Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Famille source de bonheur

Famille source de bonheur


Chante la vie, chante l’amour, chante le bonheur,
Oublie ta douleur.
Chanter la vie c’est pleurer ses larmes
De bonheur,oublier le malheur
Chante encore bonheur,c'est bien toi qui fait
Danser nos coeurs
Chante la vie et aime ce qui l’entoure:
Famille , parents tout au tour
Ce chant qui fait de ta vie cette harmonie
de bonheur en couleur

Chante encore la vie tu as plein
De joie à offrir en douceur
Moi, j’aime ce qui m’entoure,
Quelque soit sa couleur
J’aime la vie , j’aime le bonheur de mes enfants
Qui me rechauffe le coeur
J’aime ma mère et mon père, grâce à eux ,
j’ai eu tout ce bonheur.
Je n’oublierai jamais mes frères et sœurs,
ma vie est faite de bonheur

Au sein de ma famille,
Qui connaît le sens de l’amour.
Victoire à nos ancêtres, c’est grâce
à eux ce bonheur.
Dieu nous a donné ce bonheur
Pour le nourrir d'amour.
Nos ancêtres ont aimés notre prophète grâce
à son fidéle amour.
Aimez vos parents, c’est créer le bonheur
de ton monde futur

Tes frères et sœurs, qui complètent
le reste des honneurs
J’aime mes frères et sœurs car on est
Né du même ventre
Et bercé par le même chant d’amour
Toi ma famille qui me comble de tant de bonheur,
cet amour que jamais ne meurt
Cette chanson et le chant de ma mère,
Ce refrain que je chante à mon tour.
Chante la vie chante , chante cette mélodie

De l’union et l’amour.
Je n’oublierai jamais ma mère
Dans chant de bonheur,
C’est une partie de nous qui chante l’union et l’amour
J’adore ma mére et son chant d'amour
De ce fruit d’amour je suis né le jour de l’amour,
Toi ma mére qui me berçait en douceur
Pour faire de ma famille un demain inondé
De bonheur en couleur
Toi notre père guide et miroir de notre vie

D’amour et de bonheur.
Merci ma mére pour ta chanson ,
Celle que tu nous chantais avec douleur
Celle qui a fait de nous des hommes
et des femmes de bonheur.
Je remercie Dieu de nous avoir donné
Cette famille pure d’amour
Pourvu qu’elle dure pour toujours.

Par Said NOUAHAD

Ajouter un commentaire