Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

la mort

la mort

Elle n’a pas de raison, aucun âge.
Elle a de multiples et douloureux visages.
Elle nous amène dans un ultime voyage.
Elle nous délivre un dernier message.

Arrivée trop tôt, elle est contre nature.
Laisse une très grande blessure.
Délivre dans l’abandon, la déchirure.

Lorsqu’elle surgit au bout d’une vie.
Elle nous parait être une amie.
Elle fait simplement partie de la réalité.
Concrétise l’aboutissement de notre destinée.

Certaines fois on la réclame, on l’appelle.
Elle arrive et déploie ses grandes ailes.
C’est une délivrance, un vrai soulagement.
Quand, dans un dernier sursaut, elle nous prend.

D’autre fois on la combat, on la maudit.
Elle arrive avec une violence inouïe.
Sur la vie elle désire absolument gagner.
Il faut alors de toute son âme l’affronter.

Elle est la seule à ne faire aucune différence.
Elle est l’unique à ne pas avoir de préférence.
Les années, les défauts, les qualités lui importent peu.
Elle fait indéfiniment ce qu’elle veut.

Elle fascine, elle attire, elle envoûte.
Elle charme, elle fait peur, elle déroute.
Elle nous laisse toujours dans nos doutes.
Au détour du chemin de la vie, d’une route.


Par Said NOUAHAD

Commentaires (1)

keryma
  • 1. keryma | 15/05/2015

"La mort nous guette, hélas, il y a remède à tout sauf à la mort"

Allah yweffina mou'emine.

Une poésie ma foi bien redoutable; un proverbe Turc nous dit:
"la mort est un chameau noir qui s'agenouille devant toutes les portes"
"un chameau noir"!

Kéryma qui sans nul doute mourra un jour.

Ajouter un commentaire