3 35

Le fameux lexicographe

Sans titre 20

Paul Robert est né à Varnier, actuellement Ouled Farès département d’Oléansville actuellement Chlef :

Sans titre 41  Paul Charles Jules Robert, né le 19 Octobre 1910 à Ouled Farès (Varnier) département Orléansville actuellement Chlef (Algérie). Mort le 11 Août 1980 à Maugins (Alpes Maritimes) est un lexicographe et éditeur français. Il a été inhumé au Cimetière du Bois –des -eaux à Lausanne.

Tout le monde connait ou du moins savait ce que le dictionnaire « Robert » voulait vraiment signifier. Il avait également apporté en termes d’assurances, de lucidités et surtout cette manière de s’accrocher pour enfin retrouver le label de notre recherche. Son impact et son enrichissement dans la francophonie furent surprenants et intéressants. Il a donné la possibilité à d’autres personnes vivant sous d’autres cieux de s’y aventurer et pénétrer au fond afin de retrouver leurs adaptations et leurs repères. Nous allons vous présenter le parcours de ce grand lexicographe. Pourtant, il était né à quelques encablures de Chlef !

Afin de poursuivre la carrière politique de son oncle Paul Robert, maire d'Orléansville et président du conseil général d'Alger qui fut tué en duel. De son père qui avait reprit les mandats électifs de son oncle, il entama des études de droit (il fut reçu avocat au barreau d'Alger), et a soutenu en 1945 une thèse d'économie politique intitulée « Les agrumes dans le monde ».

Lors de la rédaction de sa thèse, il est confronté au problème de la traduction de nombreux termes anglais et espagnols, courants en agronomie. Il ressent alors le besoin d'un "nouveau répertoire qui, par analogie, va lui, permettre de regrouper les mots selon les notions et les idées". Alors, Il se plonge dans la consultation de dictionnaires et se constitue un lexique, dans lequel il classe les mots par association d'idées, qui le conduit naturellement vers un projet de lexicographie. Il présente alors ce projet à des hommes politiques dont le Général De Gaule, André Malraux et Georges Pompidou qui l'encouragent à poursuivre ses travaux

Il entreprend donc la rédaction d’un dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, publié en 1953 à 1964 en six (06) volumes et un (01) supplément, mais que l’Académie française choisit de le récompenser dès le 15 juin 1950 (du prix Saintour) sur présentation d’un premier pamphlet.

Il fonda, suite à cette première consécration sa maison d’édition à Alger en 1951, ensuite l’aventure s’est poursuivie jusqu’à Casablanca. Avant que la société du Nouveau Littré –dictionnaire le Robert ne s’installe à Paris. Attendre 1964 pour que le Grand Robert soit livré à ses nombreux souscripteurs impatients. Et, il fut salué par une critique unanime dans tout le monde francophone. Par la suite, il réuni autour de lui une équipe d’assistants, parmi lesquels Roger-Georges Morvan, Alain Rey, Josette Rey-Debove et Henri Cotez. 

Son dictionnaire fait désormais l'objet d'éditions de formats différents, toutes sous-titrées Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française.

Surement poussé par ses ascendances diverses, notamment Européennes et Maghrébines, Paul Robert à su procurer une attention particulière à la richesse et à la diversité du français. Aussi, est-il possible justement de caser ces cérémonies dans la vision de la francophonie et où parmi le dialogue interculturel.

L’analogie, est une relation et un principe du Robert « grand et Petit » qui consiste d’ailleurs à incorporer au sein des définitions, des renvois fondés sur des associations d’idées. Cette méthode s’avère être un moyen solide et sûre pour retrouver le mot que l’on recherche où qui se trouve sur le bout de la langue. Afin d’enrichir son vocabulaire, découvrir de nouveaux sens, savoir évidemment explorer des morceaux, en, tout entrer dans le grand roman des mots.    

En 2010 l’aventure continue et les retombées de l’œuvre aujourd’hui doivent beaucoup à la « méthode d’analogie » qui augure et présage l’hypertexte et trouve en même temps son expression naturelle. Le dictionnaire interactif des sciences techniques conçu par Philippe Robert (Fils de Paul), réalisé et édité par Jérôme Robert (le petit Fils) qui applique également l’analogie au domaine de la pédagogie des sciences et de la culture. 

Par DEGHRAR Djillali

Commentaires (2)

Chantal

Merci Djillali pour cette excellente synthèse. Elle m'a appris énormément de choses que j'ignorais totalement !

Bonne journée.

Meskellil
  • 2. Meskellil | 13/02/2015

Belle épopée lexicographique transmise de père en fils!

« Petit Robert : Doux objet ronronnant de milliers de souffles, que l'on peut caresser comme un chat fidèle, qui s'ouvre alors comme un écrin et qui jamais ne griffe ni ne déçoit. » P. Claudel

Merci M. Djillali pour cette découverte!

Ajouter un commentaire