Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

JOURNEE NATIONALE DU CHAHID

 

Est ce un privilège que d'avoir "croisé" un Moudjahid?
Algeria643

 

 

 

 

 

 

 

 

Oui, je pense; car il aura concrétisé ce que nous avions tous dans notre imaginaire d'enfants.

Celui que j'ai croisé s'appelait Si Abderezzak (en tout cas, c'est ainsi que j'entendis ma mère l'appeler).

Il était de passage chez nous ; et, dehors, une patrouille française circulait le long des façades de notre paté de maisons alors que des chars longeaient la route de l'autre côté.

Craignant une raffle dans les maisons, on sortit des armes de je ne sais où et on les mit dans le lit de mon frère (10 ans) qui s'y coucha en tremblant de tout son corps.

Pour éloigner les soupçons, mon père se tenait à notre porte et saluait les soldats de la patrouille avec un français impéccable.

Moi, je faisais des va et vient entre mon père et ma mère qui elle était à l'arrière de la maison.

"Ya Si Abderezzak mattiriche ana ourassek! le suppliait-elle à voix basse, en le tirant par le pan de sa veste militaire, car il se tenait à la fenêtre, prêt à tirer...

Je ne me souviens de rien d'autre.
Je ne sais pas non plus comment il était venu, ni quand il est reparti...

Par Safia BELHOCINE

Commentaires (1)

Miliani2Keur
  • 1. Miliani2Keur | 19/02/2016
c'est important pour une "histoire" a hauteur d'homme

merci pour le témoignage

Ajouter un commentaire