et a tous
bonsoir monsieur miliani2keur
au nom de la tribu des ala belfedhal a ne pas confondre avec les ala du khalije q je saisis cette grande occasion pour saluer sincerement votre grand sens de l humour qui traduit aussi une sensibilite haut stending meskellil avait parfaitement raison quand elle a souligne cette qualite a l occasion de mon commentaire au sujet de l homme et la batterie tout comme keryma qui avait predit que tout le monde allait revenir et partager les galas miliani2keur
aussi je prends mon baton de pelerin pour visiter ces m nara majestueuses de miliana qui font la fierte de ses enfants tout au long de ces annees qui fuient loin devant nous il faut dire que la societe algerienne etait soudee fortement dans ses dogmes et taditions
mon frere said vient de decrire fidellement la joie de ces grands moments et c est l image commune de tous nos chouyoukhes et ajaises et mon dieu comment peut on oublier abderrahmane aziz avec zad ennabi wa frahna bih que le salut soit sur lui en pareille occasion on aimerait ecouter ce madih
par ailleurs monsieur miliani 2keur par quel procede et par quelle methode vous etes arrive a determiner le chiffre exact au sujet de mesk ma p tite soeur quand a la relation entre monsieur ferhaoui et meskellil c est cette relation sublime entre professeur et eleve kada el moualimou ene yakouna rassoulaa
merci encore une fois pour avoir reuni tout ce beau monde autour de la grande ruche signe le representant unique des sages de la tribu belfedhal
tres amicalement
Chantal
Bonjour Kéryma,

T'inquiète pas ! Je suis souvent "larguée" hihihihi sur le site par mon manque de culture de la langue arabe mais cela ne m'empêche pas de venir vous lire très régulièrement ! Heureusement, les algériennes et algériens sont beaucoup plus doués que moi dans la culture des deux langues !

Boussa Kbira !
Miliani2Keur
  • 3. Miliani2Keur | 20/11/2018
Saha Mouloudkoum Algermilianautes Chéris
Juste avant de refroidir j'entonne avec Keryma :

Yemma Yemma
Kahlili BelMeroued Noukhrouj Berra
N'Chouf Sidi Mohamed Yedou Hamra
BErrouayah wel Henna Tir El Djenna
Tafji El Ghouma
***

Que toutes vos ranceurs, spleens et vagues a l'ame se dissipent en ce jour béni ... comme moi mettez du Henné, biaffrez vouz de Tammina sur-sucrée, et rajoutez du poulet gras et assaisonez de Halwa Turc a l'exces!!

Je vous etreints tous pour vos marques, votre attention, votre chaleur !!!
Chantal tu merite 2 grands cierges verts allumes pour avoir survecu au texte de notre unique Landjrit National!!
Mesk' encore increvable dans le Commenting fouillé au long cours...
Keryma a l'incendie des pistes de dances glaciales a l'antisinistrose carrement irresponsable et au souvenir d'enfance brut de décoffrage.
Ferhaouiiiiii le Tres ami d'Oran, Grand Frere, regard precis, verbe miel et sûr (Noria vous a préparé un Mega Pack 'P'tite Soeur Mesk' pour vos prochains 75439008 commentaires Khouya Ferhaoui)!!!
Azziz et son constructivisme infatigable!!!
Notre ami Taha des grandes plaines de Lambese qui a le pot de recruter chaque 6 mois une presentatrice (blonde) pour leur Journal des Benbous ...
Et enfin la tribu BELFHADEL, comme leur nom, aux sources de la générosité, dans la pure tradition Orale de notre Ouest du coeur, au textes attentifs aux mouvements invisibles du coeur, de l'ame et aux paumés de chaleur humaine ... tel ce pianiste qui traine sa touche magique sur nos souvenances et bonheurs jadis!!!
Khouya Kada qui nous administre son verbe au compte goutte..
Aussi l'Invisible BRADAI sorti de l'ecran de Google même... ou ne serais-ce qu'un coup fourré de GM ...
Le tout Sous la broderie soyeuse minutieuse, tempérée de l'elegante, discrète fée (mes combines de drague passées et nouvelles sont sans effet...) Noria! Qui meriterais bien un Sejour au Hoggar pour Survivre a une telle Smala!!!!!!!

S A H A ----- M O U L O U D K O M


[/b]**
Ma mère, Ma mère
Maquille moi au Bâton de khol
Que je sorte voir notre Seigneur Mohamed
Oiseau Paradisiaque
Sa main rouge en parfums et au henne
Qu'elle dissipe notre amerteume


Chanson populaire que les gens repetent le jours de naissance du prophete Mohamed
keryma
  • 4. keryma | 19/11/2018
Bonsoir Miliani2Keur,

Très bon choix de chant, une belle dame avec une belle voix, what else? Merci! Vraiment c'est très agréable à écouter!
J'ai même envie de faire :
Bouchikha, Bouchikha khdeh el hal, bakhroulou bel halahal yemma yemma,très belle fête de Mawlid nabaoui M2K!

Chantal pour te traduire ce "truc" il me faut un peu de temps!
Kéryma,
keryma
  • 5. keryma | 19/11/2018
Bonsoir mes ami(e)s,
Bonsoir Abderrahmane,
J'ai souri tout au long de la lecture de ton commentaire, sourire ce n'est pas qu'une approbation à ce que l'on nous dit mais un réel respect à la synthèse si douce et subtile en réponse à ce que l'on a pu essayer de faire comprendre et ou dire,
Mes amitiés,
Kéryma,

Mawlid nabaoui moubarek !
Belfedhal Abderrahmane
  • 6. Belfedhal Abderrahmane | 19/11/2018
Au fil des poemes
bonsoir a toutes et a tous
bonsoir keryma bonsoir meskellil
Pour commencer je crois que le tutoiement s' est impose en tant que regle de courtoisie et de maarifet khir et dire que tout cela est venu suite a un geste que je qualifie de solennel bien qu il laisse sous entendre une etroite complicite bienveillante entre meskellil et le moutchou qui ne s est point gene pour l' infiltration des courants froids au profit d un elargissement de son carnet de bord a l insu du hwenti et tous les hmamjis reunis
entre nous je les admire pour ca car l' enjeu est de taille
eh bien karyma tu viens de creer une serieuse entorse dans mon esprit pour ta conception sur les poemes qui sont comme tu le dis le reflet d' un etat d' ame et c est tres juste mais comment expliquer cette dualite entre pleurs et rires ma chere keryma excuse moi mais ca ne colle pas je ne pretend pas etre une critique litteraire mais tout laisse a croire que ce rire est ne apres une course a la recherche d une rime qui refuse de se placer a la place qu il faut
un jour le grand poete francais victor hugo dans sa legende des siecles en parlant d'un contexte tres lointain il devait terminer son poeme par une rime et en meme temps donner un nom a la ville objet de son poeme n'arrivant pas a joindre rime et ville son genie createur lui a souffle la reponse tant recherchee et depuis la ville fut baptisee gerimadette lire j ai une rime a dette victor hugo le monument de la prose et de la poesie en difficulte de paiement a trouve refuge dans sa ville antique la litterature de l'age d or surpassant les regles strictes de la deonthologie en a fait une idole
par la facon la plus civile victor hugo s'est excuse aupres de ses admirateurs
le celebre poete abou tayeb el moutanabi a paye de sa vie pour que vive son poeme dans une apre bataille le poete est mort le poeme a ce jour est concigne a jamais dans le livre des temps
au moment ou j ecris ce commentaire voila said qui etend son voile de tristesse lui aussi quand il se met a table au service de la poesie aussi keryma a toi et a said j'ai le grand plaisir de vous informer que l auteur des fleurs du mal se parfumait avant d' ecrire
qu 'en dites vous alors de cette appreche parfum et inspiration et son rapport avec tristesse et inspiration
keryma je sais que chaque texte est motive par un amalgame de sentiments lies directement avec son auteur qui vit qui ressent la portee et la profondeur du mot et du verbe que les aleas de la vie petrissent a tel point qu il se sent parfois incompris voire meme inutile-
parlant de douleur et de tristesse j 'en ai eu pour ma part le jour ou said m informa que l'APC de sougueur avait pris la decision de demolire le batiment de tous nos reves inacheves car dans l'esprit de certains responsables eclaires il menacait ruine et que deloger ses occupants etait une necessite imperieuse
les occupants deloges le batiment a son tour a ete crucifie
a l'heure actuelle il agonise sans pourtant rendre son ame face a ce massacre ma plume usant de l encre de tous mes souvenirs a retrace les blessures . mon ecrit est intitule l'albatros aux ailes blessees
il est quelque part dans le site ain dzarit 1963
meskellil a toi l honneur de le mettre sur site
avec les salutations les plus distinguees du moutchou a toi meskellil et a toi keryma qui a eu la gentillesse de lui reserver une place de choix en sus d une jolie tefricha dans le cadre d une tahmima hors serie bsahtek a l avance ya meskellil et bon bain a toutes les deux
cependant malgre ces meilleurs voeux devinez ce qui s etait reellemebt passe apres
ya saidaati ya lallati wine kountoume
fel hammam avait retorque l une
en voila des manieres devait enchainer l autre
face a elles une silhouette rappelant les formes des temps lointains les mains bien fixees sur les hanches les yeux en parfaite ebulition avec un front porteur des trois plis de la colere: la suite vous la connaissez. car en verite absolue une tefricha en or contre un lit royal dur a supporter traduisent cette grande distance dans le temps mais si courte au sein des ames qui se recherchent dans une reciprocite que seule une plume devouee est en mesure de cerner les vrais contours
amicalement
Abderrahmane Belfedhal
Meskellil
  • 7. Meskellil | 19/11/2018
Bonjour Miliani2keur,

Quel meilleur instrument que le oûd, l’âme du oûd, instrument noble et raffiné par excellence dont les notes rondes, chaleureuses et profondes accueillent une voix douce et si soyeuse pour un texte éclatant de beauté. Et c’est tout le raffinement, toute la sensibilité, toute la sensualité, toute la lumière de la poésie arabe, de ses rythmes et mélodies inspirés, le tout sublimé dans un ensemble épuré, gracieux où le traditionnel et le moderne ne sont qu’harmonie, plaisir à écouter, à sentir, à ressentir. Quelle magnifique inspiration Miliani2Keur !

Ajouter un commentaire