S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

8 Mars bonne fête

Images jpgn
Le Prophète et les femmes
 
Toute sa vie, le Prophète a défendu et respecté les femmes. Lors de son discours d’Adieu au pèlerinage, véritable testament, il a appelé à prendre soin des femmes, compagnes de l’homme.
 
Un jour, sur le chemin du retour de la montagne de Ouhoud, il se mit à pleurer et ses compagnons lui demandèrent : «Qu'est-ce qui te fait pleurer ya Rassoul'Allah? »Il répondit: « Mes frères me manquent! » On lui dit alors : « Ne sommes-nous pas tes frères? » Il dit : « Non! Vous êtes mes compagnons! Mes frères sont des gens qui viendront après moi, croiront en moi alors qu'ils ne m'ont pas vu! »
 
.Nous sommes ses humbles frères et sœurs, on doit le suivre, se souvenir de lui, et tenir compte de ses recommandations.
 
Malade, il rassembla ses épouses et leur dit : « M'autorisez-vous à me faire soigner chez Aïcha ? » Signe de ses bonnes manières et son noble comportement envers ses épouses.
 
Une fois à la mosquée, il fit trois recommandations :
 
« Ô gens! Par Dieu Je ne crains pas la pauvreté pour vous! Mais, je crains pour vous les mondanités de la vie d'ici-bas ! Je crains que vous vous la disputiez comme ceux qui vous ont précédés, et qu'elle vous fasse périr comme elle les a fait périr !
Ô gens ! Je vous recommande de prendre soin de vos femmes! Je vous recommande de prendre soin de vos femmes!
 
Ô gens! Je vous en conjure pour la prière! Ne l'abandonnez pas! »
 
 
Sentant l’heure venue du rappel à Dieu, son Seigneur, le Prophète regagna sa chambre et demanda qu'on le laisse seul avec Aïcha, qui vint à côté de lui, et il posa sa tête sur la poitrine de sa femme.
 
Quelle scène magnifique ! Le Prophète mourut dans les bras de sa femme. .
Il ne mourut pas l'épée à la main en martyr, ni en lisant le Coran, et Dieu sait que cette mort est belle, ni en priant, et Dieu sait que cette mort est belle!
Il mourut dans les bras de sa femme! Tout un symbole!
Un signe pour la femme musulmane et un message auquel nous devons être attentifs !
 
En souvenir de la voie du Prophète, les femmes, qui sont la moitié de l’humanité, ont le droit au respect. Les croyantes vertueuses et les croyants vertueux savent que l’égalité est donnée par Dieu, en même temps que le masculin n’est pas le féminin et qu’il faut ensemble forger l’harmonie, la paix et la miséricorde dans les cœurs, le respect mutuel. c'est une épreuve à surmonter avec sagesse. 
 
Ni modèle du libéralisme sauvage, de l’athéisme dogmatique, de la perte du sens spirituel, ni celui du rigorisme, de l’archaïsme et de la misogynie. Mais voie du juste milieu, de l’équilibre et de la complémentaire. Le Coran s’adresse à l’homme et à la femme sans distinction. Humanité partagée : « Vous êtes le vêtement l’un de l’autre »précise le Coran.

Par Mustapha CHERIF

Ajouter un commentaire