3 35

Visite à notre cher Ami et Photographe MohaKhouya

________________________________________

Depuis bientôt une semaine que le ciel n’en a pas fini à faire déverser son eau pluviale pour une nature susceptible l’intercepter, battant aussi fort en outre toute surface construite à l’exemple du pavé des chaussées pour au mieux balayer et nettoyer ce qui reste des dernières traces d'une poussière d'été. C’était aussi une pluie bien froide, abondante obligeant chacun bon gré mal gré à garder le lit ou à rester tout près d’un feu.
Et c’est au cours de cette semaine pluvieuse, qu’un ami fort bien aimé de nous tous s’en est sorti indemne d’un bloc opératoire. IL est bien sorti de la clinique, et qu'actuellement au repos il est bien chez lui pour une convalescence.
Saviez-vous qu’il a eu ce mérite et le courage d’affronter à lui seul toute une équipe professionnelle de mécaniciens et d’électriciens pour tout simplement lui changer une conduite d’huile défectueuse dans son mécanisme. Ce n’est qu’après avoir endormi sa batterie qu’ils ont pu l’approcher et puis après âpres interventions, ils ont pu aboutir à confectionner au mieux sa force motrice qui lui sert dorénavant à entrainer sa charge.
Pour nous ses amis plus proches, avertis de cette panne subite qui l’a clouée au sol, il ne nous revenait qu’à lui apporter notre soutien moral et qu’il n’en sera qu’à lui seul à surmonter les conséquences de la réparation, il acceptait avec courage son sort. Il savait bien au début que c’était cette seule voie qui lui permettrait à bien faire fonctionner et tourner de nouveau les rouages de sa motrice.
Alors comme des spectateurs, nous étions là dans des gradins comme dans une arène à admirer dans une corrida un taureau blessé à mort à affronter la dernière charge du toréador.
A attendre aussi la fin du combat de ce duel final de la vie et de la mort d’un brave taureau dans une arène que le salut du taureau à sortir de l’arène en vie comme cette belle histoire qui s’illustre dans de belles pages d’un beau livre « les clameurs se sont tues » où un garçon sauve un taureau de la mort dans l’arène en demandant sa grâce au président. Pour notre ami elle n’est qu’à la grâce de Dieu.
A cette bonne nouvelle la moindre des choses pour nous ses amis, c’était d’y d’aller le voir et le réconforter pour toute sa bravoure à cette rude épreuve, lui rendre visite comme à tout malade et à lui souhaiter toute une bonne santé et prompte guérison.

Et voilà que par un mot passé entre nous « salamou alaikoum, comment va la santé, ça ne te dit rien si on rend visite à ce cher Djebbour dans un jour proche, il parait qu’il s’en est sorti et qu’il est déjà chez lui ? »
Cette visite eut lieu par ce temps très pluvieux et sitôt dit sitôt fait, nous étions prêts à prendre nos parapluies et décidés par un temps monotone qui comme des pèlerins à faire le chemin du philanthrope à ce cher ami Moha KHOUYA.
En bon hôte hospitalier, il nous ouvrit toute grande sa porte, et de notre nombre qui excédait la vingtaine, il en était tellement content. La bonne chaleur à l'intérieur ne manquait pas, qu’en cette circonstance Mohakhouya tout souriant n’arrêtait pas de nous dire « Al hamdou lillah » "Al hamdou lillah" louage et remerciements à Dieu. Il ne cessait de dire cela aussi à nos questions en ajoutant « je peux même marcher maintenant, et je me sens encore mieux qu’avant ». C’était un bon signe de santé alors pour nous de le voir déjà marcher.
En quittant Moha khouya, celui-ci remercia fort bien tout ce monde présent venu lui rendre cette aimable visite tout en recommandant à chacun qu'il sera le bienvenu chez lui chaque fois qu'il désire prendre un café.

Par Med Bradai

Commentaires (7)

bradai
  • 1. bradai | 01/02/2017

Apres une semaine seulement de convalescence voilà que Djillali Deghrar s’impatiente déjà que Mohakhouya dort toujours. Djillali est l’écrivain qui écrit bien des articles mais sans pouvoir maintenant coller d’images ou de photos à ses forts intéressants écrits.
Pour bien des amis, il fallait qu’ils se mettent en route et rendre visite à Mohakhouya le photographe , l’inciter à se mettre debout pour le bien de l’humanité..
Mais Le domicile fixe actuel de l’ ami Mohakhouya leur était inconnu et qu’il revenait à un ami de le leur indiquer. Un ami qui devait arriver d’un instant à l’autre. Le temps passait, et le copain tant nécessaire pour ce moment n’étant toujours pas là..
Pour cette visite ils étaient bien à une vingtaine si ce n'est encore plus. Présents en nombre comme ce chiffre inexact des chevaliers de la table ronde ..
Voilà Enfin, qu'au loin on le voit arriver celui qu’ils attendaient avec impatience. . . IL est là enfin le retardataire , tout essoufflé , dans sa Kachabia en poils de chameau enveloppé comme une momie où n'apparait que le bout de son nez du visage caché. Ses oreilles enfouies nous laissaient à deviner qu’elles sont très occupées à écouter cette musique des années tendres « the vadellas -Jimmy Mack
A le voir en bonne humeur sous la pluie écoutant à coup sûr sa chanson préférée de toujours. Ils le voyaient venir comme gavroche joyeux se gambadant sur ses jambes , ne s’en souciait guère qu’il grêle ou que tombe cette pluie à flot pour nous en faire croire et dire surtout qu’une Kachabia en ce temps là est bien plus commode à porter qu'un parapluie .
Alors sitôt arrivé, sitôt averti de leur démarche que le monde du « siteAlger Miliana » demande en urgence des photos à publier . Ahuris il n’a rien compris d’abord .Ils lui ont expliqué qu’il doit tout faire en son possible pour que MohaKhouya sort de son hibernation et ira leur photographier au moins une photo sur « les dechets « .
Sa réaction comme toujours ne s’est fait pas attendre qu’il leur jette son hameçon avec pleine de présomption innocente tout en disant Mais pourquoi faudrait-il aller le réveiller ,on a qu’à prendre sa camera et parcourir les rues de la ville. IL y a pleins d’endroits qui sont jolies à voir. IL leur dira qu’il connait tous les endroits et que Djillali Deghrar sera encore fou de joie que ses articles sont clairvoyants.
A cette autre idée venue enrichir la bonne volonté, Les chevaliers de la table ronde sont tous tombés d’accord à abandonner le bon sandwich que chacun tenait en mains pour faire un endroit plus proche à en prendre immédiatement en photos.
Pour la première fois de lui ,une idée inattendue pour tous va être loin d’être négligée et à y être impérativement appréhendée à juste titre.
L'idée était bien bonne. Une opportunité qui se présente à cette initiative de voir les choses dans leur propre réalité en ville.

Djilali Deghrar
  • 2. Djilali Deghrar | 01/02/2017

Cher Mohakhouya ,

J'espère que tu es encore debout et rétabli parce que ta caméra t'attend pour d'éventuels reportages.Tes amis anciens et nouveaux ne souhaitent plus te voir allongé dans un lit, ce ne sont point tes coutumes, D'habitudes énergique et vif.

Djilali qui te souhaite un rapide rétablissement

Miliani2Keur
  • 3. Miliani2Keur | 31/01/2017

Salamet N'ChAllah khouna Djebour

et merci Mohamed de faire cette visite en notre nom...belle solidarité Ouersnisséenne...

bradai
  • 4. bradai | 30/01/2017

Le soir bien tard au retour du fiston chez lui et que la porte lui soit ouverte.IL trouva sa pauvre G.M très inquiète. Elle s’est bien donnée de la peine à l’attendre. Mais Sitôt rentré qu’elle ne cessa de le sermonner.

-Fiston, tu aurais dû me dire avant de partir que tu rentrerais tard, tu vois que je tremble encore j’ai eu tellement peur pour toi durant tout ce temps de ton absence.
- Avec ce fichu temps dehors où tout est noir et obscure, dans une des ruelles qui longent la demeure de notre Ami Mohakhouya il y avait tellement d'obscurité qu'une grosse pierre sur le chemin m'a fait trébucher
-J'espère qu'en toi que tu n'as rien eu de cassé.
-Non G.M, sois sans crainte, seulement...seulement…
- Seulement quoi !!! ... Mais approche vite que je puisse te voir de plus prés mon beau fiston .
-G.M, je jure que je ne sens rien.
- A ce que j’entends de tes belles paroles mensongères, tu me jures que tu n'as rien mais à ce que je vois en toi c'est que tes beaux yeux malins sont en piteux état. Cela ne se cache pas facilement
Et ce que Je vois c’est que tu as l’œil droit en beurre noir et l’œil gauche bien plus mauvais aussi à voir. Cette chute dont tu parles aurait pu te faire et te laisser des séquelles sur ton front ,à tes belles dents mais pas aux yeux. dis moi tout sans me mentir je suis ta G.M.
-Je vais te dire tout G.M .Au moment où nous étions à table j’ai cru voir comme tu me l’avais dit que ce malin de Mali avait bien dérobé et mis quelque chose dans ses poches. En quittant notre cher Mohakhouya , chemin faisant avec lui tout prés j’ai essayé d’introduire ma main discrètement dans une de ses poches pour m’assurer que rien n’a été pris de chez notre ami Moha Khouya. Mais juste au moment que j’ai introduit ma main que je suis trouvé soulevé comme une plume et tabasser au visage. Pris au vif , je n’avais rien compris à ce qui m’arrivait subitement . Si ce n’est Mali qui a pu arrêter le massacre à temps j’aurais pu avoir un autre visage et tu ne m’aurais jamais reconnu . C’était les deux fils de Mali G.M , .Ces deux fils à lui étaient venus l’accompagner mais sont restés dehors à l’attendre. Lorsqu’ILS ont vu de loin ce que je faisais à leur père . Ils étaient dans la certitude que j’étais entrain de ruiner à coup sùr leur père . Sitot qu’ils m’ont vu en plein action qu’ Ils ont accouru aussi vite que l’éclair et en un clin d’œil j’étais comme un chiffon entre leurs mains à subir le massacre. .
-Et suite à cette invasion des fratries Mali et à leur massacre est ce que leur père les a corrigé pour tout ce qu’ils t’ont fait mon petit. C’est de l’injustice deux grands gaillards contre un petit poucet comme toi.
-Tu sais G.M, au début c’est ce que j’ai pensé de sa part qu’il allait faire. Mais l’œil droit que tu vois tout bleu c’est l’œuvre de sa main gauche il aurait pu au moins avoir un peu de pitié envers moi son plus fidele ami et enlever au moins sa grosse bague.
_Viens dormir un petit peu Fiston je vais sans tarder t’appliquer quelques remèdes que demain tu ne sentiras absolument et tu essayeras d’oublier tout ça.
-Pauvre G.M si elle savait comment vraiment je souffre aussi de mes pauvres oreilles … jamais au grand jamais elle ne m’aurait dit de mettre la main dans cette poche de Mali ou malien ou je ne sais plus maintenant comment qu’il s’appelle. Je vais dormir et demain je dirais à ce pauvre Remali que vraiment je regrette si sa bague s’est un peu abimée par ce choc que la pauvre à reçu. Pour un coup dur, s’en était un …

G.M et Fiston
  • 5. G.M et Fiston | 30/01/2017

Mais il pleut encore, où est ce que tu vas comme ça Fiston ça tu vas etre tout mouillé .
Je sais G.M ,mais je dois y aller.
Tu ne m'as pas encore dit où
je vais rendre visite à MohaKhouya G.M , on m'a dit qu'il vient de sortir pour rentrer chez lui
Dans ce cas ,vas-y ,mais prend au moins avec ta torche ,on ne sait jamais avec cette obscurité qu'il a chez lui il risque de ne pas le voir entrer .
G.M ,tu ne peux savoir comment MohaKouya est clairvoyant .C'est quelqu'un de lucide il voit les choses clairement meme dans le noir .
Tu m'étonnes toujours avec tes copains d'antan , Une fois tu m'as dit qu'un de tes amis si je me rappelle bien c'est Mali.
Arrète G.M cet ami tu lui casses toujours son nom quand tu lui oublies le"RE" de l'avant ,il s'appelle Remali et non pas MALI;
D'accord ne m'en veut surtout pas ,tu sais bien que les filles comme moi n'aiment pas rouler le"R" comme vous les garçons que je me vois dans l'obligation de decortiquer chaque fois ton ami et qu'il doit s'estimer heureux d'etre malien.
MaliiiiG.M ... he !!REMALI G.M....REEEMAALIII

Tu me fais tourner la tete Fiston , avec ton copain au nom de ... Fiston tu m'excuses je n'arrive pas à rouler ce "R" est ce que je peux dire toujours Mali.
Appelle le comme tu voudras G.M mais pense toujours dans ta tete que c'est RE mali et non pas Mali.
D'accord là tu m'as bien compris , mais ne dit à personne que ta G.M n'aime pas rouler les "R"
Ce malin là...oui ce malin je le repete encore
Arrete!!! Arrete !!! G.M tu confonds tout maintenant c'est Mali et non pas malin .
Et moi je te dis que ce Mali est un malin ,tu sais que la derniere fois quand il est passé par ici et que tu l'as invité à manger à notre table et qu'on lui a bien preparé un bon et delicieux couscous il a pris un echantillon de grains de notre couscous dans sa poche pour en preparer idem chez lui.
Pour ça G.M tu n'as rien à craindre qu'il t'a volée cette fameuse recette .
Comment ME le prouves- tu Fiston.?
lA derniere fois à son retour d'un sejour d'une 'Omra", il nous a tous invité chez lui , on s'attendait qu'on allait bien se regaler d'un
bon couscous .Chacun etait pret à manger trois à quatre assiettes s'il avaIt en quantité.
A notre grande surprise c'etait du "Berkoukess" avec du sucre cristalisé qu'on nous servait à table et pour mieux nous satisfaire de bon plat de "Couscous"" il nous dit qu'elle a été preparé suivant une recette de G.M en me prenant comme temoin s devant tout le monde. Mais je jure G.M que son Berkoukess ne valait pas ton Couscous. C'est pourquoi je te dis que ton couscous G.M est gardé au top secret ; et que personne n'en a l'idée de ta belle recette.
Alors ,je vais te dire de patienter avant de partir juste quelques minutes je vais preparer un bon couscous que tu rameneras à ton ami MohaKhouya .
G.M ce malin ..ce MALI ce Remali que je ne sais quel nom prononcer pour toi G.M , sera aussi chez lui , il va peut etre encore prendre quelques echantillons.
Ne le laisse pas trop approcher ,s'il le faut fouille lui ses poches quand il sortira mais discretement comme tu sais le faire ...
Mais si on me voit on me recollerait cette étiquette que je fouilles bien les poches des amis comme on le dit toujours pour le portable de l'ancien President de tous nos copains.

Amar Ayadi
  • 6. Amar Ayadi | 28/01/2017

Bonsoir

En te souhaitant un prompt rétablissement.

Chantal

Un très prompt rétablissement à Mohakhouya !

Merci à Med Bradai de nous avoir expliqué le "fonctionnement du corps humain" ... à sa manière habituelle ... avec humour !

Bonne fin de journée à tous.

Ajouter un commentaire