Facebook the green dressing 3 Images 4

Gifasm uuwrpoesbptd1104

Avide un mot qui veut tant dire pour G.M

____________________________________________

En arrivant devant la porte je savais que G.M était comme toujours impatiente à m’attendre et que malgré ma fatigue du long chemin parcouru de l’école jusqu’à la maison, elle va me refaire emprunter pour sa dernière commission ce même chemin qui me mènera encore jusqu’au village.
Alors avec tout un air grincheux, poussant le battant de la porte et entrant malgré tout, je voyais qu’à l’intérieur tout était calme mais qu’ Il faisait bien froid en cette fin d’automne, et là où l’on ne peut être pas plus loin en temps froid G.M s’y trouvait dans son coin, arc-boutant son dos au mur de l’âtre. Une buche et Les quelques brindilles allumées se consommaient à petit feu devant elle faisant le peu de lumière à l’intérieur où, tout près de son petit feu, elle épluchait calmement ce qui en restait d’une dernière pomme de terre qui fera tout un festin de roi à notre maigre repas du soir.
A travers mon cache-nez retourné sur mes pauvres oreilles entourant et couvrant tout le reste de mon visage ce qui ne me laissait que les yeux pour voir, Je la voyais ainsi, ce qui ne m’empêchait du tout en entrant de l’entendre m’appeler son appel cette fois sera pour moi, pour la dernière corvée de la journée. Tu poses d’abord ton cartable m’a-t-elle dit et viens boire vite ton café pendant qu’il est encore chaud, ensuite tu iras droit au marché m’acheter 1 kg d’oignons verts et fais en sorte cette fois ci que c’est comme si tu vas acheter une vache, assure-toi que la queue est comprise dans le marché. G.M voulait me dire par là de faire attention à ce que le vendeur doit me laisser le tout de la marchandise qu’il a pesée et que j’ai acheté, y compris les tiges.
Une méthode de vente qui a pris partout son ampleur de légalité, quand tu achètes on te fait peser la quantité que tu veux des oignons verts au marché, le «vendeur» pèse les oignons, te fais payer le prix de toute la pesée mais qu’ensuite sans te proposer il coupe court tout ce qui n’est pas comestible pour toi et bon pour lui qu’il garde pour afin de le revendre ou l’utilise ensuite à ses fins.


692 001 G.M disait vrai c’est ainsi qu’avec tous les marchands que ça se passe toujours quand je lui achète aussi les carottes. Quant aux choux fleurs pour G.M c’est une catastrophe. Elle jette aux ordures plus qu’elle n’en a gardé pour la cuisson. G.M, me dit pour ce légume qu’au moment de sa récolte on le coupe à ras du sol avec toute sa tige et ses fleurs qu’elles deviennent plus pesantes que sa tête, tout ça est de la malhonnêteté pour gagner plus de poids de ceux qu’ils veulent gagner en argent sale. Si ce n’est pour ta santé je ne l’achèterai pas. L’artichaut me dit elle ne se vendait autrefois qu’avec la tige que le poing de la main peut en fermer, maintenant c’est toute une longueur de tige d’un bras qu’on nous fait peser et payer et puis qu’on laisse au vendeur qui s’en réjouit avec pour le revendre encore.
Elle enchaina pour exprimer toute sa colère envers ces marchands malhonnêtes et avides gain qu’ on est bien dans un monde fou d’argent qu’ il n’y a que chez nous en ce Bled que ça se passe.
G.M tu me disais à l’instant « autrefois ». Est-ce que maintenant c’est différent à cet autrefois. Oh ! bien sûr, je dois te dire qu’un jour de marché autrefois on voyait les gendarmes qui contrôlaient tout ce qui se vendait et ce qui n’était pas dans les normes pour la vente. Ces moments-là le client était très satisfait de toute la marchandise qu’il achetait. Il était de même, mon garçon, pour les pauvres bêtes qui saignent du sang de leurs corps à cause de la charge, où à cet aiguillon très pointu qu’on utilise pour piquer ces bêtes et les faire marcher.
Et je te fais savoir aussi que pour la sardine que je n’achète plus de peur qu’elle soit d’hier et qu’on jette sur elle de la glace pour la rendre fraiche ne se vendait pas au-delà de 10h. Les vendeurs redoutaient les garde-champêtres qui s’emmenaient avec leur bouteille de grésil et asperger tout ce qui restait dans les cageots au-delà de l’heure prévue pour la vente de la sardine.

Sitôt que j’ai bu ma tasse de café au lait et sortant sans tarder, j’entendais encore G.M parler de son vieux « Autrefois » en me recommandant à ne pas oublier de bien refermer la porte derrière moi.

Par Med Bradai

Commentaires (1)

Fiston à GM
  • 1. Fiston à GM | 08/08/2016
G.M !!!G.M !!! j’ai l’oreille qui siffle et ça me fait atrocement mal .ça me chatouille ,ça me gratouille ,ça me donne aussi des idées folles ….Oh G.M , dis moi comment faire ,donne moi un remède .
C’est ton oreille droite ,ou la gauche mon pauvre Fiston
C’est la droite G.M ,c’est la droite G.M d’apres la douleur
Si c’est la droite ,mords toi vite le petit doigt la personne qui parle à l’instant de toi dans ton dos va se mordre la langue et ainsi tu gueriras et auras en plus ta revanche
Alors G.M ,c’est comme ça que lorsqu’on je me mord la langue parfois ,c’est que peut etre que j’etais entrain de dire du mal sur quelqu’un
C’est comme ça qu’on le pense mon garçon.
Et moi qui croyait tout le temps G.M , que quand on se mord la langue parfois c’est qu’on va sans faute manger de la viande.
Ecoute ,Fiston effectivement , ne sais tu pas que si on parle sur autrui c’est comme si on mangeait de sa chaire
Dieu nous dit dans le coran.
« Ô vous, les croyants ! Evitez de trop conjecturer sur autrui : certaines conjectures sont des péchés. N’espionnez pas ! Ne dites pas de mal les uns des autres. Un d’entre vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Non, vous en auriez horreur ! Craignez Dieu ! Dieu est celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant ; Il est miséricordieux. » (Sourate XLIX Les appartements, verset 12).
OH G.M , si tu savais combien de personnes j’en ai bouffé de leurs chaires à ce jour , c’était autant de fois que je te disais que j’ai mordu ma langue.
Alors ,evite dans tes prochains jours de manger encore de cette viande dont tu ne cesses de mâcher et contente toi de cette viande fraiche que je t’achètes .
Oh oui G.M j’essayerai pour que ma langue ne soit plus mordue aussi j’espere aussi pour toi G.M pour ces pauvres marchands que tu ne cesses aussi de leur faire du tort à chaque fois que tu m’envoies pour acheter les legumes..

Ajouter un commentaire