Facebook the green dressing 3 Images 4

  Retour dans mes Souvenirs

De Bab-El-Oued @ Miliana

GAZA 03/ Massada

MASSADA : Israel l'Etat Mensonge

- Les Palestiens tués est expulsés par les armes de leurs villages (700 000) en 1948,
- La Guerre de 1967 et celle de 1974 "Gagnées" grace a la corruption de l'état et des militaires égyptiens.

un autre Mythe Fondateur d'Israel : Le Massacre de massada ou quelques 970 juifs assiegès par les Romains se suicident réspectivement (y compris enfants et femmes) contrairement a la loi judaiste.

Image

les Juifs en Judée se sont révoltés contre l’Empire Romain qui contrôlait la région. Les juifs étaient soumis au Servitus-Judaurum Romain (code esclavagiste).

Les Sicaires étaient un groupe extrémiste dont le nom vient d'une petite dague qu'ils cachaient sous leur robe – pour assassiner leurs opposants à Jérusalem et ailleurs.

Finalement, à cause de leur nature impitoyable, d'assassinat et de la terreur, des membres de ce groupe dirigés par Elazar Ben-Yair s’enfuirent de Jérusalem pour aller à Massada. Cette fuite se produisit avant que l’armée romaine ne mette en place le siège, et en 70, détruise Jérusalem.

Lâches, Les Sicaires à Massada n’ont pas porté secours à Jérusalem assiégé; ils attaquaient les villages avoisinants, y compris Ein Geddi (où ils tuèrent 700 femmes et enfants et volèrent leurs biens).

Après la chute de Jérusalem, il ne restait pas grand chose. Massada fut la dernière. Quelque part entre 72 et 73, les Romains se déplacèrent contre Massada. Le siège dura probablement 7 semaines et Massada tomba la nuit du quinzième de "Nissan". Des 967 rebelles au sommet de Massada, 960 se tuèrent les uns les autres et 7 se cachèrent et survécurent pour raconter l’histoire.

L’implication est que les Sicaires, tellement adeptes de l’assassinat et la terreur, manquèrent d’esprit combatif quand ils se trouvèrent face à l’armée romaine. Ils ne résistèrent pas non plus pendant trois ans, ni ne livrèrent une dernière bataille mais préférèrent le suicide.

Comme acte final, trois années après l’écrasement de la révolte, se déroule un suicide collectif d’un groupe de Juifs extrémistes à Massada. Du point de vue de Josèphe, la fin de Massada fut non héroïque et peu judicieuse.

l'Historien Flavius Josèphe est la seule source historique de cet évenement.


Image
Marche ce Dimanche 13 juillet a marseille Contre le bombardement de GAZA

Par Miliani2Keur

Ajouter un commentaire