S 5Retour dans mes Souvenirs

                               De Bab-El-Oued @ Miliana

Abdelhakim Bouaziz - ساره

 

Un Jeune Maitre du Constantinois...

et un texte flamboyant

Par Miliani2Keur

Commentaires (1)

Meskellil
  • 1. Meskellil | 19/01/2016
Le texte est Amour Total, Infini, une sorte de quête d’Absolu, d’Eternité. L’Amour tel un soleil flamboyant, incandescent, éblouissant de couleurs, de lumière, d’intensité, interprété avec beaucoup de sensibilité et de profondeur par ce jeune maître. Khalil Jibran ne dit-il pas que l’Amour est un mot de lumière, écrit par une main de lumière, sur une page de lumière ? Ceci est d’autant plus vrai quand les bras de cet Amour grandissent l’être qu’ils serrent. L’Amour chanté ici me fait penser à un passage de ce poète philosophe qui dit : Je me souviens d’une plénitude différente du devenir et du non-devenir, intérieure à tout et extérieure à tout, vide de tout mais exempte de tout vide. Je me souviens d’un Royaume qui n’est ni d’ici ni d’ailleurs, mais qui s’offre ici-m’aime à ceux pour qui le vide a disparu.

Et une autre perle précieuse, la plus rare, la plus belle, la plus lumineuse, la plus inaccessible, l’Amour Absolu.

Ajouter un commentaire