Facebook the green dressing 3 Images 4

L’incompréhension

_________________________________________

L’incompréhension ; ah, si tu m’étais contée à temps ; apparemment :

L’incompréhension

De nos jours, dans notre société, on perçoit mal et on définit aussi presque très mal ou à la légère la notion de l’incompréhension. Certes, heureusement que ces lacunes ne sont pas toujours une fatalité. Par contre, il s’agit souvent utile, nécessaire de comprendre le langage de l’autre et d’apprendre à le parler. Et inversement !

Donc, l’éclaircissement, ou bien disons plutôt que linterprétation de l’incompréhension est tout simplement : l’incapacité ou le refus de comprendre quelques concepts ou quelques choses, et de lui rendre justice.

Entre copains et surtout lorsque l’incertitude d’établie, instinctivement, l’incompréhension s’installe, cette dernière met tout le monde dans un état qui n’est pas du tout convenable. Ce qui va suivre peut engendrer pas mal de lacunes qui peuvent provoquer des problèmes voire des disjonctions   

Introduction

  Beaucoup de citoyens, dans notre monde contemporains, vivent et ressentent abondamment cette incompréhension. hebergement d'imageLes couples, en général, la hument de façon presque quotidienne cela engendre souvent des difficultés, des gênes dans la vie du couple. Ces problèmes procréent des déchirures voire des séparations. Et, cela à cause de petits problèmes qui peuvent être évités.

Certes, cela ne s’applique pas uniquement au niveau des couples, mais elle touche tout le monde et dans n’importe quel domaine.  C’est une véritable malédiction. Elle peut être esquivée si la ou les personnes savent comment se comporter afin de l’éviter.

Un jour un célèbre écrivain avait mentionné à propos de l’incompréhension ; il avait dit :

« Les écrivains emploient plus de mots que d'idéesLes penseurs utilisent plus d’idées que de mots. Les écrivains-penseurs sont des indécis qui, n’ayant pas su choisir leur camps, encourent l’incompréhension des écrivains et le mépris des penseurs ».

 

Moments pénibles et tendus de l'incompréhension

Quand l’incompréhension épuise le couple : Elle ne peut pas s’assoir tant qu’il reste une casserole à laver ou un enfant à moucher, lui, assis dans le canapé, semblant passif, s’attend à passer une soirée agréable avec sa femme. Pour finir, agacé, crispé et énervé, il abandonne et part en cuisine arroser le rôti en marmonnant.
Ou encore, pour sa fête, une femme attend de son mari qu’il rentre avec un bouquet de fleurs. Celui-ci rentre, certes plus tôt que d’habitude, les mains vides et la bouche en cœur, avec un bisou et un « joyeuse fête » pour tout cadeau.

hebergement d'image

 

Ces incompréhensions sont courantes dans le couple. Si elles se répètent sans cesse, elles peuvent être à l’origine d’un ressenti, d’une fatigue qui vient lorsqu’on pense beaucoup donner sans jamais recevoir en retour. Dans certains couples, petit à petit, les conjoints finissent Par ne plus attendre l’un de l’autre, ces attentions quotidiennes qui font que l’on se sent aimé. En réalité ; quel est le couple qui n’a pas vécu ce genre de situation ? Heureusement, ils existent des gens qui savent gérer ces situations, par contre d’autres, ils les ratent complètement. Et, c’est la cassure.

 

 

 

Les langages de l’amour, une clé pour mieux se comprendre.

Certains hommes ont traversé tous ces ressentis dans leur vie conjugale. Ils ont eu l’idée d’en extraire une clé de lecture, et surtout d’espérance, pour leur couple, qui s’adresse aussi à tous les couples !
Pour « parler l’amour », ils proposent 5 langages. Des langages que chacun doit apprendre à parler, car bien souvent votre conjoint, mais aussi vos enfants, vos parents, vos frères ou sœurs parlent un langage différent du vôtre.

Quels sont les cinq (5) langages proposés ?

 1-  Le langage des moments de qualité :

 

 

Passer du temps ensemble (se poser dans le salon pour lire l’un à côté de l’autre, discuter de l’avenir du couple en prenant un thé...) ou faire des activités à deux (balades, jeux, cinéma, voyages).

Étendre ces moments de qualité à toute la famille, c’est aussi une façon d’apprendre à ses enfants à parler ce langage…

 

2-  Le langage des gestes de tendresse :

 

Savoir exprimer son penchant par des gestes tendres et désintéressés, au quotidien, spontanément : se doter d’une tendresse qui va créer de, la laisser, être bon et loyal, Avec vos enfants également : donner des bisous et des câlins sans que l’enfant ait besoin de réclamer, prendre le petit dernier dans les bras pour la prière du soir, laisser la plus grande venir sur nos genoux, même si elle a un peu passé l’âge.

 

3-  Le langage des paroles valorisantes :

 

Savoir complimenter l’autre même si ce n’est pas toujours naturel : en s’exerçant un peu, cela fini par le devenir ! Savoir dire merci pour la vaisselle faite, même si c’est le cas tous les jours, complimenter son allure (et pas seulement pour les femmes), reconnaître quand quelque chose est fait, et bien fait, même si on aurait fait autrement.
Avec vos enfants : reconnaître ses talents et ses qualités, lui apprendre à en faire de même avec ses frères et sœurs.

 

4-  Le langage des services rendus :

 

Encourager ses enfants, dès le plus jeune âge, à rendre de petits services, puis de plus grands. Montrer sa satisfaction quand ils sont accomplis. Dire également les services que l’on rend soi-même au foyer et pourquoi on le fait.
Ceux qui le parlent ont autant besoin d’accomplir des actes au service du foyer que de voir les autres en poser eux-mêmes. Il faut savoir leur laisser la possibilité de terminer leur liste de tâches avant de leur demander de s’assoir, mais également leur proposer de les relayer.

 

5-  Le langage des cadeaux :

Recevoir et donner des attentions concrètes : un mot doux sur la table de nuit quand on est parti plus tôt, des petits présents dès qu’une occasion se présente ou même sans raison particulière : confiseries, fleurs, bonbons et cigares.

 

Avec les enfants : offrir mais aussi apprendre à offrir. Préparer ensemble le cadeau pour un autre membre de la famille. Pendant les fêtes, faire des cadeaux. Ce sont des moments particuliers, avec des remerciements personnels, plutôt que de tout déballer dans un chaos général.

 

En travaillant cette approche, on devient à même d’exprimer son amour à son conjoint dans le langage qu’il peut comprendre. Et lui/elle, en faisant la même démarche, nous donne ce sentiment concret d’être choyé(e). Cette démarche demande d’y revenir régulièrement, quand le quotidien nous le fait oublier. Avec la famille, et la famille étendue, c’est la même chose. Savoir dire simplement à ses beaux-parents que pour votre anniversaire vous préférez passer un après-midi détendu avec eux, au soleil, dans leur jardin, plutôt que de recevoir un énième souvenir de voyage.

 

Noter dans votre agenda l’anniversaire de mariage de votre sœur et penser à leur offrir un cadeau qu’ils peuvent apprécier. Ce sont autant d’occasions de se montrer en vérité à l’autre et d'apprendre à lui dire votre amour.

Là où l’incompréhension et le ressentiment aurait pu régner, il vous est possible d’y mettre de l’attention, de la chaleur et du dialogue.

Quel langage parle mon conjoint ?

Si vous n’avez pas réussi à le/la soumettre au questionnaire, il y a un moyen simple de décoder le langage de l’autre : c’est le plus souvent celui avec lequel il tente de vous exprimer son amour ou inversement c’est le sujet qui revient dans vos petites disputes du quotidien !

hebergement d'image 

Pourquoi pensez-vous qu’il vous prend dans ses bras quand il est de bonne humeur ? Pourquoi a-t-elle pensé à racheter la même marque de chocolat que la dernière fois, celle que vous aviez tant appréciée ? Ou encore, qu’est-ce qui vous énerve dans le fait que c’est encore vous qui avez descendu les poubelles à cartons pleines le vendredi soir ? Pourquoi vous sentez-vous mal aimé quand encore une fois vous vous retrouvez seule à table avec votre verre de vichy et des assiettes pleines qui refroidissent autour de vous ?

Pensez également qu'on ne parle pas un seul langage de l'amour. Chaque personne à deux voire trois langages dominants et peut tout à fait apprendre à parler les 5 ! De plus ces dominantes peuvent changer avec le temps et les circonstances de la vie.

Si vous vous êtes reconnu dans cet article, l’été est un bon moment pour prendre un temps avec votre conjoint et en discuter !

Conclusion

Les incompréhensions dans la communication peuvent être à l'origine de graves incidents. Elles peuvent nuire à la qualité des relations, ou encore induire un manque de cohésion dans la famille. Adoptant une perspective cognitive et s'inscrivant dans une démarche ergonomique. Visant à comprendre les mécanismes et les dysfonctionnements de la communication pour y apporter des solutions adaptées. Les résultats obtenus montrent et prouvent qu'il est possible de réduire la part d'incompréhension sans toutefois pouvoir l'éliminer complètement.

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (4)

Ahmed LABDI
  • 1. Ahmed LABDI (site web) | 27/07/2018
Il y a aussi l'incompréhension des civilisations l'une l'autre. Ce qui arrive de nos jours avec celle de l'Occident. D'où vient cette incompréhension l'une de l'autre ? Les birmans qui exécute sans justification des musulmans d'une façon horrible. L'incompréhension s'est installée entre eux. Une guerre est-elle le résultat d'une incompréhension ? C'est ce qui bloque "le vivre ensemble" entre les peuples, me semble-t-il.
Pas vous ?
Kéryma
  • 2. Kéryma | 29/03/2018
Bonsoir tout le monde, Cher Djilali,

Dans un couple, lorsque l'un des deux époux ne comprend pas ou comprend de travers il ou elle, finit forcément seul (e)! Et je n'en dis pas plus! Alors les plaisanteries pour eux, c'est du premier degré et il vous en font un procès! Ne dit-on pas "ya Rabbi atina elli yef'hamna" "Oh mon Dieu donne-nous celui qui nous comprend." ( enfin traduction essayée hhhhhh). Quant à pardonner, mais oui on pardonne mais de très loin..

Un proverbe qui me plait bien: on croit plus aisément ce que l'on ne comprend pas.

Ton sujet me donne envie de le développer encore plus mais c'est déjà assez clair comme ça cher ami Bravo comme toujours!
Ton amie Kéryma,
djilali deghrar
  • 3. djilali deghrar | 28/03/2018
Chantal, bonsoir

Tout repose sur le verbe :Pardonner, pardonner c'est aussi aimer.Merci Chantal de vous êtes exprimé sur mon article, Je suis également content que cet écrit vous ai plu.

Djilali et à bientôt
Chantal
Bonjour Djillali,

En complément de cet excellent article, je me contenterais d'ajouter que les couples heureux savent combien il est nécessaire, tout au long de sa vie, de faire un effort de compréhension à l'égard l'un de l'autre. Ainsi que le disait Socrate : "Tout comprendre, c'est tout pardonner" !

Bonne fin de journée à tous !

Ajouter un commentaire